Vous êtes ici: UNIL > Ecole des sciences criminelles > Pratique > Questions fréquentes

Questions fréquentes

Si je ne choisis pas une filière scientifique pour ma maturité, est-ce que j'aurai le niveau suffisant pour étudier à l'ESC ?

Le plan d'étude du bachelor accorde une place très importante aux sciences de base, notamment à la chimie. Pour cette raison, même si toutes les maturités gymnasiales donnent accès aux études à l'ESC, les étudiants qui ont choisi une orientation scientifique au gymnase auront certainement plus de facilité à s'adapter au rythme de travail et au programme chargé de la première année.

D'une manière générale, il faut souligner que les études à l'ESC sont réputées exigeantes: elles favorisent les étudiants polyvalents et travailleurs. Ainsi, quelle que soit l'orientation choisie au gymnase, il est vivement recommandé d'assimiler la matière de façon très régulière, dès le début des études, et de participer activement aux cours et aux travaux pratiques.

Les diplômes obtenus à l'Ecole des Sciences Criminelles permettent-ils de travailler dans des services de polices étrangers?

Les formations dispensées par l'Ecole des Sciences Criminelles sont des atouts reconnus pour postuler dans des services étrangers (de police ou autres) mais elles ne dispensent pas des étapes de sélection (concours) souvent imposées aux candidats. De plus, la majorité des pays de l'Union européenne réservent encore les domaines de la justice, de la police et de l'armée aux ressortissants nationaux.

Beaucoups d'étudiants sont attirés par des emplois "en vogue", tels que le "profiling" (profilage), par exemple, qui axe son activité sur l'évaluation psychologique des criminels. Il faut savoir que de telles orientations relèvent beaucoup plus à l'heure actuelle de la fantaisie cinématographique et de la mode que d'une réalité scientifique bien établie, tout au moins en Suisse et en Europe. Les activités d'analyse criminelle développées au sein de l'Ecole exploitent des données matérielles mieux maîtrisées. L'utilisation du profil psychologique du criminel comme indice dans les enquêtes n'a pour le moment pas suffisamment fait ses preuves.

Cette orientation ne fait pas partie du programme d'enseignement de l'Ecole des Sciences Criminelles. Les personnes particulièrement intéressées par ce type d'études devraient par conséquent plutôt se tourner vers d'autres formations.

Recherche:
 dans ce site:
   
   
 Go
 
rss/atom
Batochime - 1015 Lausanne  - Suisse  -  Tél. +41 21 69246 00  -  Fax +41 21 69246 05
Swiss University