Projet Interact

| EUniverCities | Appels à projets | Projets soutenus en 2018 | Convention Interact
 

Le projet Interact est né du constat que les collaborations entre Ville et Université de Lausanne reposaient essentiellement sur des relations interpersonnelles et ne bénéficiaient pas d'un soutien ou d'une valorisation institutionnels systématiques.

En 2014, un inventaire des initiatives conjointes entre membres ou services de l'UNIL et la Ville avait permis d'identifier une cinquantaine de projets très variés. Certains d'entre eux avaient alors été étudiés plus en détail afin de comprendre les modalités de collaboration, ainsi que leurs freins et facteurs de succès.

Ce travail a abouti à la création d'Interact, un projet mené conjointement par la Ville et l'UNIL, qui encourage et soutient les collaborations entre chercheurs de l'UNIL et collaborateurs de la Ville  Les deux axes d'actions privilégiés par Interact sont les suivants :

  • Le "matching", qui consiste à faire se rencontrer des membres des deux institutions, travaillant sur les mêmes objets, et ainsi favoriser l'émergence de projets communs. Des rencontres thématiques sont ainsi régulièrement organisées et permettent de créer des binômes autour d'intérêts communs ;
  • L'accompagnement méthodologique, qui consiste à fournir aux porteurs de projets de collaboration Ville-UNIL des outils qui favorisent la bonne réalisation de leurs partenariats.

EUniverCities

La Ville de Lausanne et l'UNIL sont membres depuis 2012 du réseau EUniverCities, dont les membres sont obligatoirement des "tandems" ville + université, de taille moyenne. Par l'échange critique de bonnes pratiques, d'expériences et d'idées, ce réseau permet d'améliorer la coopération entre villes et universités et d'encourager le développement de partenariat innovants.

Eunivercities.png

Appels à projets

1er appel à projets

L'UNIL et la Ville de Lausanne ont lancé en 2017 un premier appel à projets visant à soutenir les collaborations entre chercheurs/étudiants de l'UNIL et services de la Ville. Un comité de sélection a retenu sept projets parmi les 17 dossiers de qualité reçus. Ces projets sont en cours de réalisation et s'achèveront fin 2018.

2e appel à projets

Au vu de la qualité et de la variété des projets soumis en 2017, l'UNIL et la Ville de Lausanne ont décidé de réediter la démarche. Les projets retenus seront réalisé pendant l'année civile 2019.

Délai pour le dépôt des dossiers : 15 novembre 2018.

Toutes les informations nécessaires pour déposer un projet se trouvent dans le document suivant :

Projets soutenus en 2018

Etude de faisabilité pour l’expérimentation d’un Revenu de base en ville de Lausanne. Phase préparatoire.

Ce projet vise à expérimenter, sur une durée scientifiquement significative, un dispositif relevant de l’allocation universelle ou du Revenu de base, qui serait octroyé sans condition à un échantillon représentatif de personnes actuellement au bénéfice de l’aide sociale sur le territoire de la ville de Lausanne. Seule condition de participation, les personnes sélectionnées devraient accepter de collaborer au dispositif d’évaluation. Elles n’auraient à remplir aucune autre obligation, en termes de contrepartie par exemple. Les bénéficiaires pourraient retrouver en tout temps les conditions habituelles de l’aide sociale.

Responsables : M. René Knüsel (UNIL - SSP) et Mme Judith Bovay (Ville de Lausanne - Service social)

Appropriation et impact des caméras-piétons dans le travail policier. Evaluation et expérimentation dans le contexte lausannois.

Le projet interrogera l’opportunité d’équiper des policiers avec des caméras miniatures portées, appelées « caméras-piétons » (body-worn cameras). La collaboration avec un chercheur de l’Université de Lausanne permettra d’évaluer l’impact potentiel sur l’activité policière, plus particulièrement sur les formes d’interaction entre policiers et citoyens. Le projet contribuera à la connaissance scientifique d’un thème peu étudié par les sciences sociales et simultanément fournira des observations qui guideront l’institution partenaire dans sa possible stratégie d’équipement de ses membres.

Responsables : M. Michaël Meyer (UNIL - Institut des sciences sociales) et M. Jean-Philippe Pittet (Ville de Lausanne - Police municipale de Lausanne)

Lausanne storytellers

Ce projet permettra de lancer une enquête inédite d’histoire orale communautaire afin de documenter les transformations contemporaines du quartier sous-gare de Lausanne à travers les récits de vie d’habitants. Le financement obtenu permettra de garantir la concrétisation du socle scientifique du projet. Une fois cette phase finalisée, l’intérêt du projet sera d’autoriser des explorations ouvertes du corpus constitué, voire un déploiement à d’autres quartiers.

L’objectif consiste à recueillir de manière professionnelle (méthodologiquement, techniquement et juridiquement) une vingtaine de témoignages auprès de personnes ayant vécu ou travaillé plus de 15 ans dans ce quartier lausannois.

