Aller à: contenu | haut | bas | recherche
 
EN    FR  
Vous êtes iciUNIL > La durabilité à l'Université de Lausanne > Actualités & événements

Actualités & événements


Publié le  14.08.17
Par  Myriam Bango (Faculté des HEC)

UNIL HEC Accelerator: agriculture et durabilité au rendez-vous de cette 4e session!

Bienvenue aux trois nouvelles équipes qui rejoignent l’accélérateur de projets entrepreneuriaux "UNIL HEC Accelerator" pour 5 mois de coaching intensif, d’août à décembre 2017! Coup du hasard, les trois projets sélectionnés traitent tous, de près ou de loin, d’agriculture.

Les Légumes Perchés, SwissBiol et Terrabiom ont pris leurs quartiers au début du mois d’août dans les bureaux de l’accélérateur sur le campus de l’Université de Lausanne, pour y tester et mettre à l'épreuve leur idée de produit avant leur lancement sur le marché.

L’agriculture y sera à l’honneur, avec des projets qui ont pour objet la culture de champignons exotiques et sauvages, l’installation de cultures intelligentes sur les toits des maisons en ville de Lausanne, ou encore le développement de pesticides organiques pour une agriculture durable. "Développement durable, agriculture et environnement sont des sujets qui prennent toujours plus d’ampleur et qui sont toujours plus présents dans le domaine de l’innovation et des start-ups. Cela montre bien la nature des défis à relever aujourd’hui." commente Nadine Reichenthal, responsable du programme UNIL HEC Accelerator et chargée de cours à la Faculté des HEC.

 

Qui est à la tête de ces projets?

Les trois équipes sont constituées d’étudiant·e·s et de doctorant·e·s issus de quatre des sept facultés de l’Université de Lausanne. Ainsi, le projet de culture sur les toits, Les Légumes Perchés, a été imaginé et sera conduit par des diplômé·e·s et des étudiant·e·s des Facultés des HEC, des Sciences Sociales et Politiques (SSP), ainsi que des Géosciences et de l’Environnement (GSE). Son objectif? Rendre fertiles des terrains oubliés en alliant agriculture et technologie. Deux docteures de l'Institut Life Sciences de la Faculté de biologie et médecine (FBM), ont développé, quant à elles, SwissBiol, qui produira des fongicides naturels innovants. Représenté par un doctorant issu de même institut, Terrabiom utilisera des micro-organismes et des déchets organiques pour cultiver une nouvelle famille de champignons sains et respectueux de l’environnement.

"Nous sommes ravis de pouvoir accueillir dans le cadre de cette 4e session autant de projets simultanément. C’est une première qui montre l’intérêt et la portée du programme d'accélération de projets entrepreneuriaux au sein de toute la communauté de l’UNIL!" commente Nadine Reichenthal.

 

Quel retour d’expérience pour les équipes précédentes, Stethup et Social Energy?

L’arrivée des trois nouvelles équipes au sein de l'accélérateur marque aussi le départ de celles qui ont suivi la 3e session, de février à juin 2017. Que de chemin parcouru pour ces dernières! Stethup quitte l’accélérateur avec de magnifiques perspectives d’avenir. Désormais considéré comme une sorte de "médecin en boîte", le stéthoscope imaginé par Jeton Ibrahimi (Faculté des HEC) et Pierre Starkov (UNIGE) permettra d’envoyer, grâce à une application smartphone reliée à l’appareil, les enregistrements cardiaques et pulmonaires à un réseau de médecins qui pourra ainsi les analyser, puis renvoyer un rapport et le stocker dans un dossier patient. Durant son séjour au sein de l’accélérateur, Stethup est sorti gagnant de la 6e édition du Concours START (concours entrepreneurial organisé par les étudiant·e·s de l'association START Lausanne, affiliée à la Faculté des HEC), empochant un prix de CHF 30'000 qui lui permettra de finaliser son prototype. L’équipe poursuit sur sa lancée avec un accompagnement de Genilem Vaud prévu pour une durée de 3 ans.

Social Energy a également un bel avenir qui se profile. Sélectionnée pour son idée de base de concentrateur solaire, l’équipe repart aujourd’hui avec un concept qui s’appuie sur 4 piliers: l’eau propre, l’énergie solaire, la permaculture et les maisons écologiques qui constituent désormais un réseau qui rend les populations concernées totalement indépendantes, que ce soit dans la jungle colombienne ou dans la savane africaine. Les deux fondateurs, Joaquin et Julian Salazar, père et fils, l’un doctorant en Géosciences et l’autre en Master à l’IDHEAP (Institut des hautes études en administration publique de l'UNIL), vont développer leur projet pilote en Colombie dans la communauté Waiju ces prochaines semaines. Cette phase de concrétisation est d'ores et déjà très prometteuse pour la startup.

 

Un réservoir de talents et une communauté dédiée à l'entrepreneuriat

Au-delà de la réussite des divers projets entrepreneuriaux soutenus, l'accélérateur constitue un vivier d'idées et de talents réunis, ainsi qu'une véritable communauté dédiée à l'entrepreneuriat:

"Notre écosystème est riche de projets innovants mettant en avant des projets locaux et pérennes: autant de facteurs propices à créer les emplois de demain. Nous nous réjouissons également de contribuer à rapprocher étudiants et alumni de l’UNIL: toute cette communauté représente un réservoir quasi inépuisable de mentors, experts et spécialistes qui sont à disposition des résidents actuels bénéficiaires et des anciens de l'UNIL HEC Accelerator. Avec cette quatrième volée, une synergie existe déjà entre participants; les anciens contribuant au succès des nouveaux projets" conclut Nadine Reichenthal.
 

Projet UNIL HEC Accelerator

Bâtiment Amphipôle

Bureau 353-2

1015 Lausanne

unil-hec-accelerator@unil.ch

 

Site web: www.unil.ch/accelerator

Page facebook: www.facebook.com/unilhecaccelerator

Les mot-clés:


Les liens:

Lien permanent vers cette actualité
Partager: facebooktweetlinkedin
Recherche:
 Go
 
rss/atom
facebook twitter 
Unicentre  -  CH-1015 Lausanne  - Suisse  -  Tél. +41 21 692 23 11  -  Fax +41 21 692 20 15
Swiss University