Volumes

2014

Eric Chevalley et Cédric Roduit : La mémoire hagiographique de l'abbaye de Saint-Maurice d'Agaune - Passion anonyme de saint Maurice, Vie des abbés d'Agaune, Passion de saint Sigismond

Cahiers Lausannois d'Histoire Médiévale, vol. 53, Lausanne, 2014.
ISBN : 2-940110-66-2, ISSN : 1661-965X.
CHF 36.- (€ 29.-), frais de port non inclus. > Commande

La mémoire hagiographique de l'abbaye de Saint-Maurice d'Agaune - Passion anonyme de saint Maurice, Vie des abbés d'Agaune, Passion de saint Sigismond

Ce volume rassemble pour la première fois trois documents hagiographiques relatifs aux origines de l'abbaye de Saint-Maurice en Valais. Ces textes - la Passion anonyme de saint Maurice, la Vie des abbés d'Agaune et la Passion de saint Sigismond - comptent parmi les plus anciens témoins évoquant le monastère d'Agaune et constituent des références incontournables pour l'histoire de l'établissement fondé en 515 par Sigismond.

Sur les lieux mêmes où reposaient, selon la tradition, les corps des légionnaires qui, venant de la lointaine Thébaïde, avaient subi le martyre pour rester fidèles à leur foi, fut élevée une abbaye qui s'illustra d'emblée par la splendeur de sa fondation et par l'originalité de sa liturgie. Pour assurer son fonctionnement et la célébration de la louange perpétuelle, on fit venir de très loin des groupes de moines et des guides expérimentés qui en prirent la direction : ce furent les premiers abbés dont la tradition garda le souvenir. Sigismond, le roi fondateur, trahi par les siens et exécuté par les Francs, devint lui aussi l'objet d'un culte : on venait prier sur son tombeau pour se libérer de la fièvre quarte.

La richesse de ce corpus s'explique par l'importance du monastère d'Agaune et l'ancienneté du culte de saint Maurice. Il s'agit donc non seulement de monuments exceptionnels pour l'histoire du Valais, de la Suisse romande et de l'ancien royaume burgonde, mais aussi de témoins privilégiés de la culture et de la spiritualité de l'Occident chrétien à l'époque mérovingienne.

Stéphanie Manzi : Une économie de la pauvreté - La comptabilité du couvent des franciscains de Lausanne à la veille de la Réforme (1532-1536)

Cahiers lausannois d'Histoire Médiévale, vol. 52, Lausanne, 2013.
ISBN : 2-940110-65-4, ISSN : 1661-965X.
CHF 38.- (€ 31.-), frais de port non inclus. > Commande

Une économie de la pauvreté - La comptabilité du couvent des franciscains de Lausanne à la veille de la Réforme (1532-1536)

 CLHM 52

Un document exceptionnel vient éclairer les quatre dernières années de l'existence du couvent de Saint-François de Lausanne: son registre comptable. Datant des années 1532 à 1536, il nous apporte un aperçu détaillé de cette institution religieuse à la veille de la Réforme. Par leur précision, ces comptes nous font réellement entrer dans la vie quotidienne des frères ; ils révèlent leurs dépenses, notamment alimentaires et vestimentaires mais aussi les lourds frais d'entretien des bâtiments conventuels et les rétributions de personnes employées au travail du jardin potager et des vignes. Le document comporte également les rentrées en argent, qui proviennent aussi bien des messes anniversaires fondées par les citoyens de la région lausannoise que de la quête que les frères pratiquent dans un vaste territoire, s'étendant jusqu'en Gruyère et en Valais.
Ainsi, trois siècles après la fondation de l'ordre par saint François d'Assise et l'établissement des franciscains à Lausanne (1258), le couvent vivait encore du revenu aléatoire de la quête et de la prédication, suivant en cela les idéaux originels de pauvreté et d'abandon à la Providence préconisés par l'ordre et son fondateur. Toutefois, les revenus procurés par la quête ne représentent plus que 10% des rentrées, dont la majorité (70 %) est constituée par des rentes provenant des fondations de messes anniversaires.
Dans les années 1530, ce patrimoine suscitait la convoitise de la commune qui se souciait de la bonne gestion du couvent, ainsi que le prouve l'existence d'un 'protecteur', membre du Conseil de ville et chargé par ce dernier de vérifier la bonne tenue de la comptabilité de l'institution. Après la Réforme, la ville mit définitivement la main sur les biens des frères et conserva le registre comptable dans ses archives où il se trouve encore aujourd'hui.
Ouvrage de 300 pages environ, avec édition complète du compte ainsi que des graphiques et des reproductions en couleurs.

2012

Fanny Abbott : Des comptes d'apothicaires. Les épices dans la comptabilité de la Maison de Savoie (XIVe-XVe s.)

Cahiers lausannois d'Histoire Médiévale, vol. 51, Lausanne, 2012.
ISBN : 2-940110-64-6, ISSN : 1661-965X.
CHF 36.- (€ 30.-), frais de port non inclus. > Commande

Des comptes d'apothicaires (couverture)

Les épices sont souvent associées à la cuisine médiévale dans l’imaginaire collectif actuel, mais parfois pour de mauvaises raisons : leur usage massif dans la préparation des mets avait prétendument pour but de masquer le goût des viandes et des poissons avariés. Depuis quelques années, les recherches des historiens de l’alimentation ont permis de redécouvrir une gastronomie médiévale inventive et raffinée, dans laquelle les épices ont une place essentielle tant au niveau visuel que gustatif.
Cet ouvrage présente les résultats d’une étude menée sur les épices dans la documentation comptable de la Maison de Savoie aux XIVe et XVe siècles. A première vue moins significative que les livres de cuisine qui permettent de saisir l’utilisation exacte des épices, la comptabilité se révèle néanmoins riche et précise. En effet, l’analyse des données recueillies dans des comptes inédits permet de découvrir la vaste gamme des produits utilisés à la cour de Savoie et d’apprécier les quantités nécessaires à la consommation alimentaire, voire médicinale, du prince et de son entourage. Cette recherche est également l’occasion de s’intéresser aux modes d’approvisionnements : les épices sont achetées à des apothicaires, mais aussi, au XIVe siècle, perçues sous forme de redevances féodales. Les prix et les quantités sont ainsi aisément quantifiables et ouvrent la voie à des études comparatives.
Parmi les produits consommés à la cour de Savoie figurent des ingrédients bien connus comme la cannelle, le poivre ou le safran. Toutefois les mets qui garnissent la table du prince sont agrémentés de bien d’autres saveurs, souvent oubliées aujourd’hui, comme celle du cubèbe, des graines de paradis ou du poivre long. La cuisine médiévale se révèle ainsi recherchée, colorée et riche en arômes et en goûts.

TOP ^

2009

Carine Dunand : Des montagnards endiablés - Chasse aux sorciers dans la vallée de Chamonix (1458-1462)

Cahiers lausannois d'Histoire Médiévale, vol. 50, Lausanne, 2009.
ISBN : 2-940110-63-8, ISSN : 1661-965X.
CHF 36.- (€ 30.-), frais de port non inclus. > Commande

Entre 1458 et 1462, la vallée de Chamonix vit plusieurs chasses aux sorciers menées par le tribunal d’inquisition de Genève. Treize personnes au moins, parmi lesquelles quatre hommes et neuf femmes, sont condamnées au bûcher pour hérésie après avoir reçu, pour certaines, des peines exemplaires – une particularité toute chamoniarde. L’épouse du plus riche syndic fait partie des victimes. Une partie de leurs biens sont dévolus au prieur, seigneur spirituel et temporel du mandement.
Ces affaires de sorcellerie s’inscrivent dans un contexte local tendu. Le prieur Guillaume de Ravoire, ouvertement concubinaire, attribue toutes les charges politiques aux membres de sa famille, irritant ainsi des habitants farouchement attachés à leurs libertés. Son fils Jacques échappera pour sa part à une tentative de meurtre, alors que son petit-fils Guillaume II, ne pouvant plus faire face à ces communiers indociles, préférera léguer la vallée à la collégiale de Sallanches en 1519.
Les documents édités et traduits ici sont les rares témoins d’une chasse aux sorciers dans le diocèse de Genève à la fin du Moyen Age. Ils permettent de retracer l’activité de l’inquisition genevoise, encore peu connue. Au milieu du XVe siècle, elle semble en concurrence avec les inquisiteurs dominicains de Lausanne et pratique sa tâche avec zèle. Les vice-inquisiteurs Pierre Ginod et Claude Rup, du couvent de Palais, n’hésitent pas à investiguer dans les régions les plus reculées du diocèse, à l’instar de celle de Chamonix.
 

Roberto Biolzi : « Avec le fer et la flamme » - La guerre entre la Savoie et Fribourg (1447-1448)

Cahiers lausannois d'Histoire Médiévale, vol. 49, Lausanne, 2009.
ISBN : 2-940110-62-X, ISSN : 1661-965X.
CHF 36.- (€ 30.-), frais de port non inclus. > Commande

Avec le fer et la flamme (couverture)Nous vous ferons la guerre avec le fer et la flamme. C’est en ces termes que le comte de Gruyère, allié des Savoie et de Berne, défia Fribourg au début de l’année 1448. La guerre occasionna des ravages et des déprédations considérables dans la zone orientale du Pays de Vaud et dans les campagnes autour de Fribourg. Entourée par l’ennemi et abandonnée par son seigneur, Albert VI d’Habsbourg, la ville rendit les armes le 16 juillet à Morat, après sept mois de campagne. Toutefois, malgré la victoire, la résistance opiniâtre de la cité occasionna au trésor savoyard une lourde dépense, aggravant une situation économique générale déjà précaire.
Cet ouvrage reconstruit dans le détail ces opérations militaires grâce à l’analyse systématique des sources comptables savoyardes; celles-ci fournissent une vision d’ensemble de l’organisation tactique de l’armée ducale, ainsi que des rouages financiers nécessaires pour rassembler un contingent adapté aux ambitions des Savoie. Basé sur des sources inédites, ce travail offre une vision renouvelée de ce conflit qui, jusqu’à présent, a surtout été connu d’après le récit du notaire fribourgeois Jean Gruyère.
Ouverte à des perspectives comparatistes, cette recherche se veut ainsi une contribution à l’étude de l’histoire de la guerre et de l’administration des Etats princiers à la fin du Moyen Age.
 

TOP ^

2008

Bernard Andenmatten et alii : Mémoires de cours - Etudes offertes à Agostino Paravicini Bagliani par ses collègues et élèves de l'Université de Lausanne

Cahiers lausannois d’Histoire Médiévale, vol. 48. Lausanne, 2008.
ISBN : 2-940110-60-3, ISSN : 1661-965X.
CHF 48.- (€ 40.-), frais de port non inclus. > Commande

Mémoires de cours (couverture)Ces Mémoires de cours présentent un ensemble de contributions offertes au Professeur Agostino Paravicini Bagliani qui, de 1981 à 2008, a occupé la chaire d’histoire médiévale de la Faculté des Lettres de l’Université de Lausanne.
Le volume est organisé en trois parties: «Histoire religieuse et culturelle», «Histoire du Pays de Vaud et des Etats de Savoie» et «Normes et pratiques juridiques». Il se veut un reflet des stimulantes recherches initiées par le Professeur Paravicini Bagliani dans ses cours et concrétisées dans les mémoires et les thèses qu’il a dirigés. En fondant la collection des Cahiers lausannois d’histoire médiévale, il a également permis à ses étudiants de publier leurs travaux et des sources inédites. A l’occasion de son départ de l’Université de Lausanne, ses collègues, ses proches collaborateurs et ses anciens élèves ont tenu à lui rendre hommage en lui offrant ce 48ème volume.
 

Martine Ostorero : « Folâtrer avec les démons » - Sabbat et chasse aux sorciers à Vevey (1448)

Cahiers Lausannois d'Histoire Médiévale, vol. 47, Lausanne, 2008, 323 pages.
ISBN : 2-940110-61-1, ISSN : 1661-965X.
CHF 36.- (€ 30.-), frais de port non inclus. > Commande

Folâtrer avec les démons (couverture)En mars 1448, dans la région veveysanne, plusieurs individus comparaissent devant l'inquisition. Suspectés de sorcellerie et d'hérésie, ils sont amenés à avouer qu'ils se rendent au sabbat, qu'ils y rencontrent le diable avec lequel ils ont conclu un pacte, qu'ils se livrent à des orgies et qu'ils dévorent des enfants... Sous la torture ils dénoncent leurs complices, qui seront à leur tour poursuivis et condamnés. Nous sommes là face à une véritable chasse aux sorciers, l'une des plus anciennes du Pays de Vaud, et dont la précocité est significative également sur le plan européen.
Ces procès présentent les premières applications pratiques du concept du sabbat, tel qu'il a été élaboré dans les premières décennies du XVe siècle. Les inquisiteurs forcent les accusés à donner une image riche en détails de leurs prétendues activités nocturnes. Les juges ne parlent pas encore de "sorciers", mais d'"hérétiques vaudois modernes", s'inscrivant ainsi dans la continuité du combat de l'Eglise contre les hérésies. Contrairement à certaines idées reçues, on trouve parmi les accusés plus d'hommes que de femmes, de niveau social très varié.
Grâce à la richesse de ces trois procès de sorcellerie, qui sont ici publiés et traduits, apparaissent le mécanisme des persécutions et le fonctionnement du tribunal de l'inquisition, au moment où celle-ci se spécialise dans la lutte contre la sorcellerie et devient de plus en plus efficace. La chasse aux sorciers et sorcières bénéficie d'un large consensus parmi la population où se diffuse l'imaginaire du sabbat, qui entre progressivement dans le domaine du pensable et s'installe dans l'horizon mental du début des Temps modernes.

Réédition (anastatique) de la version parue en 1995 dans la même collection, accompagnée d'une préface.
 

Valérie Lamon Zuchuat : Trois pommes pour un mariage - L'Eglise et les unions clandestines dans le diocèse de Sion (1430-1550)

Cahiers Lausannois d'Histoire Médiévale, vol. 46, Lausanne, 2008, 304 pages.
ISBN : 2-940110-59-X, ISSN : 1661-965X.
CHF 36.- (€ 30.-), frais de port non inclus. > Commande

Trois pommes pour un mariage (couverture)Depuis la seconde moitié du XIIe siècle, le droit canonique défend la théorie consensuelle du mariage. Le mariage est un contrat parfait par le seul consentement des parties; aucune solennité n'est exigée et la présence de témoins n'est pas non plus requise. En 1215, le quatrième concile du Latran édicte une réglementation visant à assurer la publicité du mariage: il rend obligatoire la publication des bans et le mariage doit être célébré en présence d'un prêtre. La pratique valaisanne applique bien mal cette réglementation; on le constate par les mariages clandestins révélés dans de très nombreux litiges matrimoniaux. Ces derniers consistent en des actions en reconnaissance de mariage qui engagent deux parties, dont l'une revendique le mariage et l'autre s'y oppose. Pour soutenir sa requête, la partie demanderesse expose la manière dont le mariage a été conclu.
Cette étude analyse une série de sources judiciaires relatives au mariage valaisan médiéval et se propose de nous éclairer sur quelques pratiques locales. Dans le chapitre premier, il est notamment question de la procédure des actions en reconnaissance de mariage, ce qui permet de répondre à une question-clé: le juge conclut-il généralement au mariage entre les parties?
Le chapitre suivant est dévolu aux récits de mariages clandestins. Lorsque le demandeur conte la manière dont l'union a été conclue, il décrit diverses actions, qui, à ses yeux, valident son mariage: des paroles prononcées, des objets donnés, des actes et des gestes exécutés. Le dernier chapitre est consacré à la perception de ces mariages et répond à plusieurs questions: les ruptures d'engagements matrimoniaux sont-elles tributaires des intérêts socio-économiques? La population valaisanne est-elle respectueuse de l'autorité ecclésiastique? Ces mariages sont-ils vraiment considérés comme clandestins par l'Eglise et les laïcs?
 

<Claude Berguerand : Le duel d'Othon de Grandson (1397) - Mort d'un chevalier-poète vaudois à la fin du Moyen Age

Cahiers Lausannois d'Histoire Médiévale, vol. 45, Lausanne, 2008, 238 pages.
ISBN 2-940110-58-1, ISSN 1661-965X.
CHF 36.- (€ 30.-), frais de port non inclus. > Commande

Le duel d'Othon de Grandson (couverture)Le 7 août 1397, Othon III de Grandson, un des plus célèbres et des plus puissants seigneurs vaudois - et le seul poète d'envergure internationale qu'ait connu le Moyen Age romand -, succomba au cours d'un duel judiciaire qui l'opposait à Gérard d'Estavayer, un petit seigneur de la Broye fribourgeoise. Six ans auparavant, Othon avait été accusé d'avoir favorisé la mort par empoisonnement du comte Amédée VII de Savoie. Pris dans l'imbroglio politique d'une succession comtale difficile, Othon fut entraîné dans le piège tendu par ses ennemis, qui jalousaient tout autant son influence politique et culturelle que ses riches domaines.
En se fondant sur une analyse minutieuse des nombreuses sources disponibles, cet ouvrage a pour objectif de replacer les événements liés à ce célèbre duel dans leur contexte historique. Plutôt que de chercher à démasquer un hypothétique coupable de la mort du comte, il explore les causes directes ou indirectes qui aboutirent à la disparition d'une des plus anciennes et des plus puissantes familles nobles du pays de Vaud.
Au-delà d'un simple combat entre deux seigneurs vaudois, cette affaire voit s'impliquer la Maison de Savoie ainsi que les puissants princes de la Maison de Valois. Plus localement elle est liée aux problèmes de succession des seigneurs d'Aubonne et de Coppet, à la félonie du sire Hugues de Grandson et à l'hostilité des Etats de Vaud et des communes vaudoises envers le dernier représentant des sires de Grandson.
 

Salima Moyard : Crime de poison et procès politique à la Cour de Savoie - L'affaire Pierre Gerbais (1379-1382)

Cahiers Lausannois d'Histoire Médiévale, vol. 44, Lausanne, 2008, 301 pages.
ISBN : 2-940110-57-3, ISSN : 1661-965X.
CHF 48.- (€ 40.-), frais de port non inclus. > Commande

