Vous êtes ici: UNIL > Section d'histoire > Enseignement > Baccalauréat universitaire

Baccalauréat universitaire

Programme des cours (2013-2014)

Vous trouverez ci-dessous, à titre indicatif, la liste des cours offerts par la section d'histoire au niveau du baccalauréat universitaire.

Seuls font foi les horaires officiels tels qu'ils figurent dans la base de données de la Faculté des Lettres.

Propédeutique

Champs et pratiques de l'histoire

Cours d'introduction aux champs et méthodes de l'histoire; destiné aux étudiants de 1ère année, cet enseignement porte sur les périodes médiévale, moderne et contemporaine. Cours annuel.

 

Champs et pratiques de l'histoire I


Prof. François Vallotton, M. Sandro Guzzi-Heeb, M. Cédric Humair, M. Malik Mazbouri, Mme Eva Pibiri, Mme Sandra Bott

Mercredi, 10h15-12h (Hebdomadaire) / Semestre d'automne / Cours-TP / Amphipôle A
 

Champs et pratiques de l'histoire II

Prof. François Vallotton, M. Sandro Guzzi-Heeb, M. Cédric Humair, M. Malik Mazbouri, Mme Eva Pibiri, Mme Sandra Bott

Mercredi, 10h15-12h (Hebdomadaire) / Semestre de printemps / Cours-TP / Amphipôle A


Introduction à l'histoire ancienne

M. Michel Aberson

Cet enseignement a pour but de donner aux participants des informations de base sur les aspects politiques, économiques, sociaux, religieux et culturels du monde gréco-romain, du XVe s. av. J.-C. au Ve s. apr. J.-C. Par ailleurs, les étudiants seront invités à analyser différents documents (extraits de sources antiques) dans le cadre des séances de cours. Les personnes suivant ce cours devront également travailler individuellement, et hors séances de cours, deux livres électroniques Moodle.

Jeudi, 17h-19h (Hebdomadaire) / Annuel / Cours-TP / Salle Anthropole 1031
 

Proséminaires

HISTOIRE MEDIEVALE

Famille et parenté au Moyen Age

Mme Eva Pibiri/Mme Thalia Brero

Dans toute société, l'étude de la famille et plus généralement des liens de parenté permet de caractériser les différents rapports humains qui la structurent (relations homme/femme, parent/enfant, individu/société). Mais la famille médiévale présente aussi des caractéristiques propres qui se manifestent à travers l'élaboration d'un discours original sur son identité (transmission des noms, système héraldique) et sa mémoire (nécropoles monastiques, constructions généalogiques plus ou moins fantaisiste). Enfin, la famille médiévale est l'un des lieux privilégiés pour observer les interactions entre religion et société (morale sexuelle, christianisation du mariage, développement de la parenté spirituelle, etc.). Les séances du proséminaire alterneront problèmes généraux et études de cas particuliers, avec une attention particulière sur la recherche et l'interprétation des sources.

S1 : Lundi, 10h-12h (Hebdomadaire) / Année propédeutique / Semestre de printemps / Salle Anthropole 3128

S2 : Lundi, 15h-17h (Hebdomadaire) / Année propédeutique / Semestre de printemps / Salle Anthropole 3088

 

HISTOIRE MODERNE

Les Lumières en Europe

M. Bela Kapossy

Conçu comme une préparation aux séminaires de deuxième et de troisième année, ce proséminaire met en oeuvre les enseignements dispensés dans le cours champs et pratiques de première année. Il se propose, notamment, de familiariser les étudiant-e-s aux instruments de travail et aux méthodes de la discipline, en couvrant plusieurs champs de l'histoire moderne. Les sujets abordés touchent à l'histoire des Lumières en europe aux XVIIe et XVIIIe siècles.

