UNIL > Section d'histoire > Enseignement > Maîtrise universitaire

Maîtrise universitaire

Programme des cours (2014-2015)

Vous trouverez ci-dessous, à titre indicatif, la liste des cours offerts par la section d'histoire au niveau de la maîtrise universitaire.

Seuls font foi les horaires officiels tels qu'ils figurent dans la base de données de la Faculté des Lettres.

 

 

 

Maîtrise universitaire

 

HISTOIRE MEDIEVALE

 

 

Voir le monde et le représenter. Voyages et cartographie au Moyen Age

Mme. Eva Pibiri

Mardi, 13h-15h (Hebdomadaire) / Cours-Séminaire / MA / Annuel / Salle Anthropole 3077

 

Histoire culturelle de l'écrit et paléographie médiévale

Prof. Bernard Andenmattent

Orienté sur la période médiévale, ce cours présente un panorama général de l'évolution de l'écriture latine, de la fin de l'Antiquité au début des Temps modernes. Il traite aussi des principales catégories documentaires (sources narratives, chartes, comptabilité, etc.) et
il est conçu comme une initiation à la recherche. Il comprend en outre des exercices collectifs de lecture et de compréhension. Ce cours est destiné aux historiens, historiens de l'art, philologues (français médiéval, latin). Le semestre d'automne comprend une présentation générale de l'écriture latine et une initiation à la lecture, basée essentiellement sur des écritures livresques (manuscrits); il est donc recommandé aux personnes ne devant valider qu'un semestre qui suivent le cours dans le cadre d'une branche littéraire (français médiéval, latin). Le semestre de printemps porte essentiellement sur les sources documentaires (documents d'archives). Il comprend une introduction à la diplomatique et à d'autres sciences auxiliaires (chronologie, héraldique, sigillographie) et une initiation à la recherche dans les dépôts d'archives.

Jeudi, 10h-12h (Hebdomadaire) / Cours-TP / MA / Semestre d'automne / Salle Anthropole 3174
Jeudi, 15h-17h (Hebdomadaire) / Cours-TP / MA / Semestre de printemps / Salle Anthropole 3185

 

Séminaire de recherche

Prof. Martine Ostorero, Prof. Bernard Andenmatten, Mme. Eva Pibiri

Dans ce séminaire ouvert à tous les étudiants en maîtrise ès Lettres/Histoire (obligatoire pour les mémorants en histoire médiévale) l'accent est mis sur les aspects méthodologiques et documentaires du travail de l'historien. Mémorants et doctorants y présentent leurs travaux, des chercheurs leurs recherches en cours. Un certain nombre de séances sont communes aux médiévistes et aux modernistes. Certaines séances permettent l'intervention de disciplines extérieures au domaine de l'histoire (droit, littérature, philosophie, histoire de l'art, histoire de la médecine, archéologie, géographie etc.), mais dont l'apport est déterminant. Ce séminaire sert donc à la formation des étudiants en maîtrise, des mémorants et des doctorants, et à une large circulation de l'information scientifique.
Les étudiant-e-s qui se destinent à choisir l'histoire en discipline principale choisissent la période correspondante à celle dans laquelle ils projettent de faire leur mémoire. Ils présenteront dans le cadre de ce séminaire leur projet de mémoire. Pour les étudiant-e-s en discipline secondaire, il leur sera proposé un travail écrit sur des questions historiographiques ou une validation dans le cadre d'un autre séminaire de Master en histoire médiévale.

Lundi, 17h-19h (Hebdomadaire) / Cours-Séminaire / MA / Annuel / Anthropole 5033

 

HISTOIRE MODERNE

 

 

Histoire et politique : L'humanisme tardif à Lausanne au dix-huitième siècle

Prof. Bela Kapossy

Mardi, 15h-17h (Hebdomadaire) / Cours-Séminaire / MA / Annuel / Salle Anthropole 3088

 

Paléographie de l'époque moderne

Mme. Karine Crousaz

Cet enseignement, centré sur la lecture collective de documents de l'époque moderne et sur l'exposition des abréviations et des écritures les plus courantes, permet d'acquérir les bases nécessaires à la lecture des textes manuscrits rédigés entre le XVIe et le XVIIIe siècle.

