Vous êtes ici: UNIL > Section de français > Formation continue > Historique

Historique

2012-2013 | 2011-2012 | 2010-2011 | 2009-2010 | 2008-2009 | 2007-2008 | 2006 | 2005-2006 | 2004-2005 | 2003-2004 | 2002-2003 | 2001-2002 | 2000 | 1998-1999
 

2012-2013

 


Mémoire poétique d’aujourd’hui : Guy Goffette – Philippe Beck.

Après le semestre d’automne sur le roman contemporain, ce séminaire poursuit la réflexion sur la mémoire en poésie. L’élaboration de repères dans les pratiques actuelles permettra d’introduire la question de ce qui hante les recueils d’aujourd’hui. Nous nous centrerons sur trois éléments: la mémoire des formes (sonnets, alexandrins, mètres), la mémoire du chant après Mallarmé (les liens ou non à la chanson), la mémoire des pères (Verlaine, la figure du père ou les figures d’autorité en poésie). À chaque fois, il s’agira de montrer comment la mémoire convoque le passé, se trouve hantée par lui, et combien elle exige un renouvellement, voire une défiguration, pour s’approprier ce passé et le porter vers l’avenir.

Œuvres étudiées :
Guy Goffette, Eloge pour une cuisine de province suivi de La Vie promise, Gallimard (Poésie), 2000 (1988 ; 1991).
Guy Goffette, Verlaine d’ardoise et de pluie, Gallimard (Folio), 1998 (1996).
Philippe Beck, Chants populaires, Flammarion, 2007.

Enseignant
Prof. Antonio Rodriguez

Calendrier des 6 séances :
7 mars. La poésie au présent. Panorama et repères. Être hanté : formes, thèmes, pratiques actuelles.
14 mars. Travaux sur Guy Goffette. Soi au péril de l’autre: Verlaine à terre. La mémoire du sonnet.
18 avril. Travaux sur Philippe Beck. Un chant d’aujourd’hui.
25 avril. Conférence-rencontre avec Philippe Beck
2 mai. Conférence-rencontre avec Guy Goffette
16 mai. horizons de lectures : corpus sur le sonnet contemporain, le chant qui déchante, la mémoire de l’autre.

Du neuf autour de Corneille et Molière : enjeux des débats critiques de 1995-2013

Depuis une quinzaine d’années, la critique sur Corneille et Molière a été entièrement renouvelée et a suscité de très vives polémiques. En s’opposant radicalement à un siècle d’interprétation « politique » de l’œuvre cornélienne, la critique génétique a ouvert dans les années 1990 un dialogue, non encore clos à ce jour, avec la perspective socio-historique, qui a été elle-même contrainte à se repositionner. Les recherches les plus récentes sur Molière, quant à elles, ont entièrement bouleversé les conceptions traditionnelles, aussi bien dans le domaine du public visé que du rapport de Molière à la tradition de la « farce française » ou à la médecine : elles ont ce faisant apporté un éclairage neuf sur le fonctionnement même du comique moliéresque dans son contexte de création et de réception. On abordera également rapidement la question, devenue médiatique, de l’auctorialité des œuvres de Molière et de Corneille.

Œuvres étudiées :
Pierre Corneille, tragédies de la période 1630-1660, en particulier Horace (Flammarion, « GF », 2007), Cinna (Droz, « Textes littéraires français », 2011), Rodogune (Théâtre III, Flammarion, « GF », 2006) et Nicomède (ibid.).
Molière, Œuvres complètes, Gallimard, « Bibliothèque de la Pléiade », 2010, tome I, en particulier Les Précieuses ridicules, Les Fâcheux, L’École des femmes, Le Misanthrope et Le Médecin malgré lui.

