Reconfigurer l'humain? Promesses technologiques et changement social

Cette recherche interdisciplinaire s’intéresse aux discours et aux pratiques qui accompagnent le développement des technologies contemporaines, en particulier ce que l’on désigne par les «technologies convergentes» qui regroupent les domaines des nanotechnologies, des biotechnologies, de l’informatique et des sciences cognitives (nano- bio- info- cogno- ou NBIC). Elle examine l’«économie des promesses» et les utopies qui accompagnent ces technologies, en particulier les anthropotechniques, c’est-à-dire celles qui ont pour objet la modification du corps. Dépister et guérir toutes les maladies, réparer et remplacer les gènes défectueux, maîtriser les processus de vieillissement, interfacer le cerveau humain avec l’ordinateur, contrôler les milieux intérieur et extérieur de l’homme, sont quelques-unes des promesses développées dans le contexte de la convergence. Elles prennent en partie le relais des prophéties qui ont accompagné le développement des biotechnologies ou des technologies de l’information et de la communication. Le mouvement transhumaniste ne prédit pas moins que l’immortalité pour demain ou après-demain. Cette recherche s'interroge sur le devenir de l'humanité dont ces discours sont porteurs.

La recherche confronte ces discours aux travaux conduits dans les laboratoires et constitue un espace pour articuler le regard des sciences humaines et sociales avec les pratiques effectives des biologistes, des ingénieurs, des physiciens, des médecins ou des informaticiens.

Le futur des sociétés humaines, tel qu’il est pensé par la prospective ou la science-fiction, constitue un autre axe de recherche pour explorer les relations entre promesses technologiques et changement social.

Cette recherche est réalisée en collaboration avec Nanopublic - Plateforme interdisciplinaire nanotechnologies et société UNIL-EPFL

Partagez:
CH-1015 Lausanne
Suisse
Tél. +41 21 692 2881
Fax +41 21 692 20 65