Responsables : M. Frédéric Sardet (Ville de Lausanne - Bibliothèques et archives)  et Mme Nelly Valsangiacomo (UNIL - Section d’histoire de la Faculté des Lettres)

Site web

Le parc naturel périurbain du Jorat : enjeux et opportunités pour l’agriculture

Ce projet de recherche vise à comprendre les enjeux agricoles (contraintes et opportunités) du projet de parc naturel périurbain du Jorat. Les questions principales sont :

  • Quelle agriculture est présente dans et autour du parc ?
  • Quels sont les impacts et contraintes du projet de parc naturel périurbain du Jorat sur l’activité agricole ?
  • Quels sont les opportunités de développement pour l’agriculture ?

Pour répondre à ces questions, ce projet de recherche s’articule autour de 4 phases principales.

  1. Inventaire agricole (février-avril 2018)
  2. Cadre réglementaire et marge de négociation (février-avril 2018)
  3. Enquête auprès des acteurs agricoles (mars-mai 2018)
  4. Esquisse d’un projet agricole pour le parc naturel périurbain du Jorat (mai-juillet 2018)

Responsables : Mme Joëlle Salomon Cavin, (UNIL - Institut de Géographie et Durabilité), M. Etienne Balestra (Ville de Lausanne - Service des parcs et domaines) et Mme Sophie Chanel (Parc Naturel Périurbain du Jorat)

« Riponne-Tunnel 2026 » – Act 1. Expérimenter la participation.

Dans le cadre de l’appel à projet Interact, l’aménagement du secteur Riponne-Tunnel, espace public emblématique de la capitale vaudoise, offre une opportunité unique pour la constitution d’un dispositif « embarqué » de recherche dans l’action. Ce projet permettra d’analyser, guider et évaluer la plus-value des dispositifs participatifs mis en place durant l’année 2018. Ces derniers doivent permettre de recueillir une expertise plurielle notamment habitante fondée sur des compétences d’usage.

La présente proposition dessine une dynamique collaborative féconde entre l’administration communale et l’université, offrant à la première un accompagnement scientifique intégré à la maîtrise d’ouvrage du projet urbain, et à la seconde, l’opportunité d’une recherche embarquée dès le lancement d’un projet urbain d'envergure. Cette proposition est pensée comme le premier Act(e) d’un dispositif de recherche-action appelé à se renouveler les années suivantes dans une étroite articulation avec le processus de projet urbain.

Responsables : Mme Muriel Delabarre et M. Benoît Dugua (UNIL - Institut de gégraphie et de durabilité), M. Yves Bonard et M. Marco Fulvio Amado Ribeiro (Ville de Lausanne - Service de l'urbanisme)

Analyse de l'impact des interventions affectant la marche et le vélo à Lausanne avec l'outil HEAT de l'OMS

L'objectif de ce projet est d'estimer, à l'aide de l'outil HEAT de l'OMS, le rapport coût - bénéfice santé des aménagements effectués depuis 2007 en Ville de Lausanne ayant eu des impacts sur la pratique de la marche et du vélo.

En cas de résultats probants, il sera proposé d'intégrer l'outil HEAT dans la planification des projets et interventions futures avec impact sur la pratique de la marche et du vélo en Ville de Lausanne.

Responsables : Mme Noémie Schürmann et M. Bengt Kayser (UNIL - Institut des sciences du mouvement et du sport), M. Raphaël Bize (UNIL - IUMSP), M. Pierre Corajoud et M. Stéphane Bolognini (Ville de Lausanne - Service des routes et de la mobilité).

Projet de parcours de vélo d’Enduro. Une étude de la pertinence et de la faisabilité de son développement à Lausanne.

Développement d’une offre de parcours de vélo tout terrain sous une forme qui diffère de ce que l’on trouve en Suisse actuellement. Le but est de rendre cet itinéraire VTT bien plus ludique et attractif que ce qui est proposé (officiellement) aujourd'hui et qu’il ait comme finalité la promotion du sport pour tous. Toute l'articulation du projet se fait dans une optique de développement durable, d'encouragement à la pratique sportive de plein air et à l'utilisation du vélo en général.

Le but de ce travail est de réaliser un projet théorique complet prêt à être soumis à une commune, pour présenter et promouvoir cette pratique sportive dans un premier temps, et dans un deuxième temps, espérer susciter un intérêt pour son développement.

Responsables : Mme Aline Turrian, M. Grégory Quin et M. Pierre Meylan (UNIL - SSP) et M. Julien Mortier (Ville de Lausanne - Enfance, jeunesse et quartiers)

 

Convention Interact

Contact

Vous pouvez contacter la plateforme Interact via les adresses suivantes :

Partagez:
Unicentre  -  CH-1015 Lausanne
Suisse
Tél. +41 21 692 22 00
Fax +41 21 692 22 11