Robert Valentine

Robert Valentine

Coordonnées Curriculum Recherches Enseignements Publications
e-mail : Valentine.Robert@unil.ch
Page personnelle : http://www.unil.ch/cin/ValentineRobert
ORCID record : Orcid icon https://orcid.org/0000-0002-9602-2540

Faculté des lettres

Section d'histoire et esthétique du cinéma
Fonction(s): Maître d'enseignement et de recherche

Section de cinéma
Quartier UNIL-Chamberonne
Bâtiment Anthropole 4167
CH - 1015 Lausanne
Téléphone: 021 692 61 83

Centre d'études théâtrales
Quartier UNIL-Chamberonne
Bâtiment Anthropole 4167
CH - 1015 Lausanne
Téléphone: 021 692 47 39

Mots clés

Arts & cinéma (film et peinture, sculpture, iconographie, histoire de l'art; films sur l'art; peintres & film)
Cinéma des premiers temps
Point de vue et cinéma (caméra subjective, POV shot, FPS, perception, focalisation, flashbacks)
Représentations du Christ
Tableaux vivants

Prix et distinctions scientifiques

Prix de Faculté, Université de Lausanne 2016
pour une thèse de doctorat intitulée "L'origine picturale du cinéma. Le tableau vivant, une esthétique du film des premiers temps" dirigé par le Prof. François Albera

Prix de Faculté, Université de Lausanne 2007
pour un mémoire intitulé "Filmer peindre. La représentation filmique de l'acte pictural: miroir / faire-valoir de l'acte cinématographique" codirigé par le Prof. François Albera et le Prof. Victor I. Stoichita

Bourse jeune chercheur, Fonds national suisse de la recherche scientifique (FNS) 2012
Bourse d'encouragement pour un projet de recherche de doctorat intitulé "Entre tableau et plan. Le cinéma des premiers temps en tableaux vivants" (sous la direction du Prof. François Albera)
Financement de 12 mois de mobilité au GRAFICS à l'Université de Montréal (Invitation: Prof. André Gaudreault)


Retour

TOP ^

Ouvrages

2018

corporeality.jpg      

Marina Dahlquist, Doron Galili, Jan Olsson, Valentine Robert (dir.), Corporeality in Early Cinema : Viscera, Skin, and Physical Form, Bloomington, Indiana University Press, 2018.

Ce livre consacré aux liens entre le cinéma des premiers temps et le corps révèle combien la culture cinématographique émergente, et toutes les pratiques de l’écran autour de 1900, étaient fondamentalement "incarnées". Tandis que les nouvelles caméras s’emparaient des corps pour les immortaliser, les truquer, les malmener, les déguiser, les transformer, dans la salle, les réactions du premier public de cinéma, allant de l’excitation au dégoût, de l’identification au détachement, nous offrent un moyen de comprendre toute la dimension physique de l’expérience cinématographique. Cet ouvrage collectif propose de nombreux modèles, tant théoriques qu’analytiques, pour explorer le corps des premiers acteurs filmés, le seuil de leur mécanisation, et leurs connexions aux corps des spectateurs. Car sur et autour de l’écran (ainsi que dans tous les médias et constellations technologiques associées), les corps ne renvoyaient pas simplement à une entité abstraite ou collective, statistique : ils étaient faits de chair et de sang.

Site de l'éditeur

2015

film-sur-l'art.jpg      

Valentine Robert, Laurent Le Forestier, François Albera (dir.), Le film sur l’art. Entre histoire de l’art et documentaire de création, avec la collaboration de Kornelia Imesch-Oechslin et Mario Lüscher, Rennes, PUR, 2015.

Cet ouvrage dresse un état international des recherches menées sur ce "genre" cinématographique jusqu’ici peu étudié, hybride mais prolifique: le film sur l’art. Il retrace la riche histoire de cette production rattachée tant au documentaire qu’au cinéma expérimental, aux films pédagogiques et à l’art vidéo. Ces films qui peuvent montrer l’artiste au travail, plonger dans les œuvres, suivre des évolutions stylistiques sont questionnés à l’aune de leurs apports à l’histoire de l’art ; que ce soit par le nouveau modèle de perception des œuvres qu’ils engagent, par les liens qui s’y nouent entre réalisateurs et historiens de l’art, ou par les effets produits en retour sur le cinéma comme "art plastique". Ce volume est issu d’un colloque international organisé à l'UNIL en 2011, dont le programme englobait plusieurs manifestations publiques à la Cinémathèque suisse (table ronde, rétrospective, etc.).

Site de l'éditeur

2011

jesus.jpg      

Alain Boillat, Jean Kaempfer, Philippe Kaenel (dir.), Jésus en représentations. De la Belle Époque à la postmodernité, édité par Nathalie Dietschy, avec la collaboration de Valentine Robert et Pierre Gisel, Gollion, Infolio, 2011. 

Au XXe siècle, la figure du Christ est au centre de débats idéologiques et culturels particulièrement intenses. Figure héroïque ou de dérision, magnifiée ou défigurée, elle intéresse des personnalités aussi diverses que le cinéaste D. W. Griffith, les peintres Odilon Redon ou Arnulf Rainer, des écrivains comme André Malraux, des photographes tel Fred Holland Day ou Elisabeth Ohlson, des auteurs de bande dessinée comme Laurent Bidot. Ce volume réunit des contributions de spécialistes de divers domaines (littérature, histoire de l’art, cinéma, photographie, théologie) autour des multiples "apparitions" de la figure de Jésus dans les arts de la fin du XIXe siècle à nos jours. Il est issu d’un projet de recherche FNS interdisciplinaire intitulé Les usages de Jésus au XXe siècle

Site de l'éditeur

TOP ^

Suivez nous:        
Partagez:
reseau_cinema_ch-logo.svg