Vous êtes iciUNIL > Unil Actualités > Nouveaux professeurs > Professeurs 2013 > Jacquemont Sébastien

Sébastien Jacquemont

 
Version du:  22.10.13
Par:  Fabien Dunand / Communication FBM
 

Sébastien Jacquemont, professeur assistant boursier FNS

Médecin associé au Service de génétique médicale du CHUV, Sébastien Jacquemont s’intéresse aux troubles neuro-développementaux, en particulier ceux associés aux troubles psychiatriques et aux dérégulations de la balance énergétique. Il a été nommé professeur assistant de l’UNIL boursier du FNS dès le 1er août 2013.

De nationalité française, Sébastien Jacquemont est né en 1972. Après des études de médecine à l'Université de Bordeaux (2000), il entreprend une spécialisation en génétique médicale. Entre 2000 et 2003, il réalise un séjour au Mind Institute de l'Université de Californie, à Davis, en qualité de Research Fellow. Il y effectue des recherches sur la caractérisation d'une maladie neurodégénérative nouvelle: le syndrome FXTAS, ainsi que des travaux méthodologiques sur des essais cliniques concernant le déficit cognitif d'origine génétique. Ses efforts sont récompensés par le Postdoctoral Award in Clinical Research de l'Association américaine de génétique humaine en 2003. Date à laquelle il obtient également son titre de spécialiste en génétique médicale.

En 2004, le scientifique rejoint le CHU de Nantes en tant que chef de clinique en génétique médicale puis, dès janvier 2006, le Service de génétique médicale du CHUV en tant que médecin associé. Nommé privat-docent et maître d'enseignement et de recherche à la Faculté de biologie et de médecine de l'UNIL en 2010, il décroche une bourse du FNS qui lui permet d’accéder au titre de professeur assistant de l’UNIL dès le 1er août 2013.

Depuis son arrivée au CHUV, Sébastien Jacquemont s’est impliqué dans l'enseignement pré- et postgradué de sa spécialité, de même que dans la formation continue des médecins. Ses travaux sont orientés sur les retards du développement d'origine génétique qui touchent 1 à 3% de la population. Il a coordonné à l’échelle européenne des essais thérapeutiques concernant le syndrome de l'X fragile et effectué des études sur les biomarqueurs du syndrome FXTAS. Plus récemment, il s’est intéressé à une nouvelle variante du chromosome 16 (en 16p11.2) qui est impliquée dans l'autisme et les troubles du langage. Il a montré, en collaboration avec le Centre intégratif de génomique (CIG) de l'UNIL et un large consortium international, que ces aberrations chromosomiques peuvent aussi être responsables de certaines formes d'obésité ou, à l’inverse, d'insuffisance pondérale sévère. Une découverte qui laisse entrevoir, comme le suggèrent aujourd'hui de nombreuses études, que certaines formes d'obésité et les maladies neuro-développementales partagent les mêmes mécanismes moléculaires. Le projet qui lui a permis de décrocher le subside du FNS s’intitule Neurodevelopmental disorders and associated dysregulation in energy balance due to Copy Number Variants.

Auteur d'une soixantaine de publications dans des revues scientifiques de référence et de plusieurs chapitres d'ouvrages dans ses domaines de recherche, il a aussi obtenu la reconnaissance de ses pairs au travers de plusieurs prix, dont le Prix Leenaards pour la promotion de la recherche scientifique et le Clinical Research Award de la FBM, tous deux en 2010.

 

Les liens:
Recherche actualités
   
   
  Go
 
rss/atom
facebook twitter youtube instagram itunes 
L'UNIL D'UN JOUR

21_11_14_kiwis_160.jpg
Campus fruitier

Les archives d'un jour

CH-1015 Lausanne  - Suisse  -  Tél. +41 21 692 11 11  -  Fax +41 21 692 26 15
Swiss University