Équipe

Africana copie.jpeg

Organisatrices du colloque et commissaires d'exposition

Christine Le Quellec Cottier est professeure titulaire à l’Université de Lausanne où ses enseignement et recherches se concentrent depuis quinze ans sur le domaine des littératures francophones, en particulier la fiction mettant en scène un univers subsaharien. Ses recherches portant sur la littérature francophone subsaharienne proposent une relecture de l’histoire littéraire, en l’articulant autour de la notion d’éthos. Elle a fondé en Faculté des lettres le programme de spécialisation en master « Etudes africaines : textes et terrains » et coordonne la plateforme « Pôle pour les études africaines en Faculté des lettres » (https://www.unil.ch/fra/pole-etudes-africaines). Elle dirige depuis 2009 le Centre d’Etudes Blaise Cendrars (www.constellation-cendrars.ch) fondé à la Bibliothèque nationale suisse, a collaboré à l’édition des Œuvres autobiographiques complètes et des Œuvres romanesques précédées de la Poésie complète de l’écrivain d’origine suisse dans la Bibliothèque de la Pléiade chez Gallimard (2013 et 2017) et dirige la collection « Cendrars en toutes lettres » des Éditions Zoé. À l’intersection de ses deux orientations, elle co-dirige le projet de recherche, soutenu par le FNS, « Le Primitivisme littéraire au cœur des avant-gardes. 1898-1924 » (http://primilitt.ch/wordpress/). En 2017, elle a été nommée Chevalier de l’Ordre des Palmes académiques. (https://www.unil.ch/fra/christinelequelleccottier)

 

Valérie Cossy est professeure associée en études genre à la Faculté des lettres de l’Université de Lausanne. Après un doctorat à l’Université d’Oxford (D. Phil.) en 1996, elle a consacré ses recherches et ses enseignements à la littérature produite par les femmes et aux enjeux des transferts culturels, notamment sur la manière dont le genre/gender s’infléchit différemment entre l’anglais et le français, que ce soit sur le plan de la création littéraire ou du point de vue de la critique universitaire. Ses enseignements de littérature adoptent une perspective historique et empirique des textes pour saisir les implications du féminin et du masculin sur la longue durée. Inscrite au programme de la section d’anglais, son introduction aux études genre s’accompagne d’un enseignement de MA ouvert aux étudiant·e·s de français et d’anglais. À la Faculté des lettres, elle codirige le Centre interdisciplinaire d’étude des littératures (CIEL) : www.unil.ch/ciel. Auteure de nombreux articles, elle a publié Jane Austen in Switzerland, A Study of the Early French Translations (2006), Isabelle de Charrière, Écrire pour vivre autrement (2012) et Alice Rivaz, Devenir romancière (2015). Ses travaux actuels portent sur le genre en changement au tournant des Lumières chez Isabelle de Charrière et Jane Austen ainsi que sur l’œuvre de l’écrivaine suisse et pionnière de la réflexion féministe Alice Rivaz. (https://www.unil.ch/angl/angl/valeriecossy)

 

 

Jean-Marie Volet

Jean-Marie Volet a passé sa petite enfance dans le Midi de la France. A l’âge de 8 ans, il rentre en Suisse, à la Vallée de Joux, où son père a été nommé pasteur. En 1960, il part pour Lausanne avec ses parents, fréquente l’Ecole Normale de 1964 à 1968, se marie et prend le chemin de Saint-Cergue où il exerce le métier d’instituteur dans une classe à plusieurs degrés de 1968 à 1981. Il part ensuite pour l’Australie, s’y établit avec son épouse et ses deux enfants, trouve un emploi au Fremantle Education Centre où il travaille de 1981 à 1984. Il s’inscrit alors à l’Université de Western Australia afin d’obtenir les diplômes nécessaires pour enseigner le français dans les écoles australiennes. Les hasards de la vie font qu’il restera plus de 30 ans à l’Université où après avoir obtenu un Doctorat il sera chargé d’enseignement puis responsable de plusieurs projets de recherche dans le domaine de la littérature africaine.

***

 

Christine Le Quellec Cottier et Valérie Cossy tiennent à remercier chaleureusement de leurs disponibilités et initiatives :

 

M. Jean-Marie Volet, Université de Western Australia, Perth

 

À la Bibliothèque cantonale et universitaire de Lausanne :

Mme Jeannette Frey, directrice, qui a rendu possible l’arrivée et l’installation à la BCU de la collection du Prof. Jean-Marie Volet

Mme Rachel Vez, responsable du service communication

Mmes Alexandra Weber Berney et Olga Cantón Caro, médiatrices culturelles

M. Jean-François Wullyamoz, responsable des collections générales

Mme Charlotte de Beffort, responsable du service du prêt-site Riponne

Mme Ramona Fritschi, conservatrice responsable du service des manuscrits

Mme Chiara Gizzi, collaboratrice au service des manuscrits

M. Jean-Samuel Fauquex, graphiste

M. Laurent Dubois, photographe

Mmes Caroline Besson et Juliane de Senarclens, latelier.li, scénographes

 

À l’Université de Lausanne

Prof. Dave Lüthi, doyen de la Faculté des Lettres

Prof. François Vallotton, ancien vice-doyen

 

Au sein du Pôle pour les études africaines de la Faculté des lettres (PEALL) :

Mme Joanne Vaudroz, stagiaire au service des manuscrits (Fonds J.-M. Volet), diplômée MA avec spécialisation en études africaines

MM. Lucas Lador et Emilien Tissières, étudiants de master et stagiaires du programme de spécialisation en études africaines, qui ont largement contribué aux choix des livres exposés

Mme Rachel Steiner, étudiante-assistante et membre du programme d’études africaines

Mme Jehanne Denogent, assistante FNS, diplômée MA avec spécialisation en études africaines

 

Mmes Estelle Piguet et Fanny Alvarez, graphistes, réalisatrices de la plaquette.

Suivez nous:        
Partagez: