Vous êtes iciUNIL > Section d'histoire de l'art > Collaborateurs > Anciens collaborateurs > Isabelle Tillerot

Isabelle Tillerot

Maître-assistante | Thèmes de recherche | Thèse de doctorat | Thèse d'habilitation (en cours) | Collaborations universitaires | Enseignements | Publications | Colloques et communications
 

Maître-assistante

Art de la période moderne
 

Thèmes de recherche

Histoire, enjeux et finalités des collections
Théorie et pratique de l’accrochage
Réception et statut de l’œuvre d’art
Distinction décor et tableaux de chevalet
Usages et fonction de la peinture au sein du décor
Architecture intérieure, cadre et ornement
Discours sur l’ornement
Rôle de l’Orient dans les mutations des intérieurs français du XVIIIe siècle
 

Thèse de doctorat

Jean de Jullienne et les collectionneurs de son temps : un regard singulier sur le tableau.

Prix Nicole, décerné par le Comité Français d’Histoire de l’Art, 2005.

Prix Marianne Roland Michel, décerné par la Fondation Marianne et Roland Michel de l’Institut de France, 2007.

Éditions de La Maison des Sciences de l’Homme, collection Passages/Passagen, Paris, 2010.

Le propos de cette thèse porte sur les collectionneurs de la première moitié du XVIIIe siècle, et son enjeu consiste à cerner la spécificité d'un collectionneur par rapport aux formes anciennes et contemporaines de la collection. Si Jean de Jullienne demeure la figure privilégiée de ce travail, il importait de traiter non pas la vie d'un homme, mais avec elle, celles de ses contemporains, afin d’éclairer le rôle, crucial ou secondaire, qu'il a joué au sein du groupe auquel il est lié, et d'analyser si ce groupe entrecroisé constitue un milieu spécifique.

Après un bref excursus traitant des trois collections emblématiques au début du XVIIIe siècle, on examine d’abord la place de Jean de Jullienne au sein du groupe de collectionneurs, dans ses implications culturelles, financières et économiques. Puis on étudie le fonctionnement de la collection, son rôle envers les artistes vivants, et sa présentation. Les dernières analyses portent sur les enjeux et les fins de la collection, ainsi que sur les significations dont l'œuvre se pare une fois qu'elle est insérée dans le champ de la collection.

Collectionner revient à faire choix de passés et de présents qui vont, sous le regard du collectionneur, coexister. Il s’agissait d’examiner plus particulièrement la place dévolue aux artistes contemporains dans la collection et les critères auxquels se plie la confrontation des tableaux, de retrouver ainsi la démarche de Jullienne et les préséances induites par l’accrochage des œuvres de son cabinet. Puis il convenait de comprendre pour qui et pourquoi Jullienne collectionne. L’usage et le rôle des collections prennent tout leur sens à partir de leur ouverture. Au cœur de la collection en effet, le statut du modèle, et les modifications qu’il suscite dans la production picturale. La collection enchevêtre le passé où l'œuvre nouvelle se forme, et l'œuvre née de ce rapport. Ce fut là l'un des axes majeurs de cette recherche que d'observer comment l'art ancien se noue avec l'art moderne dans le lieu de la collection.

Ce sont donc les corpus des collections qui ont été interrogés, les liens de divergence et de convergence entre eux, ainsi que les critères à l'œuvre dans l'élection de tel ou tel faire, et les absences qui les infléchissent. Car il importait de rendre intelligible la collection à partir des œuvres qu'elle retient ou écarte. En réalité, il s’est surtout agi de se défendre des théories qui mettent tous les objets sur le même plan, de voir dans quelle mesure Jullienne devient à la fin du XVIIIe siècle le paradigme du collectionneur et s’il opère des passages plus ou moins perceptibles dans la conception du tableau.
 

Thèse d'habilitation (en cours)

La Mesure de la peinture dans le lieu du décor ou la dialectique de l’Orient et de l’ornement au XVIIIe siècle. 
 

Collaborations universitaires

Chercheur attaché au Centre d’étude sur l’État, la Société et la Religion, Moyen Âge et Temps modernes, dirigé par Mme Chantal Grell, Université de Versailles – Saint-Quentin-en- Yvelynes.

Visiting lecturer’ à l’Université de Californie, Los Angeles, UCLA (2007-2008).

Chercheur attaché au Centre de recherche du Château de Versailles (2007).

Predoctoral felloswhip, Getty Research Institute, Los Angeles, dirigé par M. Thomas Crow (2002-2004). 
 