Vendredi, 15h-17h (Hebdomadaire) / Cours-TP / MA / Annuel / Salle Anthropole 5136

 

Sources, méthodes et outils pour une nouvelle histoire de la famille et de la parenté

M. Sandro Guzzi-Heeb

Les approches récentes les plus intéressantes et prometteuses en histoire de la famille et de la parenté utilisent des outils complexes – notamment des bases de données généalogiques ou socio-historiques – et des technologies informatiques qui ne sont pas habituelles. Ces méthodes et outils relatifs, toutefois, ne sont pas encore largement utilisés, en raison notamment de la quantité imposante de travail préliminaire nécessaire, par ex. pour la constitution d’un corpus généalogique d’une certaine envergure et qualité.
Dans le cadre d’un enseignement traditionnel, il est donc très difficile, d’initier les étudiant-e-s à ces nouveaux outils et aux possibilités extrêmement intéressantes qu’ils ouvrent. De plus, on ne dispose pas facilement de bases de données généalogiques qui permettent d’illustrer de façon adéquate le potentiel de ces outils et les problèmes qui leur sont relatifs.
C’est la raison pour laquelle je propose un enseignement qui prévoit un séjour d’une semaine auprès du Centre régional d’étude des populations alpines (CREPA) de Sembrancher, qui met à disposition des bases de données généalogiques exceptionnelles, et qui possède une expérience précieuse dans la constitution et l’exploitation de ces bases.
Des intervenants extérieurs offriront une introduction à l’utilisation de plusieurs logiciels ; les étudiant-e-s auront ensuite la possibilité de s’exercer de façon indépendante sous la supervision d’experts.
Une introduction de type traditionnel à l’UNIL présentera les différents problèmes et méthodes de l’histoire de la parenté. Aux archives cantonales vaudoises les étudiant-e-s auront l’occasion de connaître les sources principales du travail, notamment les registres des paroisses et les minutes des notaires.
Enfin, les participants devront rédiger un travail qui se basera sur une étude individuelle des sources et sur l’exploitation d’une base de données, qui pourrait être une base déjà existante ou un outil réalisé par les étudiant-e-s mêmes.

Lundi, 15h-17h (Cours apériodique, environ tous les 15 jours) / Cours-TP / MA / Annuel / Salle Anthropole 3028

Dates: 2014 : 15.09. ; 29.09. ; 13.10. ; 27.10. ; 10.11. ; 24.11. ; 08.12.
2015 : 09.03. ; 30.03. ; 20.04.
Semaine de recherche : 16 – 20. février 2015, CREPA, Sembrancher (VS) ; Journée finale : Présentations et discussion : 15.05. 2015.

 

Séminaire de recherche en histoire moderne

Prof. Bela Kapossy, Prof. Danièle Tosato-Rigo

Avec les nouveaux plans d'études, les étudiant-e-s qui se destinent à choisir l'histoire en discipline principale choisissent la période correspondante à celle dans laquelle ils projettent de faire leur mémoire. Ils présenteront dans le cadre de ce séminaire leur projet de mémoire. Pour les étudiant-e-s en discipline secondaire, un travail écrit sur des questions historiographiques leur sera proposé. Dans ce séminaire ouvert à tous les étudiants en maîtrise ès Lettres/Histoire (obligatoire pour les mémorants en histoire moderne), l'accent est mis sur les aspects méthodologiques et documentaires du travail de l'historien. Mémorants et doctorants y présentent leurs travaux, des chercheurs leurs recherches en cours. Un certain nombre de séances sont communes aux médiévistes et aux modernistes.

Certaines séances permettent l'intervention de disciplines extérieures au domaine de l'histoire (droit, géographie, littérature, histoire de la médecine etc.), mais dont l'apport est déterminant. Ce séminaire sert donc à la formation des étudiants en maîtrise, des mémorants et des doctorants, et à une large circulation de l'information scientifique.
Le séminaire de recherche a lieu tous les quinze jours.

Lundi, 17h-19h (Hebdomadaire) / Séminaire / MA / Annuel / Salle Anthropole 5157

 

HISTOIRE CONTEMPORAINE

 

 

Corruption, blanchiment, criminalité financière: un visage méconnu de la Suisse au 20e siècle

Prof. Sébastien Guex

On ne compte plus les films où figure en bonne place un banquier suisse corrompu ou véreux, du fameux Goldfinger, de la série des James Bond, en 1964, au tout récent The Wolf of Wall Street de Martin Scorsese. En revanche, l'historiographie helvétique s'est très peu intéressée à cet aspect, construisant au contraire une image lisse et «propre en ordre» de la Suisse, centrée autour de clichés comme l'humanitaire, la probité, la ruralité, etc. Dans ce séminaire, on s'intéressera - au travers de cas concrets (liés, par exemple, au secret bancaire, à l'opacité financière, aux ports-francs, etc.) - à cet envers méconnu de l'histoire suisse des 19e et 20e siècles que constituent la corruption, la criminalité financière, la contrebande, le blanchiment d'argent, la fraude fiscale ou encore le commerce d'oeuvres d'art volées. Il s'agira, en travaillant notamment avec des sources (journaux, documents d'archives publiés ou non publiés, etc.), de comprendre les origines, les enjeux, les mécanismes, les conséquences, mais aussi la représentation, dans la littérature ou le cinéma, de ces phénomènes. En fin de compte, peut-être parviendra-t-on à saisir en quoi et pourquoi les deux faces de l'histoire de la Suisse contemporaine ne sont pas contradictoires mais complémentaires?


