Vous êtes ici: UNIL > Cours public > Archives > Archives 2007 > Mercredi 24 janvier

Mercredi 24 janvier

18h00 - Amphimax, auditoire Erna Hamburger

L'espèce humaine est-elle perfectible ?  

A l'heure de la montée du créationnisme aux USA, le darwinisme est-il la seule explication de la réussite de certaines espèces aux dépens d'autres ? Peut-on en tirer des enseignements pour améliorer l'espèce humaine, comme le préconise le transhumanisme ? Jusqu'à quelles limites ?

Diffusion en direct sur le Web  
Revivre le cours public


Intervenants  
Giulio Prisco,
directeur exécutif de l'Association mondiale pour le transhumanisme

Giulio Prisco est né en 1957 à Naples (Italie).

Il dirige la société de prospective technologique et réalité virtuelle metafuturing, basée à Madrid. Il est également engagé au sein de l'Association mondiale pour le transhumanisme, dont il est directeur exécutif, et de l'Institut d'éthique et technologies émergents.

Après ses études de physique théorique et computationnelle, G. Prisco a travaillé au CERN et à l'Agence spatiale européenne (ESA) et dispose d'un champ d'expertises étendu en matière de calcul informatique, sur la réalité virtuelle et les technologies pour la défense et l'espace.

Daniela Cerqui,
maître assistante à l'Institut d'anthropologie et de sociologie de la Faculté des sciences sociales et politique (UNIL)

Daniela Cerqui est une anthropologue spécialisée dans l'étude des rapports entre technologie et société et, plus fondamentalement, humanité. Ses recherches de terrain portent principalement sur les ingénieurs qui pensent, fabriquent et promeuvent des technologies, dans des domaines liés à la robotique, l'intellligence artificielle, et plus généralement l'informatique et les nouvelles technologies de l'information (Internet, téléphone portable, etc.).

Elle a ainsi récemment passé deux ans dans le laboratoire du premier humain à s'être fait implanter une puce électronique directement reliée à son système nerveux, et continue à collaborer étroitement avec lui. Elle s'intéresse aux enjeux sociaux et éthiques liés à de telles pratiques qui, sous prétexte de sans cesse améliorer l'humain, pourraient conduire à sa modification radicale, voire à sa disparition.

Prof. Laurent Keller,
professeur et directeur du Département d'écologie et d'évolution de la Faculté de biologie et médecine (UNIL)

Biologiste suisse, Laurent Keller est né en 1961 à Lausanne. Après des études de biologie à l`Université de Lausanne, il effectue ses recherches à Toulouse, au Musée de zoologie de Lausanne et poursuivra sa formation à Harvard.

Il est professeur en écologie évolutive et mène des travaux sur la vie sociale et la génétique des fourmis pour étudier par exemple comment les reines vivent jusqu`à 50 fois plus longtemps que les ouvrières, tout en possédant le même génome. Ses travaux sont reconnus mondialement et il a reçu de nombreux prix pour ses découvertes. Il a aussi récemment écrit un livre sur la vie des fourmis avec la journaliste Elisabeth Gordon.


Recherche:
 dans ce site:
   
   
   
 Rechercher
Annuaires      Site map

Amphimax  -  CH-1015 Lausanne  -  Suisse  -  Tél. +41 21 692 22 80  -  Fax  +41 21 692 22 05