Publications

Ouvrage personnel

Jean de Jullienne et les collectionneurs de son temps: un regard singulier sur le tableau, Paris, Éditions de La Maison des Sciences de l’Homme, collection Passages/Passagen, 2010.
(Thèse de doctorat soutenue à Paris le 13 décembre 2005)
 

Ouvrages collectifs et articles

« Watteau, Dezallier d’Argenville et Jullienne », 1740, un abrégé du monde. Savoirs et collections autour de Dezallier d’Argenville, publication liée au programme de recherche : ‘Ecrire, collectionner, classer à l’époque moderne’, et à l’exposition de l’Institut national d’histoire de l’art, Paris, 4 mai-27 juillet 2012, Anne Lafont (éd.), Paris, INHA, 2012, p. 261-270.

« Engraving Watteau in the 18th century: order and display in the Recueil Jullienne », Getty Research Journal, janvier 2011, n° 3, p. 33-54.

« Watteau », Le Génie dans l’art. Anthologie des écrits esthétiques et critiques de Gabriel Séailles, Sarah Linford et Michela Passini (éd.), Paris, Éditions Kimé, collection Esthétiques, 2011, p. 77-85.

« Les Figures de différents caractères ou le recueil d’une collection de formes brèves », conférence donnée au Colloque international Figures de différents caractères, de La Bruyère à Chardin, tenu à l’Université de Valenciennes et au Musée des Beaux-Arts de Valenciennes les 30 novembre et 1er décembre 2006, Carine Barbafieri et Chris Rauseo (éd.), Valenciennes, Presses Universitaires de Valenciennes, 2009, p. 323-340.

Transcription et édition des Conférences de l’Académie royale de Peinture et de Sculpture, 1667-1792, dans le cadre de leur édition critique intégrale dirigée par Mme Jacqueline Lichtenstein et M. Christian Michel, Centre allemand d’histoire de l’art, Paris (2004-2005). Second tome paru aux éditions de l’E.N.S.B.A., 2008.

Éditorial pour le no 235 de Museum International, revue de l’UNESCO, consacré aux enjeux de la collection au XXIe siècle, en tant que rédactrice en chef invitée, 2007.
Publié en arabe, anglais et chinois, versions française et espagnole disponibles en ligne.

« Graver les dessins de Watteau au XVIIIe siècle », essai pour le catalogue de l’exposition Quand la gravure fait illusion. Autour de Watteau et Boucher, le dessin gravé au XVIIIe siècle, tenue du 10 novembre 2006 au 26 février 2007 au Musée des Beaux-Arts de Valenciennes, accompagné de vingt-deux notices d’œuvres, p. 26-55.


Travaux à paraître

« The Place of Painting within the Space of Décor or the Dialectic of Orient and Ornament in Eighteenth-Century France », Chinese Influences in European Art, actes du colloque tenu les 9 et 10 avril 2010, à l’Opole Confucius Institute (Pologne), Londres, MHRA, 2013.

« L’usage et la réception du dessin chez Jean de Jullienne », Connoisseuship. L’œil, la raison et l’instrument, actes du colloque tenu à l’École du Louvre, du 20 au 22 octobre 2011, Pascal Griener et Patrick Michel (éd.), Paris, Publications de l’École du Louvre, collection « Rencontres de l’École du Louvre », 2014.

Colloques et communications

« Reconstruire le décor de Pajou dans l’hôtel de Voyer d’Argenson », conférence donnée aux Journées d’études Les ouvrages sculptés dans les décors intérieurs des demeures privées (1630-1900), dirigées par Mmes Geneviève Bresc-Bautier, Claire Barbillon et Marianne Cojannot-Le Blanc, Paris, Institut national d’histoire de l’art, les 20 et 21 octobre 2011.

Intervention sur la collection au XVIIIe siècle, dans le séminaire de M2 dirigé par Mme Paulette Choné, "La république des lettres et des arts", Université de Bourgogne, Dijon, 2008.

« Le collectionneur et les siens : reflets de la création contemporaine dans le cabinet de Jean de Jullienne et de quelques autres au XVIIIe siècle », conférence donnée au Colloque international de l’APAHAU, Association des professeurs d’archéologie et d’histoire de l’art des universités, Commanditaires, mécènes et amateurs : les enjeux de la création, tenu à Arras les 3 et 4 février 2006.

« D’usage et d’usure, la pérennité du pastel chez Jullienne », conférence donnée au Colloque international Maurice-Quentin de La Tour, dirigé par MM. Thomas Gaehtgens et Christian Michel, tenu à Saint-Quentin les 21 et 22 octobre 2004.

Recherche:
 dans ce site:
   
   
 Go
 
rss/atom
facebook 

Contact

Section d'histoire de l'art
Bâtiment Anthropole
Bureau 4145.2
1015 Lausanne

Téléphone:
++41 (0)21 692 41 01
Email: Isabelle.Tillerot@unil.ch

 

Heures de réception:
Sur rendez-vous

Anthropole - CH-1015 Lausanne  - Suisse  -  Tél. +41 21 69228 92  -  Fax +41 21 69229 35
Swiss University