Année 2008/09

| Cours Bachelor | Cours Master | Horaires en pdf
 

Le descriptif des cours ci-dessous consiste en une liste exhaustive, qui englobe tous les cours de, respectivement, BA et MA, et des deux semestres de l'année académique (A[utomne] et P[rintemps]) en cours, ordonnés suivant l'ordre de l'horaire. Pour la liste des cours qui concernent uniquement un cursus, et des détails concernant les modules couplés, choisissez un plan d'étude sur le site central de l'Unil ou consultez les pdf suivants.


LEGENDE:

A = semestre d'automne

P = semestre de printemps

TOP ^

Cours Bachelor

 

Introduction aux études cinématographiques

Enseignants: Alain Boillat, Benoît Turquety

 

Contenu

- Méthodes et outils pour l'analyse de films
- Théories du cinéma
- Problèmes et méthodes d'histoire du cinéma

 

A + P : Lundi 10h15-12h00

Unithèque/4215

 

 

 

Analyse de films, analyse de textes - Travaux pratiques

Enseignants: Séverine Graff, Raphaël Oesterlé,

Marthe Porret Steingruber, Valentine Robert, Anne-Katrin Weber

 

Contenu

Les travaux pratiques consistent en des présentations orales effectuées individuellement par les participants. Les étudiants présentent un article important pour l'histoire de la discipline, portant sur des enjeux théoriques et d'analyse du film. Les étudiants peuvent également analyser un extrait de film, à partir des outils théoriques abordés dans le cadre du cours « Introduction aux études cinématographiques ».

 

A + P : Lundi 13h15-15h00

Lundi 15h15-17h00

Mardi 13h15-15h00

Amphimax/412

Amphimax/412

Amphimax/413

 

 

Analyse de films II : Analyse d'une séquence de film

Enseignants: Mireille Berton, François Bovier, Laurent Guido, Benoît Turquety

 

Contenu

Ce cours-séminaire accorde beaucoup de place à l'intervention des étudiants et privilégie l'expérience pratique dans l'analyse du film. Au sein même du cinéma narratif plusieurs genres sont pris en considération tels le western, le burlesque, la comédie musicale par exemple. Le séminaire étend également son propos à des films qui échappent à la narration classique ou la contestent par leur forme et leur contenu. Différentes époques sont en somme abordées, avec les esthétiques qui leur sont associées, ainsi que des films muets ou parlants, et des productions de diverses nationalités (cinéma suisse, américain, russe, etc.). Les étudiants peuvent ainsi parfaire leur connaissance générale de l'histoire du cinéma à laquelle ils se sont déjà initiés en première année. L'approche concrète des oeuvres est ponctuée de synthèses théoriques apportées par l'enseignant.

 

A + P : Lundi 13h15-15h00

Mardi 13h15-15h00

Mercredi 13h15-15h00

Jeudi 10h15-15h00

Unithèque/4215

Unithèque/4215

Unithèque/4215

Amphimax/413

 

 

Du technique au filmique

Enseignant: Benoît Turquety

Module : Analyse de film III

Contenu

La forme d'un film est conditionnée par un certain nombre de choix et de contraintes techniques (pellicules, formats, caméras, etc.) qui ont des conséquences aussi bien sur le déroulement pratique de la production, que sur l'image. Ce cours-séminaire propose un panorama de ces éléments matériels de fabrication des films, en évaluant, à partir d'analyses d'exemples précis, les enjeux de leur utilisation pour la forme des oeuvres.

A : Mardi 10h15-12h00

Internef/231

 

Limites du raccord

Enseignant: Benoît Turquety

Module : Analyse de film III

Contenu

La notion de raccord - ou l'opposition raccord/faux-raccord - est aussi largement utilisée qu'elle reste peu définie théoriquement. Il s'agira de tenter d'en comprendre les enjeux à travers une mise en perspective historique, de revenir sur quelques autres notions qui furent proposées pour qualifier le passage d'un plan à un autre, mais aussi de montrer, sur l'analyse d'exemples concrets, que, même dans le cinéma de la période « classique », ce jeu de contraires peine à décrire l'ensemble des pratiques et formes réelles visibles dans les films.

