Membres

Darwiche Joëlle

Coordonnées Curriculum Recherches Enseignements Publications

Axes de recherche

Evaluation of systemically-oriented therapies
This area of research involves process and outcome research on systemic therapies.

The following project is the result of collaboration among the Institut Universitaire de Psychothérapie (Department of Psychiatry, CHUV) and Faculté de Psychologie et des Sciences de l'Education (University of Geneva):



"Targeting the coparental relationship in couple therapy: A randomized, controlled, parallel-group study"



This study is assessing the effectiveness of couple interventions that specifically target the coparental relationship. The coparental relationship is the quality of a couple's coordination in their roles as parents. It is distinct from the marital relationship and its role has been studied extensively in developmental literature. The value of this project lies in the empirical data it provides on two as yet unexplored areas of couple therapy which could prove beneficial both for teaching and for clinical work with couples: (a) the types of therapeutic interventions that target the coparental sub-system in couple therapy; and (b) the effect of these interventions on both the coparental and marital aspects of the couple relationship. A sample of 80 couples who live together and have a biological child/children under the age of 16 will be recruited at intake. At the three points of measurement, couples will fill out self-reported questionnaires on their coparental and marital relationships and on other levels of functioning (individual symptomatology, parent-child relationship and family dynamic). A therapeutic alliance questionnaire will be filled out on site after each therapy session.

Couple, family and parenthood
This area of research involves studying the couple and the family during various developmental stages. Other research projects are being conducted on stepfamily functioning (Gloria Repond, PhD student) and on the link between self esteem and family dynamics (Nahema El Ghaziri, PhD student).

Study 1: Study of prenatal intuitive parenting
Couples who conceive through assisted reproductive technology (ART) have to make the transition from infertility to parenthood. Data show that the distress of infertility may persist throughout pregnancy. This study's aim was to assess whether the infertility experience affects the quality of the couple's intuitive parenting behaviors. Thirty-three couples expecting their first child were seen at three assessment times: before ART; at the 5th month of pregnancy; and when the child was 9 months old. Intuitive parenting behaviors were observed during prenatal Lausanne Trilogue Play, an observational task that assesses the developing coparental subsystem (Fivaz-Depeursinge & Corboz-Warnery, 1999). Self-report measures of marital satisfaction (Spanier, 1976) and parent-to-fetus attachment (Condon, 1993) were used. Before ART, the partners also participated in the Reaction to Infertility Interview (Darwiche et al., 2013), which assesses to what extent each partner is able to acknowledge the emotional reality of the infertility diagnosis.



Study 2: Study on the psychological impact of prenatal screening
The aim of this study was to assess the psychological repercussions of prenatal testing on parents to-be. Generally speaking, explaining statistical risk is a delicate task for doctors and a concept that is difficult for future parents to understand. Even the smallest doubt as to the health of their child can raise the future parents' anxiety level and cause them to put the their investment in the child and preparation for parenthood on hold. Furthermore, ultrasound exams can often lead to misunderstanding. The future parents are looking to meet their baby, whereas the medical professionals are trying to rule out pathologies. This study assessed the psychological impact of the triple test on a sample of 40 couples who conceived through medically assisted reproductive technology (ART) and 40 couples who conceived naturally. Self-reported questionnaires were used to assess a number of factors: anxiety, depression, parent-to-fetus attachment, coping, quality of the marital relationship and quality of the doctor-patient relationship.



This project is being carried out in collaboration with the Department of Psychiatry (CHUV), the Gynecology-Obstetrics Department (CHUV), and the Centre for Medically Assisted Procreation in Lausanne.





 

Projets

Projets FNS

Efficacy of an Integrative Brief Systemic Intervention Combining Therapeutic Work on Marital and Coparenting Relationships: A Randomized Controlled Trial
2015 - 2019
Requérant·e: Joelle Darwiche
Les connaissances issues des recherches sur la coparentalité peuvent aujourd'hui être précieuses pour la recherche en psychothérapie: à la fois comme cible d'intervention dans le travail thérapeutique avec les couples de parents, mais aussi comme variable permettant d'évaluer l'efficacité de ces thérapies, ce qui n'a que rarement été fait jusqu'ici.

