Vous êtes iciUNIL > Centre informatique > SIG > Logiciels > Les SIG et Apple

Les SIG dans le monde Apple

| Installer Windows sur un Mac | Utiliser une machine virtuelle | Utiliser un logiciel SIG compatible Mac
 

Force est de reconnaître que le monde des SIG est un monde PC. Tous les grands logiciels à usage profresionnel (ArcGIS, Erdas, Idrisi, Mapinfo, Manifold, etc.) ne fonctionnent que sous Windows. Pour un usage intensif de ces logiciels, il est donc recommandé d'utiliser le système d'exploitation de Microsoft.

Des solutions existent néanmoins pour utiliser les SIG sur un ordinateur Apple. Elles sont au nombre de trois :

Installer Windows sur un Mac

Il est tout à fait possible d'utiliser Windows sur votre Mac. L'astuce consiste à créer une nouvelle partition sur le disque dur et d'y installer Windows. Au démarrage de l'ordinateur, vous aurez désormais le choix entre travailler sous Mac OS ou sous Windows.

Cette option offre l'avantage de mettre toute la puissance (mémoire vive et processeur) de l'ordinateur au service de Windows et du logiciel SIG. Ce peut être un atout précieux pour travailler avec de gros jeux de données ou faire tourner de gourmands géotraitements.

Le principal inconvénient de cette option est qu'elle nécessite de redémarrer l'ordinateur pour passer de Mac OS à Windows ou inversement.

Cette option est recommandée pour toute utilisation sérieuse d'un SIG et où la possibilité d'acquérir ou utiliser un PC n'est pas envisageable.

Le partitionnement et le démarrage à choix sont gérés par le logiciel Boot Camp, présent sur tous les ordinateurs Apple récents. Une fois la partition créée, il faudra encore installer Windows. Le Centre Informatique peut vous aider dans cette tâche.

TOP ^

Utiliser une machine virtuelle

Cette solution consiste à faire tourner Windows dans une "fenêtre Mac". Il s'agira en fait de faire tourner une machine virtuelle et d'y installer le système d'exploitation et le logiciel SIG. Ceux-ci tourneront alors en parallèle avec le système Mac.

L'avantage d'une telle solution est sa facilité de mise en oeuvre. La machine virtuelle, Windows et le logiciels SIG sont vus et traités par le Mac comme des fichiers ordinaires. Une fois la machine virtuelle lancée, passer d'un système à l'autre se fait sur un simple clic.

L'inconvénient est que la machine virtuelle doit partager les ressources mémoire et processeur avec le système Mac. Cela revient à travailler avec un ordinateur qui serait deux fois moins puissant. Tolérable pour des utilisations légères d'un SIG (visualisation de petits jeux de données), cette solution est loin d'être optimale dans tout autre cas de figure.

Cette option est donc recommandée que pour utilisation occasionnelle des SIG. On pourrait la conseiller par exemple pour donner un cours ou suivre un tutoriel.

Il existe différents logiciels de machines virtuelles. Certaines sont payantes (par exemple, Parallels), d'autres gratuites (par exemple VirtualBox).

TOP ^

Utiliser un logiciel SIG compatible Mac

Certains logiciels SIG open-source fonctionnent également sous Mac OS.

 

TOP ^

Recherche:
 dans ce site:
   
   
 Go
 
rss/atom
Centre informatique - Amphimax - CH-1015 Lausanne  - Suisse  -  Tél. +41 21 69221 91  -  Fax +41 21 69222 05
Swiss University