Vous êtes ici: UNIL > Actualités
Publié le:  17.12.09
Modifié le:  17.12.09
Par:  Nadine Richon /Unicom
 
• Recherche - Biologie

«Rapprocher le CHUV de l'Université»

Une gouvernance unique pour le CHUV et l'actuelle Faculté de biologie et de médecine. Pour le Recteur de l'UNIL, Dominique Arlettaz, le projet MEDUNIL renforcera l'aspect académique de l'hôpital afin de développer ensemble l'enseignement et la recherche.

Le Conseil d'Etat a adopté mercredi 16 décembre 2009 le rapport de proposition prévoyant de réunir la Faculté de biologie et de médecine de l'UNIL et le CHUV sous une gouvernance et un label communs. Il a mandaté un groupe de travail afin de préparer les modifications légales nécessaires, en vue d'une mise en consultation d'ici à l'automne 2010. La mise en oeuvre du projet d'Hôpital et Faculté de biologie et de médecine de l'Université de Lausanne demandera un important travail d'adaptations légales, réglementaires et financières qui devraient être finalisées d'ici au 1er janvier 2012. Le point avec le Recteur de l'UNIL.

Dominique Arlettaz, ce rapprochement est porté par une ambition. Pouvez-vous nous dire laquelle?
A Lausanne, nous avons la chance d'avoir une université et un hôpital universitaire. Il s'agit d'en profiter pour augmenter la cohérence entre les deux, afin de développer une vision commune capable d'intégrer les préoccupations de l'enseignement, de la recherche et des soins. L'UNIL a la particularité de réunir la biologie et la médecine dans une seule faculté, la FBM. Il faut parfaire cette unité en l'élargissant à l'ensemble des compétences disponibles à la faculté et au CHUV, ceci afin d'augmenter encore la qualité de l'enseignement et de la recherche dans tous les domaines des sciences de la vie. Il faut académiser l'hôpital, dans le but de créer du savoir au service de la santé; inversement, l'expérience des cliniciens alimente la recherche fondamentale. A l'exemple de l'actuel Centre du sommeil, qui réunit sciences fondamentales et médecine clinique pour améliorer la connaissance des phénomènes liés au sommeil, nous verrons naître d'autres synergies fortes entre les sciences de la vie fondamentales et les sciences cliniques et ce sera plus facile sous une gouvernance commune.

Quelle forme prendra cette gouvernance ?
Il s'agit de réunir la Direction générale du CHUV et le Décanat de la faculté pour créer une gouvernance unique assumée collectivement par trois personnes, un président et deux vice-présidents, l'un en charge des dossiers académiques (avec le titre de Doyen) et l'autre des dossiers hospitaliers. Aujourd'hui, la Direction générale du CHUV pourrait engager un chef de service en fonction de préoccupations différentes de celles du Décanat de la FBM. Désormais, sous une Présidence responsable de l'ensemble des missions de soins, d'enseignement et de recherche en médecine et en biologie, ces deux objectifs - la vision académique et la vision des soins - vont coïncider. Cette Présidence bénéficiera d'une certaine autonomie, même si les principales décisions académiques relèveront toujours de la Direction de l'UNIL, en particulier ce qui concerne l'enseignement en biologie et en médecine. La gouvernance de cette nouvelle organisation s'appuiera sur des organes participatifs, dont le Conseil académique qui disposera des prérogatives d'un conseil de faculté. En outre, les collaborateurs des deux entités conserveront leur contrat de travail actuel soit à UNIL, soit au CHUV.

Quelle sera la place des sciences fondamentales dans ce nouveau dispositif ?
Une place très importante et une bonne visibilité, à travers la création d'une grande entité dotée d'une certaine marge d'autonomie au sein de la nouvelle structure: ce Centre des sciences fondamentales (CSF) disposera d'un budget négocié une fois par année avec la Présidence et pourra proposer son organisation et sa planification académique. Son directeur répondra à la Présidence comme le font les chefs d'un département clinique. L'existence du CSF permettra aux biologistes d'exprimer leur propre identité. Le projet tel qu'il est conçu maintenant leur donne à la fois la possibilité de collaborer avec la clinique et la garantie de leur indépendance scientifique. Par ailleurs, la nouvelle organisation favorisera les synergies entre les sciences cliniques et les sciences humaines et sociales au sein des autres facultés de l'UNIL. Nous allons vraiment rapprocher l'hôpital de l'université!


Les documents:
CH-1015 Lausanne - Suisse - Tél. +41 21 692 22 00 - Fax +41 21 692 22 05