P : Mardi 10h15-12h00

 Internef, 233

 


Le cinéma hors les cinémas : le documentaire et son usage didactique

Enseignant: Pierre-Emmanuel Jaques

 

Module : Histoire II

Contenu

Ce cours-séminaire portera sur les usages éducatifs du cinéma. Les films dits documentaires comportent en général une part didactique ou du moins servant à la transmission d'un savoir. Nous examinerons divers exemples de "documentaires" en interrogeant aussi bien leur mode de construction que leur usage dans un contexte didactique (conférence, exposition, cadre scolaire). Une fois cette partie de la production cinématographique définie, notamment en regarde de l'histoire du documentaire, nous chercherons à mieux définir leur mode de diffusion, en revenant d'une part sur le cadre institutionnel de leur diffusion, comme pour ne citer qu'un exemple l'Institut international du cinématographe éducatif, et, d'autre part, en tentant d'approcher leurs publics visés et "réels". Le choix d'une telle thématique permet de revenir sur un pan négligé de l'histoire du cinéma, pourtant riche de multiples implications, d'une réflexion sur la place de l'image dans un cadre éducatif et son rapport à un public au déroulement précis d'une projection-conférence en passant par le recours à des techniques considérées comme spécifiques au médium (ralenti ou accéléré, arrêt sur image).

P : Mercredi 08h15-10h00

Unithèque/4215

 

 

Le cinéma comme fait social

Enseignant: Pierre-Emmanuel Jaques

Module: Théories II

Contenu

La présence toujours plus marquée du cinéma dans la sphère publique a généré très rapidement un important ensemble de discours portant sur la question de la fréquentation des salles ainsi que sur l'influence du cinéma. En 1913, Emilie Altenloh publie ainsi "Zur Soziologie des Kino" qui propose une première typologie des publics et s'interroge sur les effets provoqués par la vision des films, notamment sur les enfants. Après avoir examiné ces premières investigations de portée sociologique, ce cours-séminaire envisagera la manière dont les études cinématographiques se sont appuyées sur divers concepts d'inspiration sociologique. Ce cours-séminaire s'appuyera sur l'examen d'une série de textes récents (E. Ethis, J.-P. Esquenazi, F. Montebello)..

 

A : Mercredi 10h15-12h00

Unithèque/4215

 

Approche narratologique du personnage au cinéma: la figure de Jésus

Enseignant: Alain Boillat

Module: Théories II

Contenu

Déclinée à travers de nombreuses réalisations cinématographiques - des Passions des premiers temps au récent film de Mel Gibson, en passant par les films de DeMille, Pasolini ou Scorsese -, la figure christique constitue un lieu privilégié d'interrogation sur les modalités de la représentation d'un personnage au cinéma, notamment parce qu'elle convoque un important intertexte iconographique et littéraire. La référence à cette figure centrale de la culture judéo-chrétienne et au récit évangélique qui lui est associé implique sur le plan narratif un phénomène d'amplification de l'hypotexte (au sens de Genette) que devient pour ces films le Nouveau Testament : grâce au régime de la focalisation interne, Jésus tend à devenir un personnage de fiction. Parfois, ce sont d'autres personnages qui deviennent « focaux », issus des Evangiles (Judas, Barrabas,...) ou totalement fictionnels (Ben-Hur), rejetant Jésus à l'arrière-plan ou dans le hors-champ du non-représentable. Sur la base des théories du personnage qu'il s'agira d'éprouver et de discuter dans le cas particulier de films empruntant au récit évangélique (souvent par l'intermédiaire de la fiction romanesque, qui soulève de façon explicite la question de « l'adaptation » omniprésente dans ce contexte), ce séminaire vise à examiner les diverses stratégies textuelles de figuration de la vie de Jésus. Dans le cadre du projet de recherche interdisciplinaire « Les Usages de Jésus », un colloque international dévolu à ces questions se déroulera à l'Université de Lausanne du 7 au 9 mai 2009, permettant d'approfondir la matière du séminaire. En outre, une rétrospective des principaux films traités dans le séminaire aura lieu à la Cinémathèque suisse dans le courant du mois d'avril.

