Vous êtes ici: UNIL > Département de biologie moléculaire végétale > Recherche > Dr. Christiane Nawrath, MER
Français | English

Bienvenue

L’épiderme des plantes terrestres possède une surface hydrophobe appelée cuticule. Cette dernière les protège contre les stress environnementaux abiotiques (e.g. les radiations) et biotiques (e.g. les pathogènes). La cuticule est composées par des lipides solubles formant la cire et un polyester lipidique formant la cutine. La cuticule est visible dans le microscope électronique comme une couche foncée sur la surface de la paroi de l'épiderme.

Nous utilisons la plante modèle Arabidopsis thaliana pour élucider la biosynthèse et les fonctions de la cutine dans la cuticule. L'analyse de plantes transgéniques exprimant une cutinase, enzyme capable de dégrader la cutine in vivo, a démontré que la cutine est importante dans la régulation de la structure et la perméabilité de la cuticule. Ces changements influent sur le développement  (Figure 1) de la plante et influent sur sa résistance à certains pathogènes (Figure 2).

Plusieurs mutants pec (permeable cuticle) d‘Arabidopsis identifiés par la coloration rapide de leur paroi avec du calcofluor ont permis d’identifier des changements dans l' ultrastucture de leur cuticule. L`isolation et la caractérisation des gènes PEC vont enrichir notre compréhension de la biologie de la cuticule.


Recherche:
 dans ce site:
   
   
   
 Rechercher
Annuaires      Site map

organ-fusion-petit.jpg

Figure 1: Les plantes exprimants la cutinase démontrent des fusions entre les fleurs.

bienvenue-fr.jpg

Figure 2: Les plantes exprimants la cutinase (CUTE) sont résistantes à l'infection avec le phytopathogène Botrytis cinerea


Biophore - CH-1015 Lausanne  - Suisse  -  Tél. +41 21 692 41 90  -  Fax  +41 21 692 41 95