Vous êtes ici: UNIL > DialogUNIL > Nos actions > Archives des actions DialogUNIL > Construction du lien social

La construction du lien social, nov. 06

INTERVENIR EN TIERS DANS LA CONSTRUCTION DU LIEN SOCIAL

Conférence DialogUNIL du 14 novembre 2006

par Madame Elisabeth Volckrick, professeure à la Faculté des Sciences économiques, sociales et politiques de l'Université de Louvain (UCL)


Bâtiment Génopode, auditoire C, de 12h15 à 13h30

Comme toute communauté occidentale actuelle, l'UNIL est exposée à la prépondérance de l'individualisme, à la mise en cause des normes admises et reconnues par tous, aux difficultés d'une société pluraliste et à la complexité de la régulation sociale qui en résulte.

Dans ce contexte, le Réseau DialogUNIL, en référence aux valeurs défendues dans la charte de l'UNIL, est chargé par la Direction de porter une attention particulière aux individus qui composent la communauté universitaire et à la qualité des relations qui les lient.

Afin de relier l'offre DialogUNIL aux recherches en matière de communication productrice de sens partagé, le réseau DialogUNIL a organisé le mardi 14 novembre 2006 une conférence ouverte à l'ensemble des communautés UNIL et EPFL, sur le thème : « Intervenir en tiers dans la construction du lien social ».

Un thème exploré par Madame Elisabeth Volckrick, professeure dans le Département de communication de l'UCL en Belgique et co-auteure du livre Avons-nous encore besoin d'un tiers?

« S'engager dans une communication, écrit-elle, c'est accepter qu'un ordre normatif différent du mien vienne ébranler mes certitudes. »

Le livre: Avons-nous encore besoin d'un tiers ?

Sous la direction de Jean-Pierre Lebrun, psychiatre, psychanalyste à Namur et Elisabeth Volckrick, sociologue à l'Université de Louvain (Belgique).

La référence à la norme spontanément admise et reconnue par tous, à l'idéal implicitement partagé, à la hiérarchie véhiculée par la tradition que les générations se donnent la charge de transmettre, autrement dit au Tiers, est aujourd'hui remise en cause. Nous voulons être une société pluraliste, évoquant des références diverses, prenant en compte différents modèles culturels et donnant place aux singularités. La coordination de l'action collective en est rendue d'autant plus complexe. Il faut désormais arriver à construire des normes à plusieurs, en fonction des situations, avec les protagonistes eux-mêmes, au cas par cas. Dans le même mouvement, nous entendons de plus en plus qu »'il manque du tiers », « qu'il faudrait davantage de tiers », « qu'il y a moyen de faire tiers autrement qu'en se référant au grand Tiers d'hier » . Mais la question se pose avec acuité : qu'est.-ce encore que le Tiers, qu'un tiers ?

C'est cette interrogation qu'ont soutenue, pendant cinq ans, des psychanalystes, philosophes et sociologues au sein d'un groupe de travail dans le cadre du Département de communication de l'Université de Louvain. Elisabeth Volckrick fera le point avec nous sur ce débat et nous aidera à en voir l'application dans notre relation aux autres.

REFLETS DE LA CONFERENCE

Le contenu de la conférence du 14 novembre a fait l'objet d'un article d'Elisabeth Volckrick, INTERVENIR EN TIERS AUJOURD'HUI, dans la revue Négociations 2007/1, De Boeck Université.

Recherche:
 dans ce site:
   
   
 Go
 
rss/atom
Unicentre  -  CH-1015 Lausanne  -  Suisse  -  Tél. +41 21 69222 22  -  Fax +41 21 69220 15
Swiss University