2007-

Hiver 2007-2008 | Eté 2008
 

Hiver 2007-2008

La «vie et l'oeuvre»: recherches sur le biographique

Jeudi 8 et vendredi 9 novembre 2007

Sur proposition de la section de français (F. Rosset) relayée auprès des sections d'histoire de l'art (Ph. Kaenel) et d'histoire (N. Valsangiacomo). Suivi d'un entretien en public avec le biographe Pierre Assouline (Paris).

La réflexion sur la biographie a connu un renouvellement important ces vingt dernières années dans plusieurs disciplines. Florissant sur le marché éditorial, ce genre ancien trouve aujourd'hui des formes nouvelles, nourries de la galaxie des sciences humaines contemporaines, comme en témoigne l'ouvrage de François Dosse, Le Pari biographique (La Découverte, 2005). Genre fondateur en histoire de l'art, la biographie est pratiquée peu ou prou dans la plupart des disciplines des lettres. Bonne raison pour se pencher de manière interdisciplinaire sur le genre et sa pratique.
La vogue des éloges académiques au XVIIIe siècle, et la profusion du discours biographique sur les artistes à l'orée du Romantisme ont ouvert la voie à la fameuse «méthode biographique» de Sainte-Beuve, et à sa reconversion dans les programmes d'enseignement, par le biais de Gustave Lanson et de ses émules. Inculqué à des générations d'élèves, devenu une structure invisible de l'entendement universitaire dans les disciplines littéraires, le couple «la vie et l'oeuvre» a été sévèrement reconsidéré, au XXe siècle, par les approches formalistes, structuralistes ou sociologiques.
Qu'en est-il de ce genre actuellement? Comment les travaux de littéraires, d'historiens, d'historiens de l'art, de philosophes envisagent-ils les données biographiques? Connaissant les critiques adressées par Roland Barthes (1968), Pierre Bourdieu (1966), Michel Foucault (1969) ou Roger Chartier (1996) à la traditionnelle biographie, comment les reformuler dans nos recherches sur ces sujets, et avec quels outils?

TOP ^

Eté 2008

Traductions scientifiques et transferts culturels 1

Vendredi 14 mars 2008

En partenariat avec la section des langues slaves (Prof. P. Sériot).

Que se passe-t-il quand un texte scientifique est transposé d'un contexte (national, linguistique, académique) à un autre ? Diverses entrées sont proposées:

  • Retraduire Bakhtine en français aujourd'hui; problèmes conceptuels; l'importation des courants critiques.
  • La traduction scientifique comme pratique : questions de traductologie ; les débats historiques sur la traduction; les polémiques autour des traductions; la comparaison des traductions.
  • Les logiques éditoriales de la traduction scientifique; effets de mode; structuration par les collections.
  • La traduction comme échange (inégal) entre les nations; enjeux scientifiques et culturels des traductions; constitution de corpus transnationaux; mondialisation des savoirs et dépassement des catégories nationales de la pensée académique.
  • Portraits et statut des traducteurs scientifiques; compétences, diplômes, trajectoires des traducteurs; traduire un plus grand que soi: la traduction comme ressource symbolique.

TOP ^


Recherche:
 dans ce site:
   
   
   
 Rechercher
Annuaires      Site map

Anthropole - bureau 3080 - CH-1015 Lausanne  - Suisse  -  Tél. +41 21 692 38 34  -  Fax  +41 21 692 38 35