Vous êtes iciUNIL > Ecole de français langue étrangère > Recherche > Formation continue

Journée de formation continue

La traduction littéraire en classe de langue maternelle et de langue étrangère : une nouvelle approche des textes - et des langues ?

26 novembre 2010 de 09h00 à 17h30 à l'UNIL - Anthropole - salle 2097

Public cible
Enseignantes et enseignants de français, d’allemand et d’italien au Secondaire 2, dans les Hautes écoles, à l’Université.

Enjeu de la journée

Traduire un récit ou un poème, c’est entrer de plain-pied dans l’expérience littéraire, c’est tenter de lire un texte « dans tous les sens » et se l’approprier, toucher du doigt l’altérité de deux systèmes linguistiques, travailler sa propre langue à neuf, en explorer les fines nuances expressives par le jeu des variations; le geste de traduire nous mène au coeur des textes et de la langue, fait appel à notre perspicacité et à notre créativité littéraire.

En classe de langue maternelle ou de langue étrangère, pourtant, la traduction littéraire est peu pratiquée. Si chacun, chez soi, lit des livres traduits, si le recours à l’adaptation cinématographique est d’usage courant dans l’enseignement de la littérature, la traduction à l’école reste à découvrir. Est-ce une question de principe ? L’exercice est-il à la portée des gymnasiens ? Que penser des risques d’interférences entre les langues étrangère et maternelle ? Est-ce une question de méthode? Quels textes choisir ? Quelle pratique proposer, vu le peu de temps disponible ? Comment concilier cette activité avec celles exigées par les objectifs d’enseignement ?

Cette journée permettra de réfléchir ensemble à ces questions et à la façon d’accueillir un écrivain et son traducteur en classe dans une perspective interdisciplinaire : les élèves, étudiants et étudiantes expérimentent ce qu’est la littérature vivante en rencontrant une écrivaine ou un écrivain. Ils entrent dans la fabrique d’un texte et leur motivation à apprendre la langue étrangère peut s’en trouver renouvelée. 

Grâce à la Collection ch, inviter un auteur et son traducteur en classe est techniquement et financièrement aisé: il suffit de s’annoncer. Liste des auteurs/traducteurs proposés et inscription sur le site www.chstiftung.ch > français > collection ch> collection ch dans les écoles (la liste est affichée en avril pour l’année scolaire suivante).

Préparation demandée

Lecture d’un récit de Klaus Merz en langue originale ou en traduction : Jakob schläft (Fischer-Taschenbuch) — Frère Jacques (Zoé) — Jacob dorme (Marcos y Marcos). Pour Klaus Merz www.culturactif.ch/livredumois/merz.htm

Eléments bibliographiques indicatifs

  • Beacco, Jean-Claude, Jean-Louis Chiss, Francine Cicurel & Daniel Véronique. Les Cultures éducatives et linguistiques dans l’enseignement des langues. Paris, Presses universitaires de France. 2005.
  • Billiez, Jacqueline. Langues de soi, langues voisines : Représentations entrecroisées. Etudes de linguistique appliquée 104 : 401-410. 1996.
  • Moore, Danièle. Plurilinguismes et école, Paris, Didier, 2006.

Programme de la journée

09h-9h30 Accueil
Introduction à la journée,enjeux
Marion Graf, Thérèse Jeanneret

10h00 Café-croissants

10h30-12h00
Accueillir un auteur et son traducteur en classe : un exemple
Klaus Merz, Donata Berra, Marion Graf

12h00 Repas

14h00 à 15h00 puis de 15h30 à 16h30 Ateliers
Chaque participant a la possibilité d’assister à deux ateliers parmi les 3 proposés

La traduction littéraire dans l’enseignement des langues : comment, pour quelles expériences ?

  1. Atelier d’écriture
    Ecrire et faire écrire
    Ivan Farron
    salle 2098
     
  2. Atelier de traduction
    italien-français
    Donata Berra, Mathilde Vischer
    salle 2097
     
  3. Atelier de traduction
    allemand-français
    Klaus Merz, Marion Graf
    salle 2102

15h00 Café-thé

16h30 Mise en commun des ateliers

Clôture de la journée 

Intervenantes et intervenants

Klaus Merz, né en 1944, vit en Argovie. Poète, conteur, il est un maître du laconisme et de la petite forme. Il a enseigné pendant de nombreuses années à Aarau. Deux de ses livres ont paru en français : Frère Jacques (Zoé) et Déplacement (Empreintes).

Donata Berra, née à Milan, vit à Berne. Poète, elle a traduit Klaus Merz et plusieurs autres auteurs d’allemand en italien. Elle enseigne la littérature à la HEP de Berne.

Ivan Farron est écrivain et enseignant au Gymnase du Bugnon.

Marion Graf a traduit Klaus Merz et de nombreux autres auteurs alémaniques. Elle accompagne régulièrement de jeunes traducteurs dans le cadre d’un programme de mentorat.

Thérèse Jeanneret est professeure associée de didactique du français langue étrangère à l’UNIL. Elle est spécialiste de l’enseignement-apprentissage des langues et directrice de l’EFLE.

Mathilde Vischer traduit essentiellement de la poésie, notamment des poètes tessinois. Auteur d’une thèse de doctorat sur la traduction littéraire, elle enseigne à l’ETI (Université de Genève).

 

Cette journée a pu être organisée et offerte grâce à la générosité de Fondation Binding et de la collection CH, avec le soutien du Gymnase de Morges et de l’Ecole de français langue étrangère.

 

Veuillez retourner le bulletin d'inscription par fax, courrier ou courriel, d’ici au 3 novembre 2010
Gymnase de Morges
Avenue de Marcelin 33 – 1110 Morges
Tél. +41 (0)21 316 04 20 – Fax. +41 (0)21 316 04 24 – courriel : gymnase.morges@vd.ch
 

TOP ^

Recherche:
 dans ce site:
   
   
 Go
 
rss/atom

Toutes les informations de cette page se trouvent dans ce document PDF pour impression

Programme 26 nov  (891 Ko)

Bulletin d'inscription

Bulletin 26nov  (816 Ko)

Anthropole - CH-1015 Lausanne  - Suisse  -  Tél. +41 21 692 30 80  -  Fax +41 21 692 30 85
Swiss University