Aller à: contenu | haut | bas | recherche
 
EN    FR  
Vous êtes iciUNIL > Ethos > Recherche > Philosophie du soin > SIES

Séminaire International d'Etudes sur le Soin - SIES

Présentation | Vivre la maladie | La question des soins de support | Rencontre avec Joan C. Tronto | Penser le soin | Figures de la plainte | Soin et technologies: Justice et autonomie dans les techniques de la reproduction | « Les Paradoxes du soin » 9 juin 2011 | Frédéric Worms : « Le soin et ses tensions comme orientation dans le présent »
 

Présentation

Séminaire International d’Etudes sur le Soin, « Les Paradoxes du soin »

Dans la continuité du colloque et de l’ouvrage La Philosophie du soin (PUF, 2010), nous poursuivrons la réflexion sur les paradoxes et les tensions que recèlent les discours et les pratiques de soin.
Le séminaire, interdisciplinaire, se focalisera notamment sur l’ambivalence du soin et certaines violences qu’il peut impliquer. Il s’attachera aussi à penser les tensions entre prise en charge individuelle et justice collective.

Le séminaire est organisé par le CIEPFC (ENS), le Centre Georges Canguilhem (Université Paris 7), Ethos - Plateforme interdisciplinaire d’éthique (Université de Lausanne), METICES (Université Libre de Bruxelles) et le Centre de Ressources National Soins Palliatifs FX Bagnoud (Fondation de la Croix-Saint-Simon)

Responsables : L. Benaroyo, C. Lefève, Cl. Marin, J. - C. Mino, N. Zacaï-Reyners, F. Worms

Responsable Ciepfc : Claire Marin

Contact : ariane.brehier@univ-paris-diderot.fr

Le séminaire est ouvert à toute personne intéressée.

TOP ^

Vivre la maladie

Colloque pluridisciplinaire

Vivre la maladie
Expériences et identités contemporaines

12 et 13 mars 2014
Université Paris Diderot - Amphithéâtre Buffon
15 rue Hélène Brion 75013 Paris


Pilotes du programme : Céline Lefève (Centre G. Canguilhem (Institut des Humanités de Paris)/SPHERE Paris Diderot), François Villa (CRPMS/Paris Diderot)

Organisation du colloque : Corinne Alberti (UFR de médecine, Paris Diderot), Sylvie Fainzang (CERMES 3/Paris Descartes), Stéphanie Smadja (CERILAC/Paris Diderot), Claire Squires (Etudes psychanalytiques/Paris Diderot), Dominique Thouvenin (EHESP)


Le programme interdisciplinaire « La personne en médecine » met en œuvre des échanges et collaborations scientifiques entre médecine et sciences humaines, à Sorbonne Paris Cité et au-delà, afin d’étudier les transformations contemporaines de la subjectivité en médecine. Le colloque « Vivre la maladie. Expériences et identités contemporaines » se propose de présenter des recherches en cours et, en laissant une large place aux discussions, d’ouvrir de nouvelles perspectives de recherche.
Le colloque vise à éclairer, à la lumière de l’histoire, les expériences contemporaines de la maladie, les nouvelles identités et formes de subjectivation des malades dans le contexte actuel marqué par le fait que l'on peut désormais être "malade à vie". Il s’agit d’examiner l’inscription de la maladie dans la vie, dès avant la naissance mais aussi après le traitement et la guérison. Cette évolution s’explique du fait de la prédiction et de la connaissance de facteurs de risque, du dépistage précoce de certaines maladies, de l'efficacité des traitements et de la chronicisation d'autres maladies, enfin de la médicalisation de certains processus naturels de la vie (grossesse, vieillissement, etc.) Dans ce contexte, apparaissent de nouveaux rapports des patients à la médecine, de nouvelles allures de vie, de nouveaux continuums entre santé et maladie, entre maladie et handicap, et de nouvelles problématiques pour la médecine et le soin.
Il s’agit d’examiner les manières dont les patients et leur entourage produisent des subjectivités nouvelles (psychiques, sociales, éthiques, juridiques, politiques) et dont ils transforment ainsi les normes tant médicales que sociales.
Comment l’identité avec la maladie se construit-elle sans pour autant se résumer à l’identité de malade ? Etre malade à vie ne signifie pas que la vie se réduise à la maladie. Comment se temporalise l’expérience de la maladie ? Le savoir de la maladie et le soin dépassent désormais l’horizon du présent et du traitement aigu, ils s’ouvrent vers l’avenir et demandent aux patients et aux soignants de prendre en compte l’histoire, non strictement médicale, du malade, ainsi que les différents moments de la maladie dans sa vie personnelle et sociale.
Les figures et identités de malades trouvent de nouvelles formes d’expression, de partage et de soutien, non seulement dans les associations de malades mais à travers diverses formes de narration et de médiatisation (récits littéraires, blogs, sites participatifs, journaux). Comment le récit de vie contribue-t-il à de nouvelles relations de soin ?
Enfin, la vie avec la maladie est inscrite dans des dispositifs de soin et des politiques de santé publique visant à la fois à individualiser les soins et à diminuer les coûts. Le rapport individuel/collectif est travaillé par des discours et des pratiques visant à l’autonomisation et à la responsabilisation des patients, dont il faut examiner les implications pour ces derniers.
 

