Vous êtes iciUNIL > Centre de traduction littéraire > Archives > Lectures et rencontres, 2002-2014 > Printemps 2009

Printemps-été 2009

# NOUVEAU Téléchargez le programme complet du CTL en format PDF #

 

Melnitz et Die Spange – Ces Voisins inconnus
Avec Charles Lewinsky, Léa Marcou et Michel Mettler, modération Sandrine Fabbri
Lundi 26 janvier 2009, 19h, lecture bilingue
Palais de Rumine, Lausanne

De 1871 à 1945, de Melnitz, l’ancêtre qui revient toujours après sa mort, mémoire des errances et des souffrances du peuple juif, au jeune Hillel, sioniste qui se rêve pionnier en terre de Palestine, on suit avec passion la trajectoire d’une famille juive de Suisse alémanique. Avec Melnitz, Charles Lewinsky a écrit une saga aussi émouvante qu’emblématique de l’histoire helvétique marquée par l’antisémitisme. L’auteur lira des extraits de ce best-seller en allemand (Nagel & Kimche, 2006), relayé en français par sa traductrice Léa Marcou (Grasset, 2008). Quant à Michel Mettler, musicien, dramaturge et poète sonore, il lira des extraits de son roman Die Spange (Suhrkamp, 2006). # En collaboration avec la Literaturhaus de Zurich et la Bibliothèque cantonale et universitaire de Lausanne, avec le soutien de Pro Helvetia. La soirée a également lieu le 27 janvier 2009, 19h, à la Bibliothèque de la Cité de Genève.

 

 

Passer du roman en vers à la scène, ou comment traduire la voix
Avec André Markowicz et Jean-Yves Ruf, modération Michail Maiatsky
Lundi 9 février 2009, 19h, rencontre
La Manufacture, Haute école de théâtre de Suisse romande, Rue du Grand-Pré 5, Lausanne-Malley

« Quoique cela puisse paraître étrange à un lecteur français (comme, d’ailleurs, à dire vrai, tout ce qui touche à Pouchkine), Eugène Onéguine est l’œuvre la plus célèbre de la littérature, l’œuvre par excellence, le chef d’œuvre absolu de la langue russe. Mais elle n’est pas que cela. » Comme en témoigne sa note de traducteur, André Markowicz renouvelle en profondeur notre rapport à la littérature russe, en nous l'approchant dans son obscurité, ses mouvements profonds. Par son étroite collaboration avec des metteurs en scène, il fournit aussi au théâtre les outils de langue pour entrer de façon contemporaine dans des pièces du répertoire. C’est ce double mouvement qui sera au cœur de la discussion avec André Markowicz et Jean-Yves Ruf, metteur en scène et directeur de la Manufacture, organisée dans le cadre d’un atelier d’interprétation sur Eugène Onéguine. # En collaboration avec la Manufacture, www.hetsr.ch

 

 

Scène – Vox – Szene
Avec Olivier Chiacchiari, Yla von Dach, Marianne Freidig et Sandrine Fabbri
Vendredi 20 février 2009, 19h, lecture bilingue
Centre Dürrenmatt, Neuchâtel

Afin de renforcer les liens entre auteurs de théâtre suisses et stimuler tout projet qui contribue à une meilleure circulation des œuvres, les Ecrivains associés du théâtre de Suisse (eat-ch) organisent des ateliers réunissant auteurs et traducteurs actifs dans le domaine. Pour ce deuxième volet du projet « Scène – Vox – Szene », la suisse alémanique Marianne Freidig et le romand Olivier Chiacchiari résideront pendant une semaine avec les traductrices Sandrine Fabbri et Yla von Dach pour travailler sur des textes inédits. A l’issue de ce laboratoire d’écriture, les comédiens Gilles Tschudi et Nathalie Sandoz liront des extraits croisés de ces pièces, en langue originale et en traduction. # Dans le cadre du Festival Février des auteurs, Neuchâtel, du 13 au 22 février 2009.

 

 

Lichter in Menlo Park / Lumières à Menlo Park
Avec Raphael Urweider et Simon Koch
Samedi 18 avril 2009, 20h15, lecture et rencontre
Müllerhaus für Literatur und Sprache, Lenzburg

Raphael Urweider, né à Berne en 1974, s’est rapidement imposé comme une voix importante de la poésie allemande. Tout en explorant les rythmes, les modulations et les évocations de la langue, il se méfie du geste divinatoire du poète, convaincu de l’incapacité de la langue à saisir le réel. Ses poèmes se font l’écho à la fois des discours ambiants et de l’art du bien dire. Raphael Urweider, poète, traducteur, écrivain de théâtre, rappeur et musicien, viendra lire des extraits de son recueil Lichter in Menlo Park (DuMont Verlag, 2000), en compagnie de son traducteur français Simon Koch, dont la traduction Lumières à Menlo Park est parue en 2005 aux éditions Empreintes. Simon Koch, né en 1979 à Bienne, avait signé avec ce recueil sa première traduction littéraire, et depuis, il a traduit notamment une pièce de Händl Klaus aux éditions du CTL.

 

 

Maurice mit Huhn / Maurice à la poule
Avec Matthias Zschokke et Patricia Zurcher
Vendredi 3 juillet 2009, horaire à préciser
Festival de la Cité, Place St-Maur, Lausanne

Maurice passe ses journées dans son bureau du quartier nord de Berlin, il écrit à son associé Hamid à Genève, le plus souvent il ne fait rien. De l’autre côté de la cloison, quelqu’un joue du violoncelle, cela l’apaise, mais il ne réussit pas à dénicher le musicien tant le dédale des immeubles est inextricable. Dans ce roman, Matthias Zschokke met en scène des existences sans gloire, pour qui il nourrit une tendresse sans limites. Maurice à la poule paraît en 2009 aux éditions Zoé dans une traduction de Patricia Zurcher, comme la plupart des récents romans et textes de théâtre de Zschokke. L’auteur et sa traductrice liront des extraits en allemand/français à l’occasion du Festival de la Cité, à Lausanne. # L'heure précise de cette lecture sera communiquée ultérieurement. Pour tout renseignement, consulter le site www.festivaldelacite.ch

 

 

Anthropole - CH-1015 Lausanne  - Suisse  -  Tél. +41 21 692 29 12  -  Fax +41 21 692 29 35
Swiss University