EN    FR  
Vous êtes iciUNIL > Département de pharmacologie et de toxicologie > Recherche > Groupe Diviani

Groupe Diviani

Dario Diviani, Professeur assistant, Privat Docent

Dario Diviani a obtenu son PhD en 1998 pour ses travaux sur la régulation des récepteurs adrénergiques effectués à l'Université de Lausanne, sous la direction du Prof. Susanna Cotecchia. De 1998 à 2001 il a effectué un séjour post-doctoral au Vollum Institute (Oregon Health Sciences University), au sein du laboratoire du Prof. John D. Scott, pendant lequel il a étudié les mécanismes moléculaires qui contrôlent la fonction de la protéine kinase A. De retour à Lausanne en 2001, il a rejoint le Département de Pharmacologie et de Toxicologie, et a fondé un groupe de recherche indépendant qui étudie les voies de signalisation impliquées dans l'hypertrophie et l'insuffisance cardiaque. Il occupe actuellement un poste de professeur assistant.

Mots clé: myocyte cardiaque, hypertrophie cardiaque, A kinase anchoring proteins,  récepteurs couplés aux protéines G, transduction du signal

Domaine de recherche

En réponse à différentes conditions pathologiques telles que l'hypertension artérielle, ou l'infarctus du myocarde, le coeur peut subir d'importants réarrangements fonctionnels et structuraux au cours desquels les myocytes cardiaques s'hypertrophient. Ce phénomène, connu aussi sous le terme d'hypertrophie cardiaque, est fortement associé au développement de l'insuffisance cardiaque, qui est une cause majeure de mortalité dans les pays industrialisés.

Au niveau moléculaire, il est bien établi que la protéine kinase dépendante de l'AMP cyclique (PKA) joue un rôle essentiel dans le processus de remodelage associé à l'hypertrophie cardiaque et que des modifications des propriétés fonctionnelles de cette kinase peuvent altérer profondément la fonction du coeur.

Au niveau des myocytes cardiaques, l'activité de la PKA est contrôlée par des protéines spécialisées appelées A-kinase anchoring proteins (AKAPs).  Les membres de cette famille de protéines ont la capacité de former de larges complexes de signalisation qui dirigent la PKA vers des compartiments cellulaires précis, où elle peut lier et activer des substrats spécifiques. 

Notre laboratoire s'intéresse principalement à définir le rôle fonctionnel de cette famille de protéines de signalisation dans le processus de remaniement pathologique associé au développement de l'hypertrophie et de l'insuffisance cardiaque. Nos buts principaux sont 1) de définir par quels mécanismes les complexes de signalisation organisés par les AKAPs coordonnent les cascades de transduction associées à l'hypertrophie cardiaque et 2) de développer des stratégies moléculaires pouvant inhiber la fonction hypertrophique de ces complexes.

Dans ce contexte, nos études récentes ont identifié une nouvelle AKAP cardiaque, appelée AKAP-Lbc, qui est impliquée dans l'induction précoce de l'hypertrophie cardiaque.  Nous étudions actuellement l'architecture moléculaire du complexe de signalisation formé par AKAP-Lbc dans les myocytes cardiaques en utilisant de  multiples approches biochimiques et protéomiques et visons à définir avec précision les multiples voies hypertrophiques activés par AKAP-Lbc dans les cardiomyocytes en culture ainsi que dans des modèles animaux.

figure.jpg

A) Représentation schématique des voies de signalisation hypertrophiques activés par AKAP-Lbc dans les myocytes cardiaques. AKAP-Lbc possède une activité intrinsèque de facteur d'échange pour les nucléotides guanine (GEF) qui lui permet d'activer la GTPase monomérique RhoA qui induit la transcription de gènes contrôlant le développement de l'hypertrophie cardiaque. L'activité Rho-GEF d'AKAP-Lbc est augmentée par la sous-unité a  de la protéine G12 qui peut être activée par des récepteurs couples aux protéines G tels que le récepteur adrénergique a1b et le récepteur à l'angiotensine de type I.

B) L'inhibition de l'expression d'AKAP-Lbc dans des cultures primaires de myocytes cardiaques à l'aide d'ARN interférents atténue l'hypertrophie induite par l'activation des récepteurs adrénergiques a1b. L'organisation des sarcomères à l'intérieur des myocytes cardiaques est visualisée en utilisant des anticorps anti-a-actinine couplés avec la rhodamine. 

Recherche:
 dans ce site:
   
   
 Go
 
rss/atom
Rue du Bugnon 27 - CH-1005 Lausanne  - Suisse  -  Tél. +41 21 6925350  -  Fax +41 21 6925355
Swiss University