Crime de poison et procès politique à la Cour de Savoie (couverture)Au coeur des Etats de Savoie de la fin du XIVe siècle, Hugues, seigneur de Grammont dans le Bugey, décède le 29 septembre 1375. Cette mort, dont les causes semblent suspectes, déclenche une procédure longue de quatre ans, au motif d'empoisonnement contre le trésorier général du comte Amédée VI, le bourgeois Pierre Gerbais, devenu conseiller comtal, puissant châtelain et, d'une certaine manière, héritier du noble décédé. Gerbais a-t-il précipité la mort du seigneur de Grammont pour s'emparer des possessions bugistes de l'ancienne famille rurale et déshériter ainsi le frère cadet, Geoffroy de Grammont, étrangement écarté de la succession?
Sur la base de cette accusation d'empoisonnement, une véritable procédure pénale est engagée par la famille du défunt pour tenter de récupérer les possessions et surtout l'influence locale sur le point d'être perdues au profit de cet ambitieux officier devenu trop puissant. Au premier niveau de compréhension du procès s'ajoute donc un niveau de lecture plus politique, où s'entremêlent enjeux locaux, intérêts pécuniaires du comte et conflits plus généraux entre bourgeoisie d'offices et vieille noblesse d'épée.
Ce procès, presque entièrement inédit, n'a jusqu'ici jamais été étudié en profondeur. Il se base sur un corpus de sources important mais toutefois lacunaire, obligeant à diverses reconstitutions et hypothèses. Un autographe étonnant de Pierre Gerbais et des centaines de dépositions de témoins des environs, entendus soit par l'accusation soit par la défense, constituent les pièces les plus intéressantes du dossier, auxquelles il faut ajouter une vingtaine de documents médicaux - questions, témoignages, expertises - qui dissertent sur la réalité ou non de l'empoisonnement et qui forment la principale originalité de cette affaire.
En plus d'éditer la quasi-totalité des pièces conservées du procès, permettant un accès direct à des documents extrêmement riches, cette étude reconstitue aussi, grâce à l'analyse des documents, la dynamique de l'affaire alternant entre procédure d'accusation et de défense. A travers la reconstitution des listes des questions d'interrogatoires qui n'ont pas été conservées, elle permet de comprendre les stratégies des parties en présence et, plus largement, les enjeux officiels et officieux de ce procès. Enfin, grâce à une comparaison avec des procès politiques savoyards postérieurs, qui sont eux mieux connus (Grandville, Bolomier, Lageret...), cette étude, se situant au carrefour du travail sur les sources, de la médecine médiévale, du domaine judiciaire et de la grande politique, met en lumière le caractère précurseur du cas Gerbais.
 

Le Plaict Général de Lausanne de 1368 « translaté de latyn en françois » - édité par Yann Dahhaoui, commenté par Jean-François Poudret

Cahiers Lausannois d'Histoire Médiévale, vol. 43, Lausanne, 2008, 93 pages.
ISBN 2-940110-56-5, ISSN 1661-965X.
CHF 30 - (€ 24.-), frais de port non inclus. > Commande

«C'est le plait general de Lausanne translaté de latyn en françoys». Ainsi s'intitule une traduction anonyme, réalisée à la fin du Moyen Age, du Plaict Général de Lausanne, recueil des droits et coutumes de la ville. Conservés aux Archives communales de Vevey, les seize feuillets sur lesquels sont transcrits les articles du Plaict et leur répertoire avaient été remployés pour renforcer la couverture d'une reliure, dans laquelle ils furent retrouvés en 1942.
La traduction française du Plaict Général présente un triple intérêt. Sur un plan philologique et linguistique, elle renseigne sur la langue et le style du traducteur, voire sur ceux du copiste qui a retranscrit cette traduction et, de manière plus générale, sur la maîtrise de l'ancienne langue française, à une époque où, dans notre pays, les actes étaient encore presque toujours rédigés en latin. En outre, ce texte est un des rares témoins lausannois de traduction d'un texte latin en langue vernaculaire. Enfin, il permet de lever certaines ambiguïtés du texte latin de cette charte fondamentale pour l'histoire du droit lausannois.
L'édition critique commentée de ce texte souhaite rendre la traduction du Plaict Général de Lausanne accessible au public qui pourra désormais lire en français un monument de l'histoire du Pays de Vaud médiéval.

TOP ^

2007

Sophie Simon : « Si je le veux, il mourra ! » Maléfices et sorcellerie dans la campagne genevoise (1497-1530)

Cahiers Lausannois d'Histoire Médiévale, vol. 42, Lausanne, 2007, 304 pages.
ISSN 1661-965X, ISBN 2-940110-55-7.
CHF 36.- (€ 30.-), frais de port non inclus. > Commande

En 1497 comparaît au château de Peney Rolette de Thufo. Interrogée puis torturée par un inquisiteur dominicain de Genève, elle finit par confesser ses crimes: elle reconnaît avoir rencontré le diable au sabbat et avoir conclu un pacte avec lui. Deux ans plus tard, Etienne de Thufo, accusé des mêmes crimes, demande à être pourvu d'un avocat, tandis que le procureur de la foi réclame sa mise à la question. Au même moment Peronette Verneye nie les crimes qui lui sont reprochés. Elle sera condamnée à deux ans de bannissement ainsi qu'à un pèlerinage à Notre-Dame-du-Puy.

Trente ans plus tard, en 1530, une grande enquête sur la sorcellerie est ouverte dans le mandement de Peney. Vingt-deux personnes sont dénoncées: on leur reproche d'avoir pratiqué des maléfices allant de la simple maladie à l'homicide, en passant par l'avortement. Ces dénonciations finissent par entraîner un climat d'insécurité et de méfiance dans les villages.
 

Inquisition et sorcellerie en Suisse romande : Le registre Ac 29 des Archives cantonales vaudoises (1438 - 1528) - textes réunis par Martine Ostorero et Kathrin Utz Tremp en collaboration avec Georg Mode

Cahiers Lausannois d'Histoire Médiévale, vol. 41, Lausanne, 2007, 561 pages.
ISBN : 2-940110-54-9, ISSN : 1661-965X, .
CHF 48.- (€ 40.-), frais de port non inclus. > Commande

Inquisition et sorcellerie en Suisse romande (couverture)Le registre Ac 29 des Archives cantonales vaudoises est une mine d'or pour l'histoire de la sorcellerie en Suisse romande à la fin du Moyen Age. De ce recueil, pourtant étudié depuis plus de vingt ans, cinq procès étaient encore inédits. Ils révèlent de nouvelles histoires de «sorciers» ou de «sorcières» et permettent de suivre la diffusion progressive de l'imaginaire du sabbat. Le présent ouvrage en propose l'édition, la traduction en français et une analyse approfondie.

Ce volume - qui présente pour la première fois une synthèse sur l'activité et l'organisation de l'inquisition dans les diocèses de Lausanne, Genève et Sion à la fin du Moyen Age - nous fait découvrir les personnalités des inquisiteurs et leurs différents parcours. Il contient aussi une série de documents découverts récemment qui apportent un éclairage nouveau sur les chasses aux sorcières en Suisse romande.
 

Lionel Dorthe : Le berger et son troupeau - Prieurs et curés d'Ayent en conflit (diocèse de Sion - 15e siècle)

Cahiers Lausannois d'Histoire Médiévale, vol. 40, Lausanne, 2007, 363 pages.
ISBN : 2-940110-53-0, ISSN : 1661-965X.
CHF 36.- (€ 30.-), frais de port non inclus. > Commande

Le berger et son troupeau (couverture)Au milieu du XVe siècle, la paroisse d'Ayent, en Valais, connaît d'importants changements: à cette période, le desservant paroissial du lieu reçoit officiellement le titre de curé, alors qu'il n'était, jusqu'alors, que le vicaire salarié du moine bénédictin à la tête du prieuré de Saint-Romain. La cohabitation entre le prêtre séculier et son supérieur religieux posait le problème de leurs droits respectifs. En 1457, l'évêque de Sion prononce un arbitrage favorable aux prétentions du vicaire du prieur. Ce gain d'autonomie de la cure face au prieuré est le signe le plus visible d'une évolution qui remonte à la fin du XIIIe siècle, époque de la fondation de la paroisse d'Ayent. Auparavant, le village dépendait de la paroisse de Sion et l'église de Saint-Romain n'avait guère qu'une fonction priorale. Le conflit entre le curé et le prieur d'Ayent, qui est ici étudié sur la base d'une documentation juridique inédite, est aussi le reflet du rôle que la population commence alors à jouer au sein de la paroisse: d'abord en préférant Saint-Romain à l'ancien bourg d'Ayent, qui se trouvait à l'intérieur des remparts du château, ensuite en se constituant en communauté ou en confrérie du Saint-Esprit. C'est dans ce nouvel espace que s'est progressivement imposée la figure du curé comme chef spirituel guidant son troupeau.
 

TOP ^

2006

Prisca Lehmann : La répression des délits sexuels dans les Etats savoyards - Châtellenies des diocèses d'Aoste, Sion et Turin, fin XIIIe-XVe siècle

Cahiers Lausannois d'Histoire Médiévale, vol. 39, Lausanne, 2006, 409 pages.
ISBN : 2-940110-52-2, ISSN : 1661-965X.
CHF 36.- (€ 30.-), frais de port non inclus. > Commande

La répression des délits sexuels dans les Etats savoyards (couverture)Les châtelains du comte de Savoie rendent chaque année des comptes précis de leur activité. Parmi les recettes, ils enregistrent de nombreuses amendes pécuniaires (banna), encaissées au nom de la justice. A chaque fois, un bref texte nous renseigne sur la faute commise, les coupables et leurs victimes, et sur les circonstances aggravantes ou atténuantes. Parmi les multiples délits sanctionnés - tels que des vols, des rixes, des injures, des infractions aux accords commerciaux et à la propriété privée - les banna dévoilent aussi parfois des aspects relatifs à la sphère intime des habitants des Alpes et au contrôle des moeurs à la fin du Moyen Age. Ce livre repose sur quelque 2100 amendes infligées pour des délits à caractère sexuel, comme la fornication simple, l'adultère, le viol ou l'inceste. Ce corpus s'étend de la fin du XIIIe à la fin du XVe siècle; il touche vingt-huit châtellenies situées dans les diocèses d'Aoste, de Sion et de Turin. Cette documentation est complétée par un ensemble de statuts communaux et de chartes de franchises. Les données recueillies permettent d'étudier le vocabulaire des châtelains et de leurs clercs, d'établir une typologie des délits et d'observer les pratiques sexuelles réprimées. On peut, en s'interrogeant sur les acteurs et les victimes, esquisser la sociologie de cette délinquance. Enfin, à travers ces textes, on entrevoit la volonté, de la part de l'autorité laïque, de contrôler les moeurs, de protéger le mariage, de défendre la famille et son honneur.
 

Clémence Thévenaz Modestin : Un mariage contesté - L'union de la Cité et de la Ville inférieure de Lausanne

Cahiers Lausannois d'Histoire Médiévale, vol. 38, Lausanne, 2006, 380 pages.
ISBN : 2-940110-51-4, ISSN : 1661-965X.
CHF 36.- (€ 30.-), frais de port non inclus. > Commande

Le 6 juillet 1481 est signé solennellement dans le cloître de la cathédrale, en présence des chanoines, des clercs et de toute la communauté lausannoise, un acte qui allait marquer un tournant dans l'histoire de la ville: l'union de la Cité et de la Ville inférieure. Cette fusion de deux administrations municipales jusqu'alors distinctes avait été préparée depuis longtemps, puisque c'est en 1478 que la Ville inférieure en avait approuvé le principe. La découverte de sources inédites révèle cependant que ce «mariage» était contesté. Alors que Cité et Ville inférieure s'étaient unies une première fois par un acte du 9 juillet 1480, le Chapitre, impliqué dans l'administration de la Cité, refusait de reconnaître la nouvelle entité. C'est après une période d'intenses négociations que les deux communautés parviennent à gagner l'accord des chanoines, matérialisé par la signature d'un second acte le 6 juillet 1481. Cette signature ne met pas fin aux contestations, car l'évêque refuse la nouvelle donne. S'ensuit une période mouvementée qui voit se succéder appels en justice, émeutes et arbitrages entre l'évêque et les Lausannois. Ces péripéties ne parviennent cependant pas à dissoudre le lien qui avait fait de Lausanne une ville unifiée.
 

TOP ^

2005

Marie-Noëlle Jomini, Marie-Hélène Moser, Yann Rod : Les hôpitaux vaudois au Moyen Âge - Lausanne, Lutry, Yverdon. Textes édités par Y. Rod

Cahiers Lausannois d'Histoire Médiévale, vol. 37, Lausanne, 2005, 448 pages.
ISBN : 2-940110-50-6, ISSN : 1661-965X.
CHF 42.- (€ 35.-), frais de port non inclus. > Commande

Les hôpitaux vaudois au Moyen Âge (couverture)Un hôpital médiéval est avant tout un lieu d'accueil pour les pauvres, les pèlerins, les mendiants, les infirmes et les orphelins. Comme les maladreries ou les léproseries, les hôpitaux occupent une place importante au sein de l'économie médiévale de l'assistance.
Ce volume réunit trois études différentes, ayant le même objectif, celui de mettre en valeur les riches fonds d'archives vaudois dans le domaine de l'histoire des hôpitaux médiévaux.
L'hôpital Notre-Dame de Lausanne que traite Marie-Hélène Moser, était le plus important établissement de la ville au Moyen Age. Les douze comptes étudiés (1374-1398) sont les plus anciens conservés. Ils permettent une analyse fine sur le plan de sa gestion économique.
L'Hôpital Neuf de Lutry, fondé en 1348, par la ville, a été longtemps géré de manière indépendante par la confrérie du Saint-Esprit. Marie-Noëlle Jomini reconstruit le rôle social et charitable de la confrérie et les liens qui se tissent entre les acteurs de l'assistance.
L'hôpital d'Yverdon est étudié par Yann Rod sur un siècle (de 1389 à 1493). C'est l'époque où les communes du Pays de Vaud s'émancipent de l'autorité savoyarde. L'histoire de l'hôpital d'Yverdon est aussi celle de la montée en puissance du pouvoir communal; elle est donc à la fois économique, sociale et politique.
 

