Vous êtes iciUNIL > Centre de recherche en psychologie de la santé > Recherches > Des recherches empiriques > Aspects psychologiques de la transplantation d'organes

Aspects psychologiques de la transplantation d'organes

(sous la responsabilité de Chantal Piot-Ziegler)

Les recherches ont pour objectifs d'explorer l'expérience et les thématiques des personnes dans leur parcours de vie dans la maladie. Elles sont menées dans le souci d'une réflexion épistémologique, d'une adaptation des procédures et des théorisations successives pour affiner la compréhension de la problématique ainsi qu'une réflexion éthique et critique sur les objectifs de la recherche, avec l'acceptation de questionnements tels que:

  • Comment effectuer une recherche dans le respect de la personne?

  • A qui la recherche doit-elle prioritairement bénéficier?

Les recherches longitudinales sont privilégiées et utilisent une approche qualitative souple. Elles tiennent compte de la temporalité du vécu de la maladie. L'approche développée se définit comme une co-construction entre le chercheur, son terrain de recherche et les théories successives élaborées: "...une dialectisation des relations entre l'expérience et la théorie en devenir." (Droz et al., 1976). Les méthodes qualitatives utilisées par l'équipe sont par exemple:

  • La "Grounded Theory"

  • L'analyse thématique de discours

  • L'Interpretative Phenomenological Analysis (IPA)

Les recherches conduites sont la responsabilité de Chantal Piot-Ziegler sont menées en collaboration étroite avec le Centre de Transplantation d'Organes du CHUV (Manuel Pascual). Cette collaboration a débuté en 2003 à partir d'un projet de recherche ayant pour objectif de mieux cerner le vécu des personnes en attente de greffe de coeur, de poumon, de rein ou de foie, depuis le moment de leur mise en liste d'attente jusqu'à 24 mois après la transplantation.

Recherches

Chantal Piot-Ziegler (MER; direction du projet), Marie Santiago Delefosse (Professeure, Psychologie de la Santé, Lausanne) et Manuel Pascual (Direction du Centre de Transplantation d'Organes, co-requérant, CHUV, Lausanne) conduisent une recherche qualitative longitudinale portant sur les aspects psychologiques des greffes rénales.  Ces recherches ont bénéficié de la participation active des assistantes: Thérèse CuttelodFabienne Fasseur, Floriane Fonjallaz, Julia Maillefer, Nadja Ruffiner-Boner et Jennifer Szymanski. Les problèmes rénaux graves entraînent une invalidité importante. La greffe devient parfois le traitement de choix pour éviter les contraintes de la dialyse. Ces patients passent par différentes étapes psychologiques dans leurs parcours de malades. Cette recherche tente de mieux en comprendre les mécanismes.

Recherche:
 dans ce site:
   
   
 Go
 
rss/atom
Géopolis - Dorigny - CH-1015 Lausanne  - Suisse  -  Tél. +41 21 692 3284  -  Fax +41 21 692 3265
Swiss University