 

Programme de films à la Cinémathèque suisse

 

P : Mercredi 10h15-12h00

Unithèque/4215

 

 

Introduction à l'Histoire générale du cinéma : études comparatives

Enseignant: Freddy Buache

 

Contenu

Ce cours, organisé en partenariat avec la Cinémathèque Suisse, se développe à partir de films tirés de ses collections, dont des extraits sont projetés à des fins de confrontation, comparaison, rapprochements, plutôt qu'à partir d'une problématique préalable de type livresque. Ils sont constamment mis en rapport avec les autres arts et le contexte socio-politique où ils ont pris place, inscrivant de la sorte le cinéma dans un champ culturel et social élargi. Les étudiants se trouvent ainsi en présence des éléments matériels du dispositif cinématographique (projectionniste en cabine, pellicule, appareil 35mm, projection sur écran) et non d'une transcription sur bande magnétique qui demeure, quoi qu'il en soit, allusive.Ce cours d'introduction offre une base de connaissances que les étudiants auront à retravailler, approfondir ou discuter dans la suite de leurs études.

Programme détaillé

A + P : Mercredi 14h15-17h00

Ce cours a lieu à la salle du Cinématographe à la Cinémathèque suisse.

 

 

Cinéma et Hypnose: représentations culturelles du corps possédé

Enseignante: Mireille Berton

Module: Analyse de film III

Contenu

Ce cours-séminaire propose de traverser l'histoire du cinéma et ses croisements avec l'histoire de l'hypnose envisagée autant comme dispositif (technique, subjectif, thérapeutique, etc.) que comme représentation culturelle (trope, fantasme, modèle de pensée, etc.). Il s'agira d'analyser un corpus de films qui met en scène des sujets possédés par un esprit étranger, renvoyant à une série de thématiques (la dissociation, la manipulation, la transe, le sujétion, etc.) susceptibles de codifier les angoisses provoquées par la modernité technologique, les dérives sociales, et la (re)définition des modèles identitaires et sexuels. Les représentations de l'hypnose permettent en effet de réfléchir autant aux motifs du corps automatique (aux rapports entre l'homme et la machine), à la psychologie des foules (aux liens entre techniques de reproduction de masse et totalitarismes), qu'aux rapports de genres (la femme comme à la fois support, substitut et médium de la voix et du regard masculins). L'axe socio-historique, favorisant une lecture contextualisée des films, mettra en évidence les transformations subies par les représentations culturelles de l'hypnose. Nous verrons ainsi que, si cinéma et hypnose apparaissent au début du siècle comme des dispositifs mis en miroir pour produire une épistémologie du sujet divisé, la seconde investit progressivement le premier presque exclusivement dans des genres dévolus au fantastique et à l'horreur qui, en confinant l'hypnose au domaine de la parapsychologie, témoignent du discrédit jeté sur un paradigme pourtant appelé à signifier la subjectivité humaine et ses contradictions.

A: Jeudi 15h15-17h00

Unithèque 4215

 

 

D'Est !

Enseignant: François Albera

Module: Histoire II

Contenu

Après la Deuxième Guerre mondiale et les accords de Yalta, les pays d'Europe centrale et orientale qui se trouvent dans la sphère d'influence soviétique connaissent tous un développement industriel, technologique et artistique dans le domaine du cinéma. Ils occupent progressivement une place - inégale selon les pays - importante dans la production mondiale (festivals, distribution internationales, études critiques). Le développement de ces « cinémas nationaux » participent au développement d'une « identité nationale » et à ses aspects politiques et idéologiques (moraux, etc.). Après la chute de ces régimes en 1989 ces cinématographies disparaissent du jour au lendemain. Le cours procédera à l'étude des productions de tous ces pays, dans la mesure de l'accès aux films et à la littérature les concernant.