Thalia Brero : Les baptêmes princiers - Le cérémonial dans les cours de Savoie et de Bourgogne (XVe-XVIe s.)

Cahiers Lausannois d'Histoire Médiévale, Vol.36, Lausanne, 2005, 468 pages.
ISBN : 2-940110-49-2, ISSN : 1661-965X.
CHF 42.- (€ 35.-), frais de port non inclus. > Commande

Les baptêmes princiers (couverture)La naissance d'un enfant princier était un événement de toute première importance. La ville dans laquelle se déroulaient les réjouissances était mise à l'honneur et ses habitants contribuaient à l'organisation de la fête. La cérémonie du baptême permettait au prince de montrer à ses sujets sa puissance, de mettre en avant certains membres de la cour et de proclamer la continuité de la dynastie. La place de chacun dans le rituel trahissait le rang qu'il occupait au sein de l'entourage du souverain.
Cette étude est centrée sur les plus anciens récits illustrant ce cérémonial à la cour de Savoie. Ils concernent les baptêmes d'Adrien (1522) et d'Emmanuel-Philibert (1528), tous deux fils du duc Charles II de Savoie et de Béatrice de Portugal. Particulièrement détaillés, ces textes dépeignent tous les aspects du baptême d'un enfant princier: les pièces poétiques rédigées pour l'occasion, l'ornementation de l'église et des chambres du château, la création d'une «rue artificielle» pour la procession conduisant l'enfant aux fonts, l'agencement de ce cortège, le rituel, les feux d'artifice, les banquets et les jeux clôturant la journée.
Cette reconstitution du baptême princier s'est élargie à d'autres grandes cours de la fin du Moyen Age et du début de l'époque moderne: Bourgogne, France, Angleterre. Il s'agit de la première étude historique comparée de ce genre.
 

TOP ^

2004

Adrien de Riedmatten : Humbert le Bâtard - Un prince aux marches de la Savoie

Cahiers Lausannois d'Histoire Médiévale, Lausanne, volume 35, 2004, 596 pages.
ISBN : 2-940110-48-4, ISSN : 1661-965X,
CHF 48.- (€ 40.-), frais de port non inclus. > Commande

Humbert le Bâtard. Un prince aux marches de la Savoie (couverture)De la Savoie aux confins de l'Orient, de la mer de Marmara au rivages d'Estavayer-le-Lac, le destin d'un grand seigneur, Humbert, bâtard de Savoie, jeune croisé d'un ultime sursaut de la Chrétienté, héros malheureux, puis ambassadeur, conseiller, chef de guerre. Apanagé dans le Pays de Vaud, Humbert, demi-frère bâtard d'Amédée VIII, comte, puis duc, de Savoie, et enfin dernier anti-pape de l'histoire sous le nom de Félix V, y sera le garant de l'autorité savoyarde, autorité qu'il aura à défendre contres des voisins intéressés, des vassaux rebelles, des sujets révoltés et quelques Sarrasins égarés.
De sa période staviacoise, Humbert le Bâtard laissera une source unique, le livre de compte de ses dépenses journalières pendant plus de deux ans, véritable photographie du quotidien d'un seigneur 'vaudois' du XVe siècle, au demeurant le seul membre illustre de la Maison de Savoie à avoir séjourné de façon régulière au nord du Léman et qui donna son visage actuel au célèbre château de Chenaux; un trésor à tout point de vue dont on trouvera ici la première édition complète.
Biographie sélective du dernier grand Savoie en terre vaudoise, un bâtard recalé au nord des possessions, dont la sagesse, la prudence et la ténacité, d'un modeste vassal à la tête d'une mosaïque de petites seigneuries, feront un prince aux marches de la Savoie.
 

TOP ^

2003

L'itinérance des seigneurs (XIVe-XVIe siècles), études publiées par A. Paravicini Bagliani, E. Pibiri, D. Reynard

Cahiers Lausannois d'Histoire Médiévale, vol. 34, Lausanne, 2003, 413 pages.
ISBN : 2-940110-47-6, ISSN : 1661-965X.
CHF 36.- (€ 30.-), frais de port non inclus. > Commande

Actes du colloque international de Lausanne et Romainmôtier, 29 novembre - 1er décembre 2001. L'itinérance rythme la vie des seigneurs au Moyen Age et ordonne la vie des cours à différents niveaux: politique, diplomatique, religieux et de la vie matérielle.
 

Arthur Bissegger : Une paroisse raconte ses morts - L'obituaire de l'église Saint-Paul à Villeneuve (XIVe-XVe siècles)

Cahiers Lausannois d'Histoire Médiévale, vol. 33, Lausanne, 2003, 448 pages.
ISBN : 2-940110-46-8.
CHF 36.- (€ 30.-), frais de port non inclus. > Commande

L'étude de l'obituaire de l'église Saint-Paul à Villeneuve nous donne un aperçu de l'histoire d'une paroisse et de l'activité liturgique d'une église à la fin du Moyen Age.

Lisane Lavanchy : Écrire sa mort, décrire sa vie - Testaments de laïcs lausannois (1400-1450)

Cahiers Lausannois d'Histoire Médiévale, vol. 32, Lausanne, 2003, 381 pages.
ISBN : 2-940110-45-X, ISSN : 1661-965X.
CHF 36.- (€ 30.-), frais de port non inclus. > Commande

Les testaments permettent à l'historien d'entreprendre une réflexion dans bien de domaines, d'histoire sociale, économique, religieuse et mentale. L'ouvrage présente une douzaine de testaments, en édition critique et en traduction française.

TOP ^

2002

Viviane Von Kaenel : Histoire patrimoniale et mémoire familiale

Cahiers Lausannois d'Histoire Médiévale, vol. 31, Lausanne, 2002, 174 pages.
ISBN 2-940110-44-1, ISSN : 1661-965X.
CHF 36.- (€ 30.-), frais de port non inclus. > Commande

Étude de l'inventaire des archives de la famille Bouvier (1445) qui permet d'observer une pratique archivistique originale et de mettre en lumière les stratégies mises en oeuvre par une famille dans la constitution d'un patrimoine foncier.

Denis Reynard : Histoires d'eau - Bisses et irrigation en Valais au XVe siècle

Cahiers Lausannois d'Histoire Médiévale, vol. 30, Lausanne, 2002, 252 pages.
ISBN : 2-940110-43-3.
CHF 36.- (€ 30.-), frais de port non inclus. > Commande

En Valais, l'irrigation est un phénomène d'importance qui permet de dévoiler plusieurs facettes du fonctionnement des communautés rurales.
 

