Vous êtes ici: UNIL > Soutien à l'enseignement (CSE) > Evaluation > Ressources > Mythes de l'évaluation > Evaluation et défoulement

Une idée couramment répandue : à travers les évaluations, les étudiants ne chercheraient qu'à se défouler et critiquer les enseignements

 

Contrairement à cette idée, il semble qu’au cours des évaluations, les étudiant-e-s tendent plutôt à souligner les aspects positifs plus que les aspects négatifs des enseignements. Une recherche menée par Braskamp, Ory et Pieper (1981), démontre qu'environ deux tiers des commentaires écrits par les étudiant-es sont de nature positive. Mais dans une autre étude, menée par l’Educational Testing Service (1979), on a pu établir qu’environ 15% des étudiant-e-s étaient très critiques par rapport à leurs enseignant-e-s.

L'anonymat dont jouissent les étudiant-e-s lorsqu'ils/elles remplissent les questionnaires pourrait aussi nous faire craindre une explosion de commentaires désobligeants à l'égard des enseignant-e-s, réduisant par là les bénéfices des passages plus constructifs. Le centre de soutien à l'enseignement (CSE), qui dépouille tous les questionnaires remplis à l'université de Lausanne, constate au fil des ans que ces commentaires tant redoutés sont relativement rares sur l'ensemble des avis émis. Certains commentaires jouent, certes, sur l'humour, parfois absurde, mais sans être insultants. Si certain-e-s étudiant-e-s se montrent critiques, il leur arrive souvent de souligner, en parallèle, les aspects positifs rencontrés. Certain-e-s évoquent parfois les changements qu'un-e enseignant-e a effectués suite à une évaluation précédente, ce qui peut démontrer qu'ils/elles saisissent les bénéfices qu'il peut y avoir à exprimer un avis, même critique.
Nous pouvons aussi déterminer des différences dans le style des réponses en fonction de l'intérêt qu'un-e enseignant-e porte au processus de l'évaluation et à ses résultats. Si, préalablement à la distribution des questionnaires, il/elle exprime son intention d’utiliser les résultats pour s’améliorer, les réponses sont plus fournies et plus constructive que s’il/elle présente l'évaluation de son enseignement comme une corvée administrative.

Pour autant que quelques précautions soient respectées, l’emploi des évaluations par les étudiant-e-s renvoie donc moins à un exutoire qu’à un outil d’analyse au travers duquel ils/elles adoptent une attitude plutôt constructive et reconnaissante des dispositions des enseignant-e-s.
 

References


Braskamp, L. A., Ory, J. C., & Pieper, D. M. (1981). Student written comments: Dimensions of instructional quality. Journal of Educational Psychology, 73, 65-70.

Service, E.T., & Program, C.E.E.B.A.T. (1979). School guide to the ATP summary reports. Admissions Testing Program of the College Board.
 

Recherche:
 dans ce site:
   
   
 Go
 
rss/atom

Le document complet en pdf

Bâtiment Anthropole  -  CH-1015 Lausanne  -  Suisse  -  Tél. +41 21 69220 82  -  Fax +41 21 69223 05
Swiss University