Aller à: contenu | haut | bas | recherche
 
 
Vous êtes iciUNIL > Faculté de biologie et de médecine > Communication > Professeurs honoraires > 2017 > Ansermet François

François Ansermet

ansermet.jpg
 
Version du:  29.05.2017
 

 

François Ansermet nommé professeur honoraire de l’UNIL

Né à Lausanne en 1952, le Prof. Ansermet a effectué sa scolarité et ses études dans cette même ville, jusqu’à l’obtention de son diplôme de médecin en 1977 et son titre de spécialiste en psychiatrie et psychothérapie d’enfants et d’adolescents en 1985. Il est nommé professeur ordinaire à la FBM en 2002 (poste qu’il conservera à titre bénévole). En 2007, il poursuit sa carrière à Genève comme professeur ordinaire à la Faculté de médecine et chef du Service de psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent du Département de l’enfant et de l’adolescent. Il devient aussi directeur académique du Département universitaire de psychiatrie de Genève en 2008.

Sur le plan hospitalier et académique, François Ansermet a principalement axé son activité sur le développement de la pédopsychiatrie de liaison en pédiatrie, au CHUV et à l’Hôpital de l’enfance, en ouvrant le champ de la pédopsychiatre périnatale, en collaboration avec la néonatalogie, la maternité et la médecine de la reproduction. Son engagement en clinique a été fort apprécié par plusieurs générations de médecins et psychologues en formation par la clarté de ses interventions au lit du patient et lors de séminaires cliniques.

Son activité de recherche s’est surtout développée autour de la question du lien entre l’exposition au stress et la psychopathologie au cours du développement et ceci à travers le projet national NCCR-SYNAPSY « The synaptic bases of mental diseases » et d’autres projets financés par le FNS. Il s’est aussi intéressé aux conséquences subjectives des recherches biotechnologiques périnatales comme la procréation médicalement assistée, à l’attribution du sexe en cas d’ambiguïté génitale ou encore aux problèmes posés par la médecine prédictive. C’est dans ce cadre qu’il été nommé membre du Comité consultatif national d’éthique à Paris depuis 2013, comme seul membre étranger. Le médecin a également développé une collaboration avec Pierre Magistretti autour des liens entre les neurosciences et la psychanalyse à travers la notion de plasticité neuronale.

Homme d’institution engagé dans le développement de la Faculté de médecine, il est resté cinq ans comme vice-doyen, sous les décanats des Prof. Rossier, puis Glauser; période particulièrement passionnante de reconfiguration de la Faculté de médecine devenant Faculté de biologie et de médecine. Il a encore participé à un grand nombre de commissions facultaires de structures et de nominations ainsi qu’à plusieurs groupes de travail, en particulier celui concernant le projet de Faculté de médecine unique entre Lausanne et Genève et celui qui a abouti à la création de la Commission sciences humaines qu’il a présidée jusqu’en 2007.

Le Prof. Ansermet a eu une activité remarquable d’enseignant passionné, que ce soit dans le domaine prégradué, postgradué, dans les formations continues ou dans des conférences « grand public ». Ses matières d’excellence concernent le développement du nourrisson et de l’enfant, la procréation médicalement assistée, les rapports entre les sciences sociales et la psychiatrie, les rapports entre les neurosciences et la psychiatrie et la psychanalyse. Dans ce cadre, il a dirigé de nombreuses thèses et participé à de multiples jurys de thèse.

Le prof. Ansermet a également été très apprécié et exceptionnellement actif (près de 900 interventions !) comme conférencier et comme intervenant lors de congrès.

Psychanalyste passionné, il a développé dans l’institution et en dehors une activité très importante pour le développement de la connaissance de la psychanalyse lacanienne, par le biais d’une participation engagée à plusieurs sociétés internationales et par un enseignement pionnier.

Il a encore eu une activité éditoriale reconnue internationalement, à travers des livres (39 publications, dont plusieurs traductions en anglais, en italien, en grec, en espagnol, en allemand et en japonais), des chapitres de livres (119) et des articles (300) mais également comme directeur de collection (Psyché aux Éditions Payot Lausanne), et membre de nombreux comités de rédaction nationaux et internationaux.

Les interventions dans les médias (presse, télévision, radio, interventions sur le web) du Prof. Ansermet ont été nombreuses et fort appréciées par son souci de rendre compréhensibles des notions complexes.

Après son départ à Genève, le prof. Ansermet a conservé sa position de professeur ordinaire de l’UNIL à titre bénévole pour développer des liens de recherche pour la psychiatrie périnatale entre le CHUV et les HUG qui ont été inclus dans le NCCR Synapsy (cohorte stress et psychopathologie du développement), projet essentiel pour favoriser la collaboration des cliniciens avec les chercheurs dans le champ des neurosciences psychiatriques. Cette position lui a permis de poursuivre divers programmes d’enseignement, en particulier à travers le suivi de thèses et de travaux de PhD en sciences humaines et médecine ; à travers le programme UNIL de doctorat en sciences de la vie et pour développer des programmes de formation continue UNIL-UNIGE, en périnatalité et prévention de la petite enfance ; et pour soutenir d’autres formations en collaboration entre les deux universités, dont en particulier psychanalyse et psychopathologie clinique, dont certaines ont débouché sur des CAS UNIL-UNIGE. 

On se souviendra pour terminer que son père lui a dit à la fin de sa vie qui a correspondu à son entrée en fonction à Genève : « … tu as tort d’aller à Genève… Pierre Decker, lui, n’a jamais quitté son poste. »

 

Prof. Jacques Gasser
Chef du Département
de psychiatrie du CHUV

Recherche:
 Go
 
rss/atom
youtube 
Rue du Bugnon 21 - CH-1011 Lausanne  - Suisse  -  Tél. +41 21 692 50 00  -  Fax +41 21 692 50 05
Swiss University