Vous êtes ici: UNIL > Section d'histoire et esthétique du cinéma > Les Etudes > Orientation et objectifs

Orientation et objectifs

Structure de l'enseignement | Objectifs de la formation de base (BA) | Objectifs des études avancées (MA)
 

Structure de l'enseignement

La formation de base est acquise par l'étudiant en baccalauréat universitaire (BA) et approfondie en maîtrise universitaire (MA).

TOP ^

Objectifs de la formation de base (BA)

Formation à la lecture des films

  • Nature de l'enseignement : ce premier aspect de l'enseignement dispensé dans la section a pour visée de doter les étudiants d'instruments les rendant capables d'analyser le fonctionnement textuel d'un film et au-delà de tout message audiovisuel (télévision, vidéo, CD-Rom notamment).

  • Importance : la maîtrise d'outils d'analyse en matière d'audiovisuel est aujourd'hui fondamentale, étant donné l'omniprésence des messages audiovisuels dans la société contemporaine et leur croissance grâce aux nouveaux supports et médias.
    Dans un premier temps, le film de cinéma offre un modèle pour l'appréhension et la compréhension des codes à l'oeuvre dans cet ensemble de la communication audiovisuelle.
    Il convient évidemment dans un deuxième temps de spécifier les différences de fonctionnement de ces messages en fonction de leurs lieux d'émission et de réception, de leurs types de circulation, etc.

  • Débouchés : ce premier niveau d'enseignement trouvera son effectivité hors de l'université avec le développement, inéluctable au sein des études secondaires, de l'apprentissage de ces codes par les élèves, que ce soit dans des cours spécialement destinés à cet effet ou au sein de cours de français. Une formation des maîtres sera requise.
    Cet enseignement a déjà été introduit dans certains cantons suisses, le Jura, Genève, et en France, où les concours de recrutement du secondaire (CAPES, agrégation) comportent, en Français, des épreuves liées à la lecture du film (via les adaptations cinématographiques d'oeuvres littéraires comme Partie de campagne de Maupassant-Renoir). Il est envisagé en Italie. Il a par ailleurs sa place dans les sections "cinéma" ou "audiovisuel" des écoles d'art romandes (ECAL, ESBA).
    D'autre part les centres culturels, MJC ou certains secteurs liés à l'Université (activités culturelles) développent occasionnellement des activités de ce type.

  • Recherche : cet aspect de l'enseignement demande l'élaboration de modèles d'analyse, l'investigation des conditions de la réception du film par le spectateur, les mécanismes de décodages, etc.

  • Echanges : linguistique, sémiologie, sociologie.

Connaissances historiques

  • Nature de cet enseignement : connaissance historique de périodes, courants, conjonctures de l'histoire mondiale du cinéma.

  • Importance : la connaissance de l'histoire d'un art et d'un moyen de communication qui a un siècle d'âge et fut d'emblée mondial est devenue une discipline à part entière avec ses spécialistes, ses controverses spécifiques, ses débats méthodologiques. D'autre part, la place qu'occupe de plus en plus le cinéma (les films) dans l'étude historique, culturelle aussi bien que politique et sociale, de l'époque contemporaine, commande de s'intéresser de près à ce gisement de mémoire collective, ce dépôt de pratiques, de comportements sociaux, de paysages disparus, etc. Une part croissante est dévolue dans la vie culturelle à la connaissance, l'étude et la préservation du patrimoine.

  • Débouchés : outre le débouché de l'enseignement dans le secondaire et les sections "cinéma" ou "audiovisuel" des écoles d'art romandes, cet aspect des études de cinéma est lié aux possibilités de travail qu'offrent la Cinémathèque suisse et d'autres lieux d'archivage de films et de documents non film (archives cantonales, municipales, armée, police, églises, maisons de distribution, industrie publicitaire, etc.), ainsi que les institutions liées au cinéma, à la culture audio-visuelle.

  • Recherche : elle s'exerce dans les institutions citées supra quant au patrimoine suisse et dans des archives nationales, des studios et des fonds à l'étranger.

  • Echanges : histoire, sociologie, sections de langues, Cinémathèque Suisse.

Problématiques esthétiques

  • Nature de cet enseignement : examen problématisé de certaines questions propres au médium cinéma (rapport au réel), approfondissement de notions liées à son langage ou ses procédés de fonctionnement (le montage, la mise en scène, la temporalité, etc.), approches du discours liées au cinéma (la critique, les théories de cinéastes), à partir de la place qu'occupe le cinéma dans les pratiques artistiques contemporaines et ses liens d'interconnexion avec elles (effets réciproques) dus à sa mixité codique et son caractère figuratif. Les questions de la représentation, de la visualité, du mouvement sont étudiées.

