Aumônerie UNIL - EPFL
Vous êtes iciAumônerie UNIL - EPFL > L'aumônerie en bref > Témoignages d'étudiants

Témoignages d'étudiants

Depuis peu, je me rends aux instants de méditation organisés par l'aumônerie de l'Unil. L'occasion de me ressourcer et de prendre le temps de me recentrer, cela ajoute un "plus" qualitatif à ma journée professionnelle.

Le campus a la grande chance d'accueillir des étudiants, professeurs et personnel de culture et origines différentes. A mes yeux, cela est une richesse qu'il est nécessaire de mettre en valeur pour que chacun se sente alors reconnu et est plus intéressé à découvrir la culture de son voisin.

Par ailleurs, l'Université de Lausanne revêt une grande importance aux valeurs humanistes, valeurs qui sont relayées par l'Aumônerie, me semble-t-il.

Patricia, juillet 2013

Je vous écris ce petit message pour vous dire à quel point j'ai adoré la soirée interreligieuse que l'Aumônerie a organisée le jeudi passé (8 novembre 2012). Elle me fut très enrichissante et j'ai énormément apprécié les échanges qui ont suivi. J'y ai rencontré des personnes fort sympathiques et l'ambiance était géniale.
Mon seul souhait serait de voir le nombre de ces soirées augmenter pour passer d'une à deux par semestre, si cela vous est possible...

Pour conclure, j'aimerais vous remercier d'avoir organisé de ce type d'évènement ô combien utile et agréable.
Merci!

Lucille, novembre 2012

Pourquoi une aumônerie sur le site de l'Unil?
N'appartenant à aucune église et favorable à la séparation des pouvoirs religieux et politique, c'est une question que je me pose depuis mon arrivée à Dorigny. Alors j'ai mené mon enquête et j'ai été étonnée de constater que le seul endroit où cette question a été entendue donnant lieu à un véritable échange était l'aumônerie elle-même. Après six ans d'étude et de vie sur le campus universitaire, je n'ai toujours pas résolu cette difficile question, mais les activités proposées par l'aumônerie (voyages, marches, conférences, rencontres, etc.) et en particulier par Virgile Rochat m'ont permis d'affiner ma réflexion et de la partager avec des interlocuteurs respectueux.
Cela suffit-il à justifier cette présence de l'église sur le site universitaire? Je continue de me le demander, mais ma question a pris une nouvelle forme: si on supprimait l'aumônerie, par quoi la remplacerait-on? Car il m'apparaît absolument nécessaire d'offrir dans le cadre d'une institution aussi importante que celle de l'Unil, productrice de savoir et regroupant des jeunes et des moins jeunes d'horizons multiples, un espace favorisant le dialogue par delà les conventions académiques et prenant le temps, loin des impératifs d'accréditation, de débattre de certaines questions pour lesquelles la littérature secondaire n'est d'aucun secours. Bref, je pense important sinon vital pour l'université d'offrir sur son site où des générations d'étudiants passent l'essentiel de leur journée, des lieux où un autre type de discours est possible, le questionnement de type scientifique ne peut sortir que grandi, je pense, du contact avec d'autres modalités de questionnement. Or, force est de constater que l'aumônerie fait cela très bien...
 

Camille, 2009

C'est un endroit très chaleureux à l'UNIL. On s'y sent attendu et accueilli dès la première fois: à peine passé la porte on se sent bien…même au milieu d'une foule de 30 personnes! Pour moi, c'était à la raclette d'accueil du 2ème trimestre...

La seule chose à faire est d'avoir le minimum d'audace nécessaire pour pousser la porte... ensuite, vous êtes pris en main, balloté d'un pasteur sportif et souriant à un étudiant engageant, qui vous présente à quelqu'un qui interrompt sa conversation par intérêt pour vous... Finalement, on en ressort invité à chanter du gospel le mercredi, à prier à peu près quand on veut, à randonner à ski le week-end suivant, partager un repas le lundi, et surtout revoir ce lot de personnes intrigantes d'humanité, qui vous ont tous salués d'un sourire et d'un au revoir à votre nom alors que vous ne vous rappelez plus du leur!...

Autant dire, une superbe entrée en matière dans cette UNIL anonyme; un refuge de taille idéale pour en faire son foyer d'amitié, de découvertes culturelles, sportives et spirituelles. J'y ai vraiment trouvé des bouts de substitut de famille!
Mais surtout, à bas les clichés du type "Nathalie, mon amour des JMJ", "c'est trop spirituel pour moi", "ce n'est pas ma religion"... Personnellement, j'y ai trouvé une diversité culturelle assez impressionnante, des gens qui viennent d'Inde, d'Italie, d'Australie, de la campagne alsacienne ou de Madrid, et de plusieurs religions... Toutes les relations semblent si simples ici!

