Vous êtes ici: UNIL > Centre de traduction littéraire > Lectures bilingues > Précédentes lectures > Printemps 2010

Printemps-été 2010

 

# NOUVEAU Téléchargez le programme complet du CTL en format PDF #

 

Merlin : écriture - traduction – adaptation
Avec Tankred Dorst, René Zahnd et Georges Guerreiro
Jeudi 18 février 2010, 18h, rencontre
Théâtre du Loup, Genève

Merlin ou la terre dévastée est un texte exceptionnel et la présence de son auteur Tankred Dorst dans les coulisses de la création de sa pièce, par Georges Guerreiro, est un événement. Cette mise en scène, écriture dans l’écriture, est multipliée par la rencontre avec son traducteur René Zahnd. La rencontre permettra de discuter des questions de la lecture, de l’adaptation et de la traduction. Il ne s’agira pas de débattre du « comment donner à voir une pièce », mais plus concrètement comment chacun en son écriture tente d’apporter une part de réponse aux divers questionnements du mythe de Merlin. La rencontre sera animée par Karelle Ménine, auteure sonographe. # A l’occasion de la création de Merlin par la Compagnie Baraka, du 2 au 20 mars 2010 au Théâtre du Loup, Genève. Plus d’infos sur www.theatreduloup.ch

 

Reiner Kunze et Mireille Gansel
Jeudi 4 mars 2010, 10h15, lecture bilingue et discussion
Université de Lausanne, Anthropole, salle 5060

Reiner Kunze, né en 1933 dans le Erzgebirge d’une famille de mineurs, est un écrivain allemand récompensé par de nombreux prix. Après avoir étudié la philosophie et le journalisme à Leipzig, sa carrière universitaire est brutalement interrompue pour des raisons politiques. Il travaille alors comme aide-mécanicien et se consacre dès 1962 à l’écriture. Suite à son engagement dans le Printemps de Prague, il doit quitter la RDA en 1977. Depuis, il vit au bord du Danube, près de Passau. Essentiellement poète – bien qu’il écrive aussi de la prose – il pratique l'écriture comme « acte de survie ». Il est également un grand traducteur de poésie, entre autres du tchèque. Ses œuvres ont été découvertes et traduites en français par Mireille Gansel, qui s’est engagée inlassablement, depuis 1971, pour faire connaître son travail en France. Après une lecture bilingue, tous deux s’entretiendront de leur rapport à la traduction, croisant les regards d’auteur traduit à auteur traduisant.

 

4+1 translatar tradurre übersetzen traduire
Vendredi 5 – Samedi 6 mars 2010, ateliers, rencontres et lectures
Coire

Prenant le relais du « Bateau Interligne », la manifestation 4+1 réunit à terre tous les deux ans différents acteurs du paysage littéraire – auteurs, traducteurs, éditeurs, critiques littéraires, revues spécialisées et lecteurs – pour des rencontres mettant à l’honneur le passage des textes entre les langues. Outre les quatre langues nationales, les langues de l’arc alpin telles que le slovène, le furlan, le ladin ou le valser seront au programme pour des ateliers de traduction, des tables rondes ou encore un concours de traduction pour étudiants. Une rencontre est également prévue le vendredi soir avec le traducteur et poète Raoul Schrott. # En collaboration avec la Fondation ch, le Collège de traducteurs Looren et Pro Helvetia. Programme complet sur www.fondationch.ch
 

Qualunque sia il nome / Quel que soit le nom
Avec Pierre Lepori et Mathilde Vischer
Lundi 22 mars 2010, 18h, vernissage
Maison des Charmettes, Lausanne

Le CTL vous invite au vernissage du dernier titre paru dans sa collection de poésie bilingue, en coédition avec les Editions d’en bas et le Service de Presse Suisse. Qualunque sia il nome, traduit en français par Mathilde Vischer sous le titre Quel que soit le nom, raconte l’histoire d’une révolte contre le silence et la falsification des affects. Une histoire qui commence sous la forme d’un dialogue avec les générations passées et qui assume ensuite une dimension chorale, presque politique dans l’urgence de ses revendications. La révolte doit alors trouver un langage capable de donner un nom à chaque chose, « quelle que soit la chose / et quel que soit le nom ». Pierre Lepori vit à Lausanne, où il travaille comme correspondant culturel pour la Radio Suisse Italienne. Il a obtenu le Prix Schiller 2004 pour ce recueil. Etablie à Genève, Mathilde Vischer a traduit des poètes tessinois tels que Fabio Pusterla ou Alberto Nessi. Elle enseigne à l’Ecole de traduction et d’interprétation de Genève.