Lundii, 13h-15h (Hebdomadaire) / Année propédeutique / Semestre de printemps / Salle Anthropole 3185
 

Politiques du peuple. Emeutes, révoltes et mouvements révolutionnaires aux XVIIe et XVIIIe siècles

M. Sandro Guzzi-Heeb

L'histoire de l'Europe moderne est parsemée de mouvements de contestations, de révoltes et de désordres qui à plusieurs reprises ont remis en question, et parfois sérieusement menacé, l'ordre existant.
Les révoltes antifiscales françaises du XVIIe siècle ou la Guerre des paysans suisses en 1653 en sont des exemples significatifs. Parfois, ces conflits sociaux ont participé à des mouvements révolutionnaires plus vastes, comme dans le cas des mouvements paysans ou urbains à l'époque de la Révolution française.
Longtemps les révoltes populaires ont été considérées par les historien-ne-s et les intellectuel-le-s comme des réactions désespérées, mais somme toute impuissantes, aux transformations politiques, économiques et sociales de l'époque moderne.
Depuis ces dernières décennies, cette perspective a été remise en question. Plusieurs études ont notamment démontré que la résistance des sujets a souvent profondément influencé l'évolution politique et parfois entravé l'affirmation de l'"Etat moderne".
Dans le cadre des travaux de séminaire, nous nous pencherons sur des cas concrets de révoltes, soit dans le Corps helvétique, soit dans d'autres pays européens.
L'objectif n'est pas uniquement de comprendre ces mouvements spécifiques, mais plutôt d'analyser les dynamiques politiques, sociales, culturelles etc. qui influencent les conflits sociaux, de comprendre l'action des protagonistes des mouvements de contestation ainsi que les réponses des autorités

Lundi, 10h-12h (Hebdomadaire) / Année propédeutique / Semestre de printemps / Salle Anthropole 4173-Argand

 

HISTOIRE CONTEMPORAINE

Introduction à l'histoire suisse contemporaine – A

M. Malik Mazbouri

Conçu comme une préparation aux séminaires de deuxième et de troisième année, ce proséminaire met en oeuvre les enseignements dispensés dans le cours champs et pratiques de première année. Il se propose, notamment, de familiariser les étudiant-e-s aux instruments de travail et aux méthodes de la discipline, en couvrant plusieurs champs de l'histoire suisse contemporaine. Les sujets abordés touchent à l'histoire de la Suisse aux XIXe et XXe siècles.

Mercredi, 15h-17h (Hebdomadaire) / Année propédeutique / Semestre de printemps / Salle Anthropole 3174
 

Introduction à l'histoire suisse contemporaine – B

Prof. François Vallotton

Conçu comme une préparation aux séminaires de deuxième et de troisième année, ce proséminaire met en oeuvre les enseignements dispensés dans le cours champs et pratiques de première année. Il se propose, notamment, de familiariser les étudiant-e-s aux instruments de travail et aux méthodes de la discipline, en couvrant plusieurs champs de l'histoire suisse contemporaine. Les sujets abordés touchent à l'histoire économique, sociale et politique de la Suisse entre 1874 et 1914.

Lundi, 15h-17h (Hebdomadaire) / Année propédeutique / Semestre de printemps / Salle Anthropole 5125
 

TOP ^

Baccalauréat universitaire (2e partie)

 

HISTOIRE MEDIEVALE

 

Cours général d'histoire - histoire médiévale

Prof. Bernard Andenmatten

Fournir une connaissance générale de la période médiévale (500-1500), des principaux débats historiographiques et de quelques instruments de travail; proposer des exemples d'analyse de sources écrites et iconographiques. Le but général du cours est de fournir un socle minimal de connaissances, tant du point de vue de la méthode que du contenu, afin de pouvoir appréhender la période médiévale, lors des travaux de séminaire. Le contenu du cours sera considéré comme acquis lors des séminaires et examens d'histoire médiévale. (Annuel - 1 heure par semaine)

Mercredi, 13h-14h (Hebdomadaire) / Cours / BA / Annuel / Salle Anthropole 1129

 

Vivre et mourir à Lausanne : vie quotidienne, institutionnelle et culturelle (XIIIe et XVIe siècle)

Mme Eva Pibiri, Mme Stéphanie Manzi

 

