Aller à: contenu | haut | bas | recherche
 
EN    FR  
Vous êtes iciUNIL > Faculté GSE > Recherche

La recherche en action

Géologie : l’origine des roches salifères des Alpes vaudoises

salines-Bex.jpg

A l’occasion d’un article sur le sel de Bex intitulé 20'000 lieues sous la terre par Manuela Vonwiller dans Migros Magazine, le géologue Jean-Luc Epard (professeur en géologie structurale et alpine à l’ISTE (Institut des sciences de la Terre) revient sur l’origine des terres et mers en Suisse.

Il y a 250 millions d’années environ, à la période du Trias, un bassin d’eau salée à commencé à se former au sein de la Pangée, un continent qui rassemblait toutes les terres émergées d’alors. Durant le Jurassique (-200 à -150 millions d’années), à l’emplacement des Alpes, une mer (la Téthys) et des îles affleurantes forment par endroits un paysage proche de celui des Bahamas.

Soumise aux aléas de la tectonique des plaques et de climats chauds et secs, la Téthys va progressivement s’assécher et par évaporation, le sel va se concentrer dans des lagunes on parle de roches évaporites). La Téthys séparera la Pangée entre le Gondwana au Sud et le Laurasia au Nord. La dérive de ces supercontinents dessinera avec le temps la Terre telle qu’on la connaît aujourd’hui.

Les roches salifères de Bex (Chablais vaudois) sont issues des mouvements de la croûte terrestre. Durant la formation des Alpes, il y a 30 millions d’années, les roches ont été soumises à des mouvements, des pressions et des températures importantes (métamorphisme). C’est ainsi que le sel, relativement plastique, s’est inséré entre des couches de roches imperméables pour former les veines de sel qu’on connaît et exploite depuis le 15ème siècle à Bex.

Pour en savoir plus

TOP ^

Recherche:
 Go
 
rss/atom
Géopolis - CH-1015 Lausanne  - Suisse  -  Tél. +41 21 692 35 00  -  Fax +41 21 692 35 05
Swiss University