Enseignante
Prof. Lise Michel


 

2011-2012

Atelier de littérature contemporaine. Le roman

« CE QUI HANTE LE CONTEMPORAIN » : PIERRE BERGOUNIOUX, PIERRE ASSOULINE

 

Renouveau du roman historique (Littell, Binet, Jenni), succès des récits mémoriels (Rouaud, Ernaux, Lafon), vogue de la fiction biographique (Michon, Echenoz, Macé), depuis les années 1980, dans le sillage de G. Perec ou Cl. Simon, la prose de langue française prend à bras le corps la grande et la petite histoire du XXe siècle. La page d’une « littérature sans histoire » qu’a revendiqué, parfois, le Nouveau Roman (Nelly Wolf 1995) semble tournée. Comment la narration contemporaine envisage-t-elle les faits historiques et l’archive? Quel regard, et quelles formes, les œuvres du présent proposent-elles pour s’approprier l’Histoire ? Le séminaire esquissera un panorama autour de ces questions, tout en approfondissant deux récits qui explorent et reconfigurent la mémoire d’un lieu.

 

Ouvrages au programme :
Pierre Bergounioux, Miette, Paris, Gallimard, 1995 (disponible en Folio).
Pierre Assouline, Lutetia, Paris, Gallimard, 2005 (disponible en Folio).
Lecture critique conseillée :
Laurent Demanze, Encres orphelines : Pierre Bergounioux, Gérard Macé, Pierre Michon, Paris, José Corti, 2008.

Enseignants :
Prof. Antonio Rodriguez & Jérôme Meizoz
avec la participation du Prof. Jean Kaempfer

Calendrier des 6 séances

Jeudi 27.9: Situation des écoles critiques sur le contemporain

Jeudi 4.10: «In memoriam. Ethique de la mémoire dans la littérature contemporaine», Conférence de Laurent Demanze (ENS Lyon)

Jeudi 11.10: « Si les murs pouvaient parler… »,
séance de travail consacrée à Lutetia de Pierre Assouline

Jeudi 8.11: Conférence-rencontre : Pierre Assouline

Jeudi 22.11: « Maintenant, c'est avant, c'est toujours. »
séance de travail consacrée à Miette de Pierre Bergounioux

Jeudi 6.12: Conférence-rencontre : Pierre Bergounioux

 

Comment repassionner l'enseignement de la littérature ?

Vendredi 7 décembre 2012


Journée d’étude organisée par Raphaël Baroni et Antonio Rodriguez

Elle est soutenue par le projet ANR « Pouvoir des arts » et par la Section de français et l'école de français langue étrangère de l’Université de Lausanne.

L’objectif de la journée d’étude sera de mettre en lumière le regain d’intérêt pour les questions affectives en littérature et de voir quelles en sont les conséquences pour l’enseignement de la littérature et des langues. Au lieu de considérer que le but de l’enseignement de la littérature devrait être de dépassionner la lecture ordinaire pour l’intellectualiser, le nouvel objectif d’une didactique renouvelée pourrait être d’expliciter les moyens par lesquels les œuvres impliquent leurs lecteurs en les passionnant et en les touchant, et de déterminer le rôle joué par ces passions dans les considérations historiques, sociologiques, éthiques et esthétiques de la littérature. Les actes seront publiés dans le N° 294 de la revue Etudes de Lettres au printemps 2014.

 
Programme

9h30 - Gérard Langlade (Toulouse 2)

La lecture subjective est-elle soluble dans l'enseignement de la littérature ?

10h00 - Vincent Jouve (Université de Reims Champagne-Ardennes)

Emotion et intérêt dans les études littéraires

11h15 - Antonio Rodriguez (UNIL)

Quel avenir pour le commentaire de texte ? L'exemplarité de l'étude des émotions

11h45 - Martine Boyer-Weinmann (Lyon 2)

Comment "l'écologie littéraire" peut-elle raviver la relation aux oeuvres et à leur transmission ?

14h30 - Jérôme David (UNIGE)

Premier degré de la littérature et implication de texte

15h00 - Raphaël Baroni (UNIL)

Les rouages l’intrigue dans l’atelier de Ramuz : la tension expliquée

16h15 - Jean-Louis Dufays (Université catholique de Louvain)

De la tension narrative au dévoilement progressif : un dispositif didactique pour (ré)concilier les lectures du premier et du second degré

 

2010-2011

Littérature française

• 6 octobre, 3 novembre, 24 novembre, 15 décembre 

6 octobre : Dominique Viart, La Littérature française au présent, Bordas, 2ème édition augmentée, 2008.