On y passe, on y étudie, on y habite peut-être mais que sait-on vraiment de l'histoire de Lausanne? Probablement pas assez. Mieux la connaître, c'est le but que se donne ce séminaire en abordant la vie quotidienne des Lausannois, leur formation scolaire, leurs activités festives, leur piété et les fondations religieuses qui les entourent, notamment au moment de leur maladie et de leur mort. Il s'agira également d'étudier les institutions politiques qui régissent la ville, ainsi que l'apparat judiciaire mis en place pour contrôler et punir la population entre le XIIIe et le XVIe siècle.
La Lausanne médiévale scindée en deux entre la Cité et la Ville inférieure est en effet placée sous l'égide d'une double autorité, le prince-évêque pour la première et les syndics pour la seconde. Elle est un lieu de passage obligé aussi bien pour les marchands italiens en transit pour les foires de l'est de la France, que pour les pèlerins se rendant à Rome ou à Saint-Jacques-de-Compostelle. Ce rayonnement explique que Lausanne se trouve dans des sources aussi variées que les récits de pèlerinage, les comptes des négociants ou encore les dessins des maîtres d'oeuvre itinérants.

Mardi, 13h-15h (Hebdomadaire) / Cours-séminaire / BA / Semestre d'automne / Salle Anthropole 2106 (jusqu'au 05.11.2013), puis Salle Anthropole 4129
Mardi, 13h-15h (Hebdomadaire) / Cours-séminaire / BA / Semestre de printemps / Salle Anthropole 5093
 


La justice criminelle au Moyen Age

M. Lionel-Maurice Dorthe

 Le Moyen Age cristallise encore bien des préjugés défavorables. La prétendue violence de cette période, qui aurait cumulé à la fois des moeurs brutales et une réponse sanguinaire de la part des autorités, doit pourtant être repensée, d'autant que la justice et son application demeurent encore souvent mal connues. La poursuite du crime et sa répression faisaient l'objet d'une codification : la criminalisation d'actes répréhensibles dépend d'unen échelle de valeur, certains crimes étant jugés plus ignobles que d'autres. Cette échelle trahit aussi les sentiments des individus, comme celui de l'insécurité, qui tend à se développer à la suite de périodes troublées, comme la guerre de Cent Ans. Or,  pour se légitimer, toute institution politique n'a-t-elle pas besoin de susciter l'adhésion des gouvernés ? La justice criminelle revêt alors une dimension éminemment politique et déterminante dans la formation de l'Etat, dans le sens où le fait de détenir le privilège de l'exercer est un signe de pouvoir, tout autant que l'est la capacité à protéger la communauté, qui d'ailleurs n'en attend pas moins du seigneur ou de l'Etat auquel elle se soumet. Pas de pénal sans Etat, pas d'Etat sans pénal !

Lundi, 10h-12h (Hebdomadaire) / Cours-séminaire / BA / Annuel / Salle Anthropole 5081

 

Pèlerins et pèlerinages au Moyen Age

M. Lionel-Maurice Dorthe

La pratique du pèlerinage apparaît dans de nombreuses cultures : il s'agit d'un phénomène universel, particulièrement répandu au Moyen Age. Souvent réalisé à pied, il concrétise une épreuve physique, doublée d'une épreuve spirituelle. Originellement, "peregrinus", c'est l'étranger, celui qui s'exile, et qui escompte de son périple, vécu comme une ascèse, des profits tant spirituels que physiques. Les raisons qui motivent ces marcheurs de Dieu à prendre la route sont d'ailleurs variées : il peut s'agir d'une obligation (pénitence, sanction judiciaire) ou d'un départ volontaire ( piété, expiation d'une faute (pardon), demande de guérison, recherche du salut). Les chemins sont multiples et convergent vers les grands itinéraires de pèlerinage, comme Jérusalem, Rome, St-Jacques-de-Compostelle, ou encore La Mecque. Ces grands axes routiers sont jalonnés de sanctuaires, réputés pour leurs reliques, de couvents ou d'hospices prêts à offrir gîte et couvert. Mais ils sont aussi ponctués de périls (épidémies, famines, guerres, conditions climatiques défavorables, brigands), raison pour laquelle nombreux sont les pèlerins à rédiger leur testament avant de prendre la route.

