Conférences en assurances

L’Association Suisse d’Assurances (ASA), en étroite collaboration avec le Professeur Joël Wagner, organise un cycle de conférences en assurances. Trois à quatre fois par année, un thème d’actualité bien précis est discuté et les dernières connaissances du monde académique sont confrontées à la réalité de la pratique. A chaque édition, une compagnie reçoit les participants dans ses locaux. Les conférences sont ouvertes à tous les professionnels de la branche.

Inscription à la prochaine conférence:

 

ASA2.jpg

Conférence 2 / 2018

Innovations « intelligentes » dans la tarification actuarielle et l'environnement urbain
27 juin 2018 de 17h00 à 19h00 (Vaudoise Assurances)

Programme

Les effets de la transformation numérique sont dorénavant visibles dans tous les domaines de notre vie quotidienne. L’innovation et la juste utilisation des nouvelles technologies et des données disponibles pose souvent des défis aux entreprises, y compris aux assureurs. Les opportunités et les enjeux pour leur compétitivité ou leur modèle d’affaires doivent être appréhendés. Dans cette conférence nous jetterons le regard sur deux domaines d’application. Dans un premier exposé se concentrant sur le coeur même des opérations d’assurances, les tendances dans la tarification actuarielle sont discutées. Quelles méthodes « intelligentes » seront utiles à l’actuaire de demain ? Le deuxième exposé quant à lui discutera la transformation numérique dans le milieu urbain et le domaine de la mobilité en particulier. Il s’intéressera notamment à discuter dans quelle mesure l’organisation de l’environnement urbain peut profiter de l’utilisation intelligente des données disponibles.

Le Cycle de conférences en assurances est organisé par l’ASA en étroite collaboration avec le Professeur Joël Wagner de HEC Lausanne. Cette deuxième rencontre de l’année 2018 est organisée en partenariat avec la Vaudoise Assurances.

Accueil dès 16h45

17h00 Mot de bienvenue et introduction

17h15 Outils pour une tarification actuarielle moderne des produits d’assurance
Joël Wagner, Professeur ordinaire, Faculté des HEC, Université de Lausanne
La tarification actuarielle de produits d’assurances est caractérisée par différentes conditions cadre liées à l'économie de l'assurance, la classification et sélection des risques, la réglementation et l’histoire. Les outils classiques considèrent le plus souvent une segmentation des clients et proposent des réductions ou suppléments de primes voire des exclusions de couvertures. Des propositions de franchises et limites d’assurance complètent cet ensemble. Des outils statistiques plus sophistiqués modélisent fréquence et sévérité séparément, optimisent la classification des risques et permettent de définir de manière précise les facteurs nécessaires pour calculer le prix. Depuis quelques années, grâce à la puissance de calcul croissante et une gestion des données plus efficiente, de nouvelles méthodes comme par exemple « random forest » ou « neural networks » sont souvent citées. Dans le futur, le « quantified self » dans les assurances de personnes, la télématique dans l’assurance auto et le « smart home » dans l’assurance ménage ou immobilière vont encore promouvoir les techniques liées à l’utilisation de grandes banques de données. Une compréhension détaillée des outils et de leurs limites est importante. Dans cet exposé nous passerons en revue les éléments esquissés ci-dessus et proposerons une illustration concrète des méthodes sur l’exemple de la tarification dans l’assurance auto.

18h00 Transformation numérique, les opportunités et les enjeux dans le domaine de la mobilité
M. Raphael Rollier, Digital Impact Advisor, Swisscom
La ville de demain est une ville durable, qui aura notamment réussi à optimiser son réseau de transport et adapter son environnement urbain pour augmenter les liens sociaux. Pour pouvoir soutenir cette transformation, les opportunités offertes par les technologies numériques sont nombreuses. Dans le domaine de la mobilité, notre infrastructure devient de plus en plus connectée et le citoyen génère de nombreuses données numériques. Comment les villes et les acteurs privés peuvent-ils en bénéficier et quels sont les défis ? Des exemples concrets seront présentés.

18h30 Discussion et conclusion

La conférence est suivie d’un apéritif offert par la Vaudoise.

Programme 2/2018  (335 Ko)

TOP ^

Conférence 1 / 2018

Assurances 2025+ : Quo vadis ?
19 avril 2018 de 17h00 à 19h00

Programme

Malgré une situation fondamentalement positive, des bouleversements importants sont à prévoir ces prochaines années dans le secteur des assurances en Suisse. Dans ce contexte, cette conférence partira des grandes tendances politiques, économiques, sociétales et technologiques pour en déduire les défis stratégiques actuels. Elle fera tout d’abord le point sur les défis actuels qui concernent entre autres la digitalisation, l’orientation clients, les taux d’intérêts bas, la réglementation, la croissance profitable et les nouveaux concurrents. Ensuite, sur un horizon de cinq à dix ans, certains thèmes gagneront en importance. Ce sont par exemple le futur de l’assurance vie et de l’assurance auto, le monitoring digital, les startups “Insurtech”, les assistants virtuels, le capital alternatif, des formes novatrices de création de valeur ou d’organisation et le sujet de la "valeur client”. Le secteur des assurances est bien positionné pour répondre à ces défis majeurs. Cependant, ces sujets d’avenir devront être abordés de manière active si les assureurs veulent garder ou développer leur importance actuelle.

