You are hereUNIL > Spatial Ecology Group > Projects > Projects completed > Eryngium

Eryngium

Gestion des plantes rares dans un monde en changement : Vers un rôle central des modèles dans la conservation

Résumé

L'utilisation des modèles prédictifs de distribution d'espèces s'est fortement développée ces dix dernières années en écologie et biogéographie. Ces modèles permettent de prédire la distribution géographique des espèces en fonction de caractéristiques environnementales. Cependant, en biologie de la conservation, ces modèles sont encore sous-utilisés pour la gestion des espèces et des milieux rares et menacés. Avec l'appui de la MAVA, les recherches menées dans ce domaine depuis 2003 par le laboratoire ECOSPAT de l'université de Lausanne ont ainsi permis de développer des protocoles d'utilisation de ces modèles pour la planification d'échantillonnage, permettant de favoriser la découverte de nouvelles populations de plantes rares sur le terrain. Des tests de cette approche basée-modèle, effectués sur le terrain entre 2003 et 2006, ont permis de démontrer son efficacité. Cette approche novatrice n'ayant été que très récemment proposée, ces modèles ne sont cependant pas encore utilisés en pratique pour la gestion des espèces rares et menacées. Par ailleurs,, deux applications complémentaires très prometteuses de ces modèles, ayant déjà fait l'objet de tests préliminaires dans notre groupe, mériteraient maintenant également d'être développées et diffusées auprès des gestionnaires. Il s'agit d'une part de poursuivre le développement de nouveaux critères de menace UICN (World Conservation Union) basés sur les prédictions de ces modèles, et d'autre part d'évaluer l'impact additionnel des changements climatiques sur les distributions futures des espèces rares. La combinaison de ces deux nouvelles dimensions pourrait permettre d'anticiper un éventuel changement du degré de menace des espèces rares sous l'effet des changements climatiques, et de pouvoir ainsi développer, dès aujourd'hui, les mesures de conservation qui s'avéreront nécessaires demain. Ces nouvelles perspectives visent directement à mettre en application dans les procédures de gestion des espèces rares et menacées les résultats des trois années de recherche passées. Cette procédure sera principalement testée sur une sélection d'espèces de la base de données des espèces rares et menacées de Suisse (CRSF). A l'issue de ce test, un protocole simplifié présentant la démarche entière d'utilisation des modèles prédictifs dans la gestion des espèces rares sera rédigé, diffusé et, dans la mesure du possible, évalué par des gestionnaires. Ce nouveau projet comporte donc une forte dimension intégrative et de transfert de connaissance et de technologie vers les gestionnaires.

Publications

Le Lay G., Engler R., Franc E., Guisan A., 2010. Prospective sampling based on model ensembles improves the detection of rare species. Ecography 33(6) pp. 1015-1027

Guisan A., Broennimann O., Engler R., Vust M., Yoccoz N. G., Lehmann A., Zimmermann N. E., 2006. Using niche-based models to improve the sampling of rare species. Conservation Biology 20(2) pp. 501-11

Engler R., Guisan A., Rechsteiner L., 2004. An improved approach for predicting the distribution of rare and endangered species from occurrence and pseudo-absence data. Journal of Applied Ecology 41(2) pp. 263-274

ModelBasedSampling.jpg

Figure - Analytical procedure illustrating the iterative model-based sampling process. From Guisan et al. 2006 Conservation Biology

Search:
 Go
 
rss/atom

Collaborateurs

Robin Engler, Luca Rechsteiner, Olivier Broennimann, Erika Frank, Gwenaelle Le Lay, Pascal Vittoz, Antoine Guisan

eryngium.jpg

Eryngum Alpinum

Biophore - CH-1015 Lausanne  - Switzerland  -  Tel. +41 21 692 41 60  -  Fax +41 21 692 41 65
Swiss University