Vous êtes ici
UNIL > 
Unil Actualités > Nouveaux professeurs > Professeurs 2010 > Poirier Yves

Yves Poirier

 
Publié le:  18.12.10
Par:  Francine Billotte / Communication FBM
 

Yves Poirier, professeur ordinaire

Biologiste, spécialiste de l'homéostasie du phosphate, du métabolisme des péroxisomes et de la synthèse de biopolymères chez les végétaux, Yves Poirier a été promu professeur ordinaire au Département de biologie moléculaire végétale (DBMV) de l'UNIL dès le 1er août 2010. Il a été le directeur du DBMV depuis sa création en 2004 et jusqu'en 2009.

Né en 1962 au Canada, Yves Poirier étudie la biologie à l'Université McGill de Montréal et soutient en 1989 une thèse (PhD) en médecine expérimentale. C'est à l'occasion de ses études post-doctorales à l'Université d'Etat du Michigan, puis à l'Institut Carnegie de Washington à Stanford, qu'il se spécialise dans la génétique des plantes. En 1995, il décroche un poste de professeur assistant au Laboratoire de biologie et de physiologie végétales de l'UNIL, puis de professeur associé à l'Institut d'écologie en 2000.

La biologie lausannoise subit à cette époque une succession de reconfigurations dans lesquelles Yves Poirier sera un acteur majeur. En 2000, l'Institut de biologie et physiologie végétales, l'Institut de botanique et de géobotanique, ainsi que l'Institut de zoologie fusionnent pour devenir l'Institut d'écologie. Dès 2001, Yves Poirier s'investit comme directeur associé de ce nouvel institut. En 2004, la création de la nouvelle Faculté de biologie et de médecine est l'occasion de reconstituer un Département de biologie moléculaire végétale, dont il est le directeur jusqu'en 2009. Il offre ainsi une nouvelle visibilité et un nouvel essor à la biologie végétale à l'UNIL. Il est promu professeur ordinaire dès le 1er août 2010.

L'étude du transport et de l'homéostasie du phosphate est l'un des axes principaux du groupe d'Yves Poirier. Le phosphate, fertilisant largement utilisé dans l'agriculture est, au niveau cellulaire, un élément essentiel impliqué dans la synthèse des macromolécules, ainsi que dans le contrôle des voies métaboliques et des voies de transduction des signaux. Yves Poirier, avec le soutien constant du FNS, étudie plus spécifiquement les gènes d'une famille de protéines (PHO1) impliquées dans le transport du phosphate et dans la transmission de signaux nécessaires à sa régulation homéostasique. Des travaux récents montrent que ces protéines sont également impliquées dans les cascades de signalisation conduisant à la croissance racinaire ou à l'ouverture des stomates, ce qui augure d'un riche potentiel de découvertes.

L'étude de la synthèse de biopolymères représente un autre axe de recherche. Yves Poirier a su démontrer que les plantes peuvent produire des biopolymères intéressants pour l'industrie, les polyhydroxyalcanoates, ayant des propriétés allant du plastique rigide à l'élastomère souple. Dans une approche innovante, la synthèse des biopolymères a été exploitée pour l'étude du métabolisme des acides gras dans les peroxisomes et de la voie de synthèse des isoprénoïdes. Ces travaux, à l'interface entre la biotechnologie et les sciences fondamentales, sont soutenus par d'importants fonds européens et sont à l'origine de cinq brevets.

 

Les liens:

 

Recherche actualités
   
   
  Go
 
rss/atom
facebook  twitter  youtube  instagram  itunes 
L'UNIL D'UN JOUR

02.09.14_biophore_160.jpg
Campus lumière

Les archives d'un jour

CH-1015 Lausanne  - Suisse  -  Tél. +41 21 69211 11  -  Fax +41 21 69226 15
Swiss University