Esthétique du discontinu

| Bibliographie | Sources
 

Le romantisme puis la fin-de-siècle ont découvert les vertus esthétiques de la discontinuité: la décomposition s'oppose à l'unité et à la simplicité de la composition classique, le fragment s'affranchit de la totalité. Le surréalisme, en poursuivant la fulgurance de l'image et l'instantané de la rencontre bouleversante, rejette lui aussi toutes les formes littéraires qui ne lui semblent pas adéquates au transport de l'énergie poétique (comme le roman). Max Ernst exécute, dans le domaine plastique, la déconstruction de l'ordre positif et bourgeois du monde en découpant en menus morceaux les illustrations des romans populaires et des ouvrages de vulgarisation scientifique. Cette esthétique de la discontinuité traverse de part en part ce que l'on a appelé la modernité (mais la postmodernité n'est pas en reste avec sa déconstruction). Le XXe siècle tout entier, en effet, valorise l'inachevé, l'hétérogène, le multiple, le déconstruit - et, symétriquement, se méfie de la linéarité et de la cohérence en même temps qu'il renonce à toute représentation unifiée du monde (religieuse, politique, scientifique...). Roland Barthes ne fait-il pas du fragment une arme contre l'idéologie?

Max Ernst, «Les pierres sont remplies d'entrailles. Bravo. Bravo.»

Une semaine de bonté ou les sept éléments capitaux,

roman, Editions Jeanne Bucher, 1934.

TOP ^

Bibliographie

  • Collages, Cahiers d'Esthétique, 1978, n° 3/4.
  • Goux, Jean-Paul, La Fabrique du continu, essai sur la prose, Champ Vallon, 1999.
  • Roudaut, Jean, «Le mythe du Grand Livre, fragment et totalité», Encyclopaedia Universalis, Symposium, t. 1, éd. 1990, pp. 421-425.
  • Dällenbach, Lucien, Mosaïques, un objet esthétique à rebondissements, Seuil (Poétique), 2001.
  • Quignard, Pascal, Une gêne technique à l'égard des fragments, Fata Morgana, 1986.

TOP ^

Sources

  • Aragon, Louis, «Max Ernst, peintre des illusions» [1923], dans Les Collages [1965].
  • Barthes, Roland, «Littérature et discontinu» [1962], dans Essais critiques I; «Le  troisième sens, notes de recherche sur quelques photogrammes de S.M. Eisenstein», [1970], dans L'Obvie et l'Obtus, Essais critiques III.
  • Barthes, Fragments d'un discours amoureux [1977].
  • Breton, André, Manifestes du surréalisme [1924 et 1930]; L'Amour fou [1937]; Le Surréalisme et la peinture [1928].
  • Ernst, Max, Ecritures [1970].

TOP ^

Recherche:
 dans ce site:
   
   
 Go
 
rss/atom
Anthropole - CH-1015 Lausanne  - Suisse  -  Tél. +41 21 69229 73  -  Fax +41 21 69229 15
Swiss University