Ce projet vise ainsi à évaluer l'efficacité d'un modèle d'intervention brève destiné aux couples de parents (Intervention Systémique Brève Intégrative). Celui-ci intègre un travail sur les dimensions conjugales et coparentales, en engageant le couple dès le début et tout au long de la thérapie non seulement comme « mari et femme » mais aussi comme « père et mère ».

D'un point de vue pratique, un échantillon de 100 couples sera recruté et réparti aléatoirement pour une prise en charge selon le modèle cité ou dans une condition contrôle (traitement de couple standard). Pour évaluer l'efficacité des traitements, des mesures seront prises avant et après la thérapie, et lors de catamnèses à 6 et 12 mois. Plusieurs dimensions du fonctionnement individuel et familial seront évaluées, par le biais de questionnaires et de situations d'observation des interactions.

La réalisation de cette étude suppose l'implication de nombreux professionnels sur le terrain : elle doit s'ajuster aux réalités et au rythme de leur travail clinique, ce qui l'éloigne d'une recherche « de laboratoire ». Elle vise ainsi à réduire le décalage entre recherche et clinique, très souvent décrié dans le champ de la psychothérapie.

Finalement, ces résultats permettront, outre l'évaluation de l'efficacité du modèle proposé, de proposer aux professionnels un modèle de prise en charge bénéficiant d'une validation empirique.

A longitudinal study of the associations between identity, family relationships and risk-taking as "exploratory" behaviors in adolescence
2015 - 2018
Requérant·e: Grégoire Zimmermann, Joelle Darwiche
L'objectif de notre étude est d'examiner les relations entre l'identité (personnelle et culturelle), la perception des pratiques parentales et les conduites à risque à l'adolescence. Sur la base des connaissances scientifiques actuelles, nous examinerons en particulier : (1) le rôle médiateur de l'identité personnelle et culturelle sur la relation entre les pratiques parentales perçues par les adolescents et leurs prises de risque, (2) l'évolution des prises de risque en fonction de la construction identitaire et (3) les caractéristiques des liens entre construction identitaire et prise de risque en fonction du profil des adolescents.

Afin de répondre à nos questions de recherche, nous proposons un plan de recherche longitudinal sur une période de deux ans avec quatre points de mesure. Nous planifions de recruter 1000 adolescents volontaires (moyenne d'âge = 15 ans) qui fréquentent leur dernière année de scolarité obligatoire. Les parents seront également sollicités au quatre temps de mesure.

A l'heure où le débat public sur l'identité, la diversité culturelle et la prise de risque est souvent très idéologique, ce projet a pour ambition d'améliorer notre compréhension du rôle que peuvent jouer les conduites d'expérimentation sur la construction identitaire à l'adolescence (une question qui demeure inexplorée dans la littérature) et d'offrir des pistes de réflexion sur ces questions complexes. Ces nouvelles connaissances devraient également nous permettre de réfléchir sur la promotion d'interventions ayant pour objectif d'améliorer les compétences des adolescents confrontés aux tâches développementales typiques de cette période de vie.

Autres projets

La transmission intergénérationnelle des expériences liées aux migrations et aux conflits armés et sur ses liens avec la santé mentale des secondos.
2017 - 2019
Organisme subventionnaire: NCCR LIVES
Requérant·e: Guy Elcheroth, Joelle Darwiche
Autres collaborateurs-trices: Minja Leko
- Créer un espace d'échange interdisciplinaire au sein de LIVES autour des questions de transmissions intergénérationnelles, expériences diasporiques et circulations transnationales
- Permettre la finalisation d'un travail de thèse en cours sur le sujet (de Minja Leko) et des projets de publications afférents (les trois premières années de la thèse sont financées par une Bourse d'excellence de la Confédération)
- Valoriser et faciliter l'analyse secondaire de données de sources différentes autour de ces thèmes (données récoltées dans le cadre du travail de thèse en question, du projet r4d Mémoires Plurielles et de trois mémoires de Master)
- Organiser une journée d'étude réunissant des chercheurs de LIVES, des spécialistes internationaux et des acteurs suisses du soutien aux migrants et aux familles, pour stimuler le transfert des connaissances et susciter de nouvelles collaborations
- A travers l'ensemble de ces activités, donner l'impulsion pour de nouveaux projets de publications interdisciplinaires