 

Mercredi, 10h-12h (Hebdomadaire) / Cours-séminaire / BA / Semestre d'automne / Salle Anthropole 5081
Mercredi 10h-12h (Hebdomadaire) / Cours-séminaire / BA / Semestre de printemps / Salle Anthropole 3148

 

Histoire culturelle de l'écrit et paléographie médiévale

Prof. Bernard Andenmatten

Orienté sur la période médiévale, ce cours présente un panorama général de l'évolution de l'écriture latine, de la fin de l'Antiquité au début des Temps modernes. Il traite aussi des principales catégories documentaires (sources narratives, chartes, comptabilité, etc.) et
il est conçu comme une initiation à la recherche. Il comprend en outre des exercices collectifs de lecture et de compréhension. Ce cours est destiné aux historiens, historiens de l'art, philologues (français médiéval, latin). Le semestre d'automne comprend une présentation générale de l'écriture latine et une initiation à la lecture, basée essentiellement sur des écritures livresques (manuscrits); il est donc recommandé aux personnes ne devant valider qu'un semestre qui suivent le cours dans le cadre d'une branche littéraire (français médiéval, latin). Le semestre de printemps porte essentiellement sur les sources documentaires (documents d'archives). Il comprend une introduction à la diplomatique et à d'autres sciences auxiliaires (chronologie, héraldique, sigillographie) et une initiation à la recherche dans les dépôts d'archives.

Mercredi, 10h-12h (Hebdomadaire) / Cours-TP / BA / Semestre d'automne / Salle Anthropole 2024
Mercredi, 10h-12h (Hebdomadaire) / Cours-TP / BA / Semestre de printemps / Salle Anthropole 4030
 


Hérésie et dissidences religieuses, XIe- XIVe s. : définitions et enjeux

Prof. Martine Ostorero

 

L'hérésie est étroitement liée à la question de l'orthodoxie chrétienne. C'est ainsi que l'Eglise, dès la réforme grégorienne (1049-1122), a pour ambition la purgation des dissidences religieuses afin de défendre et d'affirmer sa propre orthodoxie. Les hérésies naissent à l'intérieur du christianisme et s'opposent à l'Eglise en tant qu'institution. Les dénonciations ou « découvertes » d'hérésies se développent alors au rythme de la définition des dogmes par cette dernière.
La lutte contre l'hérésie connaît différents modes d'action: prédication, sanctions religieuses ou judiciaires, mais aussi croisade armée (en particulier contre les albigeois en 1208-1229). Elle se structure progressivement et se déplace des autorités locales (évêques et pouvoirs laïcs) à la papauté. Dès Innocent III, on assiste à la criminalisation de l'hérésie (Vergentis in senium, 1199) : celle-ci n'est plus une erreur de doctrine, elle est perçue comme un crime de lèse-majesté divine, à la fois contre Dieu et contre l'Etat. L'aboutissement de ce processus est constitué par la création de l'inquisition par Grégoire IX en 1231-1233, confiée aux nouveaux ordres mendiants. L'hérésie ne concerne pas que le dogme et la foi chrétienne : elle accompagne les mécanismes de construction de l'Etat ou des Etats, faisant souvent l'objet d'une forte instrumentalisation politique.
Ce séminaire explorera ces différentes problématiques et enjeux, autour de l'analyse de dossiers spécifiques entre le XIe et le début du XIVe siècle : « cathares », « albigeois » ou « bons hommes » (à propos desquels une nouvelle lecture critique des sources s'est imposée dans l'historiographie récente), « pétrobrusiens », vaudois, béguins, spirituels, etc. Il permettra aussi de porter attention aux transformations des structures de l'Eglise (réforme grégorienne et réforme des ordres religieux, théocratie pontificale, développement d'un cadre législatif et procédural), qui seront à mettre en rapport avec la question de l'hérésie.

 

Jeudi, 13h-15h (Hebdomadaire) / Cours-séminaire / BA / Annuel / Salle Anthropole 5081

 

HISTOIRE MODERNE

 

Histoire moderne. Croissance de l'Etat fiscal et résistances en Europe occidentale
(XVIIe-XVIIIe siècles)


M. Sandro Guzzi-Heeb

L'émergence de l'Etat moderne a signifié entre autres une croissance sans précédent de la pression fiscale, en réponse à une augmentation exponentielle des dépenses publiques.
L'apparition de nouveaux impôts, de nouvelles taxes et redevances, ainsi que les interventions de plus en plus lourdes des autorités dans la vie sociale des sujets a provoqué de grands conflits politiques et sociaux, souvent violents.
Le but du séminaire est d'étudier et d'interpréter l'évolution des systèmes fiscaux, les luttes et les conflits autour de l'impôt, les résistances des populations, les conflits politiques et sociaux qui ont accompagné l'affirmation du pouvoir étatique.
L'étude se concentrera sur l'histoire de la France et de la Confédération suisse aux XVIIe et XVIIIe siècles, avec des comparaisons ponctuelles avec l'Angleterre et d'autres états européen.


