Présentation de la formation

Résumé | Titre décerné | Débouchés
 

Résumé

La Maîtrise universitaire ès Lettres en cinéma avec spécalisation "théories et pratiques du cinéma" forme des historiens et théoriciens du cinéma avec une qualification spécifique en différentes pratiques du champ cinématographique. Cet enseignement initie l'étudiant à la recherche et lui donne les moyens d'utiliser son savoir dans une visée scientifique (approfondissement en maîtrise et doctorat) ou dans une application liée au champ du cinéma, aux pratiques de l'audiovisuel, à la diffusion culturelle, à la collaboration avec les ingénieurs, archivistes, responsables de festivals, etc. Grâce à un programme qui propose des options à choix, la formation peut soit mettre un net accent sur la recherche en histoire et théorie du cinéma soit impliquer l'étudiant dans nombres de pratiques du champ cinématographique.

L'étudiant se concentre entièrement sur l'étude du cinéma. Il reçoit une formation fondamentale en Epistémologie : Dispositifs/technologie/intermédialité, en Histoire et Société et en Esthétique et langage. Il choisit un certain nombre d'enseignements à options proposés par le Réseau (Archive, Technologie, Réalisation, Economie) et par l'Unil (Ecriture du scénario, Critique cinématographique, Applications des « dispositifs de vision » (EPFL -ENAC)). Il peut intégrer à son programme des Stages professionnels. Il effectue par ailleurs 15 crédits dans le programme de master en cinéma de l'Université de Zurich (Seminar für Filmwissenschaft). Il renforce l'étude dans ses centres d'intérêts en choisissant des enseignements théoriques complémentaires à l'UNIL. Tous les travaux sont rendus en français.

 

 

I. Formation fondamentale :

Outre les modules obligatoires qui ouvrent à cette formation, l'étudiant peut choisir en deuxième année de renforcer sa formation dans l'un ou plusieurs de ces domaines, en fonction de ses intérêts.

Epistémologie : dispositifs/technologie/intermédialité

Cet enseignement porte non seulement sur la connaissance historique de techniques et technologies liées à l'histoire du cinéma et à son présent, à travers différents discours, mais surtout sur l'approche de ces techniques : 1) en tant qu'elles participent à construire un dispositifs de vision et d'audition, c'est-à-dire un certain type de spectateur ancré historiquement et socialement dans un contexte donné. Il s'agit de réfléchir aux machines et à leur fonctionnement, aux processus de fabrication, aux modes d'exposition, aux constructions diverses qui mettent en scène un objet, un paysage, etc. aux conditions institutionnelles et sociales qui déterminent ces dispositifs ; 2) en tant qu'elles participent à l'élaboration d'un modèle ou de modèles capables d'influencer les représentations et les modes de pensée d'une époque.

Histoire et société

Ce module porte sur différentes approches des problématiques liées au cinéma. Les sujets traitent de questions d'histoire du cinéma : une période déterminée, une production nationale, l'étude d'un cinéaste, d'un genre filmique, et amènent l'étudiant à mettre en oeuvre des méthodologies historiques, pour lesquelles il reçoit par ailleurs une formation ciblée (séminaire méthodologique). Ce module intègre également des enseignements développant des problématiques culturelles ayant une portée sociologique ou historique : par exemple, la représentation par le cinéma de l'Histoire, de la construction de l'identité sexuelle, de la représentations du corps...

Esthétique et langage

Les sujets traités sont abordés de manière théorique et analytique (analyse des films). Ils portent sur des problématiques relatives 1) au langage et au discours cinématographique (questions d'énonciation, de narratologie, de sémiologie) ; 2) aux composants du film (la lumière, le son, le cadrage, le montage, le jeu de l'acteur...) ; 3) aux composants parafilmiques (les affiches, la critique, le discours promotionnel...).

Les sujets traités abordent des questions d'esthéstique et de théorie de la représentation : la question du beau, du goût, de la sensation, ou de la consommation ; de l'art ou de la production industrielle ; du réalisme et de l'imitation. Les approches situent la théorie dans l'histoire et traitent de la spécificité du XXe siècle avec l'intervention du cinéma comme nouvelle pratique culturelle ; avec, notamment, les propositions « modernes », « modernistes » ou « distancées », et leurs avatars. Elles interrogent la place du cinéma- de la création-fabrication aux pratiques institutionnelles de diffusion-réception - dans les théories de l'art. comme son impact sur la pensée théorique et esthétique.

 

A ces trois modules s'ajoutent : Histoire/théorie du scénario et de la critique cinématographique

Ce module adopte une approche historique et théorique sur deux aspects du champ cinématographique dans deux enseignements distincts. D'une part sont abordées différentes pratiques de l'écriture du scénario, des expérimentations des écrivains aux essais de scénario improvisé ; d'autre part, les problématiques et les enjeux de la critique cinématographique à différentes époques de l'histoire du cinéma et dans différents contextes. Il prépare à la formation pratique en scénario et critique cinématographique.