Durant cette conférence, un exposé abordera les divers défis d’aujourd’hui et de demain et s’intéressera aux tendances le long des thèmes évoqués ci-dessus. Les idées présentées s’appuient sur des recherches actuelles tout en incluant les résultats d’une étude récente de l’Université de St-Gall. L’exposé sera suivi d’un workshop-discussion sur les tendances futures. Nous y considérerons les domaines de l’assurance non-vie, vie et maladie séparément et discuterons des défis spécifiques dans chaque branche d’assurance. Quel sera le “changement climatique” dans le secteur des assurances? Quel avenir est réservé aux différentes branches? Quo vadis assurances?

Le Cycle de conférences en assurances est organisé par l’ASA en étroite collaboration avec le Professeur Joël Wagner de HEC Lausanne.

Accueil dès 16h45

17h00 Mots de bienvenue et introduction

17h10 Défis d’aujourd’hui et tendances de demain dans le secteur des assurances
M. Joël Wagner

18h00 Workshop-Discussion sur les tendances actuelles
Animation par M. Joël Wagner

18h30 Conclusions

La conférence est suivie d’un apéritif offert par l’ASA

Programme 1/2018  (392 Ko)

TOP ^

Conférence 4 / 2017

Quels services d’assurance maladie pour notre santé future ?
23 novembre 2017 de 17h00 à 19h00 (Groupe Mutuel)

Programme

Le marché de la santé subit des développements importants. Aujourd’hui, le progrès médical est souvent synonyme de coûts de santé croissants qui se répercutent annuellement sur les primes d’assurance. Demain, ce progrès, ensemble avec la tendance de la digitalisation qui touche déjà de nombreux secteurs, permettra de révéler un potentiel important en termes de gains d’efficacité et de prestations individualisées. Ainsi, la première partie de cette conférence s’intéresse à la situation actuelle des assurances maladie en Suisse et aux dimensions stratégiques du développement futur. Les conséquences des premiers pas dans le monitoring digital de la santé individuelle seront analysées et les perspectives liées à la santé « personnalisée » discutées.

Les solutions pour un système de santé de qualité complet mais abordable nécessitent une analyse critique des produits offerts. Le deuxième exposé présentera le projet d’assurance dentaire en cours dans le canton de Vaud. L’initiative, le contre-projet et la position des assureurs seront discutés.

Le Cycle de conférences en assurances est organisé par l’ASA en étroite collaboration avec le Professeur Joël Wagner de HEC Lausanne. Quant à cette quatrième rencontre de l’année 2017, elle est organisée en partenariat avec le Groupe Mutuel Assurances.

Accueil dès 16h45

17h00 Mot de bienvenue et introduction
M. Paul Rabaglia, Directeur général Groupe Mutuel Assurances
M. Thomas Helbling, Directeur, ASA
M. Joël Wagner, Professeur ordinaire, Faculté des HEC, Université de Lausanne

17h15 Le marché de l’assurance maladie et la tendance vers la santé «personnalisée »
M. Joël Wagner, Professeur ordinaire, Faculté des HEC, Université de Lausanne
Partant de la situation actuelle des assurances maladie en Suisse, nous passons en revue le système de santé suisse, le progrès médical et les coûts de santé croissants. Selon diverses projections, ces coûts représenteront, également dans le futur, une charge croissante pour les ménages. Dans un deuxième temps, nous discutons les tendances du monitoring digital et de la médecine de précision. Quel en est l’impact sur le système de santé et le modèle d’affaires des assureurs ? Quelles questions sur l’enregistrement et la protection de données sur le mode de vie des assurés se posent ? Les perspectives éthiques, juridiques, pratiques et psychophilosophiques seront à considérer et ceci de manière encore plus critique lorsqu’il s’agit de données génomiques. Quelles sont les opportunités liées à l’échange de données entre assurés et assureurs ? A l’aide de plusieurs études de cas nous évaluons le potentiel de développement et les risques. Nous concluons en considérant les dimensions de développement pour les assureurs maladie et en résumant la capacité de réduction des coûts dans le système de santé.

18h00 Soins dentaires : système actuel vs étatisation
Dr Stéphane Luyet, Groupe Mutuel Assurances
Cet exposé présentera le texte de l’initiative populaire vaudoise pour le remboursement des
soins dentaires ainsi que du contre-projet de Conseil d’Etats. Un point de situation sur le
traitement politique au Grand Conseil vaudois sera livré. En outre, la position des assureurs sera
développée.


18h30 Discussion et conclusions

La conférence est suivie d’un apéritif offert par le Groupe Mutuel Assurances.

Programme 4/2017  (175 Ko)

TOP ^

Conférence 3 / 2017

« Insurtech » – quels défis pour les assureurs traditionnels ?
30 août 2017 de 17h00 à 19h00 (Vaudoise Assurances)

Programme

Les nouvelles réglementations, les développements rapides dans le domaine de la digitalisation ainsi qu’une concurrence accrue mettent les assureurs sous pression. Les clients sont désormais plus sensibles au type de prestations offertes. Ils désirent plus de transparence, un service plus personnalisé et une gestion des sinistres simplifiée. Même si les nouvelles technologies comme la télématique ou les « wearables » ne semblent pour l’instant pas compromettre les modèles d’affaires traditionnels, des questions peuvent se poser quant à l’effet futur d’idées novatrices. Ainsi, les professionnels de la branche s’intéressent particulièrement aux startups proposant des modèles d’affaires innovants. Cet intérêt croissant se traduit notamment par un accroissement des fonds investis dans le secteur des « Insurtech ». En effet, les fonds investis dans ce domaine sont passés de USD 140 millions en 2011 à USD 1.7 milliards en 2016. Cependant, l’augmentation rapide du nombre de startups rend tout suivi difficile.