Lundi, 15h-17h (Hebdomadaire) / Cours-séminaire / BA / Annuel / Salle Anthropole 5196

 

Cultures sexuelles, politiques et transformations sociales pendant le "long" XVIIIe siècle (1680-1830 ca.)
 

M. Sandro Guzzi-Heeb


Depuis la fin du XVIIIe siècle, on assiste en Europe à une transformation significative à la fois des moeurs et des perceptions de la vie sexuelle. L'autorité de l'Eglise est remise en question par l'affirmation d'une expertise médicale, la démographie et la reproduction acquièrent une importance centrale pour les états. En même temps, l'ouvrage du médecin lausannois S.-A. Tissot sur la masturbation pose la question du plaisir solitaire au centre des préoccupations des élites alphabétisées ; la contraception est adoptée par des couches de plus en plus importantes de la population, tandis que les naissances illégitimes et les conceptions prénuptiales se multiplient dans tous les pays du continent. Ces nouveaux phénomènes peuvent être mis en lien avec la sécularisation de la culture et de la société mais aussi avec les transformations politiques et sociales de l'époque. Comment expliquer ce lien ? La situation est-elle similaire dans tous les pays européens ?
Le séminaire permettra de comprendre les raison de l'émergence de nouveaux phénomènes au niveau de la vie sexuelle.

Mercredi, 15h-17h (Hebdomadaire) / Cours-séminaire / BA / Annuel / Salle Anthropole 2044

 

L'humanisme à la Renaissance

Mme Karine Crousaz

Ce séminaire propose une introduction à l'humanisme de la Renaissance européenne. En partant de Pétrarque pour aller jusqu'à Erasme et Thomas More, il étudiera ce vaste mouvement de retour aux sources antiques et l'influence qu'il a eue autant sur l'éducation, les disciplines académiques, la religion et plus largement sur les tentatives de réformes de la société au début de la période moderne.

Lundi 10h-12h (Hebdomadaire) / Cours-Séminaire / BA / Semestre d'automne / Salle Internef 129
Lundi 10h-12h (Hebdomadaire) / Cours-Séminaire / BA / Semestre de printemps / Salle Anthropole 3021

 

La Terreur : Violence et Révolution

M. Léonard Burnand

Considérée comme la phase la plus sombre de la Révolution française, la Terreur n'a cessé par la suite d'inspirer à la fois la fascination et l'effroi, et elle constitue de ce fait un objet d'histoire particulièrement riche et controversé. Durant la période qui s'étend de la chute de la monarchie (août 1792) à la mort de Robespierre (juillet 1794), la France fut le théâtre d'épisodes d'une rare violence, que ce cours-séminaire permettra d'étudier de façon détaillée, à l'aide de sources textuelles et iconographiques : les «Massacres de Septembre», l'exécution du roi, la guerre de Vendée, les procès expéditifs, le recours massif à la guillotine... Après avoir analysé les rouages politiques, sociaux et culturels de la Terreur, nous explorerons la postérité de cette période, c'est-à-dire son impact durable sur la mémoire collective, au gré des polémiques historiographiques, des récupérations partisanes et des créations romanesques ou cinématographiques qui ont contribué à façonner l'image, souvent contradictoire, de ce temps fort de la Révolution.

Jeudi 13h-15h (Hebdomadaire) / Cours-Séminaire / BA / Semestre d'automne / Salle Anthropole 2055
Jeudi 13h-15h (Hebdomadaire) / Cours-Séminaire / BA / Semestre de printemps / Salle Anthropole 5196


Paléographie de l'époque moderne

Mme Karine Crousaz

Cet enseignement, centré sur la lecture collective de documents de l'époque moderne et sur l'exposition des abréviations et des écritures les plus courantes, permet d'acquérir les bases nécessaires à la lecture des textes manuscrits rédigés entre le XVIe et le XVIIIe siècle.