 

A + P : Vendredi 10h15-12h00

Unithèque/4215

 

 

Art vidéo, installations et autres dispositfs de projection: les années 1960-1970

Enseignant: François Bovier

Module: Théories II

Contenu

Ce cours-séminaire porte sur les débuts de l'art vidéo (que l'on peut faire remonter à 1958, autour du mouvement Fluxus) et sur les installations qui mettent en jeu le mécanisme de la projection. Nous n'interrogerons pas seulement l'émergence de nouvelles pratiques artistiques et supports d'exposition : il s'agit également d'étudier le phénomène de muséification de l'art vidéo, notamment à travers la constitution de collections dédiées à ce medium. Retracer les dispositifs qui sont au centre des installations et des pièces vidéographiques constitue l'enjeu de ce cours-séminaire.

 

A : Vendredi 13h15-15h00

Unithèque/4215

 

 

Le cinéma de l'exposition, le film d'artistes et autres dispositifs de projection: la période contemporaine

Enseignant: François Bovier

Module: Théories II

Contenu

Ce cours-séminaire interroge la postérité du film d'artistes, de l'art vidéo et du « cinéma élargi ». Depuis les années 1980, la logique de la spécificité des media a été remise en cause, les oeuvres ne reposant plus sur une dynamique de différenciation mais d'interaction, voire d'indifférenciation entre supports (les films des avant-gardes historiques sont aujourd'hui exposés au musée, côte à côte avec des installations et des bandes vidéographiques). Ce cours-séminaire entend dégager les reconfigurations culturelles impliquées par ces nouvelles modalités de projection d'images, en mettant en évidence quelques paradigmes dominants (le mode de l'attraction, la factualité du document, l'appropriation de représentations déjà constituées, l'interrogation autofictionnelle).

 

P : Vendredi 13h15-15h00

Unithèque/4215

 

TOP ^

Cours Master

 

Des cinémas nationaux

Enseignante: Maria Tortajada

Module: Histoire et société

Contenu

Qu'est-ce qu'un cinéma national ? Ce cours-séminaire propose d'étudier la manière dont est construite cette notion, à partir de concepts liés à l'identité ou à la nation. Ces questions, qui dépassent la stricte histoire du cinéma, la déterminent pourtant lorsqu'il s'agit de définir une cinématographie nationale. Le cours-séminaire partira du cas du cinéma suisse des années 60-70, où l'enjeu du national est particulièrement manifeste, et offrira la possibilité aux étudiants de développer des travaux en direction d'autres cinématographies nationales, québécoise, belge, danoise ou française, par exemple.

 

A : Mardi 10h15-12h00

Unithèque/4215

 

 

Le "cinéma" et la machine vélocipédique: épistémologie des dispositifs de vidion et d'audition

Enseignante: Maria Tortajada

Module: Epistémologie : dispositifs/technologie/intermédialité

Contenu

Alors qu'Etienne-Jules Marey décompose le mouvement d'un cycliste par la chronophotographie, Alfred Jarry imagine des machines cinématographiques associées à des mobiles vélocipédiques. Au tournant du XIXe et du XXe siècle, au moment où se constituent et se confrontent des modèles divers de dispositifs « cinématographiques », que produisent les liens entre cyclisme et cinéma ? Proposant un travail concret sur les sources de l'époque, et en relation avec les déterminations « cyclistes » que les discours analysés imposent ou suggèrent, ce cours-séminaire développera une réflexion sur les paradigmes définitoires du « cinéma » autour de 1900. Point de vue, machine, roue, rotation, défilement, déroulement, mais aussi corps, mécanique, énergie et dépense peuvent apparaître comme des notions structurantes de l'idée de « cinéma » à construire.

