David Baud

| Questions personnelles | Questions professionnelles
 

Professeur ordinaire à la Faculté de biologie et de médecine de l’UNIL
Médecin chef du Service d'obstétrique du CHUV

Questions personnelles

Petit, vous vouliez être…?
J’hésitais entre enseignant, médecin et ingénieur. Mais comme je l’ai raconté lors de la remise des prix d’enseignement de l’AEML, je suis allé voir un conseiller en orientation au gymnase, qui m’a fait passer une batterie de tests. Résultat: je n’étais fait ni pour la médecine, ni pour l’enseignement….

Votre livre de chevet?
Je n’ai pas besoin de livre de chevet pour m’endormir, je m’effondre sur mon lit tous les soirs.

Le film qui vous accompagne?
Apollo 13, ou comment se sortir d’une situation désespérée. J’aime les défis.

Un ou une artiste qui vous inspire?
Kilian Jornet, un sportif extrême, un «artiste de ses jambes».

La ville de vos rêves?
J’ai habité Londres, Paris, Saigon et Toronto, mais décidément, les villes ne sont pas faites pour moi. La ville de mes rêves serait plutôt «le village de mes rêves» et ressemble à Evolène.

Un lieu, un jardin secret où vous aimez vous ressourcer?
Le Lac Bleu près d’Arolla.

La fleur que vous aimez?
La grande gentiane, pour ses racines que les montagnards distillent afin de produire une eau de vie, qu’on aime ou pas.

Un animal-totem?
La vache d’Hérens.

Quel don souhaiteriez-vous posséder?
Parler avec les fœtus.

Et si vous aviez un superpouvoir?
Celui de régler le travail administratif en un coup de baguette magique.

Vos héros/héroïnes dans l’Histoire?
Celle qui m’a mis au monde!

Et si vous étiez un personnage de fiction?
Capitaine Flam, un dessin animé de mon enfance.

Technophile, technophobe?
Vous voulez parler de Soarian?

Vos 3 priorités aujourd’hui?
1. Rester heureux
2. Rendre les autres heureux
3. Ralentir le rythme, mais ça fait vingt ans que j’essaie.

Votre devise?
«J’ai toute la mort pour dormir».

Votre rêve de bonheur?
Poursuivre ma vie telle qu’elle est en ce moment.

Comment aimeriez-vous mourir?
Dans une crevasse lors de la Patrouille des Glaciers 2098 (si les glaciers existent encore).

Quelle forme de spiritualité vous inspire?
Le sport d’endurance. Les bienfaits se font ressentir sur le moral, sur les qualités mentales: persévérance, don de soi et dépassement de ses propres limites... Le sport permet d’avoir confiance en soi et en sa capacité à progresser, de se fixer des objectifs et de les garder en tête, de se lancer des défis, de savoir apprécier les progrès et de s’entourer des bonnes personnes.

TOP ^

Questions professionnelles

Un facteur, une rencontre qui a déterminé votre carrière?
Celui qui a piqué mon bureau à la fin de mon PhD alors qu’il revenait de Marseille.

Dans dix ans, vous vous verriez bien...?
J’ai toujours rêvé de participer aux Jeux Olympiques… Mais dans dix ans j’aimerais beaucoup transmettre mes connaissances dans un pays émergent.

Les 3 missions d’une Faculté de biologie et de médecine?
Enseignement, relève et recherche.

En deux mots, pour vous, le CHUV c’est…?
Une entreprise à la pointe de la technologie, mais qui doit renforcer son «U» pour le rester. Le travail académique, la recherche, la science sont peu productifs en termes financiers, mais la notoriété de l’établissement en dépend.

Entre recherche fondamentale et appliquée, où vous situez-vous?
Partout. Avec mon équipe, nous nous intéressons aussi bien aux récepteurs cellulaires utilisés par le virus Zika qu’au vécu des patientes (et des papas) après un accouchement.

Pour une recherche au service du patient / de la population ou plutôt de la connaissance?
Toujours le patient en point de mire. Mais le point peut être plus ou moins éloigné.

Comment définiriez-vous les défis actuels de la formation, de la transmission du savoir?
Je rêve d’un compagnonnage, un teaching «one-to-one», ou le professeur brille par la réussite de son élève.

Un outil essentiel pour assurer une relève de qualité?
Plus de disponibilité pour transmettre ses connaissances.

Bien communiquer, c’est?
J’utilise beaucoup le dessin, les schémas. Cela me permet d’expliquer aux patients des notions complexes, et ils peuvent emmener ces dessins chez eux et les consulter si nécessaire.

Dans votre domaine de compétences, un projet qui vous tient particulièrement à cœur?
Diminuer le risque d’accouchement prématuré par modification d’un microbiome à risque, à l’aide de probiotiques, de bactériophages. Plus du domaine de la science-fiction: développer un utérus artificiel pour prendre en charge les grossesses à très haut risque et les grands prématurés.

Par Nicolas Berlie - Communication FBM
17 mai 2018

 

TOP ^

Suivez nous:  

baud.jpg
© Gilles Weber, SAM

Lire sa biographie

Partagez:
Rue du Bugnon 21 - CH-1011 Lausanne
Suisse
Tél. +41 21 692 50 00
Fax +41 21 692 50 05
chuv-logo.svg