Jeudi, 13h-15h (Hebdomadaire) / Cours-Séminaire / MA / Semestre d'automne / Salle Anthropole 5157

 

Figures et acteurs du scandale en Suisse XIXe-XXe siècles

Prof. François Vallotton, M. Malik Mazbouri

Moments d’épreuve par la médiation desquels une collectivité humaine teste ses normes et ses valeurs, l’affaire et le scandale, pour rythmer l’histoire des sociétés contemporaines, ont jusqu’à des temps récents peu retenu l’attention des disciplines historiques. L’objectif de ce séminaire de Master, qui portera sur les formes, les fonctions et les effets du scandale et de l’affaire est double. Il consistera, d’abord, à s’interroger sur la légitimité même du scandale et de l’affaire en tant qu’objets d’histoire et sur ce que leur étude peut nous apprendre des tensions et des conflits, mais aussi des consensus, qui travaillent les sociétés contemporaines. Il consistera, ensuite, à s’interroger, à l’aide d’exemples choisis dans l’histoire suisse des XIXe et XXe siècles, sur ce que le scandale et l’affaire nous disent de cette histoire. Des raisons pour lesquelles émerge ou n’émerge pas un scandale, à sa force perturbatrice voire transformatrice et instituante, en passant par l’analyse des raisons pour lesquelles scandales et affaires survivent ou périssent dans les « mémoires collectives » et dans l’historiographie, c’est à une approche résolument multiple et multidisciplinaire qu’invite ce séminaire.

Mardi, 10h-12h (Hebdomadaire) / Cours-Séminaire / MA / Annuel / Salle Anthropole 3185

 

Séminaire de recherche en histoire contemporaine

Prof. Sébastien Guex, Prof. François Vallotton, M. Malik Mazbouri

Avec les nouveaux plans d'études, les étudiant-e-s qui se destinent à choisir l'histoire en discipline principale choisissent la période correspondante à celle dans laquelle ils projettent de faire leur mémoire. Ils présenteront dans le cadre de ce séminaire leur projet de mémoire. Pour les étudiant-e-s en discipline secondaire, un travail écrit sur des questions historiographiques leur sera proposé.

Lundi, 17h-19h / Séminaire / MA / Annuel / Salle Anthropole 4165

Les dates exactes seront précisées en début de semestre

 

TOP ^

Cours offerts par la Faculté des sciences sociales et politiques (SSP) :
Attention à bien respecter les délais et les modalités d’inscription de cette faculté.

 

Histoire de la mondialisation : mouvements sociaux et phénomènes culturels

M. Pierre Singaravelou

Ce cours propose d'explorer l'histoire du monde au 19e siècle (années 1780-années 1920). Ce dernier semble constituer une phase décisive de la mondialisation : l'expansion coloniale, la mise en place d'un système intercontinental de transport et de communication, la massification des migrations, l'essor du capitalisme, l'urbanisation croissante et la diffusion des religions monothéistes ont transformé et uniformisé une grande partie du monde. Toutefois, le 19e siècle ne se résume pas à un processus d'occidentalisation du monde, à partir d'un centre unique. L'analyse multiscalaire (locale, nationale, régionale, mondiale) et l'étude des divers groupes sociaux nous conduisent à envisager la dimension multipolaire de la mondialisation mais aussi les limites de ce phénomène. Cours au semestre de printemps uniquement.