 

 

II. Enseignements à l'Université de Zurich :

 

Les enseignements offerts par le Seminar für Filmenwissenschaft de l'Université de Zurich portent sur l'histoire du cinéma, sur des questions d'esthétique, ou de langage cinématographique, d'histoire culturelle ou de théorie. L'étudiant effectue 15 crédits dans ce programme. Les travaux peuvent être présentés en français.

 

 

III Offres du réseau :

L'étudiant choisit deux de ces quatre options :

 

1.Archive : cette option traite de manière théorique et pratique des questions de conservation des supports audiovisuels et de la documentation « papier », ainsi que des questions d'archivage. Elle est assurée par l'UNIL et la Cinémathèque suisse en collaboration.

2.Technologie : cette option traite de différentes techniques de l'image et du son en abordant la question du multimédia et en mettant l'accent sur les techniques de digitalisation. Elle est assurée par l'Université de Bâle.

3.Economie : cette option traite des problématiques liées à l'économie du cinéma, la diffusion et la production du film. Elle est assurée par l'Université de Suisse italienne.

4.Réalisation : cette option initie les étudiants en cinéma à certains aspects de la réalisation cinématographique. Elle est assurée par les HES-SO et la HGKZ.

 

 

IV. Enseignements pratiques complémentaires :

 

1. Pratique du scénario et pratique de la critique cinématographique: Les deux séries de travaux pratiques proposés aux étudiants dans ces modules sont articulées à l'enseignement historique et théorique du scénario et de la critique donné en première année. Elles proposent d'exercer la mise en discours d'une réflexion critique ou la mise en place d'un bref scénario. Le travail sur ces différents genres de discours présuppose la maîtrise du français.

2. L'Option EPFL-ENAC : « Dispositifs de vision et d'audition : applications » est conçue comme une mise en application du savoir acquis dans le travail historique et épistémologique du module « Epistémologie : dispositifs/technologie/intermédialité »: . Chaque année est proposée une participation à un des enseignements donnés à l'EPFL-ENAC.

 

 

V. Option pluridisciplinaire:

 

Un enseignement peut être choisi dans les disciplines suivantes de la faculté des lettres et de SSP : Théories du récit/ Littératures ; Théories de la représentation/arts ; Histoire et méthodologies ; Histoire culturelle ; Sociologie de la communication.

 

 

VI. Stages professionnels :

 

Les étudiants peuvent choisir d'effectuer un stage professionnel. Ces stages ont lieu dans les institutions partenaires (telles la Télévision suisse romande, la Cinémathèque suisse, les festival de Nyon « Vision du réel », le Centre pour l'image contemporaine /Genève, le Festival Tout Ecran /Genève), le Festival international du film de Locarno). Les places sont limitées et « sur concours »; l'offre de stages peut varier d'année en année. Les étudiants n'ayant pas obtenu de place suivent alors un autre module à choix. La section crédite la participation à un stage professionnel au niveau de 5 crédits. Cependant, les stages peuvent dépasser en heures de travail les 150 heures de travail étudiant étant donnée la variabilité de l'offre dans les diverses institutions. C'est pour cette raison notamment que les Stages professionnels ne son pas un module obligatoire.

 

TOP ^

Titre décerné

  • Master ès lettres en cinéma avec spécialisation "théories et pratiques du cinéma"
  • Master of Arts in History of Film with specialisation "Theories/Practices"
  • Master of Arts in Filmwissenschaft "Theorie und Praxis"


TOP ^

Débouchés

  • Recherche en histoire du cinéma, doctorat
  • Métiers du cinéma et de l'audio-visuel
  • Métiers liés à la diffusion de la culture
  • Enseignement au Secondaire II

    La Haute Ecole Pédagogique du Canton de Vaud reconnaît le Master délivré par la Section d'Histoire et esthétique du cinéma (à 90 ou 120 crédits ECTS) pour l'immatriculation dans la filière Secondaire II (branche enseignée: Histoire de l'art).

    Nous précisons qu'il est de la responsabilité des étudiants qui se destinent à cette formation pédagogique d'effectuer une mise à niveau concernant l'histoire et l'analyse des oeuvres picturales. Dans cette perspective, nous leur conseillons de favoriser l'interdisciplinarité durant leur cursus académique.

    Pour tout renseignement concernant les liens entre la Section et la HEP, s'adresser à Alain.Boillat@unil.ch. Pour les conditions d'admission à la HEP, voir les Corrélations entre disciplines universitaires et disciplines d'enseignement Secondaire II (page 4).
     


Recherche:
 dans ce site:
   
   
   
 Rechercher
Annuaires      Site map

Anthropole - CH-1015 Lausanne  - Suisse  -  Tél. +41 21 692 29 10  -  Fax  +41 21 692 29 15