 

P : Mardi 10h15-12h00

Unithèque/4215

 

 

Histoire et théorie de la critique

Enseignant: Laurent Guido

Contenu

 

A : Mardi 13h15-15h00

Unithèque/4215

 

 

Filmer la scène, du cinéma des premiers temps au spectacle télévisuel

Enseignant: Laurent Guido

Module: Esthétique et langage

Contenu

Dès l'émergence du cinéma, au tournant du 20e siècle, le dispositif filmique a servi à enregistrer et reproduire différents types de spectacles scéniques préexistants : numéros de music-hall ou de danse, pièces de théâtre, performances sportives... Cette démarche a même constitué dans un premier temps l'un des principaux axes de développement du nouveau médium pour les historiens, qui ont identifié effectivement cette période comme marquée par la forte «intermédialité spontanée» (André Gaudreault) caractéristique du «cinéma des attractions» (Tom Gunning).

Au fil du siècle, cette problématique traverse différents genres spécifiques produits au sein des industries cinématographiques, tels la comédie musicale, les actualités, le film-concert, le cinéma d'arts martiaux ou le film-opéra, avant de jouer un rôle essentiel dans les programmes télévisés, par l'entremise des émissions de variétés et d'innombrables retransmissions d'événements musicaux, théâtraux, chorégraphiques ou sportifs. Afin de mieux cerner les divers dispositifs secondaires engagés par les médias audiovisuels à partir des dispositifs premiers propres aux espaces de la scène (ou du stade), ce cours/séminaire vise à associer les approches historique et esthétique en s'attachant à dégager certains modes importants de captation et de montage à l'oeuvre dans les objets filmiques et télévisuels étudiés, et en discutant les principes soulevés par certains cinéastes et théoriciens (Lev Koulechov, Slavko Vorkapich, S. M. Eisenstein, André Bazin, Maya Deren, Jean-Luc Godard...)

 

P : Mardi 13h15-15h00

Unithèque/4215

 

 

Séminaire méthodologique: Introduction aux questions d'esthétique

Enseignante: Maria Tortajada

Module: Esthétique et langage

Contenu

Cet enseignement propose une initiation aux questions d'esthétique faisant le lien entre les théories du cinéma et les domaines de l'histoire de l'art, du théâtre et de la littérature. Il permet aux étudiants de se familiariser avec des notions impliquées dans les définitions du goût ou de l'art, posées au XVIIIe siècle et reformulées au XXe. Après un panorama des diverses problématiques, le séminaire procède par études de cas.

 

A : Mardi 15h15-17h00

Unithèque/4215

 

 

Séminaire méthodologique: Introduction à l'épistémologie des dispositifs

Enseignante: Maria Tortajada

Module: Epistémologie : dispositifs/technologie/intermédialité

Contenu

Ce séminaire forme les étudiants à l'analyse des discours selon des présupposés foucauldiens et à l'analyse des dispositifs d'audition et de vision confrontant des questions techniques et des problématiques liées à la question du spectateur.

 

P : Mardi 15h15-17h00

Unithèque/4215

 

 

Continu/discontinu: le mécanisme cinématographique et sa réception

Enseignant: Benoît Turquety

Module: Epistémologie : dispositifs/technologie/intermédialité

Contenu

La dialectique continu/discontinu est profondément inscrite dans le fonctionnement même de la machine cinématographique. Elle constitue également un point de divergence fort, selon que, théoricien ou cinéaste, on valorise l'un des termes ou l'autre. Enfin, elle spécifie le dispositif cinéma par rapport à ceux qui lui succédèrent (électronique, numérique), qui la mettent en jeu de manière différente. Ce cours-séminaire se propose d'explorer sa place singulière dans l'histoire des théories du cinéma, mais aussi dans l'influence que le dispositif a pu avoir sur l'évolution de la pensée et de l'art au vingtième siècle (Benjamin, les formalistes russes, etc.).