En fait j'y ai simplement et surtout trouvé de l'attention, une impression de compter!

Parmi les moments très forts qui ont marqué mon trop bref passage à l'aumônerie, je citerais:

  • la solidarité de notre groupe même hétérogène lors de notre sortie ski de rando: beaucoup de prévenance, de partage, de débrouille pour que tout le monde y trouve son compte.
  • le peu d'importance attachée au matériel, vraiment considéré comme un moyen et non une fin: prêter des skis, partager son unique pain de pique-nique, proposer son bonnet dans le froid !
  • l'étudiante qui m'a reconnue et appelée par mon nom lors d'une rencontre providentielle un mois après s'être croisé dix minutes!
  • notre grande tablée si conviviale unie autour de la raclette du ski lors du week-end à Verbier
  • la joie de chanter ensemble avec tout l'entrain du gospel ! et les retrouvailles d'avant répétitions, où beaucoup arrivent en avance, visage éclairé, simplement par la hâte de se retrouver!
  • …beaucoup d'autres remarques pourraient suivre, mais je vous laisse trouver vos propres rayons de soleil!

Bienvenue ! Surtout... poussez la porte!

Ariane, 2009
 

Mon avis sur ce qui se passe autour de l'aumônerie est le suivant:

La première année, je suis venue à la raclette d'accueil du début d'année suite à la demande de l'aumônier Virgile Rochat qui m'a conviée à venir voir au moins comment ça se passe. Depuis, il s'est enclenché pas mal de choses:

J'ai d'abord participé au repas du lundi midi "à la fortune du pot". C'est l'occasion de faire connaissance avec des étudiants qui viennent d'autres facs et écoles. Les étudiants viennent en effet parfois même de l'epfl à la grange.

Puis je suis allée à l'activité "convictions et engagement" qui s'articule souvent autour d'un débat très enrichissant. On apprend à écouter l'invité qui parle de ses expériences et qui nous fait partager ses valeurs quelles qu'elles soient et il s'en suit une discussion autour du thème du jour. Les sujets abordés sont vastes, ils peuvent toucher: l'enseignement, la politique, le développement urbain... Ce que je trouve intéressant, c'est que l'on est libre de s'exprimer comme on le veut et on apprend davantage à écouter les opinions divergentes.

Aussi, la première année surtout, l'aumônerie m'a permis de faire quelques escapades en Suisse principalement pour une somme très modique. J'ai fait des marches de nuit dans la ville de Fribourg, à Hauterive et en montagne lors de la nuit des contes et lors de la journées en raquettes.
C'était excellent, j'ai découvert de beaux coins et le groupe était toujours fort sympa. Il y a des moments de marche en silence où on se recentre un peu sur soi et on écoute le calme de la nature qui nous entoure. Ce qui m'a incité à venir c'est aussi le fait que l'on ne soit pas obligé d'adhérer à une quelconque religion pour participer. Toutes les bonnes volontés sont les bienvenues.

Très important: par l'aumônerie, j'ai appris l'existence du foyer étudiant planète bleue dans lequel je suis actuellement. Ce foyer regroupe au moins 21 nationalités différentes venant du monde entier et j'ai bien sûr noué de très bonnes relations avec certains d'étudiants. Cela m'a encore permis de me faire des amis, j'ai appris beaucoup de chacun d'eux et vice versa. C'est une expérience très enrichissante que je recommande à n'importe qui. Le rapport est d'autant plus intéressant que la diversité culturelle est très présente. Enfin, Virgile surtout m'a soutenue et m'a donné de sérieux coups de main quand j'ai eu des difficultés d'ordre privé. Cela pour dire que les aumôniers sont très actifs auprès des étudiants du moins tant qu'ils le peuvent et c'est réconfortant de savoir que l'on a une aide supplémentaire à disposition en cas de coup dur.

Tant que je serai à l'uni, il est certain que je referai un saut de temps à autre à la grange...

Angélique, 2008

TOP ^

Recherche:
 Go
 
rss/atom
Grange de Dorigny  -  CH-1015 Lausanne  -  Suisse  -  Tél. +41 21 692 21 47  -  Fax +41 21 692 21 45
Swiss University