 

Histoire des relations internationales durant la Guerre froide

Prof. Janick Schaufelbuehl, Mme Virginie Fracheboud

Ce séminaire se penche sur les dernières décennies de l'affrontement Est-Ouest, marquées par des crises et transformations de l'économie mondiale et l'émergence de nouveaux mouvements sociaux. Durant cette période, la Guerre froide en Europe est caractérisée par un processus de détente, une nouvelle escalade et finalement par son écroulement, alors que dans les pays de l'hémisphère Sud les conflits entre États-Unis et URSS (et dans une moindre mesure la Chine) se superposent de manière explosive aux enjeux de la décolonisation et du néocolonialisme.
Nous aborderons les tensions internationales des années 1970 et 1980 en nous intéressant en particulier à la perspective du bloc atlantique - que ce soit celle des États-Unis ou celle de ses alliés européens - sur ces crises politiques et conflits militaires au Moyen-Orient, en Iran, au Nicaragua ou encore en Angola. Comment ces enjeux de la Guerre froide au Tiers-monde sont-ils perçus aux États-Unis et en Europe occidentale, comment les gouvernements occidentaux sont-ils impliqués, qu'en est-il des mouvements transnationaux de contestation, quels sont les intérêts des multinationales, etc. ?
Le séminaire est organisé autour d'une première partie de lectures et de discussions communes qui servira à se familiariser avec la problématique et d'une deuxième partie consacrée à des travaux de recherche portant sur un sujet à choix. Ces travaux seront menés sur la base de sources d'époque (documents d'archives publiés, presse, histoire orale...) et seront présentés lors d'une ou deux journées-blocs au mois de mai (il y aura donc une interruption équivalente des séances hebdomadaires durant le semestre). Cours au semestre de printemps uniquement.

 

Droites, extrêmes-droites et populismes au 20e siècle (Histoire du monde occidental)

Prof. Stéfanie Prezioso

On ne compte pas les études sur les régimes fascistes ou dit totalitaires. Dès les années 1970, de nombreuses analyses ont porté sur ce que certains auteurs ont appelé le “consentement” des populations à ce type de régime, soulevant de multiples questions et critiques. Aujourd’hui, l’engouement suscité par des mouvements et partis d’extrêmes-droites et/ou “populistes” questionne à nouveau les modalités de leur montée vers le pouvoir: du Front national en France à l’Aube dorée en Grèce en passant par le Tea Party qui essaime un peu partout dans le Monde occidental, mais aussi de questionner cet étrange phénomène qu’est le M5S en Italie. Il s’agira d’explorer tant les conditions d’émergence de ces phénomènes depuis les lointaines années 1920 jusqu’à nos jours, que leurs dynamiques, en s’intéressant à leurs acteurs et à leurs idéologies. On abordera également la question de l’usage de ces phénomènes dans les discours politiques, ainsi que de leurs représentations médiatiques et culturelles.
Cet enseignement approchera l’ensemble de ces questions en fonction des apports de l’histoire sociale, politique et culturelle, de l’anthropologie historique, de la sociologie et de la psychologie sociale. Les supports pédagogiques seront variés : textes fondamentaux, supports audiovisuels, intervention de chercheurs… Cours au semestre de printemps uniquement.


Politique, argent, sexe et pouvoir. L’Université de Lausanne et ses élites au 20e siècle

Profs. Thomas David et André Mach

Qui sont les professeur-e-s de l’UniL au 20e siècle ? Quels liens entretiennent-ils/elles avec le monde politico-économique et par quels biais ? Dans quelle mesure et de quelles façons le profil des professeur-e-s évolue-t-il au cours du 20e siècle ? Dans quelle mesure ces évolutions peuvent-elles être mises en lien avec les interactions entre la sphère universitaire et le monde extra-académique ?
Dans le cadre de ce séminaire, les étudiant-e-s élaboreront, avec l’aide de l’équipe enseignante, une thématique de recherche collective - l’Université de Lausanne et ses élites - et travailleront en commun pour mener à bien un projet de recherche collectif de bout en bout, c’est-à-dire de la définition de la problématique à la valorisation des résultats de la recherche.
Par le biais de cet enseignement, en collaboration avec l’équipe enseignante, les étudiant-e-s auront l’occasion de faire de la recherche en archives, de la récolte de données et d’acquérir des bases dans plusieurs méthodes de recherche, notamment la prosopographie et l’analyse de réseaux. Ils apprendront aussi à élaborer un site internet, moyen par lesquels les résultats de la recherche seront présentés lors d’une journée de restitution en juin.
Ce cours-séminaire est étroitement lié à un projet de recherche sur les élites académiques suisses au 20e siècle (1910-2000), financé depuis le printemps 2013 par le Fonds national de la recherche scientifique (FNS). Les étudiant-e-s seront encadré-e-s par les personnes dirigeant ce projet, André Mach, Thomas David et, de manière ponctuelle, Felix Bühlmann, ainsi que par les doctorant-e-s collaborant à ce projet, Thierry Rossier et Marion Beetschen. Cours annuel.

Recherche:
 dans ce site:
   
   
 Go
 
rss/atom
Anthropole - CH-1015 Lausanne  - Suisse  -  Tél. +41 21 69228 92  -  Fax +41 21 69229 35
Swiss University