 

Infinite Jest / Unendlicher Spass
Avec Ulrich Blumenbach
Vendredi 16 avril 2010, 14h15, lecture commentée
Müllerhaus für Literatur und Sprache, Lenzburg

Dans le cadre des ateliers de traduction organisés chaque année au Müllerhaus de Lenzburg, Ulrich Blumenbach est invité à parler de sa traduction titanesque du roman Infinite Jest de David Foster Wallace, décédé en 2008. Ce roman de 1'500 pages, paru en 1996, s’est vite imposé comme une œuvre majeure de la littérature américaine, séduisant par sa créativité et son humour, stimulant par sa dimension critique et la diversité de ses thèmes. Ulrich Blumenbach aura travaillé six ans sur ce texte pour qu’enfin, cet Unendlicher Spass soit accessible aux lecteurs germanophones (Kiepenheuer & Witsch, 2009) – les lecteurs francophones quant à eux attendent encore. Ulrich Blumenbach habite à Bâle, il a traduit notamment James Joyce, Arthur Miller ou Stephen Fry. Son œuvre de traducteur a été récompensée en 2009 par le Hieronymusring, ainsi que par le Rowohlt-Übersetzerpreis de la Fondation Heinrich Maria Ledig Rowohlt.

 

Privatstunden / Leçons particulières
Avec Alain Claude Sulzer et Johannes Honigmann
Mercredi 5 mai 2010, 19h, lecture bilingue
Librairie Payot, Lausanne

En français, on a découvert Alain Claude Sulzer grâce à son Garçon parfait, couronné du Prix Médicis étranger 2008, puis du Prix Schiller et du Prix des auditeurs de la RSR 2009. Son roman fait tout autant le portrait déchirant d’un homosexuel abandonné par son ami, que la peinture d’une Suisse immuable traversée par les Allemands fuyant le nazisme. Leçons particulières, traduit par Johannes Honigmann (Chambon, 2009), poursuit cette mise en perspective psychologique et politique en confrontant une femme alémanique, mariée et au foyer, avec un jeune Tchèque évadé de son pays en 1968. Alain Claude Sulzer viendra lire en allemand des extraits de Leçons particulières relayé en français par son traducteur Johannes Honigmann. Tous deux participeront ensuite à une discussion animée par Sandrine Fabbri. # En collaboration avec la Literaturhaus de Zurich, avec le soutien de la Fondation Oertli. La soirée a également lieu le 6 mai 2010, 19h, à la Bibliothèque de la Cité de Genève.
 

De la page au plateau : traduire le théâtre
Vendredi 18 juin 2010, 14h-22h30, symposium
Théâtre de Vidy, Lausanne
Samedi 19 juin 2010, 10h-16h, symposium
La Manufacture Haute école de théâtre de Suisse romande, Lausanne

Que signifie traduire une pièce de théâtre aujourd’hui ? Dans quelles conditions cette activité peut-elle se déployer ? Quels sont les relais qui favorisent la création de pièces traduites ? Et que peut apporter le traducteur, dans sa collaboration avec un metteur en scène ? Autant de questions abordées par ce symposium qui entend filer les textes dans leur passage de la page au plateau, d’un medium à l’autre, d’une langue à l’autre. Organisées dans le cadre du programme spécial de Pro Helvetia consacré à la traduction littéraire « Moving Words », ces deux journées de conférences, ateliers et spectacle traiteront de la traduction du théâtre en Suisse et en Europe. # En collaboration avec la Fondation Pro Helvetia, la Manufacture et le Théâtre de Vidy.

 

Sez Ner
Avec Arno Camenisch et Camille Luscher
Vendredi 2 – Dimanche 4 juillet 2010, date à préciser, lecture trilingue
Festival international de littérature, Loèche-les-Bains

Quatre hommes partagent en été le refuge et le travail sur un alpage au pied du Piz Sez Ner, dans les Grisons. Entre eux, la hiérarchie est claire, et tous les touristes qui passent devant la cabane avec leurs chaussettes rouges le confirment. L’armailli qui vole en parapente suffit pourtant déjà à nous indiquer que le monde moderne a fait son entrée sur la scène alpestre, et que l’équilibre est précaire. Entre les passages sobres et descriptifs du récit flotte une fine ironie, distillée à travers le bilinguisme de ce texte romanche et allemand. Arno Camenisch, né en 1978 à Tavanasa dans les Grisons, étudie à l'Institut littéraire suisse de Bienne. Camille Luscher, étudiante à l’Université de Lausanne, signe avec ce livre sa première traduction littéraire en français, réalisée avec Marion Graf dans le cadre du programme spécial de Pro Helvetia « Moving Words ». # La date précise de cette lecture sera communiquée ultérieurement. Pour tout renseignement, consulter le site www.literaturfestival.ch
 

Recherche:
 dans ce site:
   
   
 Go
 
rss/atom
Anthropole - CH-1015 Lausanne  - Suisse  -  Tél. +41 21 69229 12  -  Fax +41 21 69229 35
Swiss University