Aumôneries
 
Vous êtes ici: Aumônerie UNIL - EPFL > Photos > Archives > 2007-2008 > Jérusalem 2008 > Présentation de l'exposition

Présentation de l'exposition "Murmures d'Israël"

Le titre de cette exposition permet, évoque, suscite toute une série d'associations que je me fais un plaisir de partager avec vous en ce moment

Il y a en effet mur, mur, et encore murs...

A y regarder d'assez près, les trois grandes religions présentes à Jérusalem se terminent et paradoxalement commencent par un mur.

Le judaïsme se retrouve au pied de son mur, faussement nommé « des lamentations » par les Chrétiens, plus justement renommé « Occidental » par nous modernes ; ou encore mieux « Kotel » par les juifs eux-mêmes. C'est un mur, c'est évident, c'est même le Mur. Il ne permet que de regarder vers le haut, vers le ciel...

Le Christianisme lui aussi commence contre un mur : la pierre du tombeau vide ou la pierre de l'Ascension contre laquelle bute le regard et contraint à regarder en haut... « En haut les coeurs ! » dit la liturgie.

L'Islam lui aussi, enfin, lequel considère le rocher du dôme du même nom, comme le lieu du départ du voyage nocturne vers le ciel du prophète sur son cheval, contraignant lui aussi à regarder en haut...


Et puis il y a un autre mur. Beaucoup plus récent.
Mur de protection ou de séparation selon qu'on se trouve en deçà ou au-delà de la barrière au gré des hasards de la naissance.
Ce mur-là ne nous invite pas à regarder vers le ciel, (il a plutôt tendance à le boucher, le ciel) mais bien plutôt à regarder vers la terre. Sur la terre... une terre de difficultés. Pour tous. Car, aussi bien en deçà qu'au-delà de ce mur, dans les deux sens, tous souffrent. Et tous souffrent « dans leur bon droit »...

Cette souffrance empêche d'entendre le murmure de la douceur de cette terre (de lait et de miel), terre de lumière à nulle autre pareille, lumière accrochée par le grain et la couleur d'une pierre inimitable... pierre magnifique qui fait précisément ces murs, cette muraille qui entoure la ville.

Cette souffrance non seulement empêche d'entendre le murmure de la beauté, mais fait monter un autre murmure, celui de la révolte contre tant d'injustices, de mécompréhensions, de combats et de morts... dans les deux camps. Un enfant est un enfant aussi bien chez les juifs que chez les Palestiniens...

Aurons-nous un jour la paix ? se disent chacun pour soi, chacun des deux peuples emmurés dans leur isolement volontaire ou subi...

Qui osera « faire le mur » ? Sauter par-dessus ces séparations, voir en l'autre un humain, ni plus ni moins ?

Qui osera prendre de la hauteur ? regarder le ciel ? entendre ce murmure doux et subtil révélé à Elie et à nous tous si on veut bien ouvrir nos oreilles...

Qui osera voir que quelque part le mur de séparation dont parle la lettre aux Ephésiens 2/14 est déjà tombé ?

On est au pied du mur...

Virgile Rochat


Recherche:
 dans ce site:
   
   
   
 Rechercher
Annuaires      Site map

Grange de Dorigny  -  CH-1015 Lausanne  -  Suisse  -  Tél. +41 21 692 21 47  -  Fax  +41 21 692 21 45