Vous êtes ici: UNIL > 
Unil Actualités > Nouveaux professeurs > Professeurs 2011 > Bonny Olivier

Olivier Bonny

 
Publié le:  29.06.12
Par:  Pascal Vermot / Communication FBM
 

Olivier Bonny, professeur assistant boursier FNS

Olivier Bonny, spécialiste de la physiologie rénale, a été nommé professeur assistant boursier FNS au Département de pharmacologie et toxicologie de la Faculté de biologie et de médecine (FBM) dès le 1er août 2011. Il est également affilié au CHUV comme chef de clinique rattaché au Service de néphrologie.

Olivier Bonny dispose d'une double formation de chercheur et de clinicien. Né en 1969, il obtient son diplôme fédéral de médecine de l'Université de Lausanne en 1993. Trois ans plus tard, il suit une formation en biologie moléculaire et cellulaire, toujours à l'UNIL, puis réalise une thèse sur l'étude fonctionnelle de mutants du canal épithélial à sodium, qu'il défend avec succès en 2002. Après une formation clinique en médecine interne au CHUV et en néphrologie à l'Hôpital de l'Ile de Berne, il décroche sa certification FMH en médecine interne (2005), puis en néphrologie (2009). Il parachève sa formation postdoctorale avec une recherche centrée sur la réabsorption du calcium au sein du Centre du métabolisme minéral du Southwestern Medical Center de Dallas (Etats-Unis). En 2008, il rejoint le Département de pharmacologie et toxicologie de l'UNIL avec le titre de maître assistant suppléant jusqu'à sa nomination récente comme professeur assistant, poste assorti d'un subside du Fonds national suisse de la recherche scientifique (FNS) de quelque 1,5 million de francs.

Le domaine de compétences d'Olivier Bonny est orienté sur la physiologie rénale, et en particulier sur la manière dont différentes molécules chargées électriquement (ions) sont transportées, réabsorbées et excrétées par cet organe, comme le sodium, le calcium, le phosphate, le magnésium, le potassium ou encore l'acide urique. Le chercheur et son équipe se préoccupent tout particulièrement des nombreux facteurs susceptibles de perturber le bon fonctionnement rénal et, au-delà, de provoquer des troubles du métabolisme minéral chez les patients, comme la formation de calculs rénaux ou l'ostéoporose. De nombreuses maladies rares affectant le transport de ces ions font également l'objet de leurs recherches.

Les nombreuses publications déjà parues dans des revues de référence témoignent de la grande diversité de cette problématique. Le scientifique s'est intéressé par exemple au lien entre gènes, ostéoporose et augmentation de l'excrétion urinaire de calcium (hypercalciurie), dans le cadre du Programme national de recherche sur la santé musculo-squelettique (PNR53). Parmi ses autres sujets d'études figurent les conséquences de l'altération de la réabsorption de l'acide urique par les reins menant à la formation de calculs rénaux ou à des crises de goutte. Olivier Bonny se focalise également sur les rythmes journaliers des ions dans le sang et l'urine et des hormones qui les régulent et essaie de montrer leur importance dans la physiologie rénale et dans la physiopathologie. De manière générale, les études menées par le chercheur apportent une connaissance accrue de la physiopathologie des complications rénales et se révèlent primordiales pour une prise en charge optimale des patients.

 

Les liens:

 

Recherche actualités
   
   
  Go
 
rss/atom
facebook  twitter  youtube  instagram  itunes 
L'UNIL D'UN JOUR

19_08_14_geopolis.160.jpg
Construction du Géopolis

Les archives d'un jour

CH-1015 Lausanne  - Suisse  -  Tél. +41 21 69211 11  -  Fax +41 21 69226 15
Swiss University