 

A : Mercredi 10h15-12h00

Amphimax/413

 

 

La vue aérienne

Enseignant: Olivier Lugon

Module: Epistémologie : dispositifs/technologie/intermédialité

Contenu

Le cours-séminaire propose une histoire esthétique et culturelle de la vue aérienne au XXe siècle, centrée sur la photographie - de ballon, d'avion ou de satellite. On en étudiera les multiples applications, de la guerre à l'urbanisme, ainsi que les répercussions sur l'art, en étendant l'examen des premiers essais de Nadar jusqu'aux phénomènes contemporains tels que google.earth ou Yann Arthus-Bertrand. Cet enseignement est lié au lancement d'un programme de recherche sur le pilote et photographe suisse de l'entre-deux-guerres Walter Mittelholzer.

 

A : Mercredi 13h15-15h00

Anthropole/2024

 

 

"Documentaire": débats photographiques américains, 1960-2000

Enseignant(s): Olivier Lugon

Module: Epistémologie : dispositifs/technologie/intermédialité

Contenu

La notion de documentaire a donné lieu, en photographie autant qu'au cinéma, à des débats très nourris. Ils l'ont été tout particulièrement aux Etats-Unis des années 1960 aux années 1990. C'est cette histoire théorique et esthétique que le cours-séminaire se propose d'étudier, notamment à travers les polémiques qui ont opposé le MoMA d'un côté, avec John Szarkowski, et les tenants d'un « nouveau documentaire social » de l'autre, tels qu'Allan Sekula ou Martha Rosler, ou encore la nouvelle génération d'historiens de la photographie apparue dans les années 1970-1980, comme Abigail Solomon-Godeau. Cet enseignement est lié à la préparation d'une anthologie en français des textes d'Allan Sekula.

 

P : Mercredi 13h15-15h00

Anthropole/2024

 

 

Histoire et théorie du scénario

Enseignant(s): Alain Boillat

Contenu

Approche critique de la notion de scénario sur la base de son histoire (en lien avec différents moments-clés de l'histoire du cinéma, ou avec des pratiques comme celle du « ciné-roman »), des doctrines qui l'ont accompagnée et du contexte plus général des réflexions sur la narratologie filmique (autour d'aspects tels que la construction du personnage, la vraisemblance, la clôture du texte filmique, la distinction dialogues/voix-over, etc.). A partir de l'étude de modèles normatifs et d'une réflexion sur l'écriture du scénario, ouverture vers des pratiques plus libres qui mettent en cause la partition fiction/documentaire (place de l'improvisation) ou qui résultent d'une démarche intermédiale spécifique (lien au théâtre ou à la littérature romanesque). Analyse de films procédant à des choix scénaristiques singuliers.

 

P : Mercredi 15h15-17h00

Unithèque/4215

 

 

Pratiques de la critique, heures de réception et de discussion

Atelier

Enseignant: Laurent Guido

A : Pour l'horaire de l'Atelier "Pratiques de la critique", voir lien ci-dessous

Unithèque/4215

Programme détaillé

 

Cinéma et Peinture

Enseignant: François Albera

Module: Histoire et société

Contenu

Topos de la réflexion esthétique sur le cinéma, le rapport que celui-ci entretiendrait avec la peinture. Sur quels plans cette conjonction opère-t-elle ? le cinéma comme « art plastique », le cinéma « dépassement » de a peinture, la reprise de tableaux dans le cinéma, le pictorialisme cinématographique, la mise à l'écran du monde de l'art, le film auxiliaire de l'histoire de l'art ( :le film sur l'art).

 

Horaire

Lieu

A : Jeudi 10h15-12h00

Unithèque/4215

 

 

Méthodologie : Historiographie

Enseignant(s): François Albera

Module: Histoire et société

Contenu

Préparation aux épreuves d'historiographie et à la pratique de cette activité que tout travail d'histoire ou d'esthétique requiert. Les deux sens du mot « historiographie » (ce qui s'est écrit sur une question ; l'écriture de l'histoire). Les 3 dimensions de l'opération historiographique selon de Certeau. Les histoires du cinéma (générales, nationales), le genre monographique (auteur, pays, genre, film singulier).

