Vous êtes iciUNIL > Déterminismes et liberté > Conférences 2008 > L'autre sexe et l'autre genre

L'autre sexe et l'autre genre

Descriptif de la séance

Lieu: Anthropos café --> infos accès

Date: mercredi 7 mai 2008

Heure: 17-18h30

! suivi d'un apéro dînatoire !

 

Intervenant principal: Françoise Schenk, UniL

Répondant: Cynthia Kraus, UniL

Modérateur: Jacques Dubochet, UniL

 

Questions traitées

  • Quel est le sens et le statut du sexe biologique, des différences biologiques entre les sexes, dans les recherches en biologie, en psychologie, en études genre et en études sociales des sciences ?
  • Que faisons-nous (ou pas) avec ces différences ?
  • A quelles conditions peut-on les considérer comme un outil de recherche ?
  • En quoi, le sexe constitue-t-il un obstacle épistémologique ?

 

Abstract

La question de la différence, et plus précisément celle des différences biologiques entre les sexes, constitue le point d'entrée commun aux deux interventions. Au lieu de jouer sur de fausses oppositions (entre nature et culture, biologie et société, inné et acquis), nous avons choisi d'expliciter les prémisses et les normes de recherche avec lesquelles chacune travaille dans une perspective déjà interdisciplinaire. Cette entreprise commune de clarification ouvre la possibilité de poser des questions transversales à partir des domaines dans lesquels chacune s'inscrit : la biologie, en particulier la physiologie, mais aussi la psychologie pour Françoise Schenk, les études genre et les études sociales des sciences pour Cynthia Kraus.

Ainsi nous nous demanderons par exemple : quel est le sens et le statut du sexe biologique, des différences biologiques entre les sexes, dans les recherches en biologie, en psychologie, en études genre et en études sociales des sciences ? Que faisons-nous (ou pas) avec ces différences ? A quelles conditions peut-on les considérer comme un outil de recherche ? En quoi, le sexe constitue-t-il un obstacle épistémologique ? Ce genre de questions a l'avantage de nous obliger à une position critique et réflexive, plutôt que défensive, sur nos propres domaines de recherche. C'est donc sur le mode de la conversation que nous souhaitons interroger les différences, mais aussi les différends, de nos approches respectives.

Plus qu'interdisciplinaire, cet éclairage se veut épistémologique, interrogeant la nature de ce que l'on appellera une "différence". Puisque ce concept est ancré très profondément dans la manière dont l'individu - ou son cerveau, selon le point de vue -  appréhende le monde à partir de modèles dont il extrait des contrastes.

 

Lectures

  • Oudshoorn, Nelly. 2001. « Au sujet des corps, des techniques et des féminismes». In L'Invention du naturel. Les sciences et la fabrication du féminin et du masculin, eds. Delphine Gardey et Ilana Löwy, 31-44. Paris : Editions des archives contemporaines, Collection Histoire des sciences, des techniques et de la médecine.
Recherche:
 dans ce site:
   
   
 Go
 
rss/atom
Projet IRIS3 - Bâtiment Provence - CH-1015 Lausanne  - Suisse  -  Tél. +41 21 692 36 81
Swiss University