  • Importance : "Art du XXe siècle", le cinéma a modelé l'imaginaire collectif (récit, rêve, représentations) et il a "re-mixé" l'ensemble de la culture antérieure (il est le "musée imaginaire") et il sous-tend à divers titres (comme mythologie aussi bien que comme mécanisme) l'art contemporain (installations, performance, vidéo-art, etc.).

  • Débouchés : enseignement dans les écoles d'art (toutes sections), collaboration avec les institutions artistiques (musées, galeries, centres d'art, fondations) ; institutions liées au cinéma, à la culture audio-visuelle.

  • Echanges : Histoire de l'art, ECAL, ESBA, Musées des Beaux-Arts et Centres d'art contemporain, MAMCO, Centre de l'image contemporaine.

TOP ^

Objectifs des études avancées (MA)

Les problématiques historiques, théoriques et esthétiques seront développées et enrichies dans les cours-séminaires spécifiques offerts dans la maîtrise. Ces cours seront adossés à des séminaires méthodologiques (discipline 90 crédits et 120 crédits).
A ces enseignements fondamentaux de l'étude du cinéma viendra s'ajouter une offre qui fait la spécificité de la maîtrise es lettres en cinéma de l'université Lausanne.

Epistémologie : dispositifs /technologie/intermédialité 

(Discipline 90 crédits et 120 crédits)

La section de cinéma développe une recherche de pointe en épistémologie des dispositifs de vision et d'écoute. Il s'agit non seulement de la connaissance historique de techniques et technologies liées à l'histoire du cinéma, passée et présente, à travers différents discours, mais surtout de l'approche de ces techniques :

1. en tant qu'elles participent à construire un dispositifs de vision et d'écoute, c'est-à-dire un certain type de spectateur ancré historiquement et socialement dans un contexte donné. Il s'agit de réfléchir aux machines et à leur fonctionnement, aux processus de fabrication, aux modes d'exposition, aux constructions diverses qui mettent en scène un objet, un paysage, etc. aux conditions institutionnelles et sociales qui déterminent ces dispositifs ;

2. en tant qu'elles participent à l'élaboration d'un modèle ou de modèles capables d'influencer les représentations et les modes de pensée d'une époque.

Les enseignements de maîtrise initient l'étudiant à ce type de recherches et lui donnent les moyens d'utiliser son savoir dans une visée scientifique (approfondissement en maîtrise et doctorat) ou dans une application liée au champ du cinéma, aux pratiques de l'audiovisuel, à la diffusion culturelle, collaboration avec les ingénieurs, etc. 

Liens entre théories et pratiques du cinéma (discipline approfondie 120 crédits)

La maîtrise universitaire ès-Lettres en cinéma de l'Université de Lausanne vise à former des historiens et des théoriciens du cinéma ayant acquis une qualification en diverses pratiques du champ cinématographique. Par pratique, nous n'entendons pas uniquement la réalisation cinématographique mais un certain nombre d'activités liées au cinéma : la critique cinématographique, l'écriture de scénario, les technologies de pointe concernant l'image et sa conservation. Sous cet angle, la formation ouvre aux métiers du cinéma et de l'audio-visuel, et prépare aux métiers liés à la diffusion de la culture.

L'articulation entre pratique et théorie pourra prendre plusieurs formes : mentionnons les stages professionnels, réélaborés pour les étudiants en maîtrise. Partenaires : la TSR, la Cinémathèque suisse, " Visions du Réel " (Nyon), Centre pour l'image contemporaine (Genève). Cinéma Tout Ecran (Genève), Le Festival international du film de Locarno.

Les liens entre théorie et pratique seront visibles également dans l'enseignement en collaboration avec l'EPFL-ENAC : « Participation au projet d'architecture », qui met en application le savoir acquis à la section de cinéma dans le cadre de l'enseignement « Epistémologie : dispositifs /technologie/intermédialité ».

TOP ^


Recherche:
 dans ce site:
   
   
   
 Rechercher
Annuaires      Site map

Anthropole - CH-1015 Lausanne  - Suisse  -  Tél. +41 21 692 29 10  -  Fax  +41 21 692 29 15