Jeudi 15h-17h (Hebdomadaire) / Cours-TP / BA / Annuel / Salle Anthropole 5093

 

HISTOIRE CONTEMPORAINE

 

La Suisse et l'énergie : défis, débats et politiques énergétiques (19e -20e siècles)

M. Piergiuseppe Esposito, M. Cedric Humair

La question de l'énergie est omniprésente dans les médias actuels. Pas un seul jour ne passe sans qu'un documentaire télévisé, une enquête journalistique, une expertise scientifique, un nouveau procédé industriel, un débat politique ou une catastrophe telle que Fukushima ne défraie la chronique. Cet intérêt est intimement lié au fait que l'énergie est indispensable à chaque activité de notre vie quotidienne. Sans elle, tout s'arrête : le transport, la communication, l'éclairage, le chauffage, sans parler des machines de toutes sortes que nous utilisons au travail comme à domicile. Elle est aussi le nerf de la guerre moderne, ce qui en fait un enjeu géopolitique majeur. L'énergie est ainsi la «nourriture» nécessaire à l'épanouissement des sociétés industrielles et post-industrielles dont la consommation a explosé depuis deux siècles .
En Suisse comme ailleurs, tout au long des 19e et 20e siècles, se procurer suffisamment d'énergie, à des coûts permettant le bon fonctionnement de la société, constitue un enjeu économique et social majeur. Durant les dernières décennies du 20e siècle, la gestion du problème est rendue plus ardue encore par l'émergence du paradigme écologiste qui crée une tension entre consommation d'énergie et environnement.
Ce cours-séminaire propose d'analyser comment la société suisse est parvenue à faire face aux défis posés par la couverture des besoins énergétiques, cela en dépit de la quasi absence de charbon et de pétrole dans le sous-sol suisse. De l'eau à la fission nucléaire, il s'agira de comprendre de quels choix le système énergétique suisse actuel est issu. Les débats de politique énergétique seront abordés en intégrant des enjeux autant économiques que sociaux, politiques et culturels.

Mardi, 08h30-10h (Hebdomadaire) / Cours-Séminaire / BA / Semestre d'automne / Salle Anthropole 5060 jusqu'au 15.11.2013, puis Salle Anthropole 4030

Mardi, 08h30-10h00 (Hebdomadaire) / Cours-Séminaire / BA / Semestre de printemps / Salle Anthropole 5060

 

Les films amateurs comme source historique

Prof. Nelly Valsangiacomo, Mme Carole Villiger

Parmi les nombreuses sources à disposition pour une histoire audiovisuelle du contemporain, les pratiques audiovisuelles « amateurs » et « semi-professionnelles » sont un terrain d'enquête fécond et enrichissant pour l'historien.ne. Tout en considérant l'évolution de la technologie et du contexte médiatique, il s'agira de travailler dans ce séminaire sur un corpus documentaire helvétique de « films amateurs » et de « films de commande » réalisés entre 1920 et 1970, selon trois axes principaux : les formes et les genres entre vision privée et attentes publiques; la mémoire, l'identité et les représentations; la découverte, la patrimonialisation et l'utilisation de ces documents par la suite.
Dans la perspective d'une analyse historique, il s'agira de comparer et croiser les sources audiovisuelles avec d'autres documents, filmiques et non-filmiques, afin de saisir dans leur historicité les buts, les aspirations et les limites de ces pratiques cinématographiques. Aussi, le séminaire s'interrogera sur les questions liées à la conservation, l'archivage et la diffusion publique de ce matériel.

