Colloques 2007-2008

Traductions scientifiques et transferts culturels 1 | «La vie et l'oeuvre»? Recherches sur le biographique
 

Traductions scientifiques et transferts culturels 1

Vendredi 14 mars 2008

UNIL, Extranef, salle 110

En partenariat avec la section des langues slaves (Prof. P. Sériot).

Que se passe-t-il quand un texte scientifique est transposé d'un contexte (national, linguistique, académique) à un autre? Entrées envisagées:

  • Retraduire Bakhtine et Voloshinov en français aujourd'hui; problèmes conceptuels; l'importation des courants critiques.
  • Traduire les Russes: "la grande Lumière qui vient de l'Est" et le filtre du marxisme occidental.
  • La traduction comme réinvention d'un texte. L'anachronisme comme effet de sens, le malendendu comme effet de reconnaissance.
  • La traduction scientifique comme pratique: questions de traductologie; les débats historiques sur la traduction; les polémiques autour des traductions; la comparaison des traductions.
  • Les logiques éditoriales de la traduction scientifique; effets de mode; structuration par les collections.
  • La traduction comme échange (inégal) entre les nations; enjeux scientifiques et culturels des traductions; constitution de corpus transnationaux; mondialisation des savoirs et dépassement des catégories nationales de la pensée académique.
  • Portraits et statut des traducteurs scientifiques; compétences, diplômes, trajectoires des traducteurs; traduire un plus grand que soi: la traduction comme ressource symbolique.
Appel à contributions:

 

Programme

  • 9h00-9h10 Ouverture, par Jérôme MEIZOZ, FDi.

  • 9h10-10h15 Conférence d'introduction, Prof. Patrick SERIOT, UNIL,
    Traduire la langue ou traduire le discours: à propos de «Marxisme et philosophie du langage» de Voloshinov.

  • 10h15-11h00 Tatiana ZARUBINA, UNIL,
    La traduction: un faux espoir pour la compréhension interculturelle en philosophie?

  • 11h00-11h15 PAUSE

  • 11h15-12h00 Ekaterina ALEXEEVA, UNIL/Saratov,
    Les spécificités culturelles et conceptuelles de la traduction des sémioticiens religieux russes (Losev, Bulgakov) en français.

  • 12h00-12h45 Ekaterina VELMEZOVA, UNIL,
    Pour traduire les désignations des parties du discours: le cas des premières grammaires slaves.

  • 12h45-14h15 PAUSE-REPAS

  • 14h15-15h15 Conférence de Frédérique MATONTI, Prof. de science politique, Université Paris I Panthéon Sorbonne (CRPS/CNRS),
    L'invention d'un courant littéraire grâce à la traduction : le cas des formalistes russes dans "Théorie de la littérature".

  • 15h15-16h00 Inna AGEEVA, UNIL,
    La traduction du texte scientifique et les enjeux de la re-contextualisation.

  • 16h00-16h15 PAUSE

  • 16h15-17h00 Mladen UHLIK, UNIL/Ljubljana,
    La discussion sur les langues spéciales dans la linguistique soviétique des années 1920-1930 et la réception des idées des linguistes français dans cette polémique.

  • 17h00-17h45 Panayota BADINOU, UNIL, FDi,
    Traductions de textes antiques et recherches archéologiques. Le cas du sanctuaire d'Olympie à la lumière de différentes traductions de Pausanias.

 

Programme en format pdf

 

Résumés des présentations

 

Actes du colloque 

Traductions scientifiques 1

TOP ^

«La vie et l'oeuvre»? Recherches sur le biographique

Jeudi 8 et vendredi 9 novembre 2007

Sur proposition de la section de français (F. Rosset) relayée auprès des sections d'histoire de l'art (Ph. Kaenel) et d'histoire (N. Valsangiacomo). Suivi d'un entretien en public avec le biographe Pierre Assouline (Paris).