Atteindre ensemble un âge avancé: étude de la nature et des implications de la relation entre parents très âgés et leurs enfants âgés.
2015 - 2016
Organisme subventionnaire: Fondation Leenaards  (Suisse)
Requérant·e: Daniela Jopp, Joelle Darwiche
Les personnes qui atteignent un âge très avancé représentent la part de population qui s'accroît le plus rapidement en Suisse. Cette hausse de l'espérance de vie a donné lieu à un nouveau phénomène peu investigué jusqu'à aujourd'hui : les membres d'une même famille qui atteignent ensemble un âge très avancé.

Cette étude exploratoire a pour but d'évaluer la nature de la relation entre des parents très âgés et leurs enfants d'âge avancé, ainsi que ses implications sur leur bien-être et leur qualité de vie.

Selon l'hypothèse générale de départ, ce type de relation se caractérise par des aspects positifs (p. ex. se sentir reconnaissant de la présence de l'autre), mais aussi par des aspects négatifs (p. ex. sentiment pour le centenaire d'être un fardeau pour l'enfant ou pour l'enfant de ne pas avoir de vie personnelle).

 

Collaborations

Intrafacultaires

NCCR LIVES
- projet doctoral co-supervisé avec Guy Elcheroth et financé par LIVES

Suisse

Interuniversitaires

Univ. de Sherbrooke, Faculté d'Education
- partage de connaissances scientifiques
Canada
Contact : Robert Pauzé

Univ. of South Florida St. Petersburg, Department of Psychology
- supervision de projets
U.S.A.
Contact : James McHale

Société Suisse de Psychologie (SPS)
- membre du Comité de la Société Suisse de Psychologie (SPS)
- organisatrice du congrès de la Société (SPS) en 2017
Suisse

Ohio State Univ., Crane Center for Early Childhood Research and Policy
- supervision de projets
U.S.A.
Contact : Sarah Shoppe-Sullivan

Avec les milieux professionnels

CHUV, Département de psychiatrie
- mise en oeuvre de la consultation Couple et Famille
Suisse

CHUV, Département femme-mère-enfant
- publications communes
Suisse

CERFASY, Centre de recherches familiales et systémiques
- participation aux activités de formation du Centre
Suisse

Centre de Procréation Médicalement Assistée (CPMA)
- publications communes
- formation continue du personnel du CPMA
Suisse

PROFA
- membre de la Commission Recherche, Développement et Valorisation
- mise en oeuvre de la consultation Couple et sexologie
Suisse

HUG, Programme Couples et Familles
- consultations psychothérapeutiques pour les familles
Suisse


Retour

Membres associés

Nom Fonction(s)
Clémence Alain Professeur ordinaire, IP, Unil
Bodenmann Guy Université de Zürich
Debrot Anik Maître assistante, IP, Unil
de Roten Yves MER et Privat-docent, IP, Unil
Favez Nicolas Université de Genève
Jopp Daniela Professeure associée, IP, Unil
Kossi Benjamin Kounou Institut  de Psychotraumatologie et de Médiation, Neuchâtel / Chargé d'Enseignement, Université de Toulouse-Le Mirail
Leko Minja Université de Lausanne
Mantzouranis Gregory Département de Psychiatrie - SUPEA - CHUV
Schoebi Dominik Université de Fribourg
Suris Joan-Carles Professeur, CHUV / IUMSP / UEPP, Unil
Tissot Hervé Maître-assistant, Université de Genève

Doctorant.e.s externes

Nom  
Baudat Sophie Université de Lausanne
Repond Gloria Université de Lausanne
   

Communication

Nom  
Charles-André Chappex  Chief communication officer

 

Secrétariat

Nom Adresse
Delphine Klein Géopolis - Bureau 4506

 

Partagez:
CH-1015 Lausanne
Suisse
Tél. +41 21 692 22 00
Fax +41 21 692 22 11