Paradis perdus

L'idée de la chute et de la faute originelle a profondément marqué l'imaginaire chrétien. Pour l'Occident médiéval le paradis se trouve dans un ailleurs ou un autrefois irrémédiablement perdus dont l'histoire ne cesse d'éloigner l'humanité. Au sein du pessimisme eschatologique dominant, quelques voix s'élèvent pourtant et prennent la défense du progrès, célébrant les apports de la civilisation bien avant que Voltaire n'attaque Rousseau lorsque celui-ci, héritier d'une longue tradition, défendra "l'heureuse ignorance" des premiers temps dans le Discours sur les sciences et les arts


L'arbre de vie dans l'Ile Fortunée
(miniature des Chants royaux sur la conception couronnée du Puy de Rouen, 1519)

Pierre Bonet, Le fantastique dans la littérature latine du Moyen Age,
Centre de Publications de l'Université de Caen, 1986, p. 77.

Bibliographie

  • Curtius (Ernst-Robert), La littérature européenne et le Moyen Age latin, trad. par J. Bréjoux, Paris : PUF (Agora), 1986 (19561), chap. X : "Le paysage idéal".
  • Brown-Grant (Rosalind), "Décadence ou progrès? Christine de Pizan, Boccace, et la question de l'âge d'or", Revue des langues romanes XCII, 2 (1988) 295-306.
  • Delumeau (Jean), Le jardin des délices, Paris : Fayard, 1992.
  • Delumeau (Jean), Mille ans de bonheur, Paris : Fayard, 1995.
  • Ellrodt (R.) et Bruguière (B.), éds., Age d'or et Apocalypse, Paris 1986 [rel. : SDA 64768]. 

Sources

Benedeit, Le voyage de Saint Brandan, éd. et trad. par I. Short, Paris : 10/18, 1984.

Guillaume de Lorris et Jean de Meun, Le Roman de la Rose, éd. et trad. par A. Strubel, Paris : Le Livre de Poche (Lettres gothiques), 1992.

RomanRose.pdf  (29 Ko)

Christine de Pizan, La Città delle Dame, éd par E.J. Richards, trad. par P. Caraffi, Milano : Luni, 1997.

Recherche:
 dans ce site:
   
   
 Go
 
rss/atom
Anthropole - CH-1015 Lausanne  - Suisse  -  Tél. +41 21 69229 73  -  Fax +41 21 69229 15
Swiss University