TOP ^

La question des soins de support

Dans le cadre du partenariat entre
le DISSPO (Institut Curie) et le Ciepfc-Cirphles (ENS)

 

Séminaire de recherche du SIES
"La question des soins de support"

A l'Ecole Normale Supérieure (Salle Pasteur), Paris.
Mercredi 18 décembre 2013 à 14h30


Avec la participation de
Laure Copel (DISSPO Institut Curie)
Sylvie Dolbeault, (DISSPO Institut Curie)

Et les membres du SIES
Lazare Benaroyo (ETHOS Université de Lausanne)
Céline Lefève (Centre G. Canguilhem Paris 7)
Claire Marin (Ciepfc-Cirphles ENS)
Jean-Christophe Mino (CNDR Soin Palliatif - DISSPO Institut Curie
Frédéric Worms (Ciepfc-Cirphles ENS)
Nathalie Zaccaï Reyners (Institut de Sociologie ULB)

 

 

Cette séance du Séminaire Internationale d'Etude sur le Soin sera consacrée aux pratiques des soins de support en cancérologie, leur enjeu pratique et clinique, leur conceptualisation et leur portée éthique générale. Elle résulte d’un constat, celui de l’émergence de ce nouveau champ de pratique et de recherche qu’il importe de connaitre et de comprendre d'un point de vue épistémologique, éthique et empirique. Les soins de support regroupent toutes les actions médicales, soignantes et psychosociales destinées à améliorer la vie des personnes dans les dimensions physique, psychique et sociale hors traitements dits "spécifiques" de la maladie (en cancérologie la chimiothérapie, la radiothérapie ou la chirurgie). Rassemblant des professionnels, des chercheurs et des spécialistes de sciences humaines et sociales, ce séminaire souhaite confronter des regards et des approches différentes sur ce domaine de la médecine. Il sera l'occasion de mieux connaitre ce que sont les soins de support à partir de l'expérience du département de soins de support de l'Institut Curie (DISSPO), la façon dont ils se développent actuellement en cancérologie, les questions que se posent à leur propos leurs praticiens mais aussi les spécialistes de sciences humaines et sociales. Une place importante sera laissée au débat.
 

TOP ^

Rencontre avec Joan C. Tronto


 

Rencontre avec Joan C. Tronto
autour de ses derniers travaux sur la thématique « Caring Democracy »

 

Avec la participation de
Fabienne Brugère, Patricia Paperman, Céline Lefève, Claire Marin, Jean-Christophe Mino,
Frédéric Worms, Nathalie Zaccaï-Reyners et Lazare Benaroyo


Mercredi 5 juin 2013 de 9h00 à 12h30
Salle 412, Bâtiment Amphimax, Quartier Unil-Sorge
Université de Lausanne - Suisse


Joan C. Tronto est professeure au département de science politique de l'Université du Minnesota.
Professeure et chercheuse primée, elle est l'auteur de l'ouvrage "Un monde vulnérable. Pour une politique du
care" (La Découverte, 2009), et plus récemment "Le risque ou le “care”?" Tr. Fabienne Brugére (Paris:
Presses Universitaires de France, 2012). Elle vient de publier "Democratic Caring: Markets, Equality and
Justice" (New York: NYU Press, 2013).