3 novembre : Jean Rolin, La Clôture , [P.O.L, 2002], « folio », 2004.


24 novembre : Noëlle Revaz, Efina, [Gallimard, 2009], « folio », 2011.


15 décembre : Laurent Mauvignier, Seuls, Minuit, « double », 2004.




Ce cours reprend une formule inaugurée et éprouvée au semestre d’automne 2009. Organisé en collaboration avec la Maison des écrivains et de la littérature (Paris) et la Haute école pédagogique (Lausanne), il propose la découverte de trois écrivains contemporains et il permettra d’entendre, en ouverture, le meilleur spécialiste du sujet. Le cours consiste en quatre séances-rencontres de 2 périodes, en présence des écrivains. Les séances sont indépendantes les unes des autres et peuvent être suivies isolément. 
La littérature qui s’écrit aujourd’hui est foisonnante, variée, inégale. Les écrivains retenus, fort différents les uns des autres, se distinguent par l’originalité et la rigueur de leurs projets littéraires respectifs. Pris ensemble, ils donnent une bonne idée des orientations les plus stimulantes de l’écriture romanesque contemporaine.
 

 

• 26 septembre

Lecture d'Alain Robbe-Grillet

Mme Sylviane Coyault, Professeure de littérature française des XXe et XXIe siècles à l’Université Blaise-Pascal de Clermont-Ferrand.


Sans doute le temps est-il venu de relire les premiers romans de Robbe-Grillet à distance d’Histoire. Trois décennies d'invention romanesque, et le plaisir retrouvé du récit nous permettent de redécouvrir les pionniers de chez Minuit, et d'en réévaluer les enjeux aussi bien ludiques qu'auto-fictionnels. Le Nouveau Roman se voulut casseur de codes et de conventions, violemment formaliste. Mais dans ces constructions en apparence si sophistiquées, on peut chercher, et trouver, ce que la critique structuraliste a trop recouvert, de l’humain : une implication engagée dans le vif problématique de l’époque, certes; les relations humaines prises dans la marchandisation, l’évidence occidentale inquiétée par la décolonisation : de tout cela, Robbe-Grillet délibère et témoigne, à distance d’invention littéraire. Mais, ce faisant, il invente aussi une nouvelle manière d'interroger la psychologie des profondeurs, et d'entraîner le lecteur dans le "vertige fixé" qu'évoqua Genette.
 

2009-2010

Littérature française

  • 1er octobre 2009

Lectures de Blanche ou l'oubli de Louis Aragon, avec Daniel Bougnoux, Professeur émérite à l'Université Stendhal de Grenoble

  • 2 octobre

L'invention de la femme écrivain au seuil de la modernité, avec Prof. Dominique Kunz Westerhoff (Unil), Prof. François Rosset (Unil), Prof. Valérie Cossy (Unil)

file   programme_L_invention_de_la_femme_ecrivain  (109 Kb)

  • 8 et 22 octobre, 19 novembre, 10 décembre

Rencontres avec les écrivains Maryline Desbiolles, Marie-Hélène Lafon, Luc Lang et Yves Ravey, organisées par le Prof. Jean Kaempfer (Unil).

file   programme_Romans_du_XXIe_siecle  (137 Kb)

  • Lundi 1er février 2010

Lectures de l'oeuvre de Julien Gracq, avec Sylviane Coyault, professeure à l'Université Blaise-Pascal de Clermont-Ferrand.

 

 

  • Lundi 8 novembre 2010

            Journée d'étude autour de l'oeuvre d'Etienne Barilier

            Prof. Alain Corbellari (UNIL), Prof. Jean Kaempfer (UNIL), Prof. Claude Reichler (UNIL)
            Invité : Etienne Barilier, écrivain.