La réflexion sur la biographie a connu un renouvellement important ces vingt dernières années dans plusieurs disciplines. Florissant sur le marché éditorial, ce genre ancien trouve aujourd'hui des formes nouvelles, nourries de la galaxie des sciences humaines contemporaines, comme en témoigne l'ouvrage de François Dosse, Le Pari biographique (La Découverte, 2005). Genre fondateur en histoire de l'art, la biographie est pratiquée peu ou prou dans la plupart des disciplines des lettres. Bonne raison pour se pencher de manière interdisciplinaire sur le genre et sa pratique.
La vogue des éloges académiques au XVIIIe siècle, et la profusion du discours biographique sur les artistes à l'orée du Romantisme ont ouvert la voie à la fameuse «méthode biographique» de Sainte-Beuve, et à sa reconversion dans les programmes d'enseignement, par le biais de Gustave Lanson et de ses émules. Inculqué à des générations d'élèves, devenu une structure invisible de l'entendement universitaire dans les disciplines littéraires, le couple «la vie et l'oeuvre» a été sévèrement reconsidéré, au XXe siècle, par les approches formalistes, structuralistes ou sociologiques.
Qu'en est-il de ce genre actuellement? Comment les travaux de littéraires, d'historiens, d'historiens de l'art, de philosophes envisagent-ils les données biographiques? Connaissant les critiques adressées par Roland Barthes (1968), Pierre Bourdieu (1966), Michel Foucault (1969) ou Roger Chartier (1996) à la traditionnelle biographie, comment les reformuler dans nos recherches sur ces sujets, et avec quels outils?

PROGRAMME

Jeudi 8 novembre 2007
Salle de conférences ISDC

  • 14h00-14h15: Ouverture du colloque, par J. MEIZOZ, FDi
  • 14h15-14h50: Conférence introductive, prof. F. ROSSET
    La biographie à l'épreuve de l'écriture
  • 14h50-14h30: Francesca MARIANI, collaboratrice du Dictionnaire historique de la Suisse, Bellinzona & Andrea PILOTTI, sciences politiques, IEPI, UNIL
    Entre histoire et sciences sociales: la biographie dans les études sur les élites cantonales et nationales
  • 15h30-16h10: Guillaume POISSON, doctorant, histoire moderne, UNIL & Université du Maine
    Les secrétaires de l'ambassade de France près des cantons suisses: sources et méthodes de l'approche biographique en histoire diplomatique
  • 18h00-19h30: Entretien avec Pierre Assouline, biographe
    Rencontre publique modérée par Ph. KAENEL, J. MEIZOZ, F. ROSSET, N. VALSANGIACOMO
    Auditoire 2024, Anthropole, UNIL

Vendredi 9 novembre 2007
Salle de conférences ISDC

  • 9h00-9h40: Marie WIDMER, doctorante, IASA, histoire ancienne
    Comment construire la biographie d'une reine hellénistique?
  • 9h40-10h20: Florence PASCHE, doctorante, histoire des religions
    La vie dans l'oeuvre? Le biographique et l'hagiographique dans les récits sur la vie et l'oeuvre de la poétesse indienne Mirabai
  • 10h20-10h30: pause
  • 10h30-11h10: Jan BLANC, post-doctorant, histoire de l'art
    La vie dans l'oeuvre. Autoportraits et autofictions dans la peinture européenne du XVIe et du XVIIe
  • 11h10-11h50: Raphaël BARONI, post-doctorant, linguistique française
    Ce que la biographie de l'auteur fait à la lecture
  • 12h00-14h00: pause-repas
  • 14h00-14h40: Carine CORAJOUD, doctorante, littérature romande
    La sociologie de la littérature à l'épreuve de la biographie. L'exemple de la trajectoire d'Edmond Gilliard
  • 14h40-15h20: Stéphane PETERMANN, doctorant, littérature romande
    (Ré)écrire la vie de Ramuz
    15h20: pause
  • 15h30-16h10: Antonin WISER, doctorant, littérature française
    Claude Simon, une déconstruction du biographique?
  • 16h10-17h00: Discussion de synthèse, par Ph. KAENEL, J. MEIZOZ, F. ROSSET, N. VALSANGIACOMO

TOP ^

Recherche:
 dans ce site:
   
   
 Go
 
rss/atom

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

"La vie et l'oeuvre"?

«Dans l'atelier du biographe»

Rencontre avec Pierre Assouline, biographe et romancier UNIL, 8 novembre 2007.
Entretien mené par J. Meizoz, avec Ph. Kaenel, F. Rosset et N. Valsangiacomo.


images.jpg

Enregistrement sonore:

Assouline (format Flash)

Format Quicktime high 640x360

_____________

Résumés des présentations

couverture_9.jpg

_______________

Affiche du colloque

_________________

Actes du colloque

Pulbiés en ligne:
http://doc.rero.ch/search.py?recid=8828&ln=fr

Anthropole - bureau 3080 - CH-1015 Lausanne  - Suisse  -  Tél. +41 21 692 38 34  -  Fax +41 21 692 38 35
Swiss University