Vous êtes iciUNIL > Section de français > Littérature médiévale > Colloques > Colloque Mélusine 2006

Colloque Mélusine

550 ans de Mélusine allemande
Coudrette et Thüring von Ringoltingen

Colloque organisé par les Universités de Berne et de Lausanne
Château de Münchenwiler, 29 août - 2 septembre 2006

Le 29 janvier 2006, il y aura 550 ans que le patricien bernois Thüring von Ringoltingen a mené à bien un projet littéraire ambitieux et profondément novateur : la traduction en allemand du roman en vers que Coudrette avait écrit, plus de cinquante ans auparavant, à la gloire de Mélusine, fée et fondatrice de la maison des Lusignan.

Il n'a pas offert une simple traduction, mais a proposé un remaniement qui a suscité un intérêt considérable à l'époque. Une bonne douzaine de manuscrits, certains richement illustrés, et au moins autant d'imprimés nous sont connus, qui datent de la seconde moitié du XVe ou du tout début du XVIe siècle.

Ce succès ne se démentira jamais : un nombre imposant d'éditions assurent la célébrité de Mélusine à l'aube des temps modernes et des auteurs comme Goethe, Tieck, Brentano, Fontane, Trakl, Goll, Hofmannsthal ou encore Nelly Sachs et Irmtraud Morgner récrivent l'histoire de la fée.

Les arts figuratifs et la musique ne sont pas de reste : on connaît les tableaux de Moritz von Schwind, les opéras de Konradin Kreutzer et Aribert Reimann ainsi que la Schöne Melusine, ouverture de Mendelssohn.

Mélusine

Comme Thüring von Ringoltingen en Allemagne, Coudrette a connu un franc succès en France jusqu'aux alentours de 1500 : son oeuvre nous est parvenue dans une vingtaine de manuscrits. Mais, avec l'essor de l'imprimerie, la version en prose du Roman de Mélusine, due à la plume de Jean d'Arras, triomphe définitivement : c'est d'elle qu'on s'inspirera, de François Rabelais à Antonia Byatt, et d'André Breton à la bande dessinée. Coudrette participe très indirectement à ce succès dans la mesure où certains bois, qui ont servi à illustrer le récit de Thüring von Ringoltingen, se retrouvent dans les éditions imprimées de Jean d'Arras. L'histoire de l'art a donc un mot important à dire sur les deux auteurs auxquels est consacré le colloque et sur le transfert culturel que nous plaçons au centre de nos préoccupations ; quant à la critique littéraire, qui a concentré l'essentiel de ses travaux au roman en prose ou, plus généralement, à la légende mélusinienne, elle a peut-être à réparer une injustice à l'égard de Coudrette.

Le colloque aura lieu au château de Münchenwiler, situé dans le canton de Berne et à proximité de la jolie ville médiévale de Morat où les Suisses écrasèrent les troupes de Charles le Téméraire en 1476. Un tel cadre sera, nous l'espérons, propice à la réflexion sur les récritures allemande et française de la légende au XVe siècle.

Prof. Jean-Claude Mühlethaler, Université de Lausanne
Prof. André Schnyder, Universités de Berne et de Lausanne
Mme Catherine Drittenbass, assistante, Université de Lausanne

Recherche:
 dans ce site:
   
   
 Go
 
rss/atom
Anthropole - CH-1015 Lausanne  - Suisse  -  Tél. +41 21 692 29 73  -  Fax +41 21 692 29 15
Swiss University