Vous êtes iciUNIL > Culture qualité / COVER > Evaluation cursus

EVALUATION DES CURSUS D'ETUDES DE L'UNIL - Résumé du Concept

| Contexte | Valeurs | Objectifs | Périmètre et planification | Modalités de la démarche | Canevas d'auto-évaluation | Rapport d'auto-évaluation | Ressources pour encadrer la démarche
 

Cette page présente un résumé du Concept d'évaluation des cursus de l'UNIL. Sa version intégrale ainsi qu'une traduction anglaise du résumé sont disponibles sous la rubrique Documentation (english summary available).
 

Contexte

La volonté constante de s’améliorer dans tous les domaines, la nécessité croissante de rendre des comptes et l’implication dans le processus de Bologne ont placé depuis plusieurs années la question de la qualité au cœur des priorités de l’UNIL.

Suite à l’évolution de la réflexion liée à l’évaluation de l’enseignement et de la recherche, tant au niveau national qu’à l’intérieur de l’UNIL, il apparaît nécessaire de lancer au sein de l’Institution des procédures systématiques d’évaluation des cursus.

Ces dernières seront associées aux procédures d’évaluation des facultés . Ainsi, dans l’intervalle de deux évaluations d’une faculté, plusieurs cursus seront évalués, selon un concept et des recommandations élaborées par la COVER.

Dans cet intervalle, chaque faculté évaluera plusieurs de ses cursus d’études selon un concept et des recommandations élaborées par la COVER pour l’ensemble des facultés.

Cette démarche ainsi que la réflexion qu’elle implique sont de plus une excellente occasion pour la faculté de s’approprier « Cadre national de qualification pour le domaine des hautes écoles suisses » (nqf.ch-HS) et de l’utiliser pour décrire de manière systématique les objectifs de formation de chaque cursus.

TOP ^

Valeurs

L’UNIL possède une logique de fonctionnement et une culture institutionnelle qui lui est propre. En matière de qualité, cette culture se fonde sur le respect de valeurs telles que l’implication des personnes concernées ou la prise en compte des particularités de l’objet évalué. Ces valeurs, considérées comme essentielles, sous-tendent l’ensemble des mesures d’assurance qualité développées à l’UNIL.

TOP ^

Objectifs

Le processus d’évaluation des cursus est l’occasion de faire le point sur les objectifs de formation, d’identifier les points forts du cursus et les aspects à améliorer, de tirer un bilan puis de définir de nouvelles priorités.

TOP ^

Périmètre et planification

Périmètre

L’évaluation porte sur les cursus d’études (Bachelor, Master). En fonction de ses spécificités et de sa logique d’organisation interne, chaque faculté est toutefois libre de faire porter l’évaluation au niveau des disciplines ou des programmes d’études.

Périodicité

Il est prévu que la moitié des cursus d’études de l’UNIL soit évaluée une première fois entre 2010 et 2015 et la seconde d’ici à 2020. Chaque cursus réitèrera la démarche tous les dix ans, deux bilans intermédiaires étant prévus (lors de l’évaluation de la faculté, et trois ans après l’évaluation de la faculté). 

Planification

La planification de l’évaluation des cursus est établie par la doyenne ou le doyen. Cette proposition est validée par la Direction.

La COVER, en tant que garante du processus, est informée du choix qui a été fait par les facultés et des ajustements ultérieurs.

TOP ^

Modalités de la démarche

Responsabilités

L’ensemble du processus est sous la responsabilité de la doyenne ou du doyen, qui peut désigner une ou un responsable de l’auto-évaluation (vice-doyen-ne enseignement, responsable du cursus d’études, directrice ou directeur de l’unité responsable du cursus, etc.).

Personnes et structures impliquées

Afin de favoriser l’implication des groupes de personnes concernés par le cursus, la doyenne ou le doyen / la personne responsable de l’auto-évaluation s’appuie sur une commission consultative existante au sein de la faculté (commission de l’enseignement, commission des plans d’études, commission de filière, etc.) ou sur une commission ad hoc (ci-après « commission d’auto-évaluation du cursus »). Comme il est de mise à l’UNIL, ces commissions comprennent des représentant-e-s des quatre corps universitaires (professoral, intermédiaire, estudiantin et administratif).

Déroulement

Le processus d’évaluation se déroule en cinq étapes.

1. Auto-évaluation

 Cette première étape permet une réflexion à l’interne sur le cursus en s’appuyant sur l’avis des actrices et acteurs concernés (corps professoral, intermédiaire, estudiantin, conseillères ou conseillers aux études, diplômé-e-s, représentant-es du monde professionnel, etc.). Elle débouche sur la rédaction d’un rapport d’auto-évaluation et l’élaboration d’un plan de développement qui contient des propositions concrètes pour l’évolution du cursus.

La doyenne ou le doyen veille à ce que le rapport d’auto-évaluation et le plan de développement soient présentés au Conseil de faculté. Ces documents sont ensuite transmis à des expert-e-s.

2. Evaluation externe

Deux groupes d’expert-e-s sont impliqués dans la démarche afin de renforcer la légitimité et la crédibilité de l’évaluation :

  • deux expert-e-s externes à l’UNIL, spécialistes de la discipline et proposé-e-s par la faculté, se prononcent sur le cursus (contenu, articulation des enseignements, pertinence du cursus par rapport à ce qui se fait ailleurs, etc.) ; elles ou ils donnent leur avis sur les développements prévus par la faculté pour le cursus et font des propositions pour favoriser son évolution ;
  • deux membres de la communauté universitaire de l’UNIL, externes à la faculté, se prononcent sur la manière dont le processus d’auto-évaluation a été mené ; elles ou ils sont issu-e-s d’un pool d’expert-e-s composé de représentant-e-s de toutes les facultés de l’UNIL ; chaque expert-e interne est préalablement sensibilisé-e à la spécificité de la démarche d’évaluation par l’intermédiaire d’un atelier de réflexion sur l’évaluation des cursus.

Les expert-e-s fondent leur jugement sur une analyse des documents et une rencontre avec les membres de la commission d’auto-évaluation du cursus lors d’une visite in situ.

3. Finalisation du plan de développement par la faculté

La doyenne ou le doyen/la personne responsable de l’auto-évaluation examine le rapport des expert-e-s. Elle ou il formule une brève lettre adressée à la Direction indiquant la position de la faculté par rapport aux remarques des expert-e-s et si celles-ci impliquent des ajustements du plan de développement.

La Direction prend position par écrit sur les documents issus du processus. La version finale du plan de développement intègre les remarques de la Direction.

4. Communication des résultats

La doyenne ou le doyen/la personne responsable de l’auto-évaluation rédige une synthèse des résultats, qui est publiée sur le site Internet de la faculté concernée et sur celui de la COVER après avoir été validée par cette dernière.

5. Suivi de la démarche

Pour que cette démarche ait un effet réel sur la qualité du cursus et afin de valoriser l’investissement en temps et en énergie qu’elle implique, il est important de veiller à son suivi.

La doyenne ou le doyen, s’appuyant sur les unités et les différentes instances consultatives concernées par le cursus, est responsable de l’implantation du plan de développement.

Tous les trois ans qui suivent l’évaluation de la faculté, la doyenne ou le doyen a la responsabilité d’adresser à la direction un bilan sur l’ensemble des cursus qui ont été évalués. Les membres de la faculté et ceux de la Direction de l’UNIL peuvent ainsi suivre l’état d’implantation des divers plans de développement relatifs aux évaluations des cursus.

 

TOP ^

Canevas d'auto-évaluation

Un canevas d’auto-évaluation a été développé afin de faciliter le processus d’évaluation des cursus d’études.

Des questions en relation avec la qualité des cursus d’études ont été identifiées afin de soutenir la réflexion qui devra être menée au sein de la faculté. Ces questions ont été regroupées en cinq thèmes : 1. ancrage du cursus dans son contexte 2. contenu et organisation du cursus, 3. fonctionnement du cursus et approches pédagogiques, 4. ressources humaines, matérielles et financières, 5. résultats et effets de la formation.

Il est important de souligner que le rapport d’auto-évaluation n’est pas constitué des réponses à toutes les questions posées mais d’une synthèse pour les cinq thèmes du canevas.

TOP ^

Rapport d'auto-évaluation

Le rapport d’auto-évaluation est le résultat d’une démarche analytique. Il décrit le cursus, sa structure, son évolution depuis la dernière évaluation ou au cours des dernières années ainsi que le contexte dans lequel il s’insère. Il contient une synthèse des forces, des faiblesses, des opportunités à saisir et des difficultés à surmonter pour assurer l’avenir du cursus. Ce bilan sert de base pour l’élaboration d’un plan de développement.

Plan de développement 

Le plan de développement contient des propositions concrètes pour l’évolution du cursus. Le but étant d’une part de consolider les acquis et d’autre part d’améliorer la qualité et la pertinence du cursus.

TOP ^

Ressources pour encadrer la démarche

La cellule qualité et le Centre de soutien à l’enseignement (CSE) accompagnent la doyenne ou le doyen/la personne responsable de l’auto-évaluation dans cette démarche. 

Le CSE peut fournir un appui dans l’identification et le développement des méthodes de récolte de données, de même que dans leur traitement.

La cellule qualité apporte un soutien ponctuel à la /au responsable de l’auto-évaluation et la commission d’auto-évaluation du cursus, notamment au moment du démarrage et à l’issue du processus.

 

TOP ^

Recherche:
 Go
 
rss/atom
           Edition
Unicentre  -  CH-1015 Lausanne  -  Suisse  -  Tél. +41 21 692 20 54  -  Fax +41 21 692 23 05
Swiss University