Vous êtes iciUNIL > Ecole de français langue étrangère > Recherche > Journée d'étude mai 2012

Journée d'étude à l'Ecole de français langue étrangère

<I><center>Du manuel de conjugaison à l'application numérique. Réflexions linguistiques et didactiques autour de l'enseignement/apprentissage de la conjugaison en FLE</Center></I>

 

 

Cette journée aura lieu 

le vendredi 25 mai 2012 de 9h30 à 16h00 à l'Unil, Anthropole, salle 3148 

 

Programme des conférences (60mn+15mn) 

  • 9h30-10h30 : Christian SURCOUF (Maitre d’enseignement et de recherche, EFLE, Université de Lausanne)
    La présentation de la conjugaison en FLE : aspects pédagogiques et linguistiques

  • 11h00-12h00 : Marianne KILANI-SCHOCH (Maitre d’enseignement et de recherche, EFLE, Université de Lausanne)
    Enjeux linguistiques de la flexion verbale française. Quelques propositions pour l'enseignement

  • 14h00-15h00 : Laurent CATACH (Responsable des Éditions numériques, éditions le Robert, Paris)
    La conjugaison dans les dictionnaires du Robert et dans les dictionnaires numériques grand public

  • 15h30-16h00 : Table ronde et échanges avec la public (sous réserve)

 

Argumentaire 

Comme le montrent les nombreux modèles répertoriés dans les ouvrages de référence tels que le Bescherelle, le Robert & Nathan, le Bled, etc., la conjugaison française s’avère relativement complexe, et constitue l'un des défis importants de l’enseignement/apprentissage du FLE dès les niveaux débutants.

Dès lors, il semble essentiel de mener une réflexion pédagogique sur la question, afin de proposer des solutions permettant d’atténuer les difficultés de l’enseignement/apprentissage de la conjugaison en français. Depuis une cinquantaine d’années, de nombreuses avancées linguistiques basées sur la morphologie orale ont donné lieu à des descriptions se démarquant considérablement de la présentation traditionnelle de la conjugaison. Certains auteurs ont même prolongé leurs réflexions linguistiques à des fins pédagogiques. Toutefois, force est de constater que leurs propositions n’ont guère eu de retentissements dans les manuels, les grammaires ou les dictionnaires de FLE. Quel que soit le niveau, les apprenants continuent largement de recourir au Bescherelle, Bled, etc., qui, à l’origine, visent avant tout un public francophone natif, dont la préoccupation essentielle n’est en rien l’appropriation du fonctionnement de la morphologie verbale du français, mais de sa transposition orthographique.

Pourquoi les avancées linguistiques en la matière restent-elles largement ignorées en FLE ? Quelles seraient les réticences de la part des enseignants, des apprenants, des institutions, des éditeurs ? Est-il possible de sortir d’un tel constat en proposant d’autres solutions inspirées des recherches linguistiques ? Comment devrait-on présenter ces savoirs pour faciliter l’apprentissage de la conjugaison dès les niveaux débutants ? Quels seraient en somme les ajustements, les compromis pédagogiques du point de vue de l’enseignant, de l’apprenant, de l’institution, des éditeurs si l’on envisageait l’élaboration d’un ouvrage de référence pour le FLE ? Sans prétendre répondre à l’ensemble de ces questions, cette journée d’étude se propose d’y réfléchir.

 

Informations complémentaires

Pour tout complément d’information, n’hésitez pas à contacter Christian SURCOUF à l’adresse suivante : christian.surcouf@unil.ch

 

Recherche:
 Go
 
rss/atom

Toutes les informations de cette page se trouvent dans ces document PDF pour impression  


 

 

 

 

Anthropole - CH-1015 Lausanne  - Suisse  -  Tél. +41 21 692 30 80  -  Fax +41 21 692 30 85
Swiss University