Vous êtes iciUNIL > Soutien à l'enseignement (CSE) > Evaluation > Ressources > Mythes de l'évaluation

Des mythes et légendes circulant sur l'évaluation des enseignements par les étudiant-e-s

L'évaluation de l'enseignement par les étudiant-e-s a, dès son introduction dans les années 1960 sur le continent nord-américain, suscité doutes et controverses. De nombreux-euses chercheur-euse-s en sciences humaines se sont alors penché-e-s sur la question et ont mis en évidence la pertinence de cette forme d'évaluation, pour autant que diverses précautions soient respectées. Ils/elles ont aussi souligné les dimensions qui ne devraient jamais être évaluées par les étudiant-e-s.
Mais, malgré des publications nombreuses et régulières, certains "mythes" circulent toujours au sein des communautés d'enseignant-e-s. Le présent document vise à lister puis à démystifier les plus communes de ces "légendes".
Les divers ouvrages proposés à la fin de chaque développement permettront une exploration plus approfondie de ce que l'on peut véritablement appeler la "Science de l'évaluation".

Les exposés ont été rédigés par Jacques Lanarès, ancien responsable du CSE et actuellement vice-recteur en charge du dicastère "Valorisation et qualité", et David Rigaud, ancien collaborateur du CSE, puis compilés et complétés par Jean-Moïse Rochat, conseiller à l'évaluation.

Quelques mythes parmi les plus couramment répandus :

 

1. Les étudiant-e-s ne sont pas en mesure de juger la validité d’un enseignement.


2. Un cours bien évalué est un cours où l’on apprend peu.


3. Évaluer un séminaire de littérature ne revient pas à évaluer un cours magistral de droit civil.


4. Les étudiant-e-s apprécient uniquement les prestations scéniques, les shows.


5. Les résultats obtenus par les enseignants aux évaluations sont en rapport étroit avec les notes moyennes qu’ils dispensent eux-mêmes aux examens.


6. Pour être objectifs dans leurs jugements, les étudiant-e-s doivent avoir déjà suivi les cours qu’ils évaluent, et dans la mesure du possible avoir quitté l’université.


7. À travers les évaluations, les étudiant-e-s ne cherchent qu’à se défouler et critiquer les enseignements.

 


 

Recherche:
 dans ce site:
   
   
 Go
 
rss/atom

Le document complet en pdf

Bâtiment Anthropole  -  CH-1015 Lausanne  -  Suisse  -  Tél. +41 21 69220 82  -  Fax +41 21 69223 05
Swiss University