 

 

 

  • Mardi 9 novembre 2010

            Parages de l'autofiction
            Prof. Dominique Kunz Westerhoff (Littérature française),
            MER Christine Le Quellec Cottier (Littératures francophones),
            Prof. Daniel Maggetti (Littérature romande),
            Anne-Frédérique Schläpfer (Littérature romande)

 

2008-2009

Littérature française

  • 2, 9, 23 et 30 avril 2009

Conférences Antoine Volodine (Anne Roche, Lionel Ruffel, Pierre Schoentjes, Joëlle Gleize)

pdf   Programme_Volodine.pdf  (175 Kb)

  • 6 février 2009

- Rencontre Jean Rouaud-Dominique Viart

pdf   Programme_Rouaud_Viart.pdf  (46 Kb)

  • 3 février 2009

- Question d'éducation: l'apprentissage des genres chez les femmes écrivains (Dominique Kunz Westerhoff, Yasmina Foehr-Janssens, Valérie Cossy, Agnese Fidecaro, Daniel Maggetti, Cinthia Meli)

pdf   Question_d_education_programme.pdf  (78 Kb)

  • 1er, 2 et 3 octobre 2008
- Rencontre avec François Debluë et Christian Doumet

pdf   Bibliographie_Deblue.pdf  (44 Kb)

pdf   Bibliographie_Doumet.pdf  (82 Kb)

- Rapports entre texte et image dans la littérature du XIXe siècle (Philippe Hamon)

pdf   Programme_Hamon.pdf  (56 Kb)

- La guerre d'Algérie chez quelque écrivains maghrébins francophones (Catherine Milkovitch-Rioux)

pdf   Programme_Milkovitch.pdf  (91 Kb)

  • 28 novembre 2008

- L'homme-machine au croisement des deux cultures (Dominique Kunz Westerhoff, Marc Atallah, Jérôme David, Alexandre Wenger)

pdf   Programme_homme_machine.pdf  (96 Kb)

TOP ^

2007-2008

Littérature française

  • 15 novembre 2007

La représentation de la famille dans le roman contemporain

- La famille décomposée dans le roman contemporain. Aperçu de diverses tendances (Christine Jerusalem)

- Famille et filiation chez François Bon (Jean-Bernard Vray)

- La famille et la faute dans les romans de Marie NDiaye et Richard Millet (Sylviane Coyault)

- Les nouvelles républiques d'enfants. Enfance et autonomie chez Nothomb, Quintane, Kristof et Littell (Gaspard Turin)

  • 4-5 février 2008

Les écrivains et l'affaire Dreyfus (Étienne Barilier)

De Baudelaire à l'École de Genève: la critique thématique (Jean Kaempfer)

TOP ^

2006

Littérature française

  • 25-26 septembre 2006

Littérature et musique. Henri Michaux, Voyage en Grande Garabagne (Christian Doumet)

Littérature et psychanalyse (Jean Kaempfer et Franc Schuerewegen)

 

Textes littéraires pour la classe de français

  • 25-26 septembre 2006

Romans de Marguerite Duras (Sylviane Coyault)

Érotique et politique dans La Chartreuse de Parme de Stendhal (Jacques Dubois)

TOP ^

2005-2006

Littérature française

  • 26-27 septembre 2005

Baudelaire et la musique (Christian Doumet)

Poésie moderne et contemporaine (Antonio Rodriguez)

  • 9-10 mars 2006

Ecritures contemporaines (Dominique Viart)

 

Textes littéraires pour la classe de français

  • 27 septembre 2005

Patrick Modiano, Voyage de noces, Dora Bruder (André Vanoncini)

  • 9 mars 2006

La représentation de l'économie dans la littérature

Gide, Les Faux-monnayeurs ; C.F. Ramuz, Farinet ou la fausse monnaie (Noël Cordonier)

  • 10 mars 2006

XVIIe siècle : Scarron, Le Roman comique (Jean Kaempfer)

TOP ^

2004-2005

Littérature française

  • 27-28 septembre 2004

Autour du chantier Ramuz (Daniel Maggetti)

  • 3-4 mars 2005

Etudes genre et littérature (Valérie Cossy)

 

Textes littéraires pour la classe de français

  • 27-28 septembre 2004

Breton, Nadja (Christian Doumet)