Au regard de cette évolution, nous examinerons de plus près la cartographie actuelle des « Insurtech ». Les éléments clés des discussions incluent les modèles d’affaires, le potentiel disruptif et le développement futur du secteur.

Le Cycle de conférences en assurances est organisé par l’ASA en étroite collaboration avec le Professeur Joël Wagner de HEC Lausanne. Cette troisième rencontre de l’année 2017 est organisée en partenariat avec la Vaudoise Assurances.

Accueil dès 16h45

17h00 Mot de bienvenue et introduction

17h15 Cartographie des « Insurtech » : modèles d’affaires et potentiel disruptif
Joël Wagner, Professeur ordinaire, Faculté des HEC, Université de Lausanne
À la suite des révolutions dans d’autres secteurs comme la musique, le tourisme ou les médias, la digitalisation atteint le secteur de l’assurance. De plus en plus de startups aux modèles d’affaires axés sur la technologie prennent de l’ampleur. Ces nouveaux acteurs ne proposent plus uniquement des solutions de logiciels mais s’intéressent désormais aussi à des activités qui entrent en compétition avec les assureurs et les courtiers. Néanmoins, l’utilisation du terme de « disruption » dans ce contexte semble inflationniste.
Dans cet exposé nous reviendrons sur les concepts clés de « modèles d'affaires » et d'« innovation disruptive » comme enseignés dans la littérature classique du management. Ceci nous permettra d’étudier les questions suivantes : Quels sont les aspects novateurs en termes de modèles d'affaires ? Que signifie « disruptif » ? Comment différencier les compétiteurs orientés technologie, les facilitateurs qui font avancer la digitalisation, et les entreprises qui changent fondamentalement l’écosystème traditionnel des assurances ? Quelles sont les réactions possibles côté assureurs ? Cette mise en perspective et la discussion d’exemples concrets nous permettra de nous orienter dans ce nouvel environnement du marché.
L'exposé reprendra les grandes lignes de l'étude actuelle "The InsuranceTech Landscape 2017" développée par l'Institut d’Economie de l’Assurance de l’Université de St-Gall en collaboration avec Swiss Re.


18h00 Quels défis pour les assureurs?
Raphaël Produit, Responsable de la division ERP & Digital, Vaudoise Assurances

18h30 Discussion et conclusions

La conférence est suivie d’un apéritif offert par la Vaudoise.

Programme 3/2017  (296 Ko)

TOP ^

Conférence 2 / 2017

« Insurance Gap » – quelles solutions pour les assurances de personnes dans un monde en mutation
20 juin 2017 de 17h00 à 19h00 (Swiss Life)

Programme

La couverture dans le domaine de l’assurance de personnes présente des lacunes importantes. Ces déficits ont plusieurs sources. Le changement démographique lié à la longévité et au vieillissement de la population dans de nombreux pays hautement industrialisés a un effet important dans de nombreux domaines. Ainsi, le financement de notre prévoyance vieillesse, de nos frais de santé ou encore de nos coûts de soins-dépendance sont affectés. Aussi, les gouvernements qui se concentrent souvent sur des problèmes macro-économiques à court terme et la lenteur de la mise en place de réformes ne remédient pas adéquatement aux problèmes qui seront d’importance croissante dans le futur. Au niveau des assurances privées, différents développements pourront combler ces déficits et au même temps les opportunités semblent importantes. 
  
Au cours de ce cette conférence, nous tentons de dresser une cartographie des risques et des enjeux des lacunes d'assurances. A travers deux exposés, les caractéristiques de solutions potentielles sont décrites et une attention particulière est donnée à l’environnement économique complexe actuel. 

Le Cycle de conférences en assurances est organisé par l’ASA en étroite collaboration avec le Professeur Joël Wagner de HEC Lausanne. Cette deuxième rencontre de l’année 2017 est organisée en partenariat avec Swiss Life. 

Accueil dès 16h45

17h00 Mot de bienvenue et introduction
M. Denis Quenon, Responsable du marché Romandie, Swiss Life
M. Thomas Helbling, Directeur, ASA
M. Joël Wagner, Professeur ordinaire, Faculté des HEC, Université de Lausanne

17h15 Lacunes dans les assurances de personnes – enjeux et solutions
M. Joël Wagner, Professeur ordinaire, Faculté des HEC, Université de Lausanne
Partant d’une analyse des risques et des lacunes de couverture dans les assurances de personnes, nous étudions les problèmes et les caractéristiques de solutions potentielles. En effet, nous décrivons le changement démographique et le défi du financement de notre prévoyance vieillesse dans un cadre économique plutôt complexe. Dans le domaine de la santé, nous abordons la question des remboursements des assurances maladie toujours en augmentation ainsi que les besoins croissants en soins-dépendance. Au-delà de ces éléments plutôt bien connus, nous intégrons aussi les méga-tendances liées à la digitalisation (p. ex. innovation et « big data ») et discutons les enjeux futurs. Des solutions requièrent des efforts au niveau de l’Etat, des assurances comme des individus. Outre la prise de conscience dans la population, il faudra, côté assureurs, créer des produits accessibles à des tarifs abordables. Il s’agira de définir les personnes couvertes, les types de prestations ainsi que les montants assurés. L’exposé conclura avec quelques éléments de réflexions sur les pistes à suivre.