Mardi, 13h-15h (Hebdomadaire) / Cours-Séminaire / BA / Semestre d'automne /Salle Géopolis 2129 jusqu'au 12.11.2013, puis salle Anthropole 3032

Mardi, 13h-15h (Hebdomadaire) Cours-Séminaire / BA / Semestre de printemps / Salle Anthropole 3185



Les économies de la culture en Europe et dans les Amériques 1830-1980


Prof. François Vallotton, Mme Carine Corajoud

Sur le plan méthodologique et historiographique, ce séminaire entend revenir sur les différentes approches en sciences sociales qui ont analysé les multiples formes d'interdépendance entre Industrie et Culture. Si les sociologues et littéraires s'attachent à ces phénomènes dès les années 1930, il faut attendre le dernier quart du XXe siècle pour que des travaux historiques d'importance s'y intéressent. Ceux-ci ont pour caractéristique de faire remonter l'émergence des industries culturelles dès la première moitié du XIXe siècle tout en développant des approches comparatives revisitant - entre autres - les notions d'aliénation et d'acculturation. A travers différentes études de cas liées aussi bien à l'industrie de la presse et de l'édition, du disque ou de l'audiovisuel, on s'interrogera par ailleurs sur les processus de massification culturelle au sein de différents espaces nationaux ainsi que sur les conséquences de ces nouvelles formes de production sur le champ de la création d'une part, sur les pratiques culturelles d'autre part.

Lundi, 10h-12h (Hebdomadaire) / Cours-Séminaire / BA / Annuel / Salle Anthropole 5196
 
 

Sons et images pour l'histoire du travail et des entreprises

Prof. Nelly Valsangiacomo, Mme Saffia Elisa Shaukat

Ce séminaire se propose d'aborder l'histoire du travail et des entreprises à travers les documents audiovisuels, considérés en tant que sources premières pour l'analyse historique. En privilégiant une approche thématique, il s'agira d'étudier quelques uns des aspects du sujet donné, à travers différentes sources : iconographiques, sonores et filmiques.
Aussi, la question de l'appropriation de l'audiovisuel par l'historien sera soulevée en interrogeant l'influence de ces démarches dans le renouveau de la discipline historique. On abordera l'étude et la comparaison de ces sources en complémentarité avec d'autres documents, notamment la production écrite.
Le séminaire considérera enfin la conservation de ces matériaux. Quelles sont leurs formes d'archivage et leur mise à disposition du public ? Quels sont les enjeux de leur démultiplication numérique ? Qu'est-ce que cela implique pour l'historien.ne ?

Lundi, 15h-17h (Hebdomadaire) / Cours-Séminaire / BA / Semestre d'automne / Salle Anthropole 5033
Lundi, 15h-17h (Hebdomadaire) / Cours-Séminaire / BA / Semestre de printemps / Salle Anthropole 3174

 

Une histoire de la Suisse par le passage à l'urne. De l'adoption de la loi sur les fabriques au rejet du suffrage féminin (1877-1959)

M. Malik Mazbouri

Ce séminaire comporte une double composante. Il vise, d'une part, à introduire les étudiants/es à l'histoire contemporaine de la Suisse (XIXe-XXe), en leur proposant de travailler une série de thématiques touchant, de la première législation sur les conditions de travail au rejet du suffrage féminin, à quelques grandes problématiques de l'histoire sociale, économique et politique suisse. Il voudrait, d'autre part, les familiariser à la recherche de sources originales, imprimés et archives, en histoire contemporaine suisse. Les sujets retenus comme thème des séances du séminaire, soit une série d'objets soumis à scrutin populaire sur la période concernée, permettront de développer ce double objectif. On s'efforcera, en particulier, de repérer les formes de mobilisation auxquelles ces scrutins fédéraux ont donné lieu, d'analyser les débats qu'ils ont suscités dans l'espace public, mais aussi de mettre en contexte, en amont et en aval de la votation, l'importance et la signification des objets soumis à votation.

Mardi, 15h-17h (Hebdomadaire) / Cours-Séminaire / BA / Semestre d'automne / Salle Anthropole 3017 jusqu'au 22.10.2013, puis Salle Anthropole 3174

Mardi, 15h-17h (Hebdomadaire) / Cours-Séminaire / BA / Semestre de printemps / Salle Anthropole 5125

TOP ^


Recherche:
 dans ce site:
   
   
   
 Rechercher
Annuaires      Site map

Anthropole - CH-1015 Lausanne  - Suisse  -  Tél. +41 21 692 28 92  -  Fax  +41 21 692 29 35