Pour plus d’informations :
Nadja Eggert, Ethos, (nadja.eggert@unil.ch)
Lazare Benaroyo, Ethos, (Lazare.Benaroyo@unil.ch)

Télécharger l'annonce:

TOP ^

Penser le soin

 Journées d'études internationales

Penser le soin

13-15 mars 2013

Institut de sociologie
Université Libre de Bruxelles - Belgique

 

 

Sous l'égide des:
Séminaire
 International
 d’Étude
 sur 
le 
Soin 
(SIES)

Séminaire 
de 
recherche
 doctoral 
«
 Penser
 le
 soin 
» 
(EDTSS
 et 
ESP)

Groupe
 de
 Recherche
 sur 
l’Action 
Publique
 (GRAP)


 

 

PROGRAMME

 

Mercredi 13 mars 2013 à 17h00
Salle de Vision - bâtiment NB - Local NB2.223
Accès: www.ulb.ac.be/campus/solbosch/plan-NB.html


Projection du film "Une séparation" réalisé par Asghar Farhadi (Iran, 2011)

 

Jeudi 14 mars 2013
Salle Henri Janne - Institut de sociologie - 15ème niveau
Accès: www.ulb.ac.be/campus/solbosch/plan-S.html

9h30
Introduction aux journées

10h00-12h00
Imagination et médias: perspectives sociologiques
Conférence de Sabine CHalvon-Demersey (EHESS, Paris)
Discussion introduite par Florence Degavre, Natalie Rigaux et Nathalie Zaccaï-Reyners

14h00-17h00
Regards au coeur des relations de soin. Autour du film "Une séparation"
Table
 ronde,
 avec
 notamment
 la
 participation
 de
 Catherine
 Bert
 (UNamur),
 Fabrizio
 Cantelli
  (LUSS
 et
 GRAP,
 ULB),
 Jean-Michel
 Chaumont
 (Chaire
 Hoover,
 UCL),
 Florence
 Degavre
 (CIRTES,
 UCL),
 Raphaël
 Gély
 (UCL),
 Jean-Louis
 Genard
 (GRAP,
 ULB),
 Blanche
 Leider
 (Fnrs,
 UCL),
 Marta
 Roca
 I
 Escoda
 (Liege,
 UNIL
 et
 GRAP,
 ULB),
 Martin
 Wagener
 (UCL),
 Frédéric 
Worms 
(CIEPFC, 
ENS 
et 
Université 
de 
Lille).


 

Vendredi 15 mars 2013
Salle Henri-Janne - Institut de sociologie - 15ème niveau
Accès: www.ulb.ac.be/campus/solbosch/plan-S.html

9h30 - 12h30
Autour du texte de Donald W. Winnicot "Cure"
Table
 ronde,
 avec
 notamment
 la
 participation
 de
 Lazare
 Benaroyo
 (Ethos,
 UNIL),
 Aurélie
 Damamme
 (Paris
 8),
 Sylvie
 Fortin
 (Université
 de
 Montréal),
 Céline
 Lefève
 (Centre
 Georges
 Canguilhem,
 Paris
 7),
 Claire
 Marin
 (CIEPFC,
 ENS),
 Nicolas
 Marquis
 (CES,
 FUSL),
 Jean-Christophe
 Mino
 (CNDRSP,
 Paris),
 Thomas
 Périlleux
 (UCL),
 Natalie
 Rigaux
 (UNamur),
 Frédéric 
Worms
 (CIEPFC, 
ENS 
et 
Université 
de 
Lille).