18h00 Le monde en mutation: danger ou opportunité pour l’économie suisse ?
Mme Claudia Bernasconi, PhD, Senior Economiste, Swiss Life Asset Managers
Durant l’année passée, le paysage politique s’est profondément modifié: dans le monde anglo-saxon, une majorité de votants a choisi le changement à travers le Brexit et Donald Trump. Dans la zone euro, les partis populistes gagnent du terrain, sans qu’ils aient toutefois pu rassembler de majorité lors des élections françaises et néerlandaises. Quelles sont les implications de l’évolution du paysage politique pour l’économie suisse? Quels sont les risques? Quelles sont les opportunités?

18h30 Discussion et conclusions

La conférence est suivie d’un apéritif offert par Swiss Life.

Programme 2/2017  (152 Ko)

TOP ^

Conférence 1 / 2017

Une révolution (tranquille) dans la distribution – « Customer Journey »
modifié et conséquences pour la gestion

15 février 2017 de 17h00 à 19h00 (Vaudoise Assurances)

Programme

Au début des années 2000, une « révolution » a commencé en Suisse : les nouvelles technologies de l'information transforment le modèle de la distribution classique de l’assurance. Même si la plus grande partie des ventes est toujours réalisée à travers les interactions traditionnelles, ces nouvelles technologies changent profondément la manière dont nous interagissons. Internet et appareils mobiles changent notre manière de consommer. Le client d’aujourd’hui est souvent mieux informé, plus exigeant et demandeur. Il utilise différents canaux selon ses besoins et contraintes du moment. Ceci confère plus de pouvoir aux consommateurs et par conséquence, modifie la gestion de la distribution devant intégrer les différents points de contact. D’ailleurs un paysage de produits et de tarifs cohérents est requis pour ne pas troubler les interactions entre clients et assureurs.

Au cours de ce cette conférence nous tentons de dégager une définition du « client 3.0 », de son « Customer Journey » et des conséquences pour l’orchestration des interactions dans une gestion multicanale. Etudes et analyses empiriques novatrices à l’appui, nous essayons de donner un aperçu sur le développement rapide de la distribution de l'assurance et sur les perspectives pour sa gestion.

Le Cycle de conférences en assurances est organisé par l’ASA en étroite collaboration avec le Professeur Joël Wagner de HEC Lausanne. Quant à cette première rencontre de l’année 2017, elle est organisée en partenariat avec la Vaudoise.

Accueil dès 16h45

17h00 Mot de bienvenue et introduction
M. Philippe Hebeisen, CEO, Vaudoise Assurances
M. Thomas Helbling, Directeur, ASA
M. Joël Wagner, Professeur ordinaire, Faculté des HEC, Université de Lausanne

17h15 Du « client 3.0 » à la gestion multicanal intégrée
M. Joël Wagner, Professeur ordinaire, Faculté des HEC, Université de Lausanne
Partant du client et en considérant les changements technologiques des dernières années, nous traçons d’un côté l’évolution des consommateurs avec leurs nouvelles habitudes, demandes et exigences. De l’autre côté nous passons en revue les réactions des compagnies d’assurance. Quels produits et services à quels prix dans quels canaux ? Comment intégrer les différentes plateformes. Est-ce que les clients « Internet » sont des clients moins bons ? Quid du conflit et du « cannibalisme » potentiel entre nouveaux canaux et la vente traditionnelle ? Quel impact auront des courtiers en ligne et sites « d’agrégateurs » ? Nous nous basons sur diverses études récentes et analyses empiriques afin de fournir des éléments de réponse à ces questions. Nous illustrons l’innovation constante dans ce domaine et terminons en donnant quelques perspectives sur l’avenir de la distribution.

18h00 «Client 3.0» – évolution du parcours client et des motivations dans le choix d’une assurance »
M. Christophe Follonier, Responsable Division Marketing et Développement de produits, Vaudoise Assurances
Les évolutions technologiques offrent des outils d'interactions qui n'existaient pas il y a quelques années. L'accès à l'information simplifiée égalise le rapport entre client et prestataire. Ces nouvelles possibilités transforment-elles radicalement la relation client ? Les critères de choix d'une compagnie d'assurance ont-ils changé ?
La présentation des résultats d'une étude récente donnera un éclairage sur l'évolution des motivations des consommateurs dans le choix de leur assurance. Après un état des lieux de l'image des assureurs en Suisse, nous détaillerons le Customer Journey d'un client qui entre dans une démarche de recherche d'une compagnie d'assurance.


18h30 Discussion et conclusions

La conférence est suivie d’un apéritif offert par la Vaudoise.

Programme 1/2017  (99 Ko)

TOP ^

Conférence 3 / 2016

Soins aux personnes âgées – enjeux et solutions
1er septembre 2016 de 17h00 à 19h00 à Lausanne (Groupe Mutuel)

Programme

La dépendance des personnes âgées, les soins de longue durée et les coûts qui y sont liés peuvent donner lieu à un risque systémique. L’augmentation importante de la population des personnes âgées impliquera une croissance des dépenses pour soins à domicile et en établissement médicosocial : selon les scénarios, ces coûts augmenteront de l’ordre de grandeur de 1% du PIB dans les 30 prochaines années. Afin de pouvoir mieux cerner les enjeux, une compréhension du système de financement est nécessaire (qui prend en charge quels coûts ?). Aussi devons-nous mieux comprendre le « cheminement » des personnes âgées en état de dépendance (quelle probabilité d’être dépendant à quel âge, quel niveau de dépendance ?). Vu les scénarios, des solutions innovantes doivent être trouvées afin de ne pas handicaper les jeunes ni les personnes âgées du futur.