TOP ^

2001

Le cartulaire de l'abbaye cistercienne de Hautcrêt (fin XIIe siècle), éd. par Alexandre Pahud, Bernadette Perreaud et Jean-Luc Rouiller

Cahiers Lausannois d'Histoire Médiévale, vol. 29, Lausanne, 2001, 228 pages.
ISBN 2-940110-42-5.
CHF 36.- (€ 30.-), frais de port non inclus. > Commande

Étude d'une institution monastique encore mal connue, et à travers celle-ci, d'un pan de l'histoire du Pays de Vaud au XIIe siècle.
 

Nathalie Blancardi : Les petits princes - Enfance noble à la cour de Savoie (XVe siècle)

Cahiers Lausannois d'Histoire Médiévale, vol. 28, Lausanne, 2001. 296 pages.
ISBN 2-940110-41-7.
CHF 36.- (€ 30.-), frais de port non inclus. > Commande

Une riche documentation comptable permet de connaître la vie (et les circonstances de la mort également) des jeunes enfants des Savoie.
 

TOP ^

2000

Pierre II de Savoie, le « Petit Charlemagne » († 1268), études publiées par B. Andenmatten, A. Paravicini Bagliani, E. Pibiri

Cahiers Lausannois d'Histoire Médiévale, vol. 27, Lausanne, 2000, 444 pages.
ISBN : 2-940110-40-9.
CHF 48.- (€ 40.-), frais de port non inclus. > Commande

Les études rassemblées ici insèrent le destin de Pierre II dans un contexte large qui est celui de la construction de l'État savoyard.
 

TOP ^

1999

L'imaginaire du sabbat - Édition critique des textes les plus anciens (1430 c.-1440 c.), réunis par Martine Ostorero, Agostino Paravicini Bagliani, Kathrin Utz Tremp, en collab. avec Catherine Chène

Cahiers Lausannois d'Histoire Médiévale, vol. 26, Lausanne, 1999, 571 pages.
ISBN : 2-940110-16-6.
CHF 48.- (€ 40.-), frais de port non inclus. > Commande

En l'espace d'une décennie, le fantasme du sabbat des sorciers et des sorcières se met en place.
 

Georg Modestin : Le diable chez l'évêque - Chasse aux sorciers dans le diocèse de Lausanne (vers 1460)

Cahiers Lausannois d'Histoire Médiévale, vol. 25, Lausanne, 1999, 403 pages.
ISBN : 2-940110-15-8.
CHF 36.- (€ 30.-), frais de port non inclus. > Commande

Une vague de persécutions menées à l'instigation de l'évêque de Lausanne.
 

Clémence Thévenaz : Écrire pour gérer - Les comptes de la commune de Villeneuve autour de 1300

Cahiers Lausannois d'Histoire Médiévale, vol. 24, Lausanne, 1999, 425 pages.
ISBN : 2-940110-14-X.
CHF 36.- (€ 30.-), frais de port non inclus. > Commande

La vie d'une commune à travers la plus ancienne comptabilité de Suisse romande.
 

TOP ^

1998

Eva Pibiri : Sous la férule du maître - Les écoles d'Yverdon (14e-16e siècles); Avec une étude de Pierre Dubuis : Les écoles en Suisse romande à la fin du Moyen Age

Cahiers Lausannois d'Histoire Médiévale, vol. 23, Lausanne, 1998, 245 pages.
ISBN : 2-940110-13-1.
CHF 36.- (€ 30.-), frais de port non inclus. > Commande

Étude originale des enseignants, de leur formation et de leurs activités extra-scolaires.
 

Patrick Gyger : L'épée et la corde - Criminalité et justice à Fribourg (1475-1505)

Cahiers Lausannois d'Histoire Médiévale, vol. 22, Lausanne, 1998, 422 pages.
ISBN 2-940110-12-3.
CHF 36.- (€ 30.-), frais de port non inclus. > Commande

Les Livres Noirs de Fribourg révèlent le cortège des supplices appliqués par la justice médiévale.
 

Alexandre Pahud : Le cartulaire de Romainmôtier (XIIe siècle) - Introduction et édition critique

Cahiers Lausannois d'Histoire Médiévale, vol. 21, Lausanne, 1998, 245 pages.
ISBN 2-940110-11-5.
CHF 36.- (€ 30.-), frais de port non inclus. > Commande

Une source capitale de l'histoire du Pays de Vaud et de la Franche-Comté.

 

 

TOP ^

1997

Laurence Pfister : L'enfer sur terre - Sorcellerie à Dommartin (1498)

Cahiers Lausannois d'Histoire Médiévale, vol. 20, Lausanne, 1997, 325 pages.
ISBN : 2-940110-10-7.
CHF 36.- (€ 30.-), frais de port non inclus. > Commande

1498, le village de Dommartin va vivre au rythme des accusations et des dénonciations.
 

Matthias Wirz : « Muerent les moignes ! » - La révolte de Payerne (1420)

Cahiers Lausannois d'Histoire Médiévale, vol. 19, Lausanne, 1997, 336 pages.
ISBN 2-940110-09-3.
CHF 36.- (€ 30.-), frais de port non inclus. > Commande

Une insurrection contre le prieur de Payerne; réunions secrètes et cavalcades carnavalesques.
 

TOP ^

1996

Sandrine Strobino : Françoise sauvée des flammes? Une Valaisanne accusée de sorcellerie au XVe siècle

Cahiers Lausannois d'Histoire Médiévale, vol. 18, Lausanne, 1996.
Epuisé.

Accusée de sorcellerie, Françoise Bonvin est défendue par la population.

 

Eva Maier : Trente ans avec le diable - Une nouvelle chasse aux sorciers sur la Riviera lémanique (1477-1484)

Cahiers Lausannois d'Histoire Médiévale, vol. 17, Lausanne, 1996, 461 pages.
ISBN 2-940110-07-7.
CHF 36.- (€ 30.-), frais de port non inclus. > Commande

Partant des bords du Léman, une nouvelle persécution éclate, après trente ans d'interruption.
 

TOP ^

1995

Pierre Dubuis : Les vifs, les morts et le temps qui court - Familles valaisannes 1400-1550

Cahiers Lausannois d'Histoire Médiévale, vol. 16, Lausanne, 1995, 318 pages.
ISBN : 2-940110-06-9.
CHF 36.- (€ 30.-), frais de port non inclus. > Commande

Comment les Valaisans ont-ils vécu les événements qui scandent leur existence?
 