14h00 - 17h00
Conférence
 de Claire Marin

La 
maladie, 
catastrophe 
intime

Conférence
 de
 Lazare Benaroyo

Le
 soin
 et
 ses
 paradoxes
:
 quelle
 place
 pour
 la
 sagesse
 pratique
 ?

Discussion
 et
 clôture 
des 
travaux


 

 

AUTRES INFORMATIONS
Coordination
Florence 
Degavre
 (florence.degavre@uclouvain.be)
Natalie 
Rigaux
 (nathalie.rigaux@fundp.ac.be)

Nathalie
 Zaccaï-Reyners 
(nreyners@ulb.ac.be)


Secrétariat et inscription

Stéphanie Cols (scols@ulb.ac.be) - 02 650 34 07
Groupe de Recherche sur l'Action Publique (GRAP) de l'Institut de sociologie: grap.ulb.ac.be/
Adresse des travaux: 
Avenue Jeanne 44 - 1050 Bruxelles
Institut de sociologie de l'Université Libre de Bruxelles
is.ulb.ac.be/

 

Accéder au programme PDF

TOP ^

Figures de la plainte

 Journées d’études internationales


Figures de la plainte

7-9 mars 2012

Institut de Sociologie
Université Libre de Bruxelles - Belgique

 

Sous l’égide des :
Séminaire International d’Étude sur le Soin (SIES)
Séminaire doctoral « Penser le soin » (EDTSS et ESP)
Groupe de Recherche sur l’Action Publique (GRAP) de l’Institut de Sociologie

Coordination : Nathalie Zaccaï-Reyners (nreyners@ulb.ac.be)
Secrétariat : Stéphanie Cols (scols@ulb.ac.be)

 

PROGRAMME


MERCREDI 7 MARS 2012 à 17h00


Vision du film « Poetry » réalisé par Lee Changdong (Corée du Sud, 2010)
Salle de vision – bâtiment NB – local NB2.223


JEUDI 8 MARS 2012: 
SALLE HENRI JANNE – INSTITUT DE SOCIOLOGIE

9h00: Introduction aux journées

9h30 – 12h00: Autour du film « Poetry », quelles figures de la plainte ?
Table ronde, avec notamment la participation de:
Jean-Michel Chaumont (Chaire Hoover, UCL), Damien De Blic (Paris 8 et GRAP, ULB) 
Jean-Pierre Delchambre (FUSL)
Florence Degavre (CERISIS, UCL) 
Annette Disselkamp (Clersé, Université de Lille) 
Raphaël Gély (ISP, UCL)
Nicolas Marquis (CES, FUSL) 
Patrick Pharo (Cerses, CNRS) 
Marta Roca I Escoda (GRAP, ULB et IDT-UAB) 
Nathalie Zaccaï-Reyners (GRAP, ULB)

13h00 – 15h30 Regards sur la plainte
Interventions du Dr Cathy Blanc (Montpellier) et de Fabrizio Cantelli (GRAP, ULB).


16h00 SALLE DE VISION – NB2.223 : Vision du film « Barberousse » réalisé par Akira Kurosawa (Japon, 1965)


VENDREDI 9 MARS 2012: SALLE HENRI JANNE – INSTITUT DE SOCIOLOGIE

9h30 – 12h00: Autour du texte de Paul Ricoeur, « La souffrance n’est pas la douleur »
Table ronde, avec notamment la participation de:  
Lazare Benaroyo (Ethos, UNIL)
Sylvie Carbonnelle (METICES, ULB)
Estelle Ferrarese (Université de Strasbourg)
Guy Lebeer (METICES, ULB)
Céline Lefève (Centre Georges Canguilhem, Paris 7)
Claire Marin (ENS)
Jean-Christophe Mino (CNDRSP, Paris)
Thomas Périlleux (UCL)
Natalie Rigaux (FUNDP)
Frédéric Worms (CIEPFC, ENS et Université de Lille).