Simenon, La Femme sans tête (André Vanoncini)

  • 3 mars 2005

Kundera, L'Ignorance (Noël Cordonier)

  • 4 mars 2005

Cours NFCB 05-020 - La représentation de l'économie dans la littérature

Zola, La Curée, L'Argent (Jean Kaempfer)

TOP ^

2003-2004

Littérature française

  • 23-24 septembre 2003

Balzac et l'art : l'exemple de la peinture (André Vanoncini)

Femmes de Balzac (Jean Kaempfer)

  • 4-5 mars 2003

La culture et l'expérience concentrationnaire (Luc Rasson)

Récits de voyage dans les Alpes et au Tibet (Claude Reichler)

 

Textes littéraires pour la classe de français

  • 23-24 septembre 2003

Mallarmé, La Musique et les Lettres (Christian Doumet)

Becket, Molloy (Brooks La Chance)

  • 4-5 mars 2004

Marie N'Diaye, La Sorcière (Sylviane Coyault)

Anna Gavalda, Je voudrais que quelqu'un m'attende quelque part (Noël Cordonier)

TOP ^

2002-2003

Littérature française

  • 23-24 septembre 2002

Le mensonge dans le texte théâtral (Danielle Chaperon)

Le mensonge sur la scène (Rita Freda)

  • 16-17 janvier 2003

Grandes orientations critiques des années 80 (Jean-Pierre Van Elslande)

Ecrivains minimalistes : Jean-Philippe Toussaint, Eric Chevillard (Jean Kaempfer)

Jean Echenoz et le roman contemporain (André Vanoncini)

 

Textes littéraires pour la classe de français

  • 23-24 septembre 2002

Claude Simon, Les Géorgiques (Jean Kaempfer)

Jean Follain, Exister (Christian Doumet)

  • 16-17 janvier 2002

Noëlle Revaz, Rapport aux bêtes (Noël Cordonier)

Aragon, Le Paysan de Paris (Daniel Bougnoux)

TOP ^

2001-2002

Littérature française

  • 27-28 septembre 2001 - « La littérature de proximité »

Ramuz autrement ? Lectures de L'Amour du monde (Noël Cordonier)

Les femmes dans un roman de femmes : Alice Rivaz, Le creux de la vague (Daniele Maggetti)

Jean-Marc Lovay, le récit dérouté : La Négresse et le chef des avalanches (Jérôme Meizoz)

  • 21-22 janvier 2002

Littérature et dissidence : l'érotisme au 17ème siècle (Michel Jeanneret)

Etudes dramaturgiques de Michel Vinaver (Danielle Chaperon)

Littérature et colonialisme : les récits de la Nouvelle-France au XVIIe siècle (Claude Reichler)

Construire le XVIIe siècle (Laurence Giavarini)

TOP ^

2000

Littérature française du XXe siècle, entre naguère et aujourd'hui

  • 21-22 septembre 2000 (session consacrée à la poésie)

L'actualité des recherches poétiques d'hier : Segalen, Ramuz, ... (Noël Cordonier)

Quelles questions nous pose la poésie aujourd'hui? (Christian Doumet)

Poésie, mon beau souci (Alain Rochat)

  • 27-28 novembre 2000 (session consacrée au néo-naturalisme et à l'autofiction)

Néo-naturalisme et Nouvelle fiction : enjeux d'un débat en cours (Jean Kaempfer)

L'autofiction : Serge Doubrovsky (Armand de Marignac)

L'autofiction : Alain Robbe-Grillet (Ivan Farron)

La transparence et l'opaque : Patrick Chamoiseau ethnologue de lui-même (Jérôme David)

TOP ^

1998-1999

 


Mémoire poétique d’aujourd’hui : Guy Goffette – Philippe Beck.