Martine Ostorero : « Folâtrer avec les démons » - Sabbat et chasse aux sorciers à Vevey (1448)

Cahiers Lausannois d'Histoire Médiévale, vol. 15, Lausanne, 1995.
Epuisé. Nouvelle édition : Cahiers Lausannois d'Histoire Médiévale, vol. 47, Lausanne, 2008. > Cf. supra.

Histoire d'une des plus anciennes chasses aux sorciers du Pays de Vaud.
 

Catherine Chène : Juger les vers - Exorcismes et procès d'animaux dans le diocèse de Lausanne (XVe-XVIe s.)

Cahiers Lausannois d'Histoire Médiévale, vol. 15, Lausanne, 1995, 194 pages,.
ISBN 2-940110-04-2.
CHF 30.- (€ 24.-), frais de port non inclus. > Commande

Populations et vers blancs s'affrontent, par procureurs interposés.
 

TOP ^

1994

Pierre Dubuis : Le jeu de la vie et de la mort - La population du Valais (XIVe-XVIe s.)

Cahiers Lausannois d'Histoire Médiévale, vol. 13, Lausanne, 1994.
ISBN : 2-940110-03-4, ISSN : 1661-965X.
CHF 36.- (€ 30.-), frais de port non inclus. > Commande

La démographie valaisanne révèle une société en constante mutation.
 

Claire Martinet : L'Abbaye du Lac de Joux, des origines au XIVe siècle; avec une étude de Jean-Luc Rouiller : Les sépultures des seigneurs de La Sarraz

Cahiers Lausannois d'Histoire Médiévale, vol. 12, Lausanne, 1994.
ISSN 1661-965X, ISBN 2-940110-02-6.
CHF 30.- (€ 24.-), frais de port non inclus. > Commande

Histoire de la fondation de l'abbaye et des sépultures des seigneurs de La Sarraz.
 

Guido Castelnuovo : Seigneurs et lignages dans le Pays de Vaud - Du royaume de Bourgogne à l'arrivée des Savoie; trad. C. Häusler, éd. M. Ostorero

Cahiers Lausannois d'Histoire Médiévale, vol. 11, Lausanne, 1994, 236 pages.
ISBN : 2-940110-00-X, ISSN : 1661-965X.
CHF 30.- (€ 24.-), frais de port non inclus. > Commande

Étude d'une douzaine de seigneurs et de lignages qui se partagent le Pays de Vaud entre la fin du Royaume de Bourgogne (1032) et l'arrivée de la Maison de Savoie au nord du Léman (1240ca).
 

Héraldique et emblématique de la Maison de Savoie : éd. par Bernard Andenmatten, Agostino Paravicini Bagliani, Annick Vadon

Cahiers Lausannois d'Histoire Médiévale, vol. 10, Lausanne, 1994, 231 pages.
ISSN 1661-965X, ISBN 2-940110-01-8.
CHF 30.- (€ 24.-), frais de port non inclus. > Commande

Héraldique de la Maison de Savoie à la fin du Moyen Age.
 

TOP ^

1993

Nadia Pollini : La mort du Prince - Rituels funéraires de la Maison de Savoie (1343-1451)

Cahiers Lausannois d'Histoire Médiévale, vol. 9, Lausanne, 1993.
286 pages, CHF 30.- (€ 24.-), frais de port non inclus. > Commande

Un cérémonial pour affirmer la continuité dynastique.
 

Agnès Page : Vêtir le Prince - Tissus et couleurs à la Cour de Savoie (1427-1447)

Cahiers Lausannois d'Histoire Médiévale, vol. 8, Lausanne, 1993
CHF 30.- (€ 24.-), frais de port non inclus. > Commande

Couleurs, tissus et vêtements révèlent réseaux personnels, préférences et modes.
 

TOP ^

1992

Piera Borradori : Mourir au Monde - Les lépreux dans le Pays de Vaud (XIIIe-XVIIe siècle)

Cahiers Lausannois d'Histoire Médiévale, vol. 7, Lausanne, 1992, 243 pages.
CHF 30.- (€ 24.-), frais de port non inclus. > Commande

Répertoire des léproseries vaudoises au Moyen Age; reconstitution de la vie du lépreux, qui oscille entre l'exclusion et la solidarité.

Le Pays de Vaud vers 1300 - sous la direction d'Agostino Paravicini Bagliani

Cahiers Lausannois d'Histoire Médiévale, vol. 6, Lausanne, 1992.
Epuisé.

Rapports entre l'évêque de Lausanne, la noblesse et les Savoie; justice et administration; vie religieuse et urbaine; monuments et monnaies. Une époque cruciale.
 

TOP ^

1991

Ilaria Taddei : Fête, jeunesse et pouvoirs - L'Abbaye des Nobles Enfants de Lausanne

Cahiers Lausannois d'Histoire Médiévale, vol. 5, Lausanne, 1991, 218 pages.
CHF 30.- (€ 24.-), frais de port non inclus. > Commande

L'Abbaye des jeunes lausannois organise fêtes, jeux et rites d'inversion face à l'évêque.

Justin Favrod : La chronique de Marius d'Avenches (455-581)

Cahiers Lausannois d'Histoire Médiévale, vol. 4, Lausanne, 1991, 139 pages.
CHF 30.- (€ 24.-), frais de port non inclus. > Commande

Nouvelle édition critique de la Chronique de Marius, avec traduction et commentaire historique.
 

Françoise Badel : Un Évêque à la Diète - Le voyage de Guillaume de Challant

Cahiers Lausannois d'Histoire Médiévale, vol. 3, Lausanne, 1991.
Epuisé.

En 1422, l'évêque de Lausanne Guillaume de Challant se rend à la Diète de l'empereur Sigismond.
 

TOP ^

1989

Véronique Pasche : « Pour le salut de mon âme » - Les Lausannois face à la mort (XIVe siècle)

Cahiers Lausannois d'Histoire Médiévale, vol. 2, Lausanne, 1989.
Epuisé.

Étude des testaments lausannois du XIVe siècle, sous l'angle des attitudes face à la mort.
 

Pierre-Han Choffat : La Sorcellerie comme exutoire - Tensions et conflits locaux : Dommartin 1524-1528

Cahiers Lausannois d'Histoire Médiévale, vol. 1, Lausanne, 1989.
Epuisé.

La sorcellerie, une arme redoutable entre les mains de paysans aisés incapables de régler autrement leurs conflits.
 

TOP ^

Recherche:
 Go
 
rss/atom
Anthropole - CH-1015 Lausanne  - Suisse  -  Tél. +41 21 692 28 92  -  Fax +41 21 692 29 35
Swiss University