14h00 – 16h30 « Barberousse » ou la formation médicale
Conférence de Céline Lefève
Discussion introduite par le Dr Cathy Blanc

 

Télécharger le programme complet: 

 

TOP ^

Soin et technologies: Justice et autonomie dans les techniques de la reproduction

 

La prochaine séance du Séminaire International d'Etudes sur le soin (SIES):

Soin et technologies
Justice et autonomie dans les techniques de la reproduction

Le vendredi 18 novembre 2011 de 15h à 18h
Salle de l'Anthropos Café, Bâtiment Amphipôle, Unil-Sorge
Université de Lausanne (M1 Unil-Sorge)
 

 

PRESENTATION: 
Cette séance du séminaire SIES sera consacrée à la présentation et la discussion de deux travaux de recherche ayant un objet commun: les nouvelles techniques de la reproduction comme pratiques de soin.
Notamment, les deux contributions proposent un examen critique des concepts de justice et d'autonomie personnelle mobilisés dans le débat éthique, respectivement, sur la procréation médicalement assistée et sur le dépistage génétique prénatal.
Le but est de montrer les limites d'un cadre épistémique libéral et libertarien hérité des années 1970, et de tenter de proposer un cadre nouveau, mieux adapté au champ pratique, capable de prendre en compte le contexte et les conditions des choix.

 

PROGRAMME: 

Gaia Barazzetti, Dr. Phil., Assistante Ethos
L'autonomie personnelle face aux nouvelles techniques de dépistage génétique prénatal

Nadja Eggert, Doctorante, Assistante Ethos,
La justice à l’épreuve des pratiques de procréation médicalement assistée

Répondant: Frédéric Worms

 

ORGANISATION: 
Le Séminaire International d’Etudes sur le Soin (SIES) est organisé par :
• Céline Lefève, Centre Georges Canguilhem – Institut des Humanités, Université Paris Diderot.
• Frédéric Worms et Claire Marin, Centre International d’Etude de la Philosophie Française Contemporaine (CIEPFC) – Ecole Normale Supérieure, Paris.
• Lazare Benaroyo, Ethos – Plateforme interdisciplinaire d’éthique, Université de Lausanne.
• Nathalie Zaccaï-Reyners, Institut de Sociologie - Université Libre de Bruxelles.
• Jean-Christophe Mino, Centre National De Ressources Soin Palliatif, Paris.
 

 Consultez l'affiche du séminaire: 

TOP ^

« Les Paradoxes du soin » 9 juin 2011

 Dans le cadre du Séminaire International d’Etudes sur le Soin (SIES)
Journée du Département HPS : 

« Les Paradoxes du soin »
Jeudi 9 juin 2011

Université Paris Diderot - Salle 165 E Halle aux Farines
10-16 rue Françoise Dolto Paris 13ème
de 9h30 à 17h00

 

Renseignements sur http://centrecanguilhem.net/ et http://centrecanguilhem.net/?page_id=910

Dans la continuité du colloque et de l’ouvrage La Philosophie du soin (PUF, 2010), ce séminaire de philosophie, ouvert aux approches des sciences sociales, ouvre désormais la réflexion sur les paradoxes que recèlent les discours et les pratiques de soin. On a souvent souligné la tension inhérente à la médecine entre, d’une part, sa finalité éthique et son essence soignante et, d’autre part, l’objectivation voire la négation des subjectivités que ses techniques et savoirs impliquent. Le séminaire approfondit cette question et analyse les tensions avivées par les multiples dimensions du soin, à la fois en médecine et au-delà de la médecine : dimensions relationnelle, éthique, sociale, politique mais aussi technique et organisationnelle. Cette journée travaillera ces questions dans deux directions : les imaginaires du soin d'une part et le soin en contexte hypertechnique d'autre part. L’un des objectifs est de faire émerger de l’étude concrète et informée des pratiques et de l’intérieur des relations de soin un questionnement philosophique et éthique nouveau.

PROGRAMME: 

Matin : 9h30 - 12h30 : Les imaginaires du soin

- « Wilderness of pain » Lecture par Patrick Autréaux, psychiatre et écrivain.
La maladie comme expérience intérieure est le thème de ses premiers récits, Dans la vallée des larmes et Soigner, publiés aux Editions Gallimard.
Cette lecture est extraite d'un récit inédit sur une expérience de chimiothérapie, et, ici tout particulièrement, sur un geste du bilan pré-thérapeutique, sur la douleur et la tentative de l'esquiver par l'imaginaire.

