Vous êtes ici: UNIL > UNIL en bref > Hier et aujourd'hui > L'UNIL au 19e siècle
Français | English

L'UNIL au 19e siècle

1895

Création des cours de vacances pour étudiants non francophones, rattachés à la Faculté des lettres.

1893

Inauguration de l'Ecole de physique et de chimie à la place du Château.

1890

Loi du 10 mai sur l'instruction publique supérieure qui donne à l'Académie le statut et le nom d'Université. Création de la Faculté de médecine. Alexandre Maurer, professeur de littérature comparée, est le dernier recteur de l'ancienne Académie et le premier recteur de la nouvelle Université de Lausanne. Le nombre des étudiants atteint le chiffre de 300.

1873

Création de l'Ecole de pharmacie.

1869

Loi du 12 mai sur l'enseignement supérieur. Elle donne à l'Académie le statut légal qui lui permettra de se transformer en université quelques années plus tard. Quatre facultés sont désormais sur pied d'égalité: Lettres, Sciences, Droit et Théologie. L'Ecole spéciale est en outre intégrée à l'Académie sous le nom de Faculté technique. Au grade de licencié et d'ingénieur de ces cinq facultés, l'Académie ajoute désormais le grade de docteur. Le gymnase est divisé en deux sections (littéraire et scientifique).

1853

Fondation de l'Ecole spéciale de Lausanne (future Ecole d'ingénieurs) sur le modèle de l'Ecole centrale de Paris, à l'initiative personnelle de cinq techniciens supérieurs, ingénieurs vaudois de formation parisienne, professeurs de mathématique et de chimie à l'Académie.

1837

La loi du 21 décembre sur l'Académie va profondément transformer l'institution. Elle assigne à celle-ci comme but "de former des hommes pour les carrières qui exigent une instruction supérieure, et d'entretenir dans le pays une culture scientifique et littéraire". Pour la première fois depuis sa fondation, l'Académie n'est plus essentiellement une école de théologie. Elle est sécularisée, perdant le caractère ecclésiastique et les pouvoirs qu'elle avait détenus durant presque trois siècles. L'enseignement, qui se donne désormais en français, est réparti entre trois facultés: Lettres et Sciences, Théologie, Droit, chacune pouvant décerner une licence. Le nombre des chaires est augmenté à dix-sept:

  • trois pour les Lettres

  • trois pour les Sciences philosophiques, historiques et politiques

  • trois pour les Sciences mathématiques et physiques

  • quatre pour la Théologie

  • quatre pour le Droit.

Un gymnase fait la transition entre le collège et les études supérieures. La liberté académique de choisir les cours est reconnue officiellement.

1833

Création de l'Ecole Normale pour la formation des instituteurs et, dès 1837, des institutrices.

1806

Loi du 28 mai sur l'instruction publique du canton de Vaud. Un Conseil académique surveille l'instruction à tous ses degrés (primaire, secondaire et académique). Charles Monnard crée avec quelques étudiants la Société de Belles-Lettres "dans le but de cultiver la littérature".


Recherche:
 Rechercher
Annuaires      Site map

L'UNIL au 19e siècle


Unicentre  -  CH-1015 Lausanne  -  Suisse  -  Tél. +41 21 692 11 11  -  Fax  +41 21 692 26 15