Au cours de ce cette conférence, nous allons tenter de donner une première réponse à ces questions. Partant du système suisse, nous allons quantifier de plus près les taux de prévalence et l’importance des facteurs principaux. Nous analyserons les transitions entre les différents états de dépendance, calculs pouvant initier le développement de « tables de dépendance » qui sont à la base de tout calcul actuariel. Finalement, nous passerons en revue et étudierons différentes pistes de solutions proposées actuellement en Suisse.

Le Cycle de conférences en assurances est organisé par l’ASA, en étroite collaboration avec le Professeur Joël Wagner de HEC Lausanne. Quant à cette troisième rencontre de l’année 2016, elle est organisée en partenariat avec le Groupe Mutuel Assurances.

Accueil dès 16h45

17h00 Mot de bienvenue et introduction
M. Paul Rabaglia, Directeur général, Groupe Mutuel Assurances
M. Lucius Dürr, Directeur, ASA
M. Joël Wagner, Professeur ordinaire, Faculté des HEC, Université de Lausanne

17h15 Soins-dépendance : comprendre les enjeux, préparer des solutions
M. Joël Wagner, Professeur ordinaire, Faculté des HEC, Université de Lausanne
Les bases quantitatives qui décrivent la dépendance des personnes âgées et les soins de longue durée sont peu développées en Suisse. En partant des prestations, des coûts et de la prise en charge en Suisse, nous nous intéressons de plus près au calcul des taux de prévalence. Ces taux diffèrent fortement avec l’âge, le sexe et à travers les cantons. En nous basant sur des microdonnées longitudinales des allocations pour impotents selon la loi sur l'assurance-vieillesse et survivants (LAVS) couvrant la période allant de 1995 à 2015, nous nous appliquons à un double exercice de modélisation de ces taux et d’estimation de la population en besoin de soin en 2045. Pour mieux comprendre le « cheminement » de ces personnes âgées, nous approfondissons la question en analysant les transitions à travers les différents états de dépendance, caractérisés par les niveaux « léger », « moyen » et « grave » et un temps passé en besoin de soins à domicile respectivement en établissement médico-social. Nous analysons les probabilités de transition ainsi que les temps de séjour dans chaque état : une première étape vers des « tables de dépendance », les bases de tout calcul actuariel. Enfin, nous présentons quelques rudiments de calculs qui pourront jeter les bases d’un produit assurantiel (à caractère obligatoire ou individuel) ou d’une épargne.

18h00 Financement des soins : défis futurs
M. Benoît Michellod, lic.rer.publ., Secrétariat général, Groupe Mutuel Assurances
Cette présentation se compose de trois parties : une partie exposant la situation actuelle du financement des soins, la seconde expliquant le défi qui nous attend (évolution démographique, impact sur le besoin futur en soins, etc.) et la troisième informant des pistes évoquées par différents acteurs (y compris une première évaluation grossière de ces différentes alternatives).

18h30 Discussion et conclusions

La conférence est suivie d’un apéritif offert par le Groupe Mutuel.

Programme 3/2016  (209 Ko)

TOP ^

Conférence 2 / 2016

Gestion des sinistres – digitalisation, lutte antifraude et gestion des prestataires
28 juin 2016 de 17h00 à 19h00 à Lausanne (Vaudoise Assurances)

Programme

L’environnement économique et les évolutions socio-démographiques et technologiques conditionnent plus que jamais le marché dans lequel évoluent les entreprises d’assurances. La gestion des sinistres, en tant que maillon central de la chaîne de création de valeur des entreprises d’assurances, va être très fortement influencée par ces changements dans les années à venir. Les profonds bouleversements initiés à la fois par les besoins des clients et par le développement de l’industrialisation et de la digitalisation appellent des réponses stratégiques. Mais quelles seront les tendances de demain? Lesquelles faudra-t-il suivre et scruter avec attention? 

Au cours de cette conférence nous tentons de répondre à ces questions en dressant un tableau des tendances qui vont se dégager dans le domaine de la gestion des sinistres. Ainsi nous analyserons les principaux thèmes d’actualité qui intéressent le domaine de la gestion des sinistres. Nous évaluons, à travers les trois thématiques que sont la digitalisation, la lutte contre la fraude et la gestion des prestataires de services, l’importance des développements présents et futurs. Nous ventilons nos discussions dans les trois dimensions relatives à la satisfaction des clients, l’efficacité des processus et le volume des sinistres. Les points forts des deux exposés couvriront en particulier les sujets de la lutte antifraude et le développement de l’intelligence artificielle. 

Le Cycle de conférences en assurances est organisé par l’ASA, en étroite collaboration avec le Professeur Joël Wagner de HEC Lausanne. Quant à cette deuxième rencontre de l’année 2016, elle est organisée en partenariat avec la Vaudoise.

