Vous êtes ici: UNIL > 
Unil Actualités > Nouveaux professeurs > Professeurs 2011 > Katanaev Vladimir

Vladimir Katanaev

 
Publié le:  23.03.12
Par:  Pascal Vermot / Communication FBM
 

Vladimir Katanaev, professeur associé

Expert des mécanismes biochimiques, Vladimir Katanaev a été nommé professeur associé au Département de pharmacologie et toxicologie de l’UNIL dès le 1er avril 2011.

Né en 1973, de nationalité russe, Vladimir Katanaev obtient un diplôme en biochimie de l'Université de Krasnoïarsk en 1994, avant de rejoindre l'Université de Fribourg, où il décrochera son doctorat, en 2000. Il entame un stage postdoctoral aux Etats-Unis, à l'Université de Columbia, et devient chercheur associé en 2003. Il s'envole ensuite pour l'Allemagne et rejoint l'Université de Constance en tant que chef de groupe junior, où il oeuvre dès 2005 à la tête d'une équipe de 12 personnes sur la structure et les fonctions des protéines membranaires. Ayant reçu son habilitation en 2010, il occupait ce poste lorsqu'il a été nommé à l'UNIL en tant que professeur associé.

Depuis plus de 15 ans, Vladimir Katanaev focalise ses recherches sur les voies de signalisation des récepteurs couplés aux protéines G (RCPG), une famille de récepteurs membranaires présents chez les eucaryotes. Ces protéines se révèlent d'une importance cruciale dans l'organisme, car elles permettent le transfert d'informations à l'intérieur des cellules en endossant le rôle d'«interrupteur moléculaire» servant à déclencher ou au contraire inhiber des réactions biochimiques au niveau cellulaire. Elles constituent la plus grande famille des récepteurs membranaires chez les mammifères.

Pour ses travaux, le scientifique combine différentes approches - biologie cellulaire, génétique des drosophiles, biochimie - pour tracer, analyser et modéliser les phénomènes opérant en cascade lors de la transduction du signal. Le biochimiste s'intéresse plus précisément à une cascade de signalisation héritée et conservée tout au long de l'évolution humaine, utilisée de façon répétée par l'organisme pour assurer son développement - notamment pour la prolifération des cellules souches - et dont l'activation aberrante concourt à la carcinogénèse, l'apparition de tumeurs dans le tissu épithélial. C'est le cas en particulier pour les cancers du côlon et du sein, pour lesquels on observe l'expression de RCPG ayant subi une mutation. La voie de signalisation RCPG est aussi impliquée dans le déclenchement de certains troubles neurologiques.

En approfondissant ses recherches à d'autres types de voies de signalisation, en particulier celle impliquant les protéines Frizzled (appartenant à la famille des RCPG) et Wnt - laquelle est connue pour son rôle crucial dans l'embryogenèse -, Vladimir Katanaev et son équipe espèrent développer de nouveaux outils de criblage de petites molécules susceptibles d'interférer avec la transduction du signal dans les cellules. L'objectif est d'arriver à stimuler ou au contraire empêcher l'expression de gènes spécifiques impliqués dans l'apparition de tumeurs. Cette voie de recherche pourrait aboutir à l'apparition de nouvelles thérapies ou prévenir le déclenchement de cancers chez les patients présentant des prédispositions génétiques.

 

Les liens:

 

Recherche actualités
   
   
  Go
 
rss/atom
facebook  twitter  youtube  instagram  itunes 
L'UNIL D'UN JOUR

22_08_14_geopolis.160.jpg
Construction du Géopolis

Les archives d'un jour

CH-1015 Lausanne  - Suisse  -  Tél. +41 21 69211 11  -  Fax +41 21 69226 15
Swiss University