 

Horaire

Lieu

P : Jeudi 10h15-12h00

Unithèque/4215

 

 

L'auteur en question: Alexandre Sokourov

Enseignant: François Albera

Module: Esthétique et langage

Contenu

Un cinéaste soviétique contrarié devenu le plus fameux réalisateur russe. Conditions d'émergence dans le contexte soviétique d'un cinéaste underground d'Etat. Les contradictions du système soviétique de cinéma. La « pérestroïka » puis la fin du régime et l'effondrement d'une des premières cinématographies du monde. Persistance de Sokourov entre documentaire et fiction : singularité, détermination et recherche d'un « absolu ». Est-il un « avant-gardiste » réactionnaire ? son arraisonnement par le monde de l'art.

 

Horaire

Lieu

A + P : Jeudi 13h15-15h00

Unithèque/4215

 

 

La représentation du Noir au cinéma

Enseignant: François Bovier

Module: Histoire et société

Contenu

Ce cours-séminaire retrace, suivant une perspective historique, les différentes modalités de représentation des Noirs au cinéma. Ainsi, l'on examinera les stéréotypes raciaux sous-jacents à la caractérisation des personnages de couleur dans les films hollywoodiens des années 1910-1920 (par exemple, la figure du violeur dans Birth of A Nation), ou encore l'émergence de figures de chanteurs noirs avec la généralisation du cinéma sonore. À l'opposé de ces acteurs grimés, l'on prendra en considération les premières productions cent pour-cent noir, destinées à la communauté afro-américaine (Oscar Micheaux dans les an nées 1920). Autour des années 1970, le phénomène de la Black Exploitation et, sur un plan plus politique et radical, les mouvements de revendication de race renouvellent l'affirmation d'une culture spécifiquement noire. Enfin, l'on mettra en évidence la prégnance du modèle du primitivisme au sein de certaines pratiques filmiques expérimentales qui intériorisent la représentation d'une altérité sociale.

 

Horaire

Lieu

P : Jeudi 15h15-17h00

Unithèque/4215

 

 

Analyse de films (C/S)

Module : MA, option théorique du Réseau cinéma CH

Enseignant : F. Bovier

Vendredi, 15h-17h, et samedi, 9h-12h et 14h-17h (* Horaire apériodique)

PROGRAMME DETAILLE

 

Travail de validation interne : analyse d'une séquence de film. L'étudiant expose la problématique mise en jeu par le film ainsi que la méthodologie à laquelle il a recours, en mettant en évidence la productivité de cette lecture. L'exercice dure 45 minutes.

Descriptif : Dans le cadre de ce cours-séminaire, les étudiants sont amenés à appliquer les outils d'analyse de séquence à des films de diverses époques, genre et nationalité, dans une perspective historique. Après avoir identifié les principales caractéristiques du film (période, déterminations techniques, modalités de production, appartenance à telle pratique filmique ou tel genre codifié), il s'agit de proposer une lecture de la séquence en justifiant la pertinence de l'approche mobilisée (analyse énonciative et narratologique, étude des rapports sociaux de sexe et de race, analyse du style et des procédés formels, lecture socio-historique, psychanalytique, etc.).

 

 

TOP ^

Horaires en pdf

PROGRAMME DES PROJECTIONS A LA CINEMATHEQUE DANS LE CADRE DES COURS DE PROF. ALBERA: "D'Est" & "L'auteur en question: Alexandre Sokourov"

 

 

PROGRAMME DES PROJECTIONS A LA CINEMATHEQUE DANS LE CADRE DU COURS D'ALAIN BOILLAT: "Approche narratologique du personnage au cinéma: la figure de Jésus"  

 

TOP ^

Recherche:
 dans ce site:
   
   
 Go
 
rss/atom
Anthropole - CH-1015 Lausanne  - Suisse  -  Tél. +41 21 69229 10  -  Fax +41 21 69229 15
Swiss University