Vous êtes ici: UNIL > Cours public > Archives > Archives 2008 > Mercredi 27 février

Mercredi 27 février

18h00 - Amphimax, auditoire Erna Hamburger

Les nouvelles technologies de la communication: obstacle ou pont entre les individus ?  

Les acteurs commerciaux de l'internet nous ont vendu l'image d'un monde sans frontière où globalité rime avec fraternité. Qu'en est-il réellement ? Les pays du nord et du sud, les jeunes et les anciennes générations, les différentes classes sociales se sont-ils rapprochés ou éloignés suite aux récentes évolutions technologiques ?

Le cours public en Direct  
Revivre le cours public
 


Intervenants  
Stefana Broadbent,
head of User Adoption Lab, Swisscom

Stefana Broadbent est responsable du développement de l'observatoire de la clientèle à Swisscom Innovations. L'observatoire emploie des techniques ethnographiques pour étudier l'évolution temporelle de l'usage des technologies de l'information et de la communication par les consommateurs.

Avant de rejoindre Swisscom Innovations en 2004, elle faisait partie de l'équipe de direction d'IconMedialab. En 1993, elle fonda CB&J, une entreprise spécialisée dans l'étude de l'impact des facteurs humains et la recherche utilisateur, acquise par IconMedialab en 1999.

Depuis plus de 15 ans, Stefana Broadbent mène des observations dans les foyers et sur les lieux de travail afin d'étudier comment la technologie est utilisée au quotidien dans le but de concevoir des services et des solutions qui seront adoptés avec succès par les consommateurs.

Stefana Broadbent a obtenu un doctorat en sciences cognitives à l'Université d'Edimbourg, elle a été chargée de cours en anthropologie et ergonomie et a aussi publié dans le domaine de l'interaction numérique.

Elle vit à Berne avec sa famille.

Farinaz Fassa Recrosio,
anthropologue, spécialiste des technologies de l'apprentissage (UNIL)

Farinaz Fassa est docteure en sciences sociales. Elle enseigne la méthodologie à l'Université de Lausanne. Parallèlement à ses activités d'enseignement, elle s'intéresse aux questions qui touchent le changement social et l'éducation/formation, les abordant dans une perspective socio-anthropologique. Elle est actuellement coresponsable d'une recherche sur la relève universitaire à l'Université de Lausanne (REUNIL).

Membre du comité de rédaction de Nouvelles Questions féministes, elle a notamment publié Société en mutation, école en transformation: le récit des ordinateurs (2005).

Antoine Geissbuhler,
médecin-chef du Service d'informatique médicale, Hôpitaux universitaires de Genève

Après un doctorat en médecine obtenu à l'Université de Genève pour des travaux sur la reconstruction tri-dimensionnelle d'images de tomographie par émission de positrons, puis une spécialisation en médecine interne aux Hôpitaux universitaires de Genève, le Dr Antoine Geissbuhler effectue une formation post-doctorale à l'Université de Pittsburgh puis à Vanderbilt University, où il est nommé professeur adjoint. Il y développe des outils d'informatique clinique et de gestion des connaissances médicales.

En 1999, il rentre à Genève pour prendre la succession du professeur Jean-Raoul Scherrer à la direction du Service d'informatique médicale des Hôpitaux universitaires de Genève, ainsi que la chaire d'informatique médicale de la Faculté de médecine de l'Université de Genève, récemment reconnue comme chaire UNESCO de télémédecine et téléenseignement multidisciplinaire.

Il dirige depuis 2000 le Réseau en Afrique francophone pour la télémédecine (RAFT) actif dans 14 pays. En 2004, il est nommé directeur du Département de radiologie et informatique médicale de la Faculté de médecine. Président du conseil de la Fondation Health On the Net, il travaille à la promotion de la qualité de l'information médicale sur Internet.


Recherche:
 dans ce site:
   
   
   
 Rechercher
Annuaires      Site map

Amphimax  -  CH-1015 Lausanne  -  Suisse  -  Tél. +41 21 692 22 80  -  Fax  +41 21 692 22 05