Vous êtes iciUNIL > Section de français > Linguistique française > Collaborateurs > Joel Zufferey

Joel Zufferey

HEURES DE RÉCEPTION
Sur RV: Joel.Zufferey@unil.ch




Joël ZUFFEREY
Maître d'enseignement et de recherche
 
Bureau 3145
Tél: 00 41 21 692 29 48

 

Ouvrages

ZUFFEREY J. (dir.) 2012: L'Autofiction: variations génériques et discursives, Louvain-la-Neuve, Academia, coll. "Au coeur des textes".

Projection de la critique ou statut effectif du texte, invention postmoderne ou dimension inhérente à la figuration de soi, style d’écriture ou convention de lecture ? L’autofiction concentre les principales questions de la poétique des genres. Les études réunies en ce livre proposent, contre toute définition a priori, d’interroger la pertinence de cette catégorie littéraire chez des auteurs aussi divers que Pierre Michon, Éric Chevillard, Annie Ernaux, Catherine Safonoff, Philippe Sollers, Michel Houellebecq, mais aussi Cendrars et Céline, précurseurs du genre. Portant sur des pratiques autofictionnelles très variées, l’examen, mené dans une perspective descriptive, explore le potentiel de variation du genre aux niveaux générique, sémantique et stylistique. 

20034.jpg

 

ZUFFEREY J. 2006: Le Discours fictionnel: autour des nouvelles de Jean-Pierre Camus, Louvain, Peeters, coll. "La République des lettres", 29.

"Fiction est un mot périlleux, tout comme son corrélatif, science" écrivait Michel de Certeau. Et pourtant, si l'épistémologie a montré que les vérités scientifiques s'inscrivent dans une historicité, elle n'en a pas fait de même pour la fiction qui est longtemps restée indemne de tout relativisme: elle est le non-réel, a-t-on souvent admis.

C'est ce principe que l'auteur remet en question en montrant que la fiction est, elle aussi, un objet culturel. A ce titre elle varie non seulement historiquement, mais aussi en fonction du cadre conceptuel de son appréhension. La démonstration s'appuie sur l'étude d'un corpus narratif du XVIIe siècle: les histoires, souvent tragiques et sanglantes, de l'évêque Jean-Pierre Camus.

zuffereybook.png

 

GOLLUT J.-D. & ZUFFEREY J. 2000: Construire un monde. Les phrases initiales de "La Comédie humaine", Lausanne, delachaux et niestlé, coll. "Sciences des discours". 

Comment l'installation initiale de l'univers d'un texte est-elle effectuée par la première phrase?

La construction référentielle est ici conçue et décrite comme un ensemble d'opérations portant sur la désignation, la définition et la contextualisation des objets élaborés par le discours (personnages, temps, lieux, etc.). 

L'objectif d'une telle réflexion linguistique sur l'accessibilité du monde représenté est de permettre d'apprécier la signification des choix communicatifs effectués. Ainsi, en étudiant les modalités d'entrée en matière privilégiées par Balzac, on peut voir comment le romancier envisage et alimente le travail interprétatif de ses lecteurs potentiels. 

ZuffereyGollutbook.jpg

Recherche:
 dans ce site:
   
   
 Go
 
rss/atom
Anthropole - CH-1015 Lausanne  - Suisse  -  Tél. +41 21 69229 73  -  Fax +41 21 69229 15
Swiss University