- « Le sexe et la mort : deux imaginaires du soin ? » par Jean-Philippe Pierron, philosophe, MCF/HDR, Faculté de philosophie, Lyon 3; EA 4129 SIS Santé Individu et Société.

Auteur de Vulnérabilité, pour une philosophie du soin, PUF, 2010.
La relation de soin confronte à la souffrance, à la maladie grave, à la mort mais aussi au long des jours, à la nudité de corps désirables ou haïssables, à l’engagement d’émotions et de projections affectives, à des affinités électives. Relations et non rapports, le soin mobilise « le sexe » et « la mort », eros et thanatos et avec eux des représentations, des croyances, un imaginaire et des valeurs, aussi bien du côté du soignant que du côté du soigné. Comment la relation de soin prend-elle en compte la présence, parfois lourde, de ces imaginaires du sexe et de la mort ? Les fuit-elle en n’en faisant que des stéréotypes à combattre comme autant d’images parasitant l’activité thérapeutique ? Produit-elle une anesthésie de la dimension pathique engagée dans la relation thérapeutique pour ne se concentrer rationnellement que sur le pathologique ?


Après-midi : 14h - 17h : "L'humanisation" du soin en contexte hypertechnique

Doté d'une aura certaine, symbole par excellence d'une médecine qui « sauve des vies », la réanimation et les soins intensifs incarnent aussi la face sombre du pouvoir médical, ses errements et ses excès. C'est le lieu de "l'acharnement thérapeutique" avec au bout du parcours, pour le malade, une "mauvaise mort" médicalisée ou pire encore, une mauvaise vie, laissée à elle-même dans des conditions encore plus douloureuses qu'auparavant. Dans l'imaginaire collectif, cette médecine démiurge apparaît sous un double visage : elle redonne la vie mais elle est décriée lorsqu'elle inflige des conditions d'existence cruelles et prolonge les souffrances.
Cette après-midi aura pour but d'aller au-delà du miroir de l'imaginaire, d'examiner, d'analyser et de discuter, à partir des pratiques professionnelles, certains enjeux de ce type de soin en contexte hypertechnique et de son "humanisation", le rapport au patient et à ses proches et la prise en charge de la fin de vie, au travers de deux interventions :

- « Le travail d’humanisation comme enjeu du soin en contexte hypertechnique » par Jean-Christophe Mino, médecin chercheur, Centre De Ressources National Soins Palliatifs, Paris.
Auteur de Les mots des derniers soins. La démarche palliative dans la médecine contemporaine", Editions Les Belles Lettres (Prix d'Ethique Médicale Maurice Rapin).

- « Peut-on « bien mourir » en réanimation ? Vers une humanisation de la mort en contexte hypertechnique » par Nancy Kentish-Barnes, sociologue, groupe de recherche Famiréa, Hôpital Saint Louis, Paris.
Auteure de Mourir à l'hôpital, Editions du Seuil, 2008.


ACCES :
RER/Métro : Bibliothèque François-Mitterrand

Bus : 89, 62, 64, 325

PLAN D'ACCES :
http://www.univ-paris-diderot.fr/DocumentsFCK/viuniv/File/Plan_gnal_2D.swf


TELECHARGER LE PROGRAMME:  

TOP ^

Frédéric Worms : « Le soin et ses tensions comme orientation dans le présent »

Première séance le vendredi 19 novembre 2010 de 19 h à 21 h à l’ENS, Salle des Résistants.

Frédéric Worms : « Le soin et ses tensions comme orientation dans le présent »

Discutants : L. Benaroyo, C Lefève, Cl. Marin, J. - C. Mino, N. Zacaï-Reyners 

TOP ^

Recherche:
 Go
 
rss/atom
CH-1015 Lausanne  - Suisse  -  Tél. +41 21 692 2881  -  Fax +41 21 692 20 65
Swiss University