Après le semestre d’automne sur le roman contemporain, ce séminaire poursuit la réflexion sur la mémoire en poésie. L’élaboration de repères dans les pratiques actuelles permettra d’introduire la question de ce qui hante les recueils d’aujourd’hui. Nous nous centrerons sur trois éléments: la mémoire des formes (sonnets, alexandrins, mètres), la mémoire du chant après Mallarmé (les liens ou non à la chanson), la mémoire des pères (Verlaine, la figure du père ou les figures d’autorité en poésie). À chaque fois, il s’agira de montrer comment la mémoire convoque le passé, se trouve hantée par lui, et combien elle exige un renouvellement, voire une défiguration, pour s’approprier ce passé et le porter vers l’avenir.

Œuvres étudiées :
Guy Goffette, Eloge pour une cuisine de province suivi de La Vie promise, Gallimard (Poésie), 2000 (1988 ; 1991).
Guy Goffette, Verlaine d’ardoise et de pluie, Gallimard (Folio), 1998 (1996).
Philippe Beck, Chants populaires, Flammarion, 2007.

Enseignant
Prof. Antonio Rodriguez

Calendrier des 6 séances :
7 mars. La poésie au présent. Panorama et repères. Être hanté : formes, thèmes, pratiques actuelles.
14 mars. Travaux sur Guy Goffette. Soi au péril de l’autre: Verlaine à terre. La mémoire du sonnet.
18 avril. Travaux sur Philippe Beck. Un chant d’aujourd’hui.
25 avril. Conférence-rencontre avec Philippe Beck
2 mai. Conférence-rencontre avec Guy Goffette
16 mai. horizons de lectures : corpus sur le sonnet contemporain, le chant qui déchante, la mémoire de l’autre.

Du neuf autour de Corneille et Molière : enjeux des débats critiques de 1995-2013

Depuis une quinzaine d’années, la critique sur Corneille et Molière a été entièrement renouvelée et a suscité de très vives polémiques. En s’opposant radicalement à un siècle d’interprétation « politique » de l’œuvre cornélienne, la critique génétique a ouvert dans les années 1990 un dialogue, non encore clos à ce jour, avec la perspective socio-historique, qui a été elle-même contrainte à se repositionner. Les recherches les plus récentes sur Molière, quant à elles, ont entièrement bouleversé les conceptions traditionnelles, aussi bien dans le domaine du public visé que du rapport de Molière à la tradition de la « farce française » ou à la médecine : elles ont ce faisant apporté un éclairage neuf sur le fonctionnement même du comique moliéresque dans son contexte de création et de réception. On abordera également rapidement la question, devenue médiatique, de l’auctorialité des œuvres de Molière et de Corneille.

Œuvres étudiées :
Pierre Corneille, tragédies de la période 1630-1660, en particulier Horace (Flammarion, « GF », 2007), Cinna (Droz, « Textes littéraires français », 2011), Rodogune (Théâtre III, Flammarion, « GF », 2006) et Nicomède (ibid.).
Molière, Œuvres complètes, Gallimard, « Bibliothèque de la Pléiade », 2010, tome I, en particulier Les Précieuses ridicules, Les Fâcheux, L’École des femmes, Le Misanthrope et Le Médecin malgré lui.

Enseignante
Prof. Lise Michel


 

Lire les contemporains I

  • 17-18 septembre 1998

Théorie littéraire des années soixante (Jean Kaempfer)

Pierre Michon (Ivan Farron)

Claude Simon (Jean Kaempfer)

  • 30 novembre-1er décembre 1998

Nathalie Sarraute (Laurent Adert)

Poétiques francophones : les écrivains-transfuges (Noël Cordonier)

 

Lire les contemporains II

  • 23-24 septembre 1999

Olivier Rolin (Ivan Farron)

Bernard-Marie Koltès (Noël Cordonier)

Robert Pinget (Jean Kaempfer)

  • 29-30 novembre 1999

Pierre Bergounioux et les siens (Sylviane Coyault)

Pierre Bergounioux (Jérôme Meizoz)

Robert Pinget (Jean Kaempfer)

TOP ^


Recherche:
 dans ce site:
   
   
   
 Rechercher
Annuaires      Site map

Anthropole - CH-1015 Lausanne  - Suisse  -  Tél. +41 21 692 29 73  -  Fax  +41 21 692 29 15