Accueil dès 16h45

17h00 Mot de bienvenue et introduction
M. Philippe Hebeisen, CEO, Vaudoise Assurances
M. Lucius Dürr, Directeur, ASA
M. Joël Wagner, Professeur ordinaire, Faculté des HEC, Université de Lausanne

17h15 Tendances dans la gestion des sinistres
M. Joël Wagner, Professeur ordinaire, Faculté des HEC, Université de Lausanne
En partant des grandes tendances de marché nous nous concentrons sur trois thèmes choisis de la gestion des sinistres : les défis liés à la digitalisation, l’importance de la lutte antifraude et la gestion des prestataires externes. Dans ce cadre nous allons également discuter les résultats de la nouvelle étude sur le sujet élaboré par HEC Lausanne et INNOVALUE Management Advisors. Quelle évolution pour la déclaration, l’identification et l’annonce automatisées des sinistres? Quelles perspectives pour l’automatisation du contrôle des sinistres qui permettront des gains en efficacité, des décisions basées sur les données et une satisfaction client améliorée? Enfin, à travers les résultats d’analyses quantitatives dans le domaine de la lutte contre la fraude nous évaluons les nouvelles pistes qui s’ouvrent grâce au « Big Data ». Nous concluons en présentant six hypothèses qui synthétisent les principaux changements.

18h00 Du Machine Learning à la gestion des sinistres
M. Renato Morelli, COO, Directeur Général Adjoint, Vaudoise Assurances
L’intelligence artificielle n’est pas de la science-fiction, elle existe et nous la vivons déjà. Durant cet exposé, nous allons plonger dans les mystères des réseaux neuronaux. Nous allons appréhender leurs secrets et comprendre comment ce nouveau monde fonctionne dans la réalité. Quelle application et quelle implication pourraient avoir l’intelligence artificielle dans la gestion des sinistres?
Pour répondre à cette question, nous allons parcourir les différentes étapes d’un sinistre et voir ensemble où et comment l’intelligence artificielle pourrait y apporter une valeur ajoutée.


18h30 Discussion et conclusions

La conférence est suivie d’un apéritif offert par la Vaudoise.

Programme 2/2016  (342 Ko)

TOP ^

Conférence 1 / 2016

Cyber Risk et l’assurance de la part virtuelle de nos vies  
22 mars 2016 de 17h00 à 19h00 à Lausanne (Zurich Assurances)

Programme

A l’échelle mondiale, un nouveau type de risque connaît une importance toujours croissante sur la carte des risques. Les dégâts – en grande partie immatériels – sont souvent difficiles à chiffrer et il est presque impossible d’en voir l’envergure totale. En sachant qu’une mise à jour des processus de gestion du risque est nécessaire pour les entreprises en général, les assureurs doivent quant à eux développer de nouvelles couvertures qui répondent aux besoins des clients. Ce risque ne se limite donc pas à la seule cyber-criminalité, mais s’étend à un risque opérationnel pouvant avoir des conséquences sur la réputation des victimes.

A l’occasion de cette conférence, les intervenants essayeront de donner une définition précise du Cyber Risk avec des exemples concrets à l’appui. Ils aborderont la problématique de la gestion du risque, ainsi que la question de l’assurabilité et des produits d’assurance. Finalement, ils jetteront un regard sur l’avenir.

Le Cycle de conférences en assurances est organisé par l’ASA, en étroite collaboration avec le Professeur Joël Wagner de HEC Lausanne. Cette première rencontre de l’année 2016 est organisée en partenariat avec Zurich Assurances.

Accueil dès 16h45

17h00 Mot de bienvenue et introduction 
M. Francis Duc, Responsable Suisse romande, Membre du comité directeur, Zurich
Mme Valérie Bourdin, Responsable Public Affairs pour la Suisse latine, ASA 
M. Joël Wagner, Professeur ordinaire, Faculté des HEC, Université de Lausanne 

17h15 Gestion du Cyber Risk et assurabilité 
M. Joël Wagner, Professeur ordinaire, Faculté des HEC, Université de Lausanne 
Dans cet exposé nous partons de la définition de la notion du “Cyber Risk” et considérons quelques données statistiques. Après avoir discuté de cas concrets, nous abordons les processus de gestion du risque et leurs standards dans l’industrie. La question de l’exposition au Cyber Risk des particuliers et des entreprises est au centre de nos préoccupations. 
Les compagnies d’assurances sont bien entendu directement concernées et nous nous concentrons sur le transfert du risque, ainsi que sur le marché spécifique des assurances. La question de l’assurabilité est abordée du point de vue actuariel, du marché et de la société. Pourquoi le marché assurantiel est-il encore peu développé ? Quelles sont les particularités du Cyber Risk ? Quel développement futur au niveau du marché des assurances ? Nous conclurons notre tour d’horizon avec un regard vers le futur. 


18h00 Quel rôle jouent les assurances "cyber" dans la gestion des risques contre la cyber-criminalité? 
Mme Stéphanie Pierret, Head Financial Institutions Switzerland, Zurich 
En partant d'un cas réel de cyber-attaque, nous vous proposons de découvrir les différentes couvertures offertes par les assurances cyber. 

18h30 Discussion et conclusions 

La conférence est suivie d’un apéritif offert par Zurich Assurances.

Programme 1/2016  (358 Ko)

TOP ^

Conférence 3 / 2015

Prévoyance vieillesse : passé, présent, futur 
2 décembre 2015 de 17h à 19h à Prangins (La Mobilière)

Programme

De nos jours, le financement des retraites vieillesse est un des défis majeurs de notre société. Les modèles traditionnels permettant d’assurer la situation financière des retraités sont devenus inadéquats face aux tendances démographiques et à la réalité changée des marchés financiers. Dans les économies avancées, la génération du « baby-boom » commence à approcher l’âge de la retraite et le ratio du nombre d’actifs par rapport au nombre de retraités décroit de manière continue. En plus des autres types d’enjeux en matière de services de santé et prestations sociales, cette tendance pose clairement un sérieux défi aux systèmes par répartition « pay-as-you-go ». Différentes mesures comme l’augmentation de l’âge de la retraite ou encore une dépendance plus importante à des plans de pensions privés sont en train d’être adoptées. Des facteurs aggravant s’ajoutent à cela : une période prolongée d’intérêts bas et la crise financière. Cette dernière a eu pour conséquence un épuisement des ressources des fonds de pensions en termes de la valeur des actifs.

A l’occasion de cette rencontre, les intervenants vont tenter de donner une vue d’ensemble de la situation aussi dans un contexte international, discuter des questions à poser et des problèmes à résoudre. Les points de vue académique et de la pratique seront pris.

Ce nouveau Cycle de conférences en assurances est organisé par l’ASA, en étroite collaboration avec le Professeur Joël Wagner de HEC Lausanne. Quant à̀ cette troisième rencontre, elle est organisée en partenariat avec La Mobilière.

Accueil dès 16h45

17h00 Mot de bienvenue et introduction
Mme Michèle Bergkvist-Rodoni, Responsable Prévoyance, Membre du Comité de Direction du Groupe Mobilière
Mme Valérie Bourdin, Responsable Public Affairs pour la Suisse latine, ASA
M. Joël Wagner, Professeur ordinaire, Faculté́ des HEC, Université́ de Lausanne

17h15 Perspectives académiques sur la situation de la prévoyance vieillesse
M. Joël Wagner, Professeur ordinaire, Faculté́ des HEC, Université́ de Lausanne
Au regard de la situation décrite plus haut, il est primordial que la recherche académique consacre des efforts suffisants pour aider à développer une solution durable à ce problème sociétal. Des contributions potentielles incluent certainement une compréhension profonde des tendances démographiques. Cela permettrait d’avoir une base solide pour projeter la charge financière attendue future. De plus, il est également crucial de comprendre comment concevoir, fixer le prix et gérer le risque de nouveaux produits et mécanismes pour plans de retraite. Dans la même logique, la question se pose de savoir comment protéger les actifs, étant donné que la majorité des instruments financiers ont des échéances considérablement plus courtes que les passifs à soutenir. Vu la longue durée des passifs le risque de modélisation représente également une principale préoccupation. Après un tour d’horizon de la situation de la prévoyance vieillesse, nous allons discuter des idées pratiques et méthodologiques dans de nouvelles approches quantitatives, financières et actuarielles. Nous aborderons donc ce vaste sujet selon quatre axes : les systèmes de prévoyance, les changements démographiques et sociétaux, la gestion du risque entre évaluation et solvabilité, et le rôle des marchés.

18h00 La longévité : quels sont les défis pour un assureur et la société en général?
M. Jean-Michel Sciboz, Membre de la Direction, La Mobilière
La longévité est en constante augmentation dans nos pays développés. Ce prolongement de l’espérance de vie provoque des changements importants dans l’équilibre de la population, et remet en question les plans de prévoyance ainsi que les modèles utilisés pour prédire une évolution. Durant cet exposé, nous montrerons des perspectives d’évolution et des défis que cela peut engendrer entre autre pour le monde de l’assurance.

18h30 Discussion et conclusions

La conférence est suivie d’un apéritif offert par La Mobilière.

Programme 3/2015  (251 Ko)

TOP ^

Conférence 2 / 2015

Stratégies de tarification dans l’assurance automobile
5 octobre 2015 de 17h à 19h à Nyon (Generali Suisse)

Programme

Les acteurs sur le marché des assurances automobiles font face à une pression concurrentielle en augmentation. Dans de nombreux domaines, une sensibilité croissante des consommateurs à l’égard des prix et une loyauté des clients en baisse mettent en danger l’application de primes adéquates à la situation du risque. D’autant plus, dans une perspective à moyen et long terme, des nouvelles technologies vont changer le type de la mobilité individuelle d’aujourd’hui. Ces changements auront également des conséquences sur le nombre de sinistres et leur montant. Au même temps une influence sur les modèles d’affaires et les produits, dans la branche auto et dans d’autres branches, comme par exemple la responsabilité civile « produits », est à attendre. D’une autre perspective, les nouvelles possibilités dans la tarification permettent des primes individualisées. Qu’en est-il des familles de risques ? Quel niveau d’individualisation ? de mutualisation ?

La deuxième édition va tenter de donner une vue d’ensemble sur les tendances dans l’assurance automobile et les défis pour la stratégie de la tarification. 

17h00 Mot de bienvenue et introduction 
M. Alfred Leu, CEO, Generali Suisse 
Mme Valérie Bourdin, Responsable Public Affairs pour la Suisse latine, ASA 
M. Joël Wagner, Professeur ordinaire, Faculté des HEC, Université de Lausanne 

17h15 Assurance auto : tendances de marché et conséquences pour la tarification
M. Joël Wagner, Professeur ordinaire, Faculté des HEC, Université de Lausanne
Dans cet exposé nous partons d’une description de l’état actuel du marché de l’assurance automobile. Nous mettons l’accent sur les tendances de l’offre (mots-clés : compétition sur les tarifs, rabais spécifiques) et de la distribution (Internet, plateformes de comparaison et agrégateurs), les changements de la clientèle (information, sensibilité croissante aux prix, loyauté décroissante) et les développements technologiques (télématique, systèmes d’assistance). En nous basant sur une étude de marché récente, nous analysons les modèles de la tarification de trois points de vue conceptuels : la stratégie avec ses objectifs, les ressources fondamentales et les différents modules techniques du « pricing ». Nous concluons ce tour d’horizon en énonçant et discutant six thèses par rapport aux développements futurs. 

18h00 La constitution de familles de risques : de quelques aspects juridiques, sociaux et d’éthique des affaires 
M. Vincent Brulhart, Chief Non-Life Officer, Generali et Professeur associé, Universités de Lausanne et de Genève 
D’un point de vue économique, l’assurance privée opère dans un marché libéralisé où règne la concurrence. Or, la concurrence suppose le choix, lequel peut porter sur les produits ou sur les prix. En matière d’assurance, cela impose en particulier une forme d’individualisation des primes (par opposition aux primes moyennes d’usage dans l’assurance sociale). Il en découle la constitution de famille de risques ; il en résulte également des inégalités de traitement (les mêmes risques ne sont pas toujours tarifés de la même manière). Ces différences, inhérentes à tout système fondé sur la concurrence, sont évidemment admissibles dans leur principe. Le champ des possibles dans ce domaine est néanmoins régi par des règles ; si certaines ressortissent aux standards mathématiques, d’autres relèvent de principes juridiques (art. 117 OS) ; enfin, il faut considérer l’impact social de la constitution des familles de risques, à la lumière notamment des attentes collectives à l’endroit des principes de mutualisation. C’est que nous proposons d’examiner dans notre présentation en exposant, de façon simplifiée, quelques-uns des enjeux liés aux méthodes de tarification qui ont cours dans le domaine de l’assurance privée. 

18h30 Discussion et conclusions 

La conférence est suivie d’un apéritif offert par la Generali Assurances.

Programme 2/2015  (192 Ko)

TOP ^

Conférence 1 / 2015

L'avenir de l'assurance vie : une mort lente ?
18 juin 2015 de 17h à 19h à Lausanne (Vaudoise Assurances)

Programme

La situation actuelle sur les marchés financiers pose des défis majeurs aux assureurs vie et aux produits « traditionnels ». Quel produit combinant garanties et rendements solides trouvera encore preneur dans le futur ? Quelles composantes offertes dans le passé sont essentielles pour le client futur ? Qu’en est-il de la « Unique Selling Proposition » et des éléments qui démarquent l’épargne assurantielle de produits bancaires ? Quel prix les clients sont-ils prêts à payer ? A quelles motivations du client les produits d’assurance vie répondent-ils ? 

La première édition va tenter de mieux comprendre le futur de l’assurance vie et de décrire les champs d’action essentiels. 

17h00 Mot de bienvenue et introduction 
M. Philippe Hebeisen, CEO, Vaudoise Assurances 
Mme Valérie Bourdin, Responsable Public Affairs pour la Suisse latine, ASA 
M. Joël Wagner, Professeur ordinaire, Faculté des HEC, Université de Lausanne 

17h15 Défis actuels et futurs dans l’assurance vie
M. Joël Wagner, Professeur ordinaire, Faculté des HEC, Université de Lausanne
Une garantie de rémunération et une participation aux surplus des assureurs sont les deux composantes clés des produits d’assurance vie traditionnels les plus populaires. Les dernières turbulences sur les marchés financiers ont créé un environnement extrêmement difficile avec des taux d’intérêts bas et une volatilité accrue. Dans cet exposé et sur la base de recherches actuelles, nous discutons les stratégies de placement ainsi que les nombreuses garanties et options offertes aux clients qui sont à revoir à la lumière des derniers événements. Nous considérons également les résultats de nouvelles études, la propension à payer du côté des consommateurs et les coûts de transaction qui peuvent se révéler importants. 

18h00 Gouvernance d’entreprise en matière d’assurance vie : Homo oeconomicus ou homo sapiens ? 
M. Renato Morelli, COO, Directeur Général Adjoint, Vaudoise Assurances 
Les modèles mathématiques (solvabilité, taux minimum garanti, etc.) prennent toujours plus d’importance dans le processus de gouvernance d’une entreprise d’assurances. Les décisions stratégiques actuelles et futures sont-elles uniquement influencées par des choix rationnels qui analysent toutes les opportunités d’économie / bénéfice / gain (homo oeconomicus) ou sont-elles dictées par des aspects émotionnels qui ne correspondent pas forcément aux principes des avantages économiques (homo sapiens) ? Dans cet exposé on tentera de comprendre les défis de l’assurance vie à travers le dilemme entre Homo oeconomicus et Homo sapiens. 

18h30 Discussion et conclusions 

La conférence est suivie d’un apéritif offert par la Vaudoise Assurances.

Programme 1/2015  (297 Ko)

TOP ^

Extranef - CH-1015 Lausanne
Switzerland
Tel. +